Carnage (Roman Polanski - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14682
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Demi-Lune »

jacques 2 wrote:Ta critique me fera sauter le pas durant ce WE, Demi Lune ... :wink:
Tu vas adorer voir Winslet dégueuler partout.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14682
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Demi-Lune »

Ah et j'oubliais : le petit thème de Desplat, pour les génériques de début et de fin, est tout nul.
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Colqhoun »

Demi-Lune wrote:Je m'attends déjà aux critiques sur la mise en images plan-plan mais j'invite quand même à faire bien attention au tempo, aux cadres, au découpage, à la manière dont la réalisation accompagne la chorégraphie des personnages dans le huis-clos : la virtuosité n'est pas ostentatoire, mais elle est à mon sens bien présente.
Tout à fait d'accord sur ce point.
Polanski a réussi à rendre sa réalisation très dynamique, bien qu'étant confiné pendant bien 70% du film dans une seule et unique pièce. Tous les recoins de la pièce sont utilisés avec intelligence et il peut ainsi se permettre de déplacer ses rapports de force d'une zone à l'autre, s'appuyant sur le mobilier pour créer des zones distinctes, des frontières, des barrières, des tribunes. J'ai été assez bluffé.
"Give me all the bacon and eggs you have."
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by jacques 2 »

Demi-Lune wrote:
jacques 2 wrote:Ta critique me fera sauter le pas durant ce WE, Demi Lune ... :wink:
Tu vas adorer voir Winslet dégueuler partout.
Même si ta remarque sonne comme une boutade, tu énonces bien une vérité : une des choses que j'adore chez elle, c'est effectivement qu'elle n'hésite pas à prendre des risques et n'est pas soucieuse de donner systématiquement une image "glamour" comme toutes ces potiches qui encombrent les écrans ...

Bref, c'est une grande actrice doublée d'une femme splendide ... :)
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11858
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Anorya »

Demi wrote:
Brody wrote:j'adore la tronche de Christoph Waltz au milieu
Image
Il imite effectivement très bien le smiley " :| "
Lune wrote:
jacques 2 wrote:Ta critique me fera sauter le pas durant ce WE, Demi Lune ... :wink:
Tu vas adorer voir Winslet dégueuler partout.
Suisse power wrote:
Demi whisky wrote:Je m'attends déjà aux critiques sur la mise en images plan-plan mais j'invite quand même à faire bien attention au tempo, aux cadres, au découpage, à la manière dont la réalisation accompagne la chorégraphie des personnages dans le huis-clos : la virtuosité n'est pas ostentatoire, mais elle est à mon sens bien présente.
Tout à fait d'accord sur ce point.
Polanski a réussi à rendre sa réalisation très dynamique, bien qu'étant confiné pendant bien 70% du film dans une seule et unique pièce. Tous les recoins de la pièce sont utilisés avec intelligence et il peut ainsi se permettre de déplacer ses rapports de force d'une zone à l'autre, s'appuyant sur le mobilier pour créer des zones distinctes, des frontières, des barrières, des tribunes. J'ai été assez bluffé.
fan du captain Haddock wrote:On connaît tout l'intérêt porté par Polanski aux rapports de force en milieu exigu. Le Couteau dans l'eau, Cul-de-sac ou La jeune fille et la mort sont là pour en témoigner. Carnage vient donc s'inscrire dans cette tradition polanskienne tout en apportant l'originalité d'un traitement ouvertement comique et acide. En fait, plus que les précédents du même réalisateur, c'est au hitchcockien La Corde que ce film m'a fait penser, non en termes de suspense ou de durée, mais parce que la gestion de l'intrigue donne lieu à une étude de caractères dont la courtoisie masque des personnalités névrosées.
choubadabadabda wrote:Or, Jodie Foster, Kate Winslet, Christoph Waltz et John C. Reilly se livrent à des numéros confinant souvent au génie. Les manières réservées et affectées de Winslet, l'agressivité de Foster, le je-m’en-foutisme de Waltz, la torpeur de Reilly, sont délectables à observer et explosent dans sa seconde partie dans un stress ambiant et dans une inversion totale des rapports de force. Je tire tout spécialement mon chapeau à Kate Winslet, qui m'a semblé juste et étonnante tout du long, alors que l'hystérie larmoyante de Jodie Foster était un peu surfaite. Et Waltz est définitivement génial.
J'ai trop envie de voir ce film maintenant. :shock: :D Image Image
Image
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11851
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by MJ »

Tout petit Polanski qui ferait passer la vision anthropologique de nos 14 ans et demi pour du Musil accompli. C'est tout à fait maîtrisé (je vous rejoins pour la précision dans la gestion de l'espace) mais plein d'une affreuse suffisance. Ce qui aurait pu être le Bug WASP de l'année n'est au final qu'une private joke presque triste, un peu glauque dans sa banalité. Ceci étant dit, au-delà de sa dérision du politiquement correct qui doit bien être à la remorque d'une décennie et demie, l'agressivité de la mise en boîte des bonnes âmes dit quand même quelque chose de pas très rassurant sur une attitude qui gagne du terrain dans les élites.

Ce n'est pas nouveau, même pour ses admirateurs... Polanski n'est pas le plus égal des cinéastes de films en films. Reste toujours un savoir-faire technique qui tient en éveil, en attendant qu'il revienne à sa veine dépressive ou à sa maestria ludique après un égarement dans la bouffonnerie.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22021
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Nestor Almendros »

Colqhoun wrote:
Demi-Lune wrote:Je m'attends déjà aux critiques sur la mise en images plan-plan mais j'invite quand même à faire bien attention au tempo, aux cadres, au découpage, à la manière dont la réalisation accompagne la chorégraphie des personnages dans le huis-clos : la virtuosité n'est pas ostentatoire, mais elle est à mon sens bien présente.
Tout à fait d'accord sur ce point.
Polanski a réussi à rendre sa réalisation très dynamique, bien qu'étant confiné pendant bien 70% du film dans une seule et unique pièce. Tous les recoins de la pièce sont utilisés avec intelligence et il peut ainsi se permettre de déplacer ses rapports de force d'une zone à l'autre, s'appuyant sur le mobilier pour créer des zones distinctes, des frontières, des barrières, des tribunes. J'ai été assez bluffé.
Ce qui m'a aussi bluffé, c'est qu'on se croirait vraiment dans un appart new yorkais et pas à Bry sur Marne, où le film a été tourné.
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11851
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by MJ »

Nestor Almendros wrote:Ce qui m'a aussi bluffé, c'est qu'on se croirait vraiment dans un appart new yorkais et pas à Bry sur Marne, où le film a été tourné.
Assez d'accord avec Richard Kelly d'ailleurs quand il twitte avoir préféré la direction artistique et le travail de post-prod' dans le film (pour le reste...).
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
Nicolas Mag
Cadreur
Posts: 4016
Joined: 25 Apr 03, 16:11
Location: Lille 59

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Nicolas Mag »

Demi-Lune wrote:L'affiche pique toujours autant les yeux.
elle fait penser au bide I love huckabees (qui celui ci promettait et etait finalement très decevant)
Colqhoun wrote: pour une direction clairement comique, excessive, qui rend le propos du film finalement très simpliste.
on est pas non plus dans un humour populaire même si il y a cette scène avec kate que certains spoilent (mais elle fait très rire, ne boudons pas son plaisir)
sinon cette joute verbal reste un pur moment de bonheur, je n'avais pas vecu ça depuis un film trop méconnu: L'ultime Souper
et le tout est envoyé avec une certaine classe et avec du fond economique/politique/sociétale :wink:
8,5/10
(à noter que j'ai vu une projo ou Roman polanski a annoncé la panne avant le debut du film et c'est arrivé, ecran noir avec le son :lol: )
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Colqhoun »

Nicolas Mag wrote:on est pas non plus dans un humour populaire
Pourtant, lorsque je l'ai vu, beaucoup de gens riaient grassement dans la salle.
Du rire que certains auraient en regardant un film de Jean-Marie Poiré, par exemple.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15636
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Watkinssien »

J'ai également apprécié la mise en scène au cordeau de Polanski, on sent qu'il a choisi précisément ses tailles de plan, son découpage technique. Le film reste réjouissant et appréciable dans ce sens, d'autant plus que les comédiens sont brillants. Le petit bémol provient seulement de l'histoire en elle-même et de la progression dramatique qui se révèlent finalement attendues... Mais l'exercice est de bonne tenue.
Image

Mother, I miss you :(
Joe Wilson
Entier manceau
Posts: 5463
Joined: 7 Sep 05, 13:49
Location: Entre Seine et Oise

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Joe Wilson »

Je suis également resté distant face à un spectacle certes rodé mais où tout semble attendu. Les acteurs sortent rarement de leur filière de jeu (particulièrement Waltz et Foster), et les réactions en chaîne ne surprennent guère par rapport au postulat de départ.
Polanski maîtrise son cadre sans parvenir à saisir un malaise, mis à part la manifestation d'une virtuosité qui tourne à vide. Carnage reste alors une parenthèse énergique mais gratuite, dont la concision ne peut masquer l'absence d'enjeux.
Image
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22221
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Major Tom »

Nicolas Mag wrote:(à noter que j'ai vu une projo ou Roman polanski a annoncé la panne avant le debut du film et c'est arrivé, ecran noir avec le son :lol: )
:?:
Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by jacques 2 »

Joe Wilson wrote: dont la concision ne peut masquer l'absence d'enjeux.
Quels enjeux ? De quoi veux tu parler exactement ?

Quels enjeux doit ou devrait avoir un spectacle à tes yeux ?

Je ne comprends pas le sens de ta réflexion ... :?
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48623
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Carnage (Roman Polanski - 2011)

Post by Flol »

Joe Wilson wrote:Les acteurs sortent rarement de leur filière de jeu (particulièrement Waltz et Foster)
Autant l'hystérie appliquée et bourrée de mimiques de Jodie Foster m'a un petit peu gonflé, autant la suavité toute en sourires ironiques de Christoph Waltz est un véritable spectacle à regarder (même s'il jouait déjà dans le même registre chez Tarantino).
Concernant le film en lui-même, il m'a amusé au début, puis j'avoue que la forme limitée de l'oeuvre (malgré un gros travail de mise en scène) me l'a rendu un peu trop répétitif. Et l'hystérie collective finale m'a petit à petit fatigué...
Bref un Polanski pas désagréable, mais clairement en mode mineur.