Shame (Steve McQueen - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14679
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Demi-Lune »

Revu à l'occasion. Ce film est un chef-d’œuvre.
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12328
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Jack Griffin »

Supfiction wrote:

Rediffusé actuellement sur Arte. Cette scène c'est quelque-chose.. :oops:
Moi je pense à ça
Image :mrgreen:

Mcqueen pousse les curseurs à fond (attirance/ panique) sans beaucoup de subtilité. Le jeu de l'actrice est bon mais vraiment too much. On nous sert un fantasme sans trop de recul, je ne vois pas comment on peut prendre au sérieux ce qui s'y passe.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22276
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Major Tom »

Jack Griffin wrote:
Supfiction wrote:

Rediffusé actuellement sur Arte. Cette scène c'est quelque-chose.. :oops:
Moi je pense à ça
Image :mrgreen:

Mcqueen pousse les curseurs à fond (attirance/ panique) sans beaucoup de subtilité. Le jeu de l'actrice est bon mais vraiment too much. On nous sert un fantasme sans trop de recul, je ne vois pas comment on peut prendre au sérieux ce qui s'y passe.
Pour en avoir été témoin dans le métro, je trouve que le film parvient à être réaliste, et traduire précisément une séduction quelque part assez difficile à décrire justement, et qui ne relève pas du fantasme (si, peut-être chez un geek :mrgreen: )...
Image
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12328
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Jack Griffin »

Bah justement je trouve qu'il y a une grave erreur de dosage qui rend le truc grandiloquent mais pas du tout maitrisé. Je vois pas une nana dans le métro tombée presqu'en larme après un échange de regard dans le métro. Et cette musique...Je prend cet extrait parce qu'il est posté mais tout le film est comme ça.
C'est un peu le problème de McQueen...Je sais pas si c'est son passé de vidéaste qui lui fait croire qu'il faut pousser chaque situation à son max, de donner du sens tout le temps.
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Johnny Doe »

Jack Griffin wrote:Bah justement je trouve qu'il y a une grave erreur de dosage qui rend le truc grandiloquent mais pas du tout maitrisé. Je vois pas une nana dans le métro tombée presqu'en larme après un échange de regard dans le métro. Et cette musique...Je prend cet extrait parce qu'il est posté mais tout le film est comme ça.
C'est un peu le problème de McQueen...Je sais pas si c'est son passé de vidéaste qui lui fait croire qu'il faut pousser chaque situation à son max, de donner du sens tout le temps.
Moi sa réaction ne me paraît pas vraiment disproportionnée. Fassbender est assez flippant dans cette scène, dans son insistance que rends bien la caméra de McQueen, qui adopte son point de vue. D'autant qu'il se colle à elle avant de sortir, ce qui prouve que pour lui, ce n'est pas un jeu. Pour moi une des toutes meilleurs scènes du film, je n'y vois pas grand chose de sensuel ou d'érotique, à la rigueur le premier échange de regard et encore, ça se transforme assez vite en une scène de "chasse" plutôt dérangeante.

Après effectivement le cinéma de McQueen n'est pas un parangon de subtilité mais ça ne me gêne pas, quand c'est fait avec autant de talent. Shame était d'ailleurs un de mes plus gros choc ciné de l'année dernière.
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Colqhoun »

Je continue malgré tout de coincer sur cette conclusion et l'aspect fortement moralisateur qui s'en dégage. Ça a tendance à rendre caduque tout le propos du film en le refermant sur une leçon assénée à coup de baguettes sur les doigts. Sans compter qu'il y a des moments, comme lors de l'escapade dans la boîte gay, qui sont grotesques au possible (bon à côté de ça on a quelques instants de grâce). Mais en définitive, pour moi c'est le film le plus lourd et appuyé de McQueen. Ses choix de mise en scène étant déjà très appuyés, voir, par moments, quelque peu démonstratifs, que le script soit à ce point empesé et aussi peu ouvert au dialogue dans sa conclusion m'a très clairement dérangé.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18642
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Supfiction »

Johnny Doe wrote:
Jack Griffin wrote:Bah justement je trouve qu'il y a une grave erreur de dosage qui rend le truc grandiloquent mais pas du tout maitrisé. Je vois pas une nana dans le métro tombée presqu'en larme après un échange de regard dans le métro. Et cette musique...Je prend cet extrait parce qu'il est posté mais tout le film est comme ça.
C'est un peu le problème de McQueen...Je sais pas si c'est son passé de vidéaste qui lui fait croire qu'il faut pousser chaque situation à son max, de donner du sens tout le temps.
Moi sa réaction ne me paraît pas vraiment disproportionnée. Fassbender est assez flippant dans cette scène, dans son insistance que rends bien la caméra de McQueen, qui adopte son point de vue. D'autant qu'il se colle à elle avant de sortir, ce qui prouve que pour lui, ce n'est pas un jeu. Pour moi une des toutes meilleurs scènes du film, je n'y vois pas grand chose de sensuel ou d'érotique, à la rigueur le premier échange de regard et encore, ça se transforme assez vite en une scène de "chasse" plutôt dérangeante.
Pour moi, la scène est très sensuelle tant qu'il s'agit de cet échange de regards (qui me parait tout à fait réaliste), d'autant plus qu'ils sourient tous les deux. Après, c'est vrai que lorsqu'il se lève et qu'il se colle à elle, ça devient plus limite et dérangeant. A partir de là, ça devient titi et gros minet.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23381
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by AtCloseRange »

Jack Griffin wrote:Bah justement je trouve qu'il y a une grave erreur de dosage qui rend le truc grandiloquent mais pas du tout maitrisé. Je vois pas une nana dans le métro tombée presqu'en larme après un échange de regard dans le métro. Et cette musique...Je prend cet extrait parce qu'il est posté mais tout le film est comme ça.
C'est un peu le problème de McQueen...Je sais pas si c'est son passé de vidéaste qui lui fait croire qu'il faut pousser chaque situation à son max, de donner du sens tout le temps.
Pareil. Cette scène est pourrie.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48517
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Flol »

Jack Griffin wrote:Je vois pas une nana dans le métro tombée presqu'en larme après un échange de regard dans le métro.
On voit que t'as jamais pris le métro avec Gounou et moi.
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12328
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Jack Griffin »

:D
Image
User avatar
G.T.O
Egal à lui-même
Posts: 4537
Joined: 1 Feb 07, 13:11

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by G.T.O »

Colqhoun wrote:Je continue malgré tout de coincer sur cette conclusion et l'aspect fortement moralisateur qui s'en dégage. Ça a tendance à rendre caduque tout le propos du film en le refermant sur une leçon assénée à coup de baguettes sur les doigts. Sans compter qu'il y a des moments, comme lors de l'escapade dans la boîte gay, qui sont grotesques au possible (bon à côté de ça on a quelques instants de grâce). Mais en définitive, pour moi c'est le film le plus lourd et appuyé de McQueen. Ses choix de mise en scène étant déjà très appuyés, voir, par moments, quelque peu démonstratifs, que le script soit à ce point empesé et aussi peu ouvert au dialogue dans sa conclusion m'a très clairement dérangé.
J'adhère totalement. Un des drames les plus grandiloquents et moralisateurs livré sur un érotomane, à sa compulsion traitée ici comme une descente aux enfers et où même la branlette et le matage de film porno prend l'allure d'un procès extrêmement grave. Une descente qui se double d'une quête de respect comme si l'un allait avec l'autre. Rien que le titre est effrayant. Horrible.
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Blue »

Ça reste le meilleur film de McQueen, mais je préfère encore plus le "Claire Dolan" de Lodge Kerrigan, qui pourrait être le pendant féminin et une influence notable pour "Shame".
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22276
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Shame (Steve McQueen - 2011)

Post by Major Tom »

G.T.O wrote:
Colqhoun wrote:Je continue malgré tout de coincer sur cette conclusion et l'aspect fortement moralisateur qui s'en dégage. Ça a tendance à rendre caduque tout le propos du film en le refermant sur une leçon assénée à coup de baguettes sur les doigts. Sans compter qu'il y a des moments, comme lors de l'escapade dans la boîte gay, qui sont grotesques au possible (bon à côté de ça on a quelques instants de grâce). Mais en définitive, pour moi c'est le film le plus lourd et appuyé de McQueen. Ses choix de mise en scène étant déjà très appuyés, voir, par moments, quelque peu démonstratifs, que le script soit à ce point empesé et aussi peu ouvert au dialogue dans sa conclusion m'a très clairement dérangé.
J'adhère totalement. Un des drames les plus grandiloquents et moralisateurs livré sur un érotomane, à sa compulsion traitée ici comme une descente aux enfers et où même la branlette et le matage de film porno prend l'allure d'un procès extrêmement grave. Une descente qui se double d'une quête de respect comme si l'un allait avec l'autre. Rien que le titre est effrayant. Horrible.
C'est un film que je n'ai pas aimé non plus, mais je crois que vous faîtes fausse rut sur quelque chose :
Spoiler (cliquez pour afficher)
...le mot "Shame" (la "honte") se réfère plutôt au sentiment du protagoniste puisque, de toute évidence, il a couché avec sa sœur par le passé. Honte qui le conduit vers cet appétit sexuel (sur lequel il n'y a aucune morale à mon avis), comme pour tenter de "laver son passé" en multipliant branlettes et rencontres en tout genre. Rien à voir avec la honte d'être un queutard, un serial youporneur cherchant à voir le dernier bondage allemand par goût ou de fréquenter les boîtes SM gays, rassurez-vous les gars, hein. :mrgreen:
Image