Claude Sautet (1924-2000)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92700
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Jeremy Fox »

Et j'aime beaucoup le thème musical de Garçon ; dommage qu'il ait été aussi moyennement reçu par la critique de l'époque.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21438
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Rick Blaine »

Jeremy Fox wrote:Et j'aime beaucoup le thème musical de Garçon ; dommage qu'il ait été aussi moyennement reçu par la critique de l'époque.
La musique est remarquable. Sarde est un vrai génie, à chaque fois que je vois un film auquel il a collaboré, il me semble que je trouve sa musique réussie.

Je ne comprend effectivement pas la réception critique du film. Il s'agit pourtant d'un excellent Sautet, plein de personnages marquants.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18172
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Kevin95 »

J'ai souvenir que dans une critique, Serge Daney l’utilisait comme exemple d'un certain cinéma populaire en perte de vitesse et déconnecté des "réelles" problématiques de l'époque.

C'est effectivement étonnant cet avis général d'un film raté (même Claude Sautet, si je ne me trompe, n'était pas fan du film).
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92700
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Jeremy Fox »

Rick Blaine wrote: Sarde est un vrai génie, à chaque fois que je vois un film auquel il a collaboré, il me semble que je trouve sa musique réussie.
Pas mieux.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21438
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Rick Blaine »

Kevin95 wrote:J'ai souvenir que dans une critique, Serge Daney l’utilisait comme exemple d'un certain cinéma populaire en perte de vitesse et déconnecté des "réelles" problématiques de l'époque.
Ouais... J'ai du mal à comprendre comment ce type de raisonnement peut définir un bon ou un mauvais film. En quoi le fait d'être connectées aux réelles problématiques de son époque peut faire un bon ou un mauvais film?... (si tant est que Daney ait raison pour le coup).
D'ailleurs, et comme souvent, Sautet parle principalement dans ce film de valeurs "absolues" : l'amour, l'amitié... Ce sont des problématiques universelles.
Kevin95 wrote:C'est effectivement étonnant cet avis général d'un film raté (même Claude Sautet, si je ne me trompe, n'était pas fan du film).
J'ai compris que ses relations avec Montand n'avaient pas été formidables sur ce film, ça explique peut-être son point de vue. Pour le point de vue des autres, il doit se limiter à ce que l'on voit à l'écran et dans ce cas il est étonnant de voir que les critiques aient été globalement défavorables.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48296
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Flol »

Jeremy Fox wrote:Et j'aime beaucoup le thème musical de Garçon
Il est vachement bien ce thème, très Nino Rota.
Et effectivement, Sautet ne gardait pas un bon souvenir de ce film, notamment parce qu'il avait vécu un cauchemar avec Montand.
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18172
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Kevin95 »

Rick Blaine wrote:
Kevin95 wrote:J'ai souvenir que dans une critique, Serge Daney l’utilisait comme exemple d'un certain cinéma populaire en perte de vitesse et déconnecté des "réelles" problématiques de l'époque.
Ouais... J'ai du mal à comprendre comment ce type de raisonnement peut définir un bon ou un mauvais film. En quoi le fait d'être connectées aux réelles problématiques de son époque peut faire un bon ou un mauvais film?... (si tant est que Daney ait raison pour le coup).
Bien évidemment, je caricature (le texte est bien plus riche que ça... il faudrait que je ressorte le bouquin) mais il faut se rappeler que les Cahiers sortaient des années Mao (auxquelles Daney a plus ou moins participé) et qu'il pointe du doigt (en me basant sur mes souvenirs) avec le film de Sautet, un cinéma dit "de stars" dans lequel le "populo" est au cœur du récit mais exclu de l'écran (en gros).

Je ne fais que citer hein (la force de la pensée de Daney, c'est que même lorsque l'on est en désaccord avec elle comme c'est mon cas au sujet du film Garçon !, elle reste très passionnante à lire) ! :mrgreen:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92700
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Jeremy Fox »

A l'occasion de la sortie en Bluray d'un coffret contenant 5 films du cinéaste testé par Antoine Royer, les chroniques de Vincent, François, Paul et les autres par Philippe Paul, puis des Choses de la vie et de César et Rosalie par Justin Kwedi. Sur notre lancée, notre top Sautet.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92700
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Jeremy Fox »

4 films de Claude Sautet repris en salles depuis hier dont Max et les ferailleurs qui n'avait pas encore eu droit à une chronique en ces lieux. C'est Philippe Paul qui s'en est chargé.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92700
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Jeremy Fox »

Texte superbe pour ce qui représente pour moi le sommet du cinéaste. Et nouvelle totale réussite de Philippe Sarde.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49918
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Boubakar »

Rick Blaine wrote:J'ai compris que ses relations avec Montand n'avaient pas été formidables sur ce film, ça explique peut-être son point de vue. Pour le point de vue des autres, il doit se limiter à ce que l'on voit à l'écran et dans ce cas il est étonnant de voir que les critiques aient été globalement défavorables.
C'est un film où Montand avait pris le pouvoir, voulant être plus souvent à l'écran que prévu.
Peu avant sa disparition, Sautet avait légèrement réduit ses apparitions dans un nouveau montage.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Federico »

Sympathique interview de Lino Ventura en mars 1960 peu avant la sortie de Classe tous risques où il évoque un tournant dans son encore jeune carrière de dur à l'écran. En fin de document, un Sautet moustachu (et qui fait bien plus que ses 36 ans) répond également à quelques questions.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92700
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Jeremy Fox »

Le mésestimé Garçon chroniqué par Philippe Paul à l'occasion de sa sortie en Bluray chez Pathé. Bluray testé par Stéphane Beauchet.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92700
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Jeremy Fox »

Jeremy Fox wrote:Le mésestimé Garçon chroniqué par Philippe Paul à l'occasion de sa sortie en Bluray chez Pathé. Bluray testé par Stéphane Beauchet.
Content que Philippe ait réévalué ce film que j'aime également beaucoup (sans néanmoins le placer aux côtés de ses sommets) mais aussi parlé du très beau thème de Philippe Sarde dans son dernier paragraphe (c'est un thème que j'ai souvent en tête). Merci pour cette chronique.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Claude Sautet (1924-2000)

Post by Federico »

Federico wrote:
Demi-Lune wrote:Enfin, Garçon ! Eh bien, même Sautet lui-même reconnaissait que c'était le film de trop dans sa collaboration avec Montand. Et il a parfaitement raison. C'est pas bon. Exceptionnellement, sa "manière" sent le réchauffé et peine à dissimuler le peu de conviction d'un cinéaste embarqué dans ce film pour honorer un engagement fait à Montand. Lequel se livre à un numéro de cabotinage éhonté de vieux beau, bien accompagné en cela par la musique de comédie de boulevard de Sarde. Le brio de portraitiste de Sautet se perd dans une histoire dénuée d'intérêt... heureusement, le cinéaste saura se rendre compte de cette impasse.
Même si je l'avais plutôt trouvé sympa à sa sortie, c'est un Sautet mineur où, effectivement, il me semble que ça cabotine limite boulevard filmé. Non seulement Montand mais aussi Fresson en petit chef odieux qui se sert de Villeret comme tête de Turc, rejouant plus ou moins son numéro de beauf à carrure de rugbyman du Locataire de Polanski. Et c'est certainement plus la faute de Dabadie que de Sautet. En fait, je crois que la seule et unique raison qui me pousserait à le revoir... c'est la présence de l'irremplaçable Dominique Laffin. :oops:
Et j'en veux un peu à Philippe Paul de ne pas avoir cité la présence de cette adorable actrice... :oops:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz