La Dernière piste (Kelly Reichardt - 2010)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

La Dernière piste (Kelly Reichardt - 2010)

Post by Gounou »

Image

1845, Oregon. Une caravane composée de trois familles engage le trappeur Stephen Meek pour les guider à travers les montagnes des Cascades. Parce qu'il prétend connaître un raccourci, Meek conduit le groupe sur une piste non tracée à travers les hauts plateaux désertiques. Ils se retrouvent perdus dans un désert de pierre.
La faim, la soif et le manque de confiance dans l'instinct de survie de chacun d'entre eux sont autant d'obstacles qui se dressent sur leur chemin.


Coup de coeur. Le nouveau film de Kelly Reichardt, réalistrice découverte il y a deux ans avec le subtil et délicat Wendy & Lucy (toujours pas vu Old Joy), m'a ravi les sens de bout en bout. Si l'on a souvent évoqué le western "crépusculaire", l'on pourrait tout à fait soutenir ici l'idée d'un western séminale, qui réinvente tout d'une époque, d'un contexte, d'un cadre, là, comme par un surgissement inopiné devant une caméra captant de manière naturaliste le moindre mouvement, le moindre frémissement au sein de l'immensité désertique.
Meek's Cutoff part d'un principe contextuel que l'on qualifierait aujourd'hui de Beckettien, et que Monte Hellmann a pu explorer par le passé avec ses propres pépites arides que sont L'ouragan de la vengeance et The Shooting. Une situation minimaliste, à peine évoquée, des personnages émergeant de nulle part dans le cadre et dont on ne connaîtra pas pleinement la provenance ni le devenir, des plans majoritairement longs qui photographient une longue traversée par de véritables instantanés en mouvement, une absence de discours ou de signifiant auquel on préférera le réalisme brut de réactions et d'interactions succintes... et par dessus tout, une fine et envoûtante formalisation situationniste du comportement humain au coeur de la déroute, des règles fluctuantes de la confiance, plus généralement de la foi (en l'homme avant tout, mais aussi en la possibilité d'un guide supérieur) que l'on interroge en situation désespérée.
Certes le film déjoue à volonté l'éventualité de péripéties, ou même l'ombre d'un début de suspense, d'ailleurs évacué assez clairement au terme d'un anti-climax que certains trouveront abrupt... mais cela ne fait que contribuer au mystère et à la singularité de cette balade evanescente qui dénote une discrète mais solide foi dans le medium Cinéma et sa force d'évocation brute. Un cinéma qui, personnellement me chuchotte doucement à l'oreille : affaire à suivre.

Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by AtCloseRange »

Mince, Monte Hellmann...
Maintenant, j'hésite.
Image
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by Gounou »

AtCloseRange wrote:Mince, Monte Hellmann...
Maintenant, j'hésite.
J'étais sûr que tu ne manquerais pas de relever l'allusion... :wink:
Elle me paraît inévitable pour plusieurs raisons... et en même temps la finalité des préoccupations formelles et thématiques de Reichardt me semble suffisamment différente pour que tes griefs ne soient les mêmes (il seront probablement autres, mais je ne saurais dire dans l'absolu... :mrgreen: )
Image
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by Jericho »

Un Western tourné en 1.33, c'est bien rare voire inexistant de nos jours non ?!
Image
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by Gounou »

Jericho wrote:Un Western tourné en 1.33, c'est bien rare voire inexistant de nos jours non ?!
En effet mais à la vue du film, je trouve que le format se justifie pour plusieurs raisons... photographiques avant tout mais aussi thématiques (restriction du champ de vision et étirement des étendues dans la hauteur du cadre qui confortent la sensation d'étouffement du groupe)
Et enfin ça va à mon avis dans le sens de cette impression que j'ai eu d'une captation presque documentaire d'un Far West originel, vierge et émergeant.
Image
ballantrae
Accessoiriste
Posts: 1859
Joined: 7 Dec 10, 23:05

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by ballantrae »

Tout cela semble bien tentant!!!
A noter dans mon agenda aux côtés de Incendies, tomboy, animal kingdom en attendant les sorties de la rentrée!
Joe Wilson
Entier manceau
Posts: 5463
Joined: 7 Sep 05, 13:49
Location: Entre Seine et Oise

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by Joe Wilson »

J'ai découvert le cinéma de Kelly Reichardt avec Old Joy, qui ne m'avait pas franchement pas convaincu malgré des qualités (à revoir, tout de même). Wendy et Lucy m'a bien davantage marqué, par le biais d'une sensibilité fragile et discrète, proche de ses personnages et dévoilant une tendresse assez rare.

J'ai trouvé que La dernière piste marque une nouvelle progression pour Kelly Reichardt, dans l'affirmation d'une mise en scène. Il y a dans le film une dimension viscérale, éprouvante, qui m'a beaucoup impressionné.
La réalisatrice s'empare de symboles (les pionniers, la frontière...) d'une mythologie du western pour en chercher la racine. Si La dernière piste trouve son rythme dans l'expression d'un bloc de sensations, le récit semble toujours rester en suspension, à la fois remarquable dans son ampleur et poignant dans sa discrétion. Kelly Reichardt interroge des perceptions de l'altérité, bousculant les protagonistes en les confrontant au doute. Et dans sa rudesse, le quotidien devient le motif d'un aveuglement, lié à l'incertitude et aux angoisses de l'instant.
Contre l'immensité d'un décor et une désorientation, les personnages ne sont d'abord que des points indistincts....puis des gestes, des paroles, soutiennent une tension et définissent l'individu face au groupe. Reichardt maintient jusqu'au bout un voile, un trouble, qui obscurcissent les actes de chacun. Elle reste fidèle à sa démarche, incarnée par le regard de Michelle Williams, qui dessine à la fois une obstination et une ouverture.
La dernière piste fascine par l'éclatante beauté des lumières et des cadres, dévoilant des richesses lors de chaque séquence. Le format 1:33, loin de l'exercice de style, devient un instrument de composition âpre et fascinant.
Image
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10635
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by -Kaonashi Yupa- »

Vu, moyennement aimé car pas rentré dedans.
Par contre, faites attention au format de projection : c'est bien du 1.33 normalement, et pas du 1.77 comme j'ai pu avoir aux Cinq Caumartins. :(
Simone Choule
antépiphoromaniaque
Posts: 4355
Joined: 13 Apr 03, 14:39
Location: Chez Trelkovsky...

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by Simone Choule »

Chef d’œuvre.
User avatar
El Dadal
Directeur photo
Posts: 5305
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by El Dadal »

N'aimant pas le western classique, j'y suis allé en espérant que le film en prenne le contrepied. Et bien mazette, quelle audace! Un film merveilleux, d'une fluidité exemplaire (quel montage!).
Par contre, je ne savais pas que le film était en 1.33, donc l'ayant découvert dans une bonne salle, je ne me suis pas du tout posé la question du format. J'imagine que le respect de ce dernier aurait encore un peu renforcé le pouvoir du film, mais les intentions étaient déjà bien visibles (et le recadrage semblait vraiment naturel). Par contre, vu la carrière qu'il a chez nous, il me semble frivole d'espérer un BR autre qu'américain...
EddieBartlett
Assistant(e) machine à café
Posts: 199
Joined: 20 Mar 11, 16:09
Location: Quelque part dans les fantastiques années 20

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by EddieBartlett »

Ah m... Tourné en 1.33. Le film me tentait bien, mais là j'hésite.
Voir une image carrée dans un écran rectangulaire, ça m'a toujours gêné, surtout au cinéma.
Je sais, c'est con, mais c'est comme ça. :?
That's my steak, Valance...

Image
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by riqueuniee »

C'est peut-être mieux qu'une image rectangulaire sur un écran carré... :uhuh: :arrow:
Last edited by riqueuniee on 25 Aug 12, 15:41, edited 1 time in total.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15053
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by Watkinssien »

EddieBartlett wrote:Ah m... Tourné en 1.33. Le film me tentait bien, mais là j'hésite.
Voir une image carrée dans un écran rectangulaire, ça m'a toujours gêné, surtout au cinéma.
Je sais, c'est con, mais c'est comme ça. :?
C'est vraiment dommage... :|
Image

Mother, I miss you :(
Chip
Electro
Posts: 829
Joined: 22 Oct 08, 10:26

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by Chip »

Bizarre, je l'ai vu et l'image était rectangulaire, pas en 1:33 :)
Ben Castellano
Décorateur
Posts: 3689
Joined: 23 Jan 05, 12:07

Re: La dernière piste (Kelly Reichardt - 2011)

Post by Ben Castellano »

Il passe en 1:33 dans les salles qui projettent en numérique, mais il est souvent recadré dans les salles qui projettent en Pellicule (comme l'était Elephant par exemple)