Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15005
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Watkinssien »

jacques 2 wrote:
L'esthétisme, par contre, j'apprécie ... surtout à une époque de 3D à tout va et de capitaine Haddock hydrocéphale.
Aïe, une rechute !

:mrgreen: :wink:
Image

Mother, I miss you :(
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by jacques 2 »

Watkinssien wrote:
jacques 2 wrote:
L'esthétisme, par contre, j'apprécie ... surtout à une époque de 3D à tout va et de capitaine Haddock hydrocéphale.
Aïe, une rechute !

:mrgreen: :wink:
Tu ne crois pas si bien dire : chuis grippé, en plus ... :( :wink:
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23569
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by tenia »

jacques 2 wrote:Toutes les histoires ont déjà été racontées : c'est bien pour cela que les films bourrés de SFX ont la cote ...
L'originalité dans l'histoire, je m'en cogne, personnellement : je trouve cela en littérature ... pour le meilleur et souvent pour le pire.
L'esthétisme, par contre, j'apprécie ...
Et moi, j'aurais préféré un film qui m'aurait plus passionné qu'une succession de jolies images.
Le clip trop long, j'ai déjà donné avec Enter The Void. :mrgreen:

Attention, je ne dis pas que je ne comprends pas qu'on puisse aimer, ou que le film n'est pas bon, au contraire. Je dis juste que les gros mots genre "t'as trouvé ça creux, c'est parce que tu kiffes que Tarkovski", c'est un peu facile, et que je trouve au final Drive relativement surévalué. C'est joli, c'est bien foutu, c'est magnétique, mais ça ne dépasse jamais cela.

Faire de jolis cadres, un beau ralenti qui claque, c'est une chose que Snyder et Bay font très bien et ça ne retire en rien l'impression de voir quelque chose d'assez superficiel. Certes, toutes les histoires ont déjà été racontées, effectivement, mais je n'en attends pas moins autre chose qu'une galerie de personnages archétypés et prévisibles au possible.

Bref.

Drive, c'est bien, faut le conseiller autant que The Tree of Life ou Enter The Void, parce que c'est audacieux, parce qu'il y a derrière du cinéma, pas du théâtre filmé, ou du CGI mis en scène, ou de l'académisme fainéant forcené. Mais il n'empêche que ça reste, pour moi, narrativement quelconque.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3627
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by monk »

Le film avait tout pour faire un carton à la maison: une belle photo travaillée, une mise en scène élégante, un héros taciturne qui cache à la fois de la tendresse et une extrème violence, une histoire d'amour sans sex, un coté artisanal etc. Des qualités, le film n'en manque pas ! Et pourtant, la sauce ne prend que moyennement. Je ne me suis pas ennuyé, mais je ne ressent pas du tout le besoin de la garder car finalement, je n'en garde pas grand chose. Pas assez en tout cas. C'est un peu dommage, on est pas passé loin de quelque chose.
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19499
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Rick Blaine »

monk wrote:C'est un peu dommage, on est pas passé loin de quelque chose.
C'est exactement le même sentiment pour moi, c'est finalement un peu frustrant. :(
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 44813
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Flol »

monk wrote:Le film avait tout pour faire un carton à la maison: une belle photo travaillée, une mise en scène élégante, un héros taciturne qui cache à la fois de la tendresse et une extrème violence, une histoire d'amour sans sex, un coté artisanal etc. Des qualités, le film n'en manque pas ! Et pourtant, la sauce ne prend que moyennement. Je ne me suis pas ennuyé, mais je ne ressent pas du tout le besoin de la garder car finalement, je n'en garde pas grand chose. Pas assez en tout cas. C'est un peu dommage, on est pas passé loin de quelque chose.
Tu ne gardes pas ? :D
(c'est con : à 1 semaine près, on aurait pu faire un package...)
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3627
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by monk »

Ratatouille wrote:Tu ne gardes pas ? :D
(c'est con : à 1 semaine près, on aurait pu faire un package...)
:mrgreen:
Il est déjà vendu ! 8)
StateOfGrace
Stagiaire
Posts: 88
Joined: 7 Jan 11, 12:09

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by StateOfGrace »

j'ai enfin vu Drive, et je n'ai pas, mais alors pas du tout accroché.

Nicolas Winding Refn a sans doute voulu réaliser LA série B ultime, un film ancré dans une tradition cinématographique bien précise, celle du film à petit budget qui va vite et qui fait mal, un film qui transcenderait les limites du genres et dynamiterait les codes du polar urbain, noir et nocturne. Sauf que le résultat est pour moi un sommet de prétention, un film qui oscille entre le brillant et le clinquant, l'épate et le ridicule. Winding Refn fait de la belle image pour la belle image, il n'a aucun souci du "fond", l'histoire n'est qu'un prétexte à une suite de séquences qui se voudraient d'anthologie, mais dont l'accumulation finit par produire l'effet inverse de celui escompté : les scènes sont tellement maniérées, tellement phagocytées par les ralentis, par une musique certes planante mais rapidement saoûlante, qu'elles finissent par s'annuler.
L'emballage est beau, mais le contenu est d'une rare vacuité.

Nicolas Winding Refn a sûrement vu et revu les films de Michael Mann, mais là où l'immense réalisateur de Heat enrobe sa réflexion sur la solitude urbaine d'images glacées baignant dans une lumière bleue métallique, dilate le temps à l'extrême pour faire naître une émotion pure comme le cristal et s'appuie sur les fêlures de ses personnages pour rendre malléable la mince ligne séparant la Loi du Crime, le réalisateur de Drive se complaît dans la forme pour la forme, l'art pour l'art, déconnecté de la réalité...

Je suis sûrement un peu vieux jeu, mais pour moi si la mise en scène peut sublimer une histoire, elle ne peut pas la remplacer complètement. Quant à Ryan Goslin, j'ai beau le trouver tout à fait excellent dans Blue Valentine ou Calculs meurtriers, ici sa composition à la limite de l'autisme a provoqué chez moi des baîllements plutôt que des cris admiratifs.

Pour être honnête, je trouve la première séquence particulièrement réussie, mais ensuite les plans interminables sur un couple qui se regarde dans le blanc des yeux au ralenti et sous le soleil, chez moi ça ne passe pas.
Mais j'ai l'impression que c'est une constante chez NWR, la trilogie Pusher exceptée, de vouloir dépasser le cadre du genre dans lequel il s'inscrit pour tenter de délivrer LE film, celui qui rendra tous les autres obsolètes, que ce soit le film de vikings avec Valhalla Rising ( que j'aime beaucoup, c'est pour moi son meilleur film, truffé de moments réellement anthologiques pour le coup ) ou le film criminel/carcéral avec "Bronson".

Il n' y a aucune aucune provocation de ma part envers ceux qui ont aimé le film, mon avis reflète seulement la surprise de voir un film qui à mon sens est déjà démodé ( tandis que je pense que ceux qui ont aimé considèrent qu'il est intemporel, tant la forme est travaillée).
dvdlib
Doublure lumière
Posts: 420
Joined: 25 Dec 09, 12:40

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by dvdlib »

Image ...

je m'attendais à voir un Film dans le style du Transporteur ... passer une soirée relax ...
si les premières minutes sont un réel enchantement (la poursuite)...
la suite est violente, plusieurs tueries sanglantes ...

un Film pour un public averti et appréciant le genre
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23569
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by tenia »

dvdlib wrote:Image ...

je m'attendais à voir un Film dans le style du Transporteur ... passer une soirée relax ...
si les premières minutes sont un réel enchantement (la poursuite)...
la suite est violente, plusieurs tueries sanglantes ...

un Film pour un public averti et appréciant le genre
Mouais.
S'il est évident que le film n'est pas pour tout le monde d'un point de vue violence, les quelques moments qui le parsèment restent, pour moi, très congrus, et bien d'autres films ont su se montrer plus violents que ça.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Federico »

tenia wrote:
dvdlib wrote:Image ...
je m'attendais à voir un Film dans le style du Transporteur ... passer une soirée relax ...
si les premières minutes sont un réel enchantement (la poursuite)...
la suite est violente, plusieurs tueries sanglantes ...
un Film pour un public averti et appréciant le genre
Mouais.
S'il est évident que le film n'est pas pour tout le monde d'un point de vue violence, les quelques moments qui le parsèment restent, pour moi, très congrus, et bien d'autres films ont su se montrer plus violents que ça.
Je suis d'accord avec tenia. Il y a certes des scènes d'une rare violence, sèche et crue mais NWR a su ne pas en abuser et davantage les distiller au gré d'un récit beaucoup plus contemplatif que dans les polars lambda. Ce qui, d'ailleurs accentue par contraste leur aspect choc. Ce que sut auparavant très bien faire Tarentino avec Jackie Brown.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by jacques 2 »

Mais évidemment, pas grand chose à voir avec "le transporteur" (sauf la surface) , une production Besson ...

Et la rime avec Besson s'impose toute seule ... :mrgreen:
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 23569
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by tenia »

Federico wrote:Ce que sut auparavant très bien faire Tarentino avec Jackie Brown.
Jackie Brown, je m'en souviens comme d'un truc quasi familial. J'ai du mal, du coup, à voir le contraste "choc".
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Blue »

Federico wrote:Ce que sut auparavant très bien faire Tarentino avec Jackie Brown.
Les explosions de violence baroque, c'est vieux comme Chang Cheh et Peckinpah, mais c'est vrai que Tarantino, Kitano et Refn sont des grands continuateurs de ce style.
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Federico »

tenia wrote:
Federico wrote:Ce que sut auparavant très bien faire Tarentino avec Jackie Brown.
Jackie Brown, je m'en souviens comme d'un truc quasi familial. J'ai du mal, du coup, à voir le contraste "choc".
Tu dois avoir raison et je me dis que plutôt d'être allé le découvrir avec une amie, j'aurais du y emmener ma grand-mère. Je suis sûr qu'elle aurait trouvé ces séquences tout à fait "familiales" :wink: :
Spoiler (cliquez pour afficher)




The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz