Milos Forman (1932 - 2018)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
la_vie_en_blueray
Décorateur
Posts: 3586
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by la_vie_en_blueray »

Ca serait bien de ressortir Ragtime :(
mannhunter
Laspalès
Posts: 15974
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by mannhunter »


Alexandre Angel wrote:On n'a pas dit assez, je trouve, voire pas du tout, que cette image des GI qui s'engouffrent dans les ténèbres des avions-cargos est une des plus fortes et des plus simples métaphores sur ce qu'est la guerre que j'ai pu voir dans un film
En effet, un final d'une grande puissance, grandiose...j'avais découvert ce film jeune et la scène m'avait marqué.
Alexandre Angel wrote:
Max Schreck wrote:En fait, j'avais complètement oublié ses Fantômes de Goya, preuve que ce dernier film, et faux biopic, ne m'avait pas pleinement convaincu.
Il comporte néanmoins des scènes formidables (la séquence chez les parents de Natalie Portman est éblouissante). J'aime bien dans l'ensemble, malgré des défauts de construction..
idem, un film qui aurait mérité probablement un meilleur accueil que celui qui lui fut réservé il y a dix ans.
User avatar
la_vie_en_blueray
Décorateur
Posts: 3586
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by la_vie_en_blueray »

quelle filmo.
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by Thaddeus »

Forman recevant son premier Oscar du meilleur réalisateur (face à Kubrick, Fellini, Altman et Lumet, excusez du peu) :

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45980
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by Flol »

Très triste. Forman est juste l'auteur de 2 immenses films qui auront construit ma cinéphilie naissante à la fin des années 80 (Vol au-dessus d'un nid de coucous et Amadeus), puis d'un autre qui aura confirmé mon attrait pour ce cinéaste (Man on the Moon).
Son dernier film laisse un goût amer d'inachevé, mais quelle immense carrière quand même (puisqu'il faudrait pas oublier non plus Taking Off, Ragtime et Larry Flynt).
aelita
Accessoiriste
Posts: 1769
Joined: 28 Dec 13, 18:34

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by aelita »

Wikipédia indique un film après Les fantômes de Goya : Dobre placena prochazka (2009). D'après wikipedia en anglais, il s'agit de la version filmée d'une comédie musicale "jazz" (je cite). Le site n'en dit pas plus.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (pensée shadok)
DannyBiker
Ed Bloom à moto
Posts: 5545
Joined: 12 Apr 03, 22:28
Location: Bruxelles

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by DannyBiker »

Je peux pas m'empêcher d'être un peu choqué par le respect poli vis-à-vis de son décès alors qu'à mes yeux, on vient de perdre un des plus grands cinéastes de l'histoire du cinéma. Ma seule consolation est j'espère la publication un jour d'un bon coffret regroupant sa filmographie exemplaire...
Image
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16721
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by Supfiction »

Si ca pouvait leur donner l’idée de mettre le magnifique Valmont dans une opé fnac..
De loin mon Forman favori.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9031
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by Alexandre Angel »

Flol wrote:Son dernier film laisse un goût amer d'inachevé
Inachevé oui (ou plutôt mal achevé, le film paraissant rafistolé de par sa condition de co-prod mal sortie), mais "goût amer", je ne dirais pas ça, car c'est quand même classe (je viens de le revoir).
C'est sûr que le scénario intelligent de Milos Forman et Jean-Claude Carrière (on sent tout le temps la personnalité érudite du second) prend des allures hugoliennes à la fois plaisantes et d'un feuilletonesque bancal, comme catapulté à la va-comme-je-te-pousse.
Mais lorsque les toiles et les gravures du peintre défilent sur le générique de fin, on a aucune peine à se dire qu'elles émanent bien de tout ce qu'on a vu à l'écran pendant les deux heures qui ont précédé. Et ça, c'est le plus beau compliment qu'on puisse faire à un film historique.
Et la séquence où les parents de Natalie Portman obligent Javier Bardem à signer l'attestation qu'il est un singe et non un homme est une des plus fortes de toute la carrière de Forman.
DannyBiker
Ed Bloom à moto
Posts: 5545
Joined: 12 Apr 03, 22:28
Location: Bruxelles

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by DannyBiker »

J'avais découvert le film sans aucun a priori ou connaissance de ses conditions de production et je me souviens d'une bonne surprise. Pas un grand film (parce qu'honnêtement, je m'en souviens presque pas) mais je m'étais dit "même en mode mineur, il propose des choses pertinentes et de belles séquences". Faudrait que je le revoie...
Image
aelita
Accessoiriste
Posts: 1769
Joined: 28 Dec 13, 18:34

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by aelita »

Supfiction wrote:Si ca pouvait leur donner l’idée de mettre le magnifique Valmont dans une opé fnac..
De loin mon Forman favori.
Moi aussi j'aime beaucoup le film. Il n'a pas une cote très élevée (peut-être parce qu'il s'éloigne de l'esprit du roman, et sans doute aussi parce qu'il a souffert de la comparaison du quasi-contemporain Liaisons dangereuses de Frears.
Au moins, chez Forman, Cécile et Danceny sont interprétés par des acteurs ayant (ou paraissant) l'âge de leurs personnages.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (pensée shadok)
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9031
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by Alexandre Angel »

aelita wrote:
Supfiction wrote:Si ca pouvait leur donner l’idée de mettre le magnifique Valmont dans une opé fnac..
De loin mon Forman favori.
Moi aussi j'aime beaucoup le film. Il n'a pas une cote très élevée (peut-être parce qu'il s'éloigne de l'esprit du roman, et sans doute aussi parce qu'il a souffert de la comparaison du quasi-contemporain Liaisons dangereuses de Frears.
Au moins, chez Forman, Cécile et Danceny sont interprétés par des acteurs ayant (ou paraissant) l'âge de leurs personnages.
C'est un sujet qui revient souvent : j'avais aimé le Frears (sorti quelque six mois plus tôt) mais, je sais pas, Valmont nous emmène plus loin. Il est moins noir, plus mozartien.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90455
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by Jeremy Fox »

Alexandre Angel wrote:
aelita wrote: Moi aussi j'aime beaucoup le film. Il n'a pas une cote très élevée (peut-être parce qu'il s'éloigne de l'esprit du roman, et sans doute aussi parce qu'il a souffert de la comparaison du quasi-contemporain Liaisons dangereuses de Frears.
Au moins, chez Forman, Cécile et Danceny sont interprétés par des acteurs ayant (ou paraissant) l'âge de leurs personnages.
C'est un sujet qui revient souvent : j'avais aimé le Frears (sorti quelque six mois plus tôt) mais, je sais pas, Valmont nous emmène plus loin. Il est moins noir, plus mozartien.
C'est tout à fait ça
aelita
Accessoiriste
Posts: 1769
Joined: 28 Dec 13, 18:34

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by aelita »

"Plus mozartien", oui c'est assez juste. Le film suit Amadeus dans la filmographie de Forman, et ce n'est sans doute pas qu'une coÏncidence,
même si l'adaptation est assez éloignée dans l'esprit du roman de Laclos, je trouve le film plus XVIIIème siècle dans sa tonalité. Peut-être plus Beaumarchais que Laclos (d'où ke ôté mozartien ?) en fait.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? (pensée shadok)
User avatar
la_vie_en_blueray
Décorateur
Posts: 3586
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: Milos Forman (1932 - 2018)

Post by la_vie_en_blueray »

Man on the Moon sort en BluRay chez ESC, la bonne occasion pour découvrir son dernier succès

et Larry Flint est dispo en Allemagne.