Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22221
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Jim Henson (1936-1990)

Post by Major Tom »

Akrocine wrote:
Major Tom wrote:C'est un film dont j'usais la VHS quand j'étais gamin (j'étais bien le seul, je pense)... Pas de souvenir néanmoins (flashouilleur de MIB?) mais en revoyant un extrait sur YouTube récemment, j'ai pris peur.
Non, non je te rassure tu n'étais pas le seul!!! Je me souvient encore très bien de ma VHS dans un boitier blanc, j'ai usé la bobine pour de vrais, un jour que j'ai voulu le revoir m'a mère m'avait alors dit l'avoir jeté car elle était illisible, le crise que j'ai piqué!! :lol:

Je l'ai revu l'année dernière en Divx qualité VHS, le film est vraiment un nanar et kitschissime! Par contre les effets spéciaux sont encore plutôt pas mal du gros pour le monstre à la fin du film qui ressemble étrangement au Rancor dans Return of the Jedi :idea:
Il me foutait les jetons d'ailleurs, je me souviens de ça.
Étrangement, je garde quand même en mémoire des plans précis du début du film (rien de la suite): je me souviens vaguement que c'est un rayon terrestre qui le tire de son salon sur sa planète des canards (comme la Terre mais avec des canards :| ), qu'il traverse l'univers en hurlant (avec un écho évidemment, on est dans l'espace), et arrive sur Terre pour sauver une pauvre chanteuse de rock d'une agression par trois malabars tandis qu'elle rentrait gentiment chez elle, seule en passant par une rue malfamée et sombre. Il doit aussi y avoir une scène de bagarre dans un bar où le canard fait du karaté...
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48605
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by Flol »

Ça n'a rien à voir avec le sujet, mais...
Major Tom wrote:(avec un John Williams dans ses pires travers)
Comment ça ? C'est juste un thème contenant les envolées orchestrales typiquement williamsiennes, et je ne vois pas le problème avec ce thème que j'aime bien, perso.
Mais alors dans ce cas-là, tu as aussi un problème avec la musique d'E.T....
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22221
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by Major Tom »

Ratatouille wrote:Ça n'a rien à voir avec le sujet, mais...
Major Tom wrote:(avec un John Williams dans ses pires travers)
Comment ça ? C'est juste un thème contenant les envolées orchestrales typiquement williamsiennes, et je ne vois pas le problème avec ce thème que j'aime bien, perso.
Mais alors dans ce cas-là, tu as aussi un problème avec la musique d'E.T....
C'est tout ce que je déteste chez lui (et en général dans toutes les musiques emphatiques). Il y a des hymnes qui fonctionnent formidablement (Indy, Star Wars...), mais là non, ces envolées solennelles ne sont franchement pas très originales. :) Pour moi, c'est inécoutable. C'est honteux de comparer avec la BO d'ET :o peut-être pas un modèle de subtilité non plus, mais très largement supérieure en qualité je trouve.
Franchement les cuivres ici... Taaaaa taaa taaaa tatatataaaa... Non merci. :)
Last edited by Major Tom on 10 Mar 11, 21:26, edited 1 time in total.
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48605
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by Flol »

Je ne le comparais pas vraiment au score d'E.T. (évidemment supérieur), mais c'est juste qu'on y trouve aussi (ainsi que dans Spacecamp ou bien encore Hook) ces envolées pleines de cordes et de cuivres typiques de son style.
Je te déconseille donc d'écouter son album American Journey (ou Call of the Champions, comme il est alternativement appelé), il n'y a quasi que des fanfares comme t'aimes pas ! :o
Et fin du HS...
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Jim Henson (1936-1990)

Post by riqueuniee »

Major Tom wrote: Étrangement, je garde quand même en mémoire des plans précis du début du film (rien de la suite): je me souviens vaguement que c'est un rayon terrestre qui le tire de son salon sur sa planète des canards (comme la Terre mais avec des canards :| ), qu'il traverse l'univers en hurlant (avec un écho évidemment, on est dans l'espace), et arrive sur Terre pour sauver une pauvre chanteuse de rock d'une agression par trois malabars tandis qu'elle rentrait gentiment chez elle, seule en passant par une rue malfamée et sombre. Il doit aussi y avoir une scène de bagarre dans un bar où le canard fait du karaté...
Un résumé pareil, ça fait envie, finalement (un canard qui fait du karaté ! ???)
Last edited by riqueuniee on 17 Nov 13, 16:02, edited 1 time in total.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22221
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Jim Henson (1936-1990)

Post by Major Tom »

riqueuniee wrote:
Major Tom wrote: Étrangement, je garde quand même en mémoire des plans précis du début du film (rien de la suite): je me souviens vaguement que c'est un rayon terrestre qui le tire de son salon sur sa planète des canards (comme la Terre mais avec des canards :| ), qu'il traverse l'univers en hurlant (avec un écho évidemment, on est dans l'espace), et arrive sur Terre pour sauver une pauvre chanteuse de rock d'une agression par trois malabars tandis qu'elle rentrait gentiment chez elle, seule en passant par une rue malfamée et sombre. Il doit aussi y avoir une scène de bagarre dans un bar où le canard fait du karaté...
Un rsumé pareil, ça fait envie, finalement (un canard qui fait du karaté ! ???)
Il finit même guitariste de rock dans le groupe de la fille à ce que je viens de voir. C'est à ne pas louper. D'ailleurs, voilà un beau cadeau: le film est sur YouTube :D

Et pour me faire pardonner de ce HS monumental, voilà à peu près tout ce que je sauve de Labyrinth :oops: :

[toutes les vidéos postées ont été effacées de Youtube]

Malgré l'aspect 80's et la voix de Bowie se prenant pour Tina Turner, la chanson n'est pas trop mal.
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14681
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Jim Henson (1936-1990)

Post by Demi-Lune »

Major Tom wrote:Il finit même guitariste de rock dans le groupe de la fille à ce que je viens de voir. C'est à ne pas louper. D'ailleurs, voilà un beau cadeau: le film est sur YouTube :D
Pauvre Lea Thompson. Qu'est-elle allée faire dans cette galère ?
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Jim Henson (1936-1990)

Post by Gounou »

Demi-Lune wrote:Pauvre Lea Thompson. Qu'est-elle allée faire dans cette galère ?
Et John Barry, surtout !? :o ...en même temps, j'adore sa B.O. sur ce film qui comporte même l' "embryon" d'un thème qu'il emploiera plus tard sur Danse avec les loups...
Image
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1394
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by shubby »

Labyrinth (Henson) : je plaide coupable, je l'ai revu bcp plus souvent que Dark Crystal. Parce qu'il est plus fun !! Jennifer y est déjà belle & avec des gros seins, Terry Jones (des Monthy Pythons) y écrit plein de conneries médiévalesques poilantes, des goblins font les zouaves bien avant Bilbo (le film, certes), le bestiaire reste fabuleux et un p'tit goblin dans un gros robot guerrier en métal annonce déjà le twist éventé du dernier Wolverine (que j'ai par ailleurs bien aimé, j'attends la version longue). David Bowie, hormis la très belle scène du bal, qui illustre ce que vers quoi tend le film (le passage vers l'âge adulte, une légère perversion) reste un problème, indubitablement. C'est l'invité du jour des muppets, ça détonne, on le voit trop. Il fait partie du film, c'est comme ça, faut faire avec.

Et ce bourbier de l'éternelle puanteur avec ce tas de sphincters qui pètent à tout va ! Et cette statue avec ce gros robinet en lieu et place du zizi d'un p'tit gobo ! Et ce chasseur de fées qui les asphyxie au pchit-pchit tels des moustiques ! Ultra riche ; et de revoir des marionnettes fait un bien fou. Je continue d'adorer ce film, ces personnages d'Heroic Fantasy que l'on voit souvent dans les bouquins, cet esprit un peu pervers (Connely sort du Phenomena d'Argento !!). Du coup je viens de me payer le bouquin de Terry Jones avec les gobos. Du Georges Lucas bandant qui annonce son Willow à venir (que je kiffe itou). Christmas Spirit, avec la cousine Jennifer qui déballe ses cadeaux à côté de vous, franchement... Assez jouissif, encore aujourd'hui. Et les vfx d'antan, très inventifs, ont toujours de la gueule. Et hourra pour l'ancienne vf !!!!! Le petit vermisseau y gagne...

Image
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13885
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by hansolo »

14e épisode de CGM de Gorkab consacré en grande partie au film:
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
mannhunter
Laspalès
Posts: 16317
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by mannhunter »

Dale Cooper
Machino
Posts: 1029
Joined: 4 Nov 14, 23:03
Location: Twin Peaks

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by Dale Cooper »

mannhunter wrote:...
Image Coucou Rocka.
mannhunter
Laspalès
Posts: 16317
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by mannhunter »

Image
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19482
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by gnome »

mannhunter wrote:Image
:lol: :lol: :lol:
Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18196
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Labyrinth (Jim Henson - 1986)

Post by Kevin95 »

LABYRINTH - Jim Henson (1986) découverte

Vu l’esthétique girly et la coupe de cheveux de David Bowie, je m'attendais à bien pire mais Labyrinth porte autant les qualités que les défauts de ses deux instigateurs : Jim Henson et George Lucas. D'un coté, le film vise Toys "R" Us, les gamins capricieux, la diffusion télé un après-midi de Noël, la petite nièce gueularde qui rêve d'être une princesse et alimente le fantasme lucasien pour les nains. De l'autre, une gourmandise visuelle, un trait d'humour rappelant le coté méta des Muppets (mon chouchou, les rochers qui ne font plus peur mais qui essayent), un boulot dingue sur les marionnettes tandis que certaines séquences sont de pures folies graphiques (voir la bataille). Rapidement, on se laisse prendre comme des bleus à la proposition de Jim Henson. Un labyrinthe très sympa, même si les numéros musicaux sont sacrément embarrassants.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)