Notez les films juillet 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films juillet 2011

Post by riqueuniee »

Shirin (Abbas Kiarostami) Inspirée par un poème iranien du XIIème siècle, une histoire très connue en Iran, celle des amours contrariées de Shirin et Koshrow (la conclusion de l'histoire -la mort de Shirin- rappelle étonnament la mort de Juliette dans la pièce de Shakespeare, mais les deux histoires n'ont pas d'autres points communs).
La particularité du film, c'est que nous n'avons que la bande-son de cette histoire, Kiarostami ayant choisi de nous montrer les spectatrices assistant à la projection du film (en fait des actrices iraniennes -plus Juliette Binoche- ce n'est pas un documentaire). Spectatrices parmi lesquelles on peut apercevoir quelques spectateurs, ce qui est audacieux, puisque la projection est censée avoir lieu dans un cinéma iranien.
Film vu en DVD.(DVD BFI, avec sous-titres anglais). Un making-of accompagne le film. Il nous montre bien comment Kiarostami a dirigé ses actrices (celles dans la salle). Le "film dans le film" est joué en fait à la façon d'une pièce radiophonique.
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7820
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Notez les films juillet 2011

Post by Eusebio Cafarelli »

Hors la loi (Rachid Bouchareb)

Sur le fond, pas inintéressant, dans la mesure où le sujet (les activités du FLN en France) a été rarement traité en France. Mais le traitement historique est quand même très simpliste... C'est plutôt bien interprété, mais que ça manque de souffle, que c'est déséquilibré. On sent bien que l'ascension dans la pègre de Jamel Debouzze a été sacrifié, ce qui confirment les scènes coupées et c'est dommage (peur d'être attaqué sur le thème : la pègre algérienne finançait le FLN ?). Le réalisateur hésite constamment entre film politique, film intimiste (sur les déchirements des héros : assez bien fait), histoires sentimentales, film d'action (un peu mais ça manque de souffle) etc. et ploie sous la charge de grands modèles (par exemple le meurtre du caïd sort tout droit du Parrain II). Finalement la réalisation est très sage, assez plan-plan / didactique...
Je l'ai vu le jour où, sur un sujet comparable (la comparaison est d'ailleurs faite dans le film entre résistance contre les nazis et activités du FLN en France), passait L'Armée des ombres : il n'y a pas photo...
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 17806
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Notez les films juillet 2011

Post by Kevin95 »

Image

Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull (Steven Spielberg) Image

J'avais déjà essayer il me semble de défendre modestement le dernier Indy dans une pauvre (comme d'hab') critique par mes soins. L'ayant revu dans de bonne conditions (DVD + VO... oui je l'ai raté en salles et découvert par des voies parallèles), je ne vais pas m'aventurer à convaincre les réfractaires sur un film qui n'a pas finit d'être source de moqueries (pour le meilleur des cas) ou tout simplement de déception.
Non je vais juste essayer de préciser ce pourquoi je tiens le film pour une œuvre tout sauf détestable dont le principal défaut ou problème est d'être tiraillé pour les auteurs entre un plaisir old school et enfantin et celui d'une modernité et d'une efficacité. On le sait, le projet d'un quatrième Indiana Jones a mis beaucoup de temps à se mettre en place et à connu énormément de transformation à cause parait-il d'un Lucas tyrannique. Le résultat ne sait pas fait attendre, le film a connu une attente disproportionnée de la part de fans ayant grandit avec le personnage (donc ayant déjà imaginé le film avant de l'avoir vu) et c'est fait descendre par à peu près tout le monde au point qu'aujourd'hui le film est passé sous silence par les admirateurs de Spielberg (je vous renvoie à l'épisode de South Park intitulé Le Problème Chinois, où Lucas et Spielberg heuuuu je vous laisse le découvrir).
Que le film soit imparfait soit, que le film abrite des scènes improbables et quelques mauvais idées peut être mais ça serait trop vite fait abstraction du reste, le verre est toujours à moitié vide pour ceux qui espérait monde et merveille. Je ne peux pas les blâmer, moi même suis devenue cinéphile par la "petite" porte et Indiana Jones fait inévitablement partie de mon panthéon personnel, il aurait été naturel que Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull soit une expérience douloureuse pour mes souvenirs de mioche. Seulement appelez ça comme vous le souhaitez mais je n'ai point honte à regarder de face ce film voir y trouve un certain plaisir au milieu de nombreux défaut. Impossible de ne pas prendre plaisir devant certaines scènes, certaines idées directement héritière de l'ambiance 80's des premiers films. La poudre aimant, le traitre Mac, Cate Blanchett halluciné qui répète "I Wanna Know" devant la fusion des statues, le combat à l'épée sur deux voitures ou encore les fourmis bouffant les corps humains (idée très serial au demeurant). A coté il y a bien ce que l'on pourrait appeler les fausses bonnes idées comme les lianes de singes ou les scènes de ménage avec Karen Allen (qui n'a rien à se reprocher, elle donne véritablement de sa personne et le plaisir est bien là de la retrouver). Ou encore les deux boulets du film que son Shia LaBeouf et le numérique (très moche).
Mais que dire à nouveau de cette scène hallucinante, presque horrifique de l'explosion nucléaire et cette image des mannequins de l'American Way of Life qui se déciment dans un nuage apocalyptique. Spielberg doté d'un scénario de ce charlot de David Koepp, fait son boulot avec talent et s'autorise même à filmer son personnage comme une divinité, comme un spectre. Le réalisateur multiplie les synecdoques (le chapeau en est une figure récurrente) ou les effets visuels (comme le flux de lumière derrière Jones qui lui dessine une silhouette ou la scène d'interrogatoire où son visage est dessiné sur une toile). Les gros plans sont inutiles, ils ne sont utilisés que pour les scènes de ménages où Indiana n'est plus et laisse place à Henry. La figure du héros éternel est posé par Spielberg qui place son personnage non plus dans une action mais dans une intemporalité, dans une immortalité. Si bien que le pied de nez final en est que plus jouissif, le passage de relais est impossible (ouf !) Indiana est peint comme une figure irréelle, rejoint la lignée des sur-hommes et quitte celle de l'aventurier lambda (enfin plus ou moins) du serial des premiers films.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films juillet 2011

Post by riqueuniee »

Une tentative de "défense" que j'apprécie, mais qui ne m'empêchera pas de penser que ce film est le moins bon de la saga, et un des moins bons de Spielberg. Certes, c'est bien fait, mais le scenario vire trop au grand n'importe quoi. Il ne profite même pas vraiment de l'ambiance guerre froide, et le personnage de Cate Blanchett est trop improbable pour convaincre (au contraire des nazis du 1 et du 3). Et puis, rechercher le Graal ou l'Arche d'Alliance , ça avait tout de même plus de gueule que d'improbables crânes de cristal.
Le film a quand même un intérêt : nous rappeler que, à la base, Indy est un archéologue spécialiste des civilisations précolombiennes...
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Notez les films juillet 2011

Post by julien »

L'erreur à mon avis, ça a été de réaliser un film dans le même esprit que ceux des années 80. Hors ce n'est plus possible maintenant. Il aurait fallut faire un truc complètement différent, quitte à décevoir les fans de la saga. Une version parodique et décalée par exemple ça aurait pu être pas mal ; un peu comme ce qu'avait par exemple Mike Hodges sur Flash Gordon, et puis au moins on aurait rigolé parce que là sur ce film ça ne m'est pas arrivé une seule fois ; pourtant les épisodes précédents contenaient de nombreuses séquences humoristiques... Souvent hilarantes... Mais là : Nada. Et puis John Williams aussi... Vivement qu'il prenne sa retraite. Place aux jeunes !
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45117
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Notez les films juillet 2011

Post by Flol »

julien wrote:Et puis John Williams aussi... Vivement qu'il prenne sa retraite. Place aux jeunes !
Ah oui tout à fait ! Laissons la place aux Steve Jablonsky, Ramin Djawadi et autre ersatz de Hans Zimmer !
julien
Oustachi partout
Posts: 9045
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Notez les films juillet 2011

Post by julien »

Des dignes successeurs de John Williams ça doit pourtant bien exister non ? Ah ben tiens ça me rappelle une formule d'Audiard : "Quand un type comme ça se retire, y'a pas de place à prendre, c'est la fin d'une époque".
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
styx
Doublure lumière
Posts: 646
Joined: 29 Jan 11, 16:28

Re: Notez les films juillet 2011

Post by styx »

Peacock (Michael Lander)

Dans la catégorie des premiers films parfaitement maîtrisés par leur réalisateur, je mettrais celui ci aux côtés, d'un Robert Kelly et d'un Sam Mendes.

Même si la reception de la première oeuvre de ces trois réalisateur a été assez différente et que "Peacock" se rapprocherait plus en cela du "Donnie Darko" que d'"American Beauty".

Quoique, pour l'instant, le film de Lander n'a franchement pas accroché le public américain, contrairement au film de Kelly, qui dés qu'il eut eu une bonne "visibilité", reçut l'approbation quasi générale, au point d'être désormais entré dans le top 500, comme l'oeuvre de Mendes, des meilleures productions américaines.

"Peacock" y parviendra t-il un jour? j'en doute un peu, enfin disons que je ne parierai pas. :)

A noté que ces trois oeuvres bénéficient de trois Directeurs de photographie differents, mais tout trois de la mort qui tue :D , celui de "Peacock" de Lander est l'oeuvre du meilleur, pour moi, directeur photo français. Mais bon ça n'empêche pas que le film n'ait droit à aucun respect qu'à mon sens il mérite presque autant que la première oeuvre de ses deux confrères.

Note Imdb Basse, réception genre "le film repose entièrement sur l'acteur Cillian Murphy, sinon c'est sans intérêt (ce qui est faux pour moi, l'acteur principal est evidemment génial, il joua la même année dans "Inception", mais tout est bon à prendre dans ce film à mes yeux), malheureusement c'est pas l'avis de tout le monde, et en france aussi apparemment, tant pis.


Visiblement écrit sous descente de coke, on a là un bel exemple de n'importe quoi qui s'empêche de sombrer dans le grotesque grâce à son interprétation. L'ensemble n'en demeure pas moins longuet et particulièrement vain.

3/10 Par Mathieuge, critique publiée le 16 juin 2011 -Sens Critique.fr

Code: Select all

Check out how I made the Ultimate Burger in the entire world! The "Hurricane" Burger! 
[/i]
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7343
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Notez les films juillet 2011

Post by Dunn »

Ratatouille wrote:
julien wrote:Et puis John Williams aussi... Vivement qu'il prenne sa retraite. Place aux jeunes !
Ah oui tout à fait ! Laissons la place aux Steve Jablonsky, Ramin Djawadi et autre ersatz de Hans Zimmer !
:mrgreen: i Agree
cepedant pour l'instant je ne vois que Giacchino en digne héritier de Goldsmith.Williams tant qu'il est là et bien il est irremplaçable.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Notez les films juillet 2011

Post by AtCloseRange »

styx wrote:Peacock (Michael Lander)

Dans la catégorie des premiers films parfaitement maîtrisés par leur réalisateur, je mettrais celui ci aux côtés, d'un Robert Kelly et d'un Sam Mendes.

Même si la reception de la première oeuvre de ces trois réalisateur a été assez différente et que "Peacock" se rapprocherait plus en cela du "Donnie Darko" que d'"American Beauty".

Quoique, pour l'instant, le film de Lander n'a franchement pas accroché le public américain, contrairement au film de Kelly, qui dés qu'il eut eu une bonne "visibilité", reçut l'approbation quasi générale, au point d'être désormais entré dans le top 500, comme l'oeuvre de Mendes, des meilleures productions américaines.

"Peacock" y parviendra t-il un jour? j'en doute un peu, enfin disons que je ne parierai pas. :)

A noté que ces trois oeuvres bénéficient de trois Directeurs de photographie differents, mais tout trois de la mort qui tue :D , celui de "Peacock" de Lander est l'oeuvre du meilleur, pour moi, directeur photo français. Mais bon ça n'empêche pas que le film n'ait droit à aucun respect qu'à mon sens il mérite presque autant que la première oeuvre de ses deux confrères.

Note Imdb Basse, réception genre "le film repose entièrement sur l'acteur Cillian Murphy, sinon c'est sans intérêt (ce qui est faux pour moi, l'acteur principal est evidemment génial, il joua la même année dans "Inception", mais tout est bon à prendre dans ce film à mes yeux), malheureusement c'est pas l'avis de tout le monde, et en france aussi apparemment, tant pis.


Visiblement écrit sous descente de coke, on a là un bel exemple de n'importe quoi qui s'empêche de sombrer dans le grotesque grâce à son interprétation. L'ensemble n'en demeure pas moins longuet et particulièrement vain.

3/10 Par Mathieuge, critique publiée le 16 juin 2011 -Sens Critique.fr
J'en ai vu la moitié et ça n'est pas terrible.
Image
styx
Doublure lumière
Posts: 646
Joined: 29 Jan 11, 16:28

Re: Notez les films juillet 2011

Post by styx »

AtCloseRange wrote:
styx wrote:Peacock (Michael Lander)

Dans la catégorie des premiers films parfaitement maîtrisés par leur réalisateur, je mettrais celui ci aux côtés, d'un Robert Kelly et d'un Sam Mendes.

Même si la reception de la première oeuvre de ces trois réalisateur a été assez différente et que "Peacock" se rapprocherait plus en cela du "Donnie Darko" que d'"American Beauty".

Quoique, pour l'instant, le film de Lander n'a franchement pas accroché le public américain, contrairement au film de Kelly, qui dés qu'il eut eu une bonne "visibilité", reçut l'approbation quasi générale, au point d'être désormais entré dans le top 500, comme l'oeuvre de Mendes, des meilleures productions américaines.

"Peacock" y parviendra t-il un jour? j'en doute un peu, enfin disons que je ne parierai pas. :)

A noté que ces trois oeuvres bénéficient de trois Directeurs de photographie differents, mais tout trois de la mort qui tue :D , celui de "Peacock" de Lander est l'oeuvre du meilleur, pour moi, directeur photo français. Mais bon ça n'empêche pas que le film n'ait droit à aucun respect qu'à mon sens il mérite presque autant que la première oeuvre de ses deux confrères.

Note Imdb Basse, réception genre "le film repose entièrement sur l'acteur Cillian Murphy, sinon c'est sans intérêt (ce qui est faux pour moi, l'acteur principal est evidemment génial, il joua la même année dans "Inception", mais tout est bon à prendre dans ce film à mes yeux), malheureusement c'est pas l'avis de tout le monde, et en france aussi apparemment, tant pis.


Visiblement écrit sous descente de coke, on a là un bel exemple de n'importe quoi qui s'empêche de sombrer dans le grotesque grâce à son interprétation. L'ensemble n'en demeure pas moins longuet et particulièrement vain.

3/10 Par Mathieuge, critique publiée le 16 juin 2011 -Sens Critique.fr
J'en ai vu la moitié et ça n'est pas terrible.

Je parle aussi de ça dans mon commentaire.

Code: Select all

Check out how I made the Ultimate Burger in the entire world! The "Hurricane" Burger! 
[/i]
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films juillet 2011

Post by riqueuniee »

Ce que tu penses du film (ni même de quel type de film il s'agit) n'est pas évident dans ton commentaire.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45117
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Notez les films juillet 2011

Post by Flol »

Dunn wrote:
Ratatouille wrote: Ah oui tout à fait ! Laissons la place aux Steve Jablonsky, Ramin Djawadi et autre ersatz de Hans Zimmer !
:mrgreen: i Agree
cepedant pour l'instant je ne vois que Giacchino en digne héritier de Goldsmith.Williams tant qu'il est là et bien il est irremplaçable.
J'allais justement citer Giacchino, qui est pour moi avec Desplat le meilleur compositeur actuel (et je citerais aussi Roque Baños, moins connu, mais tout aussi talentueux).
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12781
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Notez les films juillet 2011

Post by hellrick »

SPY KIDS

Très divertissant! Je ne m'attendais pas à un tel délire et une telle créativité, je pensais que le film serait plus "réaliste" je suis vraiment surpris, l'intrigue est complètement foldingue et les méchants sont excellents (j'adore les Pousse Pousse et les mutants créés par le présentateur télé). Et en plus y a Machette et des décors qui explosent les yeux mieux que la fumette! Dommage que ce soit aussi court aussi (1h15 :? )
Si les sfx n'étaient pas aussi médiocres le spectacle serait encore plus réussi mais je me suis vraiment bien amusé, un excellent film familial hautement recommandé pour tous les enfants et ceux qui, comme moi, ont toujours 12 ans dans leur tête.
4/6
Y a plus qu'a acheter les autres maintenant.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 40835
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Notez les films juillet 2011

Post by Rockatansky »

Les autres ne sont pas vraiment au niveau de ce truc qui m'avait fait marrer :mrgreen:
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky