Notez les films mars 2011

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3701
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films mars 2011

Post by monk »

Detective Dee de Tsui Hark

Hark revient au travail sérieux et c'est tant mieux. C'est assez joli, exubérant (décors, costumes) dans le bon sens du terme avec quelques jolis combats (cablés, forcément, c'est du fantastique) et des effets spéciaux visibles mais pas trop cheap pour gacher leurs effets.
Mais le film n'a pas réussi à capter mon attention. J'étais totalement indifférent à ce qui se passait à l'écran. Je n'en tire que très peu d'interet. Je ne garde pas.
Dommage, j'aurais aimé m'enthousismer pour le nouveau Hark ! :|
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films mars 2011

Post by riqueuniee »

True grit Un film superbe. Tout fonctionne, il n'y a rien à jeter.Scenario bien construit, dialogues épatants, reconstitution minutieuse sans académisme,images superbes et interprétation remarquable. Comme quoi on peut faire une oeuvre magnifique avec un matériau somme toute très classique.
Ah oui, j'oubliais la musique, magnifique aussi, avec toutes ses variations sur un thème traditionnel.
Le meilleur film de 2011 que j'ai vu, pour le moment.
Last edited by riqueuniee on 7 Mar 11, 19:19, edited 1 time in total.
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8458
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Notez les films mars 2011

Post by Strum »

Le Discours d'un Roi de Tom Hooper

Courtes focales à foison, cadrages parfois trop librement désaxés, d'autres fois presques frontaux au contraire, comme si le réalisateur hésitait entre plusieurs styles, raccords lumières pas toujours heureux, on est ici loin d'une mise en scène classique assurée, bref, je n'ai pas toujours été convaincu par la réalisation de Tom Hooper pour Le Discours d'un Roi. Il a fallu bien du savoir-faire aux Frères Weinstein pour que Tom Hooper obtienne l'Oscar du meilleur réalisateur pour ce travail si inégal et hétérogène. Il est amusant de constater qu'ont notamment concourru aux oscars cette année, un film au sujet contemporain - The Social Network, mais à la mise en scène classique (ô combien plus maitrisée que celle du Discours d'un Roi) et ce film historique au sujet classique mais à la mise en scène très contemporaine dans son approche (et moins maitrisée).

Restent, et sans doute que ceux que le film a touché y verront l'essentiel, une réalisation où ces focales courtes parfois excessives mettent aussi en valeur les visages, leurs ravines, leurs petits secrets, leurs espoirs, leurs dépressions, et une volonté de s'attacher sur un plan individuel au parcours d'un bègue qui apprend à vaincre ses difficultés d'élocution. Geoffrey Rush et Colin Firth sont admirables, et leurs visage ainsi mis en valeur, passent merveilleusement bien la rampe. Mais cette approche du récit où ne compte que l'individu, se fait au détriment du contexte et de l'Histoire - ce contexte historique ne semble exister qu'en fonction de Georges VI dans le film, il ne préexiste jamais à lui, et je n'y ai vu qu'une illustration d'arrière plan pas très importante aux yeux du réalisteur. A force de vouloir se concentrer sur l'individu et l'émotion dans un film historique, on court d'ailleurs le risque de prendre certaines décisions curieuses, comme celle de passer la 7e de Beethoven sur la totalité du fameux discours de Georges VI. N'aurait-il pas été possible de trouver un morceau de musique anglais exaltant l'esprit de resistance du Royaume-Uni pendant la deuxième guerre mondiale, histoire de se mettre un minimum dans le contexte de l'époque ? Un détail que cet usage de Beethoven ? On pourrait aussi y voir un symptome.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films mars 2011

Post by riqueuniee »

Cet Allegretto est tout à fait approprié, (ne serait-ce que pour une question de minutage !).De plus ne pas choisir un morceau "patriotique" anglais (souvent moins intéressant artistiquement parlant) évite un côté patriotique trop marqué.
Par ailleurs, la 5ème de Beethoven est associée (à tort ou à raison, je ne sais pas trop) aux émissions de la BBC pendant la guerre, son début , côté rythme, correspondant au V en morse.(qu'on pouvait entendre avant le fameux "Londres").
Rien d'incongru dans ce choix, donc (d'autant plus que ce morceau a plusieurs fois servi au cinéma, dont sur la fin de Zardoz de Boorman).
En plus, sa progression collait bien à la progression (en intensité dramatique) du discours. Même si j'aurais préféré, personnellement, un accompagnement plus discret (ou du moins à un niveau sonore moins élevé)
Strum
n'est pas Flaubert
Posts: 8458
Joined: 19 Nov 05, 15:35

Re: Notez les films mars 2011

Post by Strum »

riqueuniee wrote:Cet Allegretto est tout à fait approprié, (ne serait-ce que pour une question de minutage !).De plus ne pas choisir un morceau "patriotique" anglais (souvent moins intéressant artistiquement parlant) évite un côté patriotique trop marqué.
Par ailleurs, la 5ème de Beethoven est associée (à tort ou à raison, je ne sais pas trop) aux émissions de la BBC pendant la guerre, son début , côté rythme, correspondant au V en morse.(qu'on pouvait entendre avant le fameux "Londres").
Rien d'incongru dans ce choix, donc (d'autant plus que ce morceau a plusieurs fois servi au cinéma, dont sur la fin de Zardoz de Boorman).
En plus, sa progression collait bien à la progression (en intensité dramatique) du discours. Même si j'aurais préféré, personnellement, un accompagnement plus discret (ou du moins à un niveau sonore moins élevé)
Evidemment que la raison de ce choix tient en pratique au minutage. Le réalisateur voulait se faciliter sa vie, il aimait certainement bien la 7e (qui en passant n'a rien à voir avec la 5e, laquelle à son tour ne correspond pas au pom pom pom pom atonal précédant le "Ici Londres" de la BBC), etc..., mais c'est un choix qui témoigne pour moi d'une absence de réflexion, d'une absence d'attention aux détails et aux symboles, d'une absence d'attention à la question de la contextualisation historique dans un tel film (imagine-t-on dans la réalité historique Georges VI, Elizabeth, Chamberlain, Churchill, les anglais... écouter du Beethoven, un compositeur allemand, en 1939, en pleine exaltation nationaliste, pendant le discours de déclaration de guerre à l'Allemagne ? Non). Le deuxième mouvement de la 7e est en plus un des morceaux les plus connus de Beethove, impossible de ne pas l'identifier. Cela m'a fait complètement sortir de la scène.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films mars 2011

Post by riqueuniee »

Moi, j'ai bien aimé ce choix de titre (un autre mouvement de cette symphonie servait d'ailleurs, dans le temps, de générique à un programme de la BBC, une émission hebdomadaire -je crois- sur la musique classique). S'il y a problème, c'est surtout question de niveau sonore, une musique , quelle qu'elle soit, empêchant un peu l'écoute du discours.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14680
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Notez les films mars 2011

Post by Demi-Lune »

Perdus dans l'espace (Stephen Hopkins, 1998)
Waouh, c'est ce qu'on appelle un nanar. Cela faisait des années que je ne l'avais pas revu... et je plains le casting (William Hurt, Gary Oldman, Mimi Rogers, Heather Graham...) d'être allé se fourvoyer dans ce qui pouvait peut-être passer pour un entertainment potable à la fin des années 1990, mais qui rétrospectivement afflige plus qu'autre chose, ou amuse involontairement. Mention spéciale à l'horrible créature simiesque en CGI, torchée par un stagiaire. Matt LeBlanc (fallait y penser) et Oldman en font des tonnes, Heather Graham écarquille les yeux comme elle sait si bien le faire, on pompe à droite et à gauche... reste que c'est peut-être le premier film à avoir développé le bullet-time ?

Image
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3701
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films mars 2011

Post by monk »

The Man From Nowhere de Lee Jeong-Beom

Image

On avance en terrain connu: un homme part à la recherche de la petite fille d'une junkie locale, avec qui il s'est lié d'amitié, enlevée dans le cadre d'un traffic d'organes super sordide. Le terrain est balisé: le jeune mystérieux cache une blessure, mais a aussi une incroyable capacité de combat, ce qui va lui permettre déliminer brutalement toute personne se mettant sur son chemin. Il va y en avoir, et ça va saigner.
Passé le pitch et les évidences, que reste-t-il au film ? Un savoir faire tout coréen, qui transforme une histoire somme toute assez convenue sur ses grandes lignes (dans le détail, les rapports de force entre plusieurs traffiquants différents et la police sont interessnats) en épreuve de force sans temps mort. C'est tendu, sec, brutal et peut être un peu complaisant avec la violence souvent froide et directe, comme tout bon thriller coréen qui se respecte. La mise en scène est aux petits oignons, claire, précise et rigoureuse; ni cut, ni clipesque; plutôt démonstrative même s'il y a des vrais beaux moments, comme un saut à travers la fenêtre du premier étage en plan séquence, court, mais on suit le personnage du fond de la pièce, dans sa chute dans la rue et le course qui s'en suit. Joli. Et bien sur LA séquence à 1 contre 20 dans une pièce fermée.
Enfin, lors des nombruex combats, on nous évite le kung fu souvent de rigueur dans les films d'action asiatiques, ici c'est du combat type commando d'élite, du corps à corps comme on a pu en voir le de Traqué de Friedkin.
Bref, un bon polar coréen comme ils savent encore en faire. Ca ne fait pas avancer le genre, mais ça le nourrit fort bien.
Je garde !
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films mars 2011

Post by riqueuniee »

Sans identité Un thriller très efficace ,à défaut d'être original (certains éléments de l'histoire font penser , au choix, à Frantic, à Hitchcock ou à la Mémoire de la peau. Comme dans beaucoup de films de ce genre, l'histoire comporte son lot d'invraisemblances et/ou d'incohérences , mais le scénario tient la route, et l'histoire ne part pas complètement en vrille.
De plus, le film ne sombre pas dans la violence gratuite ou l'idéologie douteuse.
Et l'interprétation est excellente : Neeson, Diane Krüger (en immigre bosniaque!) , plus des apparitions de Bruno Ganz (en ex de la STASI -le film se passe à Berlin) et de Frank Langella .
User avatar
Mama Grande!
Machino
Posts: 1490
Joined: 1 Jun 07, 18:33
Location: Tokyo

Re: Notez les films mars 2011

Post by Mama Grande! »

Mary et Max

Une correspondance s'étendant pendant plusieurs années entre 2 marginaux à la vie glauque et morne. Leur vie est tellement glauque et morne que ça pourrait vite être insupportable de pathos, voire tellement caricatural que l'on en rirait. Ca tombe bien, Mary et Max est un bijou d'humour noir et de poésie, où l'univers visuel inventif et original d'Adam Elliot nous rend ces personnages maudits par la vie attachants et tendres. C'est à la fois drôle et poignant.
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13876
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Notez les films mars 2011

Post by hansolo »

Halal Police d'Etat 7/10

Pas aussi absurde et incongru que La Tour ... Eric & Ramzy nous servent une farce sans queue ni tête; quelques trouvailles et un 14ème degré à la Sacha Baron Cohen.
User avatar
monk
Décorateur
Posts: 3701
Joined: 21 Jun 05, 09:55

Re: Notez les films mars 2011

Post by monk »

Kohuhaku (confessions) de Tetsuya Nakashima

Image

La vengeance froide et implacable d'une mère dont la fille a été tuée par deux de ses élèves.
Passé cette base générique, on se retrouve devant un film beaucoup plus complexe et intense que prévu. S'il s'agit bien du developpement de la vengeance (machiavélique et jusqu'auboutiste) de la mère, Nakashima distille en filigrane une vision désabusée et pessimiste de la jeunesse japonaise, en roue libre, jusqu'au mur. Le tout dans un vrai tour de force visuel. Certe ça paraitra un peu froid à certain (mais le(s) sujet(s) vaut bien ça), mais d'une maitrise, d'une intensité et d'une qualité bien supérieur à la production japonaise (et au delà !) actuelle.
En gros: j'ai pris une claque.

Evidement je garde, mais je rachèterais sans doute le BR UK en avril.
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2587
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Notez les films mars 2011

Post by magobei »

monk wrote:Kohuhaku (confessions) de Tetsuya Nakashima
Nakashima, c'est le type qui a fait Kamikaze Girls et Memories of Matsuko? Il lève un peu le pied sur les effets et son imagerie nippo-kitsch?
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Re: Notez les films mars 2011

Post by AlexRow »

Profondo Rosso wrote:
AlexRow wrote:J'ai très très envie de voir Gallipoli depuis des années... pas de sortie HD prévue ?

Rien de prévu je crois, de toute façon Weir ne parait pas très bien servi en dvd ou bluray niveau contenu des éditions (sauf Master and Commander). Mais honnêtment la copie du dvd est très belle comme tu peux le voir sur les captures ça vaut largement le coup de le découvrir comme ça en attendant ! Et merci Cortez pour le texte :wink:
Je vais peut-être craquer alors. Merci :)
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Re: Notez les films mars 2011

Post by AlexRow »

Event Horizon (Paul W.S. Anderson, 1997) Image

Croisement sympathique entre la SF et le fantastique, très valable pour l'ambiance et le design du vaisseau (qui a pensé aux vaisseaux klingons dans Star Trek 1 de Wise ?), le film de Paul W.S. Anderson ne réussit pas à "construire" l'histoire qui tourne un peu au banal slasher. Les personnages ne semblent jamais vraiment surpris de ce qui leur arrive
Spoiler (cliquez pour afficher)
une créature invisible qui court après l'un des membres et laisse des traces de griffes dans la porte en acier... sympathique hommage à Planète Interdite certes, mais dans la seconde qui suit personne ne se demande plus ce qui a causé ce "petit incident" :shock:
Bon, cela dit, c'est le genre de film qui colle une ambiance de jeu vidéo qui fait bien plaisir... je vais (peut-être) m'essayer à Dead Space du coup :)
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages