Notez les films octobre 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17806
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films octobre 2011

Post by Kevin95 »

Colqhoun wrote:
Kevin95 wrote:mais ici intervient ma deuxième surprise, c'est que le film n'est pas vraiment un nanar voir réussi à être assez plaisant.
Peter Hyams reste un très honnête faiseur, capable de livrer des films tout à fait efficaces (le méconnu et sous-estimé Relic, sans compter ses films les plus connus: Outland, 2010, The Star Chamber, Capricorn One, voir même End of Days que j'aime beaucoup pour ses excès) et Timecop en faisait effectivement parti. Cela me redonne très envie de le voir d'ailleurs.
Cela dit ces films ne brillent pas non plus par leurs mise en scène. Je le trouve très propre sur lui, un coté Richard Donner, genre je laisse la caméra tourner et m'arrange pour que les comédiens soit au centre du cadre.

En même temps je dis ça et Outland est un sacré bon film (y compris dans sa réal).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Notez les films octobre 2011

Post by Colqhoun »

Kevin95 wrote:Cela dit ces films ne brillent pas non plus par leurs mise en scène. Je le trouve très propre sur lui, un coté Richard Donner, genre je laisse la caméra tourner et m'arrange pour que les comédiens soit au centre du cadre.
Non c'est clair. Mais ça tient la route, c'est lisible, carré, rythmé, ça se perd pas en route. Avec ses films j'ai toujours eu droit à ce à quoi je m'attendais.
"Give me all the bacon and eggs you have."
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Notez les films octobre 2011

Post by Colqhoun »

Demi-Lune wrote:Et D'Artagnan ? :mrgreen:
Je n'ai jamais dit que son parcours était exempt d'erreurs non plus.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12781
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films octobre 2011

Post by hellrick »

A noter qu'il est retourné à la photo pour le premier film de son fiston, Universal Soldier 3 (si!) qui est...disons potable :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17806
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films octobre 2011

Post by Kevin95 »

Colqhoun wrote:
Kevin95 wrote:Cela dit ces films ne brillent pas non plus par leurs mise en scène. Je le trouve très propre sur lui, un coté Richard Donner, genre je laisse la caméra tourner et m'arrange pour que les comédiens soit au centre du cadre.
Non c'est clair. Mais ça tient la route, c'est lisible, carré, rythmé, ça se perd pas en route. Avec ses films j'ai toujours eu droit à ce à quoi je m'attendais.
C'est exactement ça.

Merci hellrick je me demandais ce qu'il devenait.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films octobre 2011

Post by riqueuniee »

Octobre à Paris (Jacques Panijel ,1962) et Ici, on noie les Algériens-17 octobre 1961 (Yamina Adi, 2011)
Deux films qui traitent du même sujet : la manifestation du 17/10/1961 et sa répression.
Les deux films se complètent très bien, étant très différents dans leur démarche.
Le premier est un document réalisé "à chaud". Interdit jusqu'en 1973, il est très rarement diffusé et n'avait jamais été présenté en salles. Les témoignages sont saisissants. Et le film revient aussi sur les conditions de vie des Algériens (beaucoup de scènes filmées dans les bidonvilles) et la répression envers eux, après et avant ces événements.
Le deuxième est un film très récent, qui se concentre sur la manifestation. Il alterne, de façon classique, témoignages et archives (photographiques, filmiques ou sonores). Là aussi, certains témoignages sont saisissants.
Deux documentaires à voir (si possible, diffusion restreinte) absolument si on s'intéresse au sujet.
NB Je ne les ai pas vus à la suite. J'en ai vu un aujourd'hui, l'autre la semaine dernière. Mais j'ai attendu d'avoir vu les deux pour poster une chronique.
Last edited by riqueuniee on 30 Oct 11, 12:46, edited 1 time in total.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3632
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films octobre 2011

Post by monk »

X-Men First Class de Matthew Vaughn

Ce film, c'est du chocolat artisanal dans de la baguette industrielle: quelques grammes de bonnes idées dans un monceau d'académisme mal porté. Il y a un peu de bon dans ce film, principalement l'idée de relier la grande histoire à la petite, mais le reste accumule les clichés et les conventions comme un Disney des 90's. Et puis il faut que ça aille vite hein, on balance tout tout de suite, tout doit être relié aux épisodes précédents, de manière à tout expliquer et qu'il ne reste aucun mystère dans l'histoire. Les nicknames, les ambitions, les équipes etc...
Quelques liens sont à souligner, mais on oublie au passage que le Fauve a une mutation évolutive, et que son "état" dans le 3 est dû à de longues années d'évolution. Mais après tout, c'est pas grave, il est bleu et poilu tout de suite, comme ça c'est fait et le public se souvient de qui il s'agit. Merci. D'ailleurs les personnages sont globalement sous exploités et le Hurleur est carrément ridicule.
Pource qui est de la forme, c'est encore pire à mes yeux: c'est tout à fait impersonnel, et je ne supporte plus ces tonnes de travellings inutils qui tentent juste de donner de la profondeur à des plans qui en sont totalement dépourvus intrinséquement. Il faut que ça bouge pour faire classe, on est servi.

Un bonne grosse décéption donc et pour un peu, je lui préfèrerais presque le III !
Je vends.
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4657
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Notez les films octobre 2011

Post by nobody smith »

JOE CONTRE LE VOLCAN de John Patrick Shanley
Vraiment curieux comme film, je comprends un peu mieux pourquoi il a été mis au placard dans nos contrées. Au vu du pitch (un pauvre quidam malchanceux apprend qu’il va mourir et accepte d’en terminer en sautant dans un volcan contre une pelleté de billets verts), je m’attendais à une aventure loufoque mené à cent à l’heure. Or le film est assez bizarre dans son rythme et emploie son absurdité pour se concentrer sur la dérive existentielle de son héros. Du coup, le film évacue sans se préoccuper ce qui aurait pu être son moteur (il est clair que certains éléments semblent sortir de l’imagination du personnage, or la fin évacue cette possibilité… à moins que…) pour se concentrer sur le parcours de son héros malgré lui. Malgré des passages franchement réjouissants (la séquence où il se lâche au bureau est extraordinaire et je suis sûre que tout le monde a voulu le faire un jour ou l'autre), le film entretient surtout une ambiance autour d’un homme en quête de lui-même. Le réalisateur a vraiment pris son titre d'un point de vu métaphorique. Il ne s'agira définitivement pas pour le héros d'affronter des forces gigantesques mais de surmonter ses angoisses intérieures. Déroutant mais quand même fort plaisant du fait que l’écriture titre bien partie de cette orientation et que la réalisation est au poil (belle photographie de Stephen Goldblatt, production design de Bo Welch avec de jolies inventions, musique enthousiasmante de George Delerue). Et puis, Tom Hanks et Meg Ryan sont absolument géniaux.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 20806
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Notez les films octobre 2011

Post by Nestor Almendros »

LES MARCHES DU POUVOIR de George Clooney

Très emprunt d'un cinéma qu'il vénère et dont il cherche à suivre la trace (le ciné engagé des 70's) Clooney propose ici un film bien fait, prenant, qui ose la subtilité à une époque où le matraquage est roi, mais qui peine à marquer durablement. La cause? Une chronologie décalée qui, malgré un discours pertinent et très intéressant, est à contre-temps de l'actualité: le film ne nous apprend rien de bien nouveau. Quelques années plus tôt, il aurait pu faire mouche mais aujourd'hui il illustre trop gentiment une vérité qui n'est plus cachée. Le film manque aussi d'une certaine force: il est trop dans l'observation et le recul.
Ceci dit, j'aime beaucoup la façon d'amener la critique du milieu, la finesse des psychologies et des changements de personnalité. On laisse beaucoup de choses être interprétées par le spectateur, c'est toujours agréable. Clooney propose également une mise en scène plutôt raffinée, à contre-temps elle aussi. Ajouté au casting 4 étoiles, le résultat en est d'autant plus agréable.