Milos Forman (1932 - 2018)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

murphy
Ray Charles
Posts: 12466
Joined: 18 Aug 05, 13:29

Post by murphy »

J'ai regardé hier soir le dvd de Man ont he Moon de Milos forman, le bio-pic sur ce comique américain Andy Kaufman et j'ai compris pourquoi je préfèrerais toujours voir des films en sallle que seul chez moi sur dvd. J'avais donc déjà vu le film en salles lors de sa sortie et c'est manifestement un film à voir en salles. Non pas pour la beauté des paysages (il y a peu de paysages dans ce film), mais pour l'expèrience de groupe. Lorsque Jim Carrey apparait au début du film, attention spoiler, pour dire que le film est déjà fini et qu'il balance le générique, qu'une fois défilé, il (l'acteur, pas le défilé) se barre laissant l'écran noir, au cinéma on se retrouve réellement dans l'obscurité, on entend de petits rires nerveux des autres spectacteurs présents dans la salle partagé entre incrédulité et interrogation. Chez soi, pendant ce "hapenning", il y a toujours un peu de lumière, on sait très bien que l'acteur va revenir comme pourtant la première fois qu'on avait vu le film en salles mais chez soi, ça ne prend pas, peut être parce que l'on a déjà vu le film. On patiente en regardant le chat faire le con avec la télécommande sur la table basse du salon, on infuse son sachet de thé dans l'eau bouillante, on entend le bruit du frigo en provenance de la cuisine et on ne s'amusepas de la réaction de rires nerveux des autres psectacteurs, on est pas "entrainé", pas de rire communicatif (mais peut être est ce mieux, au moins quand on rit lors de prochaines scènes qu'on avait opublié, il s'agit là de rires francs et sincères, sans être influencé par d'autres rires, entendre lesautres rires, se sent on obligé de rire aussi ? ) puis l'acteur revient vite et le film commence. Je viens de pévisualiser.Trop de faute de frappes, j'ai la flemme de tout recorriger. En plus, j'ai rien compris à ce que j'avais écris. C'est abrupt comme conclusion mais je m'arrète là.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23427
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Post by AtCloseRange »

murphy wrote:J'ai regardé hier soir le dvd de Man ont he Moon de Milos forman, le bio-pic sur ce comique américain Andy Kaufman et j'ai compris pourquoi je préfèrerais toujours voir des films en sallle que seul chez moi sur dvd. J'avais donc déjà vu le film en salles lors de sa sortie et c'est manifestement un film à voir en salles. Non pas pour la beauté des paysages (il y a peu de paysages dans ce film), mais pour l'expèrience de groupe. Lorsque Jim Carrey apparait au début du film, attention spoiler, pour dire que le film est déjà fini et qu'il balance le générique, qu'une fois défilé, il (l'acteur, pas le défilé) se barre laissant l'écran noir, au cinéma on se retrouve réellement dans l'obscurité, on entend de petits rires nerveux des autres spectacteurs présents dans la salle partagé entre incrédulité et interrogation. Chez soi, pendant ce "hapenning", il y a toujours un peu de lumière, on sait très bien que l'acteur va revenir comme pourtant la première fois qu'on avait vu le film en salles mais chez soi, ça ne prend pas, peut être parce que l'on a déjà vu le film. On patiente en regardant le chat faire le con avec la télécommande sur la table basse du salon, on infuse son sachet de thé dans l'eau bouillante, on entend le bruit du frigo en provenance de la cuisine et on ne s'amusepas de la réaction de rires nerveux des autres psectacteurs, on est pas "entrainé", pas de rire communicatif (mais peut être est ce mieux, au moins quand on rit lors de prochaines scènes qu'on avait opublié, il s'agit là de rires francs et sincères, sans être influencé par d'autres rires, entendre lesautres rires, se sent on obligé de rire aussi ? ) puis l'acteur revient vite et le film commence. Je viens de pévisualiser.Trop de faute de frappes, j'ai la flemme de tout recorriger. En plus, j'ai rien compris à ce que j'avais écris. C'est abrupt comme conclusion mais je m'arrète là.
C'est pourtant clair.
Tu as oublié de dire que, même chez soi, ça reste un film magnifique. Drôle mais toujours au bord du malaise (pour les spectateurs des 2 côtés de l'écran), émouvant, iconoclaste (comme le personnage). J'adore ce genre de personnage jusqu'au-boutiste un peu comme Lenny Bruce qui lui aussi a eu droit à son film par Bob Fosse avec un des meilleurs rôles de Dustin Hoffman, ce qui n'est pas peu dire.
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 24911
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Post by ed »

AtCloseRange wrote:
murphy wrote:J'ai regardé hier soir le dvd de Man ont he Moon de Milos forman, le bio-pic sur ce comique américain Andy Kaufman et j'ai compris pourquoi je préfèrerais toujours voir des films en sallle que seul chez moi sur dvd. J'avais donc déjà vu le film en salles lors de sa sortie et c'est manifestement un film à voir en salles. Non pas pour la beauté des paysages (il y a peu de paysages dans ce film), mais pour l'expèrience de groupe. Lorsque Jim Carrey apparait au début du film, attention spoiler, pour dire que le film est déjà fini et qu'il balance le générique, qu'une fois défilé, il (l'acteur, pas le défilé) se barre laissant l'écran noir, au cinéma on se retrouve réellement dans l'obscurité, on entend de petits rires nerveux des autres spectacteurs présents dans la salle partagé entre incrédulité et interrogation. Chez soi, pendant ce "hapenning", il y a toujours un peu de lumière, on sait très bien que l'acteur va revenir comme pourtant la première fois qu'on avait vu le film en salles mais chez soi, ça ne prend pas, peut être parce que l'on a déjà vu le film. On patiente en regardant le chat faire le con avec la télécommande sur la table basse du salon, on infuse son sachet de thé dans l'eau bouillante, on entend le bruit du frigo en provenance de la cuisine et on ne s'amusepas de la réaction de rires nerveux des autres psectacteurs, on est pas "entrainé", pas de rire communicatif (mais peut être est ce mieux, au moins quand on rit lors de prochaines scènes qu'on avait opublié, il s'agit là de rires francs et sincères, sans être influencé par d'autres rires, entendre lesautres rires, se sent on obligé de rire aussi ? ) puis l'acteur revient vite et le film commence. Je viens de pévisualiser.Trop de faute de frappes, j'ai la flemme de tout recorriger. En plus, j'ai rien compris à ce que j'avais écris. C'est abrupt comme conclusion mais je m'arrète là.
C'est pourtant clair.
Tu as oublié de dire que, même chez soi, ça reste un film magnifique. Drôle mais toujours au bord du malaise (pour les spectateurs des 2 côtés de l'écran), émouvant, iconoclaste (comme le personnage). J'adore ce genre de personnage jusqu'au-boutiste un peu comme Lenny Bruce qui lui aussi a eu droit à son film par Bob Fosse avec un des meilleurs rôles de Dustin Hoffman, ce qui n'est pas peu dire.
ben moi, c'est un peu l'inverse...
le film (vu en VF à la sortie) m'avait laissé perplexe...
depuis, je l'ai revu cinq ou six fois (sur un écran de télé, ou pire, de pc) et je le réévalue à la hausse à chaque fois, entre le vertige de la réflexion, la force d'une émotion pas immédiate, et la puissance de la performance de Jim Carrey...
mais j'ai pas de chat, je bois pas de thé et le frigo est loin donc c'est peut-être pour ça :|
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
murphy
Ray Charles
Posts: 12466
Joined: 18 Aug 05, 13:29

Post by murphy »

Ca fait très longtemps que j'ai pas vu Lenny avec Dustin Hoffman mais il me semble que ce comique là était plus un comique à "texte", que son comique était basé sur la parole, qu'il était plus ou moins politisé et que ses scketchs étaient des sortes de critique de la société. Une sorte de Coluche ou Guy Bedos à l'américaine sans doute en plus trash et plus violent. On pourrait alors le classer dans une certaine famille de comiques.

Kaufman, je le trouve bien plus énigmatique et étrange. J'ai du mal à lui trouver des simitudes avec d'autres.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23427
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Post by AtCloseRange »

ed wrote:
AtCloseRange wrote: C'est pourtant clair.
Tu as oublié de dire que, même chez soi, ça reste un film magnifique. Drôle mais toujours au bord du malaise (pour les spectateurs des 2 côtés de l'écran), émouvant, iconoclaste (comme le personnage). J'adore ce genre de personnage jusqu'au-boutiste un peu comme Lenny Bruce qui lui aussi a eu droit à son film par Bob Fosse avec un des meilleurs rôles de Dustin Hoffman, ce qui n'est pas peu dire.
ben moi, c'est un peu l'inverse...
le film (vu en VF à la sortie) m'avait laissé perplexe...
depuis, je l'ai revu cinq ou six fois (sur un écran de télé, ou pire, de pc) et je le réévalue à la hausse à chaque fois, entre le vertige de la réflexion, la force d'une émotion pas immédiate, et la puissance de la performance de Jim Carrey...
mais j'ai pas de chat, je bois pas de thé et le frigo est loin donc c'est peut-être pour ça :|
ça peut expliquer pas mal de choses pour un tel film.
En même temps, même en VF, je me suis une nouvelle fois bien marré à Ave Ventura.
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13892
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by hansolo »

Vol au-dessus d'un nid de coucou (Milos Forman - 1975)
Je n'ai pas trouvé de topic sur ce film (en dehors de celui traitant du BluRay).

Je suis particulièrement déçu ...
Au vu du prestige attaché à ce film, je dois être un des seul a ne pas être entré dans l'intrigue et a avoir trouvé la deuxième partie assez inutile ...
J'ai même trouvé le jeu de Nicholson parfois à la limite du cabotinage!

2/6
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15636
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by Watkinssien »

hansolo wrote:Vol au-dessus d'un nid de coucou (Milos Forman - 1975)
Je n'ai pas trouvé de topic sur ce film (en dehors de celui traitant du BluRay).

Je suis particulièrement déçu ...
Au vu du prestige attaché à ce film, je dois être un des seul a ne pas être entré dans l'intrigue et a avoir trouvé la deuxième partie assez inutile ...
J'ai même trouvé le jeu de Nicholson parfois à la limite du cabotinage!

2/6
2/6 pour ce chef-d'oeuvre ! :shock:

Dommage que tu ne sois pas entré dans ce film phare du cinéma américain et tout court.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13892
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by hansolo »

Watkinssien wrote:
hansolo wrote:Vol au-dessus d'un nid de coucou (Milos Forman - 1975)
...
2/6
2/6 pour ce chef-d'oeuvre ! :shock:
Dommage que tu ne sois pas entré dans ce film phare du cinéma américain et tout court.
J'en suis le premier surpris!
Je n'ai vraiment pas apprécié le film; maintenant vu que je possède le Dvd je lui redonnerais sa chance dans quelque temps ...
Last edited by hansolo on 26 Jan 11, 22:55, edited 1 time in total.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16745
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by Père Jules »

hansolo wrote:Vol au-dessus d'un nid de coucou (Milos Forman - 1975)
Je n'ai pas trouvé de topic sur ce film (en dehors de celui traitant du BluRay).

Je suis particulièrement déçu ...
Au vu du prestige attaché à ce film, je dois être un des seul a ne pas être entré dans l'intrigue et a avoir trouvé la deuxième partie assez inutile ...
J'ai même trouvé le jeu de Nicholson parfois à la limite du cabotinage!

2/6
Non, non, tu n'es pas le seul. Taillé pour les Oscars à n'en point douter mais je ne l'ai jamais trouvé à la hauteur de ses ambitions.
Forman, je le préfère tchèque qu'américain. :oops:
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by riqueuniee »

C'est un beau film,mais,sur un thème comparable,Schock Corridor de Samuel Fuller est encore plus impressionnant.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16745
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by Père Jules »

C'est toujours ce que je me suis dit.
Et puis on a pas un acteur principal qui à chaque scène a un écriteau autour du coup avec marqué "je joue pour l'oscar là, regardez bien".
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48617
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by Flol »

Watkinssien wrote:
hansolo wrote:Vol au-dessus d'un nid de coucou (Milos Forman - 1975)
Je n'ai pas trouvé de topic sur ce film (en dehors de celui traitant du BluRay).

Je suis particulièrement déçu ...
Au vu du prestige attaché à ce film, je dois être un des seul a ne pas être entré dans l'intrigue et a avoir trouvé la deuxième partie assez inutile ...
J'ai même trouvé le jeu de Nicholson parfois à la limite du cabotinage!

2/6
2/6 pour ce chef-d'oeuvre ! :shock:

Dommage que tu ne sois pas entré dans ce film phare du cinéma américain et tout court.
D'accord avec Watkinssien : un grand grand film, et certes la prestation de Nicholson est parfois excessive...mais il le fait tellement bien...
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21612
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by Rick Blaine »

Sans être aussi déçu, j'avais moi aussi partagé ce genre de sentiment. Une intrigue hermétique, un Nicholson trop cabot (pourtant je suis assez client du bonhomme).
Comme d'autres, sur un thème proche, je préfère de très loin Shock Corridor.
riqueuniee
Mogul
Posts: 10077
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by riqueuniee »

J'ai découvert le film de Fuller récemment,et je trouve qu'il fait vraiment très fort.De plus,il aborde nombre de thèmes (y compris le racisme...) sans que ça alourdisse le récit.
Le film de Forman reste une très belle oeuvre,mais c'est vrai que,par moments,ça sent un peu le "rôle à Oscars".A noter quand même que Louise Fletcher,qui interprète l'infirmière-chef,a été elle aussi oscarisée.Le film est adaptée d'une pièce à succès (aux USA du moins) des années 50,ça peut expliquer ce côté "véhicule à prestation d'acteur en vue des Oscars".
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15636
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Notez les films naphtas - janvier 2011

Post by Watkinssien »

Rick Blaine wrote:Sans être aussi déçu, j'avais moi aussi partagé ce genre de sentiment. Une intrigue hermétique, un Nicholson trop cabot (pourtant je suis assez client du bonhomme).
Comme d'autres, sur un thème proche, je préfère de très loin Shock Corridor.
Le film de Fuller prend un autre parti, et c'est vrai que c'est une réussite. Mais le film de Forman est métaphoriquement plus judicieux et va beaucoup plus loin dans le propos.
Image

Mother, I miss you :(