Hugo Cabret (Martin Scorsese - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13655
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Hugo Cabret (Martin Scorsese - 2011)

Post by hellrick »

Chrislynch wrote: Pour le reste concernant la 3D, j'ai deux enfants de 4 et 5 ans qui sont enchantés par la 3D. A cet âge-là, ils ne sont pas dans l'intellectualisation mais dans le ressenti. Je les vois essayer d'attraper des images avec leurs mains. Il y a vraiment un plaisir devant ces images 3D pour eux. Lorsque c'est en 3D, ils veulent se déplacer dans une salle et ne pas attendre le dvd. Et donc ils vont au cinéma et participent à sa survie. La 3D, ça me paraît évident, est aussi une manière de vouloir sauver le spectacle en salle et pas seulement une affaire de fric tout pourri.
Tout à fait d'accord.
Je suis loin d'être inconditionnel de la 3D mais j'en ai marre d'entendre tout le temps "oui mais ça sert à rien". Bah et la couleur ça sert à quoi. Et la musique de film?
La 3D est un plus, parfois inutile, parfois carrément pénible (projecteur mal réglé pour ALBATOR 3D :| ) parfois vraiment cool (PROMETHEUS, GRAVITY) mais c'est vrai qu'il y un plaisir à voir les images bouger dans la salle, ça change de l'expérience dans son salon.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
The Eye Of Doom
Accessoiriste
Posts: 1508
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: Hugo Cabret (Martin Scorsese - 2011)

Post by The Eye Of Doom »

Découvert Samedi.
Pas vraiment convaincu.
Comme indiqué dans les pages précédentes, il y a deux fîlms en un qui cohabitent mal. Le mystère du film est résolu trop tôt. Le côté ripoliné est plutot raté avec la petite faune de la gare particulièrement: on n'arrive pas un instant à s'y intéresser, . Le "flic" est insupportable.
Le film échoue à donner d'une part la dualité de la dimension à la fois close et ouverte de la gare, d'autre part la dualité public/cachée de l'univers de Hugo. La routine est rendu comme un simple copier/coller ( la même scene filmée plusieurs fois à l identique) et non comme une répétition. Les flux ne sont là que pour contrer l'avancée des personnages principaux. Bref tout cela est statique et sans vie (même en transit).
Les scènes dans l'appartement de Melies sont plus réussies: le décors est moins caricatural et les personnages sont plus vivants.
Comme indiqué plus haut, un des principaux bonheurs du film est la prestation et le sourire de Christophe Lee que l'on voit enfin dans un personnage sympatique.
Le plan sur le contenu de la malette qui s échappé est très réussi.
La biblio de Melies est super, dommage de ne pas avoir fait le film que sur lui car en fait le personnage d'Hugo est finalement peu intéressant ou plutot mal traité.
La fin est nulle entre gala de reconnaissance et buffet dînatoire.
Les quelques propos sont bien appuyés.

J'ai pas pensé un seul instant que c était un film de Scorcese.
L histoire aurait probablement fait un excellent film de Tim Burton quand il était au sommet de son art: quelquepart entre Edward et Ed Wood.

J'ai pensé aussi à Ratatouille et au travail qui y est fait sur l' imaginaire parisienne. C'est un Paris de carte postale mais quand les personnages sont dans la rue, on y croit. C'est subtil, vivant, charmant.
Ici rien de tout cela.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15525
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Hugo Cabret (Martin Scorsese - 2011)

Post by Watkinssien »

Quant à moi, je dois dire que je ne peux plus regarder ce film en 2D. La 3D fait tellement partie de ce bijou, que je ne peux plus le visionner autrement.
Image

Mother, I miss you :(