Notez les films Janvier 2012

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Wagner
Assistant opérateur
Posts: 2258
Joined: 2 Oct 04, 19:21
Location: Dans le temps

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Wagner »

Take Shelter 5/10

Taxi Driver 2/10
Image

Ego sum qui sum
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by riqueuniee »

C'est tout ? Pas de commentaires ?
PS Pour les sorties salles, voir "classement dvdclassik ", ça permettra à Karras de tenir compte de tes notes pour son classement.
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2570
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by magobei »

riqueuniee wrote:C'est tout ? Pas de commentaires ?
C'est clair que coller un 2/10 à Taxi Driver, ça mériterait quand même le début d'un argument...
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by riqueuniee »

Il peut coller un 10, c'est pareil (on aime bien savoir , aussi, pourquoi un film suscite un tel enthousiasme). je crois que wagner (comme d'autres auparavant), se laisse abuser par le "notez" du titre. Ici, les commentaires (plus ou moins longs) comptent plus qu'une éventuelle note. Même chose , d'ailleurs, pour la rubrique identique pour le naphta.
Last edited by riqueuniee on 16 Jan 12, 11:35, edited 1 time in total.
Wagner
Assistant opérateur
Posts: 2258
Joined: 2 Oct 04, 19:21
Location: Dans le temps

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Wagner »

Je vais déjà aller dans le topic des sorties 2012que je n'avais pas repéré. Merci.
Image

Ego sum qui sum
Wagner
Assistant opérateur
Posts: 2258
Joined: 2 Oct 04, 19:21
Location: Dans le temps

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Wagner »

magobei wrote:
riqueuniee wrote:C'est tout ? Pas de commentaires ?
C'est clair que coller un 2/10 à Taxi Driver, ça mériterait quand même le début d'un argument...
Oui, c'est juste que le film dresse un constat trop évident pour m'interpeller (la folie urbaine) et que je ne suis pas sensible à ce qu'on présente habituellement comme une grande mise en scène, ou la grande interprétation de De Niro.
Image

Ego sum qui sum
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7405
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Dunn »

Parlez-moi de Vous: 8/10
Critique ici
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5701
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by NotBillyTheKid »

Four men on a raft (It's all true) - Welles - 10/10
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by AtCloseRange »

Passion Play - Mitch Glazer
Mickey Rourke, Bill Murray et Megan Fox avec des ailes, voilà qui ne manque pas d'intriguer comme argument initial. Le site Popmatters a eu l'idée de mettre ce film honni (un des navets de 2011 selon la presse US) comme un des plaisirs coupables de l'année et ils ont eu relativement raison.
Certes le film est très imparfait (voire raté) mais il a le mérite de tenter un univers naïf et kitsch avec trompettiste has been en quête de rédemption, cirque au milieu de nulle part, femme ailée et mafieux amoureux. Le rythme du film est un peu languissant et la naïveté n'est jamais loin d'un certain ridicule mais comme tout ça est assumé, le film reste une curiosité surtout si on aime ces acteurs-là d'autant que la photo y est très soignée.
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17856
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Kevin95 »

Image

Biutiful (Alejandro González Iñárritu) Image

Je me suis enfin décidé à jeter un œil sur le dernier film du très talentueux Iñárritu, Biutiful, qui lors de sa sortie en salles écopa d'une critique mitigée.
Autant le dire tout de suite et rejoindre (en partie) les détracteurs, il s'agit ici de son film le plus faible. Non qu'il s'agisse d'un ratage, Biutiful est une œuvre inégale, imparfaite qui a les qualités de ses défauts et vis vers ça. La grande faute et la grande qualité du film réside dans un même élément, à savoir un réalisateur en roue libre. Iñárritu se lâche et amplifie son lyrisme (déjà bien présent dans ses films précédents), relâche le rythme et se consacre uniquement que sur un seul personnage lui permettant à priori de ne pas éparpiller sa narration. En disant cela, on observe déjà les défauts de Biutiful : un mélodrame obèse qui frôle à quelques moments le ridicule, un rythme lent avec ses inévitables baisses de régimes et enfin la fausse promesse de l'unique personnage car tel un tic artistique, le réalisateur ne peut pas s’empêcher d'y ajouter des personnages secondaires, qu'il charge en pathos mais qui, parce qu’ils sont en retrait par rapport à Bardem, se retrouve sacrifiés (ainsi le couple homosexuel asiatique est tout simplement décoratif). On en revient à regretter l'absence de Guillermo Arriaga qui avait ce génie pour une narration bordélique qui au final devenait limpide (ici c'est le contraire). Mais parce que Iñárritu n'est pas le dernier des réalisateurs, il réussit à remporter le morceaux malgré ses handicaps aidé d'un comédien habité (même si lui aussi marche sur le fil entre génial et ridicule). La mise en scène en ne se focalisant quasiment que sur l'émotion (beaucoup beaucoup de gros plans) est si à fleur de peau, si énergique (caméra portée tout du long) et si débordante d'humanité (sans le coté gnan gnan) que le bougre arrive encore à nous choper lors de séquences à haute teneur dramatique. Un fois le film terminé, on se sent ému face au récit et humain face aux thématiques abordées donc... cela vaut bien quelques défauts artistiques.

Image

Intouchables (Olivier Nakache & Eric Toledano) Image

C'était décidément la journée rattrapage aujourd'hui puisque j'en ai profité pour aller voir au cinéma, dans une salle quasi vide (faut dire après dix semaines d'exploitation !) l'objet du délit, le coupable de beaucoup de débats dans les journaux et ailleurs à savoir Intouchables de Nakache et Toledano.
Et... comment dire sans enfoncer des portes ouvertes... je comprend parfaitement les critiques virulentes faites au film et en même temps elles me paraissent infondées. L'une des raisons principales d'un tel débat réside bien sur dans le fait que le film fasse un véritable carton. Un petit succès aurait laissé passer le film comme une lettre à la poste et quasiment personne ne se serait dérangé pour hurler au loup face au soit disant "racisme" ou "beauferie" d'Intouchables. Le mal est fait et c'est avec cette pensée critique que je me suis retrouvé devant le film en lui-même et que voulez-vous moi j'ai marché. Pas totalement, d'accord, mais tout de même j'ai eu un sourire affiché sur mon visage sur près de deux heures et j'en suis sortie très content. Les tares du film sont claires et je ne peux que les souligner : une caractérisation assez grossière des personnages, une vision de l'art arriérée et une bonne conscience à la toute fin du film qui fait tache. Mais cela mise à part, quel panache, quelle vitalité et quelle jouissance d'assister à une méchanceté jamais gratuite en cette période de culs serrés. Ajoutons un duo d'acteurs au taquet (Sy bouffe l'écran quand Cluzet impose le respect) et on obtient une vraie surprise, une comédie assez réjouissante qui ne mérite pas tant d'agressivité. Même si certes le succès qu'il connait est démesuré et même si les italiens des années 70 aurait fait un bien meilleur film.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45594
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Flol »

Kevin95 wrote:Intouchables (Olivier Nakache & Eric Toledano) Image

C'était décidément la journée rattrapage aujourd'hui puisque j'en ai profité pour aller voir au cinéma, dans une salle quasi vide (faut dire après dix semaines d'exploitation !) l'objet du délit, le coupable de beaucoup de débats dans les journaux et ailleurs à savoir Intouchables de Nakache et Toledano.
Et... comment dire sans enfoncer des portes ouvertes... je comprend parfaitement les critiques virulentes faites au film et en même temps elles me paraissent infondées. L'une des raisons principales d'un tel débat réside bien sur dans le fait que le film fasse un véritable carton. Un petit succès aurait laissé passer le film comme une lettre à la poste et quasiment personne ne se serait dérangé pour hurler au loup face au soit disant "racisme" ou "beauferie" d'Intouchables. Le mal est fait et c'est avec cette pensée critique que je me suis retrouvé devant le film en lui-même et que voulez-vous moi j'ai marché. Pas totalement, d'accord, mais tout de même j'ai eu un sourire affiché sur mon visage sur près de deux heures et j'en suis sortie très content. Les tares du film sont claires et je ne peux que les souligner : une caractérisation assez grossière des personnages, une vision de l'art arriérée et une bonne conscience à la toute fin du film qui fait tache. Mais cela mise à part, quel panache, quelle vitalité et quelle jouissance d'assister à une méchanceté jamais gratuite en cette période de culs serrés. Ajoutons un duo d'acteurs au taquet (Sy bouffe l'écran quand Cluzet impose le respect) et on obtient une vraie surprise, une comédie assez réjouissante qui ne mérite pas tant d'agressivité. Même si certes le succès qu'il connait est démesuré et même si les italiens des années 70 aurait fait un bien meilleur film.
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17856
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Kevin95 »

:shock:

Heuuu, ça veut dire que tu approuves ? :mrgreen:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45594
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Flol »

Oui : j'en pense mot pour mot exactement la même chose que toi (et je continue d'en penser la même chose après les "polémiques" qui ont émergé suite à son succès).
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7405
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Dunn »

Charlie's Angels les Anges se déchaînent: 5/10
Très divertissant dans mes souvenirs, le revoir après presque 10 ans m'a permis de me rendre compte que j'ai été bien indulgent ! C'est vraiment trop souvent la surenchère (gags,mise en scène,personnages etc...) qui limite le film telle une bonne grosse pâtisserie dure à digérer à la fin .
Joe Wilson
Entier manceau
Posts: 5463
Joined: 7 Sep 05, 13:49
Location: Entre Seine et Oise

Re: Notez les films Janvier 2012

Post by Joe Wilson »

La colline aux coquelicots

J'ai été séduit par une ambiance sereine et une poésie délicate, par l'attention aux décors que porte la mise en scène. Goro Miyazaki donne vie à ce Japon de l'après-guerre, à l'enthousiasme d'une jeunesse en train de se construire.
Malheureusement, le film manque de relief et de personnalité : le scénario demeure trop balisé, n'offrant pas suffisamment de détours et de nuances...une sensibilité est présente tout en ne s'imposant pas suffisamment face à une approche un peu scolaire. Pour Goro Miyazaki, ce sont encore des promesses à développer : la première impression est agréable mais j'attends d'avantage.
Image