Notez les films juillet 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films juillet 2011

Post by riqueuniee »

C'était donc un gros malentendu. Le film n'a rien d'un film a sletches. Même si c'est un peu dingue, l'histoire est très cohérente (le journaliste qui fait une enquête et se trouve mêlé à des faits de plus en plus délirants), et le film n'est pas constitué de petites histoires séparées qui se succèdent.
Personnellement, j'avais beaucoup aimé , j'avais trouvé le film tordant.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12781
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films juillet 2011

Post by hellrick »

cinephage wrote:
riqueuniee wrote:PS Si on dit couramment "court métrage" pour désigner les films très courts, on ne dit jamais "métrage" tout seul. On dit "film", tout simplement (à la rigueur "long métrage" pour distinguer d'un film court dont il est question en même temps).
Si seulement tu pouvais convaincre du monde... :D
Oui enfin ça fait longtemps que c'est employé comme synonyme de films un peu partout...comme peloche :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22309
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Notez les films juillet 2011

Post by cinephage »

peloche synonyme de film ?? V'la autre chose... Chez moi c'était synonyme de pellicule. "Tu vas voir un peloche ce soir ?" Ca se dit, ça ? Bigre, la langue évolue trop vite pour moi...

Concernant "métrage", je ne trouve cette regrettable formule que dans Mad Movie, et chez certains des lecteurs de la revue. Nulle part ailleurs.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films juillet 2011

Post by AtCloseRange »

cinephage wrote:peloche synonyme de film ?? V'la autre chose... Chez moi c'était synonyme de pellicule. "Tu vas voir un peloche ce soir ?" Ca se dit, ça ? Bigre, la langue évolue trop vite pour moi...

Concernant "métrage", je ne trouve cette regrettable formule que dans Mad Movie, et chez certains des lecteurs de la revue. Nulle part ailleurs.
Au contraire, je crois bien que "peloche" est une expression assez ancienne: "on se fait une péloche".
Image
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22309
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Notez les films juillet 2011

Post by cinephage »

AtCloseRange wrote:
cinephage wrote:peloche synonyme de film ?? V'la autre chose... Chez moi c'était synonyme de pellicule. "Tu vas voir un peloche ce soir ?" Ca se dit, ça ? Bigre, la langue évolue trop vite pour moi...

Concernant "métrage", je ne trouve cette regrettable formule que dans Mad Movie, et chez certains des lecteurs de la revue. Nulle part ailleurs.
Au contraire, je crois bien que "peloche" est une expression assez ancienne: "on se fait une péloche".
Ah oui, en effet, sans l'accent et hors-contexte, je n'ai pas fait le lien. En fait, je connaissais l'expression, encore qu'elle me semblait plus liée à l'activité d'aller au cinéma, synonyme de "séance de cinéma", ou éventuellement de visionnage vidéo, que de "film" à proprement parler. Je ne dirais pas que 2001 est une péloche de science-fiction, par exemple, alors que je peux dire, comme toi, je me suis fait une péloche hier.
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films juillet 2011

Post by riqueuniee »

cinephage wrote:peloche synonyme de film ?? V'la autre chose... Chez moi c'était synonyme de pellicule. "Tu vas voir un peloche ce soir ?" Ca se dit, ça ? Bigre, la langue évolue trop vite pour moi...

Concernant "métrage", je ne trouve cette regrettable formule que dans Mad Movie, et chez certains des lecteurs de la revue. Nulle part ailleurs.
Pour métrage, je suis d'accord avec toi. Styx a une excuse, le français n'est pas sa langue maternelle (ceci dit, il se débrouille très bien).
Par contre pour peloche, ça se dit peut-être. Pellicule et film, quand il ne s'agit pas de films , ont des sens très proches.
Il me semble avoir déjà lu des phrases telles que (j'invente un peu, c'est un exemple) : "la programmation comprendra quelques pellicules inédites", "pelloche" n'étant qu'un diminutif. (je ne lis pas Mad movies)
Après tout, film se dit pellicula en espagnol (ex una pellicula de Almodovar)
styx
Doublure lumière
Posts: 646
Joined: 29 Jan 11, 16:28

Re: Notez les films juillet 2011

Post by styx »

:) en fait quand je parle, je n'utilise que le terme film, en français ou en anglais, et ceci même pour parler de la pellicule, mais là j'ai dérapé; métrage, c'est pas terrible pour parler d'un "long métrage", d'un film, mais je crois l'avoir entendu en france dans une conversation pour signifier un film de long métrage, et dans la foulée de l'écrit, pour changer, je l'ai utilisé.

Code: Select all

Check out how I made the Ultimate Burger in the entire world! The "Hurricane" Burger! 
[/i]
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8451
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Notez les films juillet 2011

Post by Strum »

Dire "métrage" en lieu et place de "film" est une erreur de français. "Péloche" est un terme argotique pour désigner une pellicule, et par extension, un film, même si le terme semble être un peu passé de mode. En revanche, on ne dit pas "pellicule" à ma connaissance pour parler d'un film de cinéma.
styx
Doublure lumière
Posts: 646
Joined: 29 Jan 11, 16:28

Re: Notez les films juillet 2011

Post by styx »

certes, par contre j'ai pu entendre parler de "métrage" pour dire "long métrage" en parlant d'un film de cinéma, par (in)extension, c'est une erreur sûrement mais dans le langage cela n'est pas choquant, pour "peloche" j'avais jamais entendu ce terme. Mais pellicule et film sont equivalent, quand il s'agit du support de l'image, (quoique techniquement cela relève de plus en plus d'un anachronisme "latent")enfin, la langue évolue et on le voit bien dans ce petit échange d'été, sans grande importance.

Quoique là je suis pas loin de la maison de Ridley Scott dans le sud de la France, si je veux je vais lui poser quelques questions sur le sujet:oops: nan pas possible :arrow:

Code: Select all

Check out how I made the Ultimate Burger in the entire world! The "Hurricane" Burger! 
[/i]
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films juillet 2011

Post by riqueuniee »

Par extension, en effet (inextension n'existe pas...), mais en fait le terme, qui désigne en principe la longueur de la pellicule utilisée, et par extension la durée d'un film ne s'emploie , pour définir le film lui-même, qu'acompagné de court, long ou moyen. Par contre, on voit parfois "court" employé tout seul pour désigner les courts-métrages, et parfois même (par analogie...) "long" pour long métrage.

Mieux vaut dire, en fait, tout simplement "film".
En ce qui concerne "pellicule", j'ai dû le lire une fois : un effet de style , dans un article. A moins que je ne me sois laissé influencer par le terme espagnol pellicula, bien courant , lui.
Last edited by riqueuniee on 29 Jul 11, 22:59, edited 2 times in total.
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films juillet 2011

Post by magobei »

The Man from Earth (Richard Schenkman, 2007)

Petit film de SF cérébral, fauché (tourné en HDV), qui se traîne une jolie réputation... J'aurais aimé apprécier, mais franchement, j'ai trouvé ça affreusement mauvais.

Le pitch - un prof d'université révèle à ses collègues qu'il est en fait un homme de cavernes, âgé de 14 000 ans - était assez intrigant. Mais c'est vraiment foireux, tellement énorme que c'est juste... énorme. Parce qu'en fait, c'est Jésus le mec, et aussi un proche de Van Gogh (qui lui a refourgué une croûte - première scène: "Oh, c'est un Van Gogh que vous avez là? C'est un vrai? Ben oui, c'est marqué en français derrière"), JFK et ma mère. Là, c'est plus une "suspension of disbelief" qu'on nous demande, mais une abdication pure et simple.

Qu'on ajoute l'indigence de la forme - mise en scène ultra plate, avec comme décor unique un salon Fly au coin du feu - et c'est vraiment le pompon. Heureusement, c'est court.

3/10
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
Bugsy Siegel
Accessoiriste
Posts: 1675
Joined: 1 Sep 07, 17:42
Location: Flamingo Hotel

Re: Notez les films juillet 2011

Post by Bugsy Siegel »

C'est quasiment la même histoire que "Long Live Walter Jameson" dans la Quatrième Dimension (script de Charles Beaumont). Ce qui est amusant c'est que l'auteur de ce "Man From Earth", Jerome Bixby, devait 99% de sa réputation à un épisode de cette série, "It's A Good Life". Et en fait, Bixby a écrit "Requiem For Methuselah", un épisode de "Star Trek" qui est encore une histoire d'immortel né sur terre, cette fois dans l'antiquité. Décidément, un type qui avait de la suite dans les idées...enfin dans "une" idée.
on faisait queue devant la porte des WC comme au ciné lors du passage de l'Atlantide à l'écran. Jean Ray, Hôtel de Famille, 1922
frédéric
1st Degree
Posts: 12979
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Notez les films juillet 2011

Post by frédéric »

Colombiana

Une énième production Besson qui est cependant un peu plus sage et moins n'importe quoi que certaines de ses précédentes. Le film vaut bien évidemment par le charme et le physique de Zoé Saldana, on passera de sa relation avec le personnage de Michael Vartan qui est un peu inutile, mais l'ensemble reste honnête et se laisse voir.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
2501
Assistant opérateur
Posts: 2220
Joined: 26 Sep 03, 18:48
Location: Ici et ailleurs

Re: Notez les films juillet 2011

Post by 2501 »

magobei wrote:The Man from Earth (Richard Schenkman, 2007)

Petit film de SF cérébral, fauché (tourné en HDV), qui se traîne une jolie réputation... J'aurais aimé apprécier, mais franchement, j'ai trouvé ça affreusement mauvais.

Le pitch - un prof d'université révèle à ses collègues qu'il est en fait un homme de cavernes, âgé de 14 000 ans - était assez intrigant. Mais c'est vraiment foireux, tellement énorme que c'est juste... énorme. Parce qu'en fait, c'est Jésus le mec, et aussi un proche de Van Gogh (qui lui a refourgué une croûte - première scène: "Oh, c'est un Van Gogh que vous avez là? C'est un vrai? Ben oui, c'est marqué en français derrière"), JFK et ma mère. Là, c'est plus une "suspension of disbelief" qu'on nous demande, mais une abdication pure et simple.

Qu'on ajoute l'indigence de la forme - mise en scène ultra plate, avec comme décor unique un salon Fly au coin du feu - et c'est vraiment le pompon. Heureusement, c'est court.

3/10
Ca fait plaisir de lire ça.
J'ai aussi trouvé que ce film était une vaste fumisterie.
Il n'y a que l'idée de départ qui est bonne, tout le reste est une catastrophe.
Ca doit être le pire huis-clos que j'ai vu de ma vie à tous les niveaux, un cas d'école de ce qu'il ne faut pas faire.
Image
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2567
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films juillet 2011

Post by magobei »

2501 wrote:
magobei wrote:The Man from Earth (Richard Schenkman, 2007)

Petit film de SF cérébral, fauché (tourné en HDV), qui se traîne une jolie réputation... J'aurais aimé apprécier, mais franchement, j'ai trouvé ça affreusement mauvais.

Le pitch - un prof d'université révèle à ses collègues qu'il est en fait un homme de cavernes, âgé de 14 000 ans - était assez intrigant. Mais c'est vraiment foireux, tellement énorme que c'est juste... énorme. Parce qu'en fait, c'est Jésus le mec, et aussi un proche de Van Gogh (qui lui a refourgué une croûte - première scène: "Oh, c'est un Van Gogh que vous avez là? C'est un vrai? Ben oui, c'est marqué en français derrière"), JFK et ma mère. Là, c'est plus une "suspension of disbelief" qu'on nous demande, mais une abdication pure et simple.

Qu'on ajoute l'indigence de la forme - mise en scène ultra plate, avec comme décor unique un salon Fly au coin du feu - et c'est vraiment le pompon. Heureusement, c'est court.

3/10
Ca fait plaisir de lire ça.
J'ai aussi trouvé que ce film était une vaste fumisterie.
Il n'y a que l'idée de départ qui est bonne, tout le reste est une catastrophe.
Ca doit être le pire huis-clos que j'ai vu de ma vie à tous les niveaux, un cas d'école de ce qu'il ne faut pas faire.
"Vaste fumisterie": ça résume bien ce que je pense de ce film. Et ça fait plaisir de te relire, 2501 :wink:
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.