Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25599
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by tenia »

Pas la claque attendue, ni celle de cette année du coup (c'était en mai, ça).

C'est beau, mais creux. C'est sympa mais clinquant. C'est un peu le film noir bling bling, qui aurait pu être réalisé par Zack Snyder (avec en guest une course poursuite par Michael Bay), avec un fétichisme fleurant bon le Scorpio (sic) Rising de Kenneth Anger.

Le syndrome Tron : le contenant est bien mieux que le contenu. On me dira, c'est la marque de fabrique de Refn (Pusher à part). Valhalla Rising, Bronson, c'est le culte de l'image sans forcément empêcher les persos d'exister.

C'est encore le cas ici : on s'attachera, malgré la mise en scène frimeuse, malgré le scénario linéaire anémique et bien peu original, aux persos, notamment à Cranston qui m'a rappelé le Kiss Me Deadly de Aldrich, chez qui les garagistes n'avaient pas non plus beaucoup de chance.

Mais, il ne faut pas se leurre : Drive n'est pas le film de Ryan Gosling. C'est le film de Refn.
Le syndrome Silent Hill : c'est beau, mais dès que les acteurs ouvrent la bouche, on sort du film. Dès que ça sort de son statut de véhicules de l'action, c'est fini. Il n'y a qu'à voir la tronche d'angelot ahuri de Gosling après le passage dans l'ascenseur pour comprendre qu'il n'est pas franchement la révélation du film.
Gosling qui peut d'ailleurs se balader dans tout L.A. dans sa veste complètement tâchée de sang. Rapidement, on comprend que, s'il brille (tant qu'il n'a qu'à paraître, et non à jouer), c'est avant car sublimé par une mise en scène qui sublimerait n'importe quel acteur.

Au milieu de tout cela, on a une Carey Mulligan en mode princesse en détresse, tout en regards de biche, un Perlman qui ne fait pas grand chose, Brooks, sosie de Gérard Lenorman, qui brille dans son costume de mafieux du dimanche, et Cranston, très attachant.


Mais c'est beau. Et la BO claque. Syndrome Tron donc.

Et ce n'est pas la violence sèche et brutale (et surtout inutile et grand guignolesque) de la dernière 1/2 heure qui changera grand chose à cette excursion linéaire et abstraite de Refn dans les terres du polar urbain nocturne que Mann, Friedkin et consorts ont déjà revisité tant de fois.

6.5/10
Last edited by tenia on 9 Oct 11, 13:09, edited 1 time in total.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15568
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Watkinssien »

tenia wrote:Pas la claque attendue, ni celle de cette année du coup (c'était en mai, ça).

C'est beau, mais creux. C'est sympa mais clinquant. C'est un peu le film noir bling bling, qui aurait pu être réalisé par Zack Snyder (avec en guest une course poursuite par Michael Bay), avec un fétichisme fleurant bon le Scorpio (sic) Rising de Kenneth Anger.

Le syndrome Tron : le contenant est bien mieux que le contenu. On me dira, c'est la marque de fabrique de Refn (Pusher à part). Valhalla Rising, Bronson, c'est le culte de l'image sans forcément empêcher les persos d'exister.


7/10
Ce que j'ai souligné me saute un tantinet aux yeux... Snyder ou Bay ne sont jamais parvenus à atteindre ce niveau dans la mise en scène, jamais...

Et comme j'ai détesté Tron, je reste perplexe sur ce "syndrome"...
:)
Image

Mother, I miss you :(
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7873
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Dunn »

Oué Tenia pas d'accord avec tous tes arguments (Tron, Bay etc) ...sinon c'est quoi ta claque de l'année sortie en Mai? :fiou:
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48231
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Flol »

tenia wrote:C'est beau, mais creux. C'est sympa mais clinquant. C'est un peu le film noir bling bling, qui aurait pu être réalisé par Zack Snyder (avec en guest une course poursuite par Michael Bay)
Es-tu sûr d'avoir déjà vu des films de ces 2 réalisateurs ? Parce que ok, le name-dropping c'est marrant 2 minutes...mais autant éviter de balancer n'importe lesquels.
tenia wrote:Brooks, sosie de Gérard Lenorman
Copieur.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25599
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by tenia »

Ratatouille wrote:
tenia wrote:C'est beau, mais creux. C'est sympa mais clinquant. C'est un peu le film noir bling bling, qui aurait pu être réalisé par Zack Snyder (avec en guest une course poursuite par Michael Bay)
Es-tu sûr d'avoir déjà vu des films de ces 2 réalisateurs ? Parce que ok, le name-dropping c'est marrant 2 minutes...mais autant éviter de balancer n'importe lesquels.
J'ai vu tout Snyder, sauf Ga Hoole. Et je crois avoir vu tout Bay sauf Transformers 2 et 3.
Et mon adoration malsaine de Bad Boys 2 est connue de tous. :mrgreen:

Blague à part, y a combien y a de ralentis dans Drive ?
Parce que je me souviens que c'était le 1er reproche fait à Watchmen.
Quant à la course poursuite en bagnole qui termine avec un bon ralenti sur une bagnole en train de s'éclater, j'ai pensé à ça :
Ratatouille wrote:
tenia wrote:Brooks, sosie de Gérard Lenorman
Copieur.
J'avoue. :mrgreen:
Mais ça m'a sauté aux yeux, du coup, et comme j'ai posté ce texte ailleurs, je me suis permis. :mrgreen:
Dunn wrote:Oué Tenia pas d'accord avec tous tes arguments (Tron, Bay etc) ...sinon c'est quoi ta claque de l'année sortie en Mai? :fiou:
Malick ? Personne ?
Je pensais pourtant que la date suffirait.
Watkinssien wrote:Ce que j'ai souligné me saute un tantinet aux yeux... Snyder ou Bay ne sont jamais parvenus à atteindre ce niveau dans la mise en scène, jamais...
Je ne dis pas le contraire.
Pour le reste, cf au-dessus.
Watkinssien wrote:Et comme j'ai détesté Tron, je reste perplexe sur ce "syndrome"...
:)
On m'avait reproché d'avoir été plus marqué par la BO et l'apparence de Tron Legacy que par son contenu.
Idem ici.
C'est beau, la BO est top, pis voilà.

C'est efficace, hein, je dis pas le contraire.

Je dis juste que le côté "Gosling est un dieu" et "Drive est un polar majeur de cette décennie", ça me parait un peu beaucoup.
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Jericho »

Nestor Almendros wrote:
Jericho wrote:Depuis que j'ai vu la bande annonce (le film je le verrai ce soir), c'est plutôt cette chanson que je me mets en boucle:
produit par Guy-Manuel de Homem Christo (Daftpunk)
D'ailleurs (bon je préviens je ne suis pas à fond dans la musique), j'ai découvert récemment que des mecs comme Kavinsky, Quentin Dupieux (Mr Oizo), Sébastien Tellier et les Daft Punk je crois, sont plus ou moins liés. Alors je sais plus si c'est professionnel, ou si c'est dans la vie privée qu'ils sont potes (ou les deux). Mais ça m'a un peu étonné, même si au fond c'est logique...
Image
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7873
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Dunn »

Attends personne n'a crié au chef d'oeuvre non plus hein, c'est un très bon film ;)
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7873
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Dunn »

Ratatouille wrote:
Jericho wrote:Depuis que j'ai vu la bande annonce (le film je le verrai ce soir), c'est plutôt cette chanson que je me mets en boucle:

Ce morceau est génial (comme toute la BO, je me répète...).
C'est clair rata,mais je trouve la BO nul part et Amazon n'annonçe aucune date :(
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48231
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Flol »

tenia wrote:Blague à part, y a combien y a de ralentis dans Drive ?
Parce que je me souviens que c'était le 1er reproche fait à Watchmen.
Sofia Coppola utilise pas mal de ralentis dans ses films aussi. Donc si je suis ton raisonnement, on peut comparer Drive à Virgin Suicides, c'est ça ?
Non mais sérieusement...il y a quand même une nette différence entre un ralenti et l'utilisation que l'on en fait. Comparer NWR à Snyder, ça n'a pour moi absolument aucun sens. :|
Chip
Electro
Posts: 890
Joined: 22 Oct 08, 10:26

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Chip »

Remarquable film noir, impossible de ne pas penser au polar de Michael Mann " Thief"(le solitaire) , au film (méconnu) de Walter Hill " Driver "(the driver)(1977), le personnage central est aussi un chauffeur pour gangsters et au classique de George Stevens " Shane" (l' homme des vallées perdues)(1953), comme le héros de Stevens le chauffeur défend une famille contre des malfrats, s'attache à l'enfant et une fois le danger neutralisé, part mourir...seul.
aurelien86
Electro
Posts: 771
Joined: 2 May 08, 16:26

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by aurelien86 »

Dunn wrote:C'est clair rata,mais je trouve la BO nul part et Amazon n'annonçe aucune date :(
La BO est sortie courant septembre en Angleterre. Elle est disponible sur amazon.co.uk et play.com. Sauf qu'elle est en rupture de stock en ce moment, mais elle est sortie.
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7873
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by Dunn »

Ok merci!
User avatar
G.T.O
Egal à lui-même
Posts: 4533
Joined: 1 Feb 07, 13:11

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by G.T.O »

Je souscris totalement aux propos de Ténia : Drive est un film gonflé à l"hélium. :o
Pourtant, les 15 premières laissent entrevoir un film comme on les aime : sec, stylisé, planant, peu bavard. Un film-hommage n'ayant à revendiquer aucune espèce d'originalité mais qui s'inscrit intelligemment dans la lignée des fleurons des années 80. Après ce quart d'heure plutôt réussi, on a droit à un film de "ptit malin", soit à une oeuvre qui aligne les poncifs sans jamais oser les détourner, les faire varier ( je pense notamment au classique règlement de compte avec les conventionnels mafieux grotesques, Albert Brooks et Ron Perlman) ou se risquer à leur injecter une épaisseur. Trop risqué, Refn s'en tient à de purs stéréotypes qui, malgré tous ses efforts et rêves de hauteur, ne deviennent jamais des archétypes. De la même manière qu'il cherche à produire un film abstrait, quasi existentiel, mais où l'intention prime sur un traitement frontal qui, je pense, aurait été préférable ( un mec, une bagnole, musique, L.A de nuit ), l'aspect poseur ( la cadre, la recherche du beau et du symétrique dictent ses lois aux acteurs notamment dans leurs attitudes figées que ceux-ci adoptent dans la composition des plans), la prévisibilité des "effets" de mise en scène ( le ralenti forcément corrélé au phénomène de la violence, comprise comme ingrédient destiné à créer une rupture de ton et de rythme au sein d'une dramaturgie minimale et déflationniste)...
Tout ça pour dire que le mister a bien étudié ses classiques et qu'après Herzog pour Valllaaallla, Mann, Friedkin et Hill pour celui-ci, il va falloir à présent les comprendre.
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by julien »

Ratatouille wrote:

Ce morceau est génial (comme toute la BO, je me répète...).
De la bonne daube.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11800
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Drive (Nicolas Winding Refn - 2011)

Post by MJ »

julien wrote:De la bonne daube.
Oui,moi aussi je trouve que ça manque de Boulez et de Schönberg, par rapport au projet esthétique du film.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum