Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz - 2010)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

LéoL
Machino
Posts: 1007
Joined: 30 Aug 07, 21:37

Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz - 2010)

Post by LéoL »

Image
Quel film!

4h25 de pur bonheur, captivantes de bout en bout. Un film fleuve qui s'amuse à entrainer le spectateur dans une multitude de récits, d'époques, de flashbacks et de personnages en réussissant prodigieusement à ne jamais le perdre. Raoul Ruiz tisse une œuvre ample à l'image des grands romanciers du XIXème siècle, passionnante et magnifiquement mis en scène (constamment inventive, des compositions de toute beauté (je parlais des romanciers mais le film est aussi une succession de tableaux), une précision dans les cadrages remarquable, une photo admirable). Bref, une immense réussite.
La durée du film ne doit pas vous rebuter, on aimerait même voir le film ne jamais se terminer. L'expérience m'a été particulièrement réjouissante.
Mystères de Lisbonne me semble être un rapprochement plus que réussi entre cinéma et série télé (c'est à la base je crois une mini série de 6 heures que l'on pourra apprécier l'année prochaine sur Arte).

Le film ne sort malheureusement que dans 12 salles en France, c'est compréhensible mais bien dommage tant ce film vaut le coup d'être vu et apprécié.
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25503
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by Jack Carter »

Dans Le Grand Journal de C+, ils ont parlé de 3 salles en France (et bien sur, 3 salles parisiennes)
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
LéoL
Machino
Posts: 1007
Joined: 30 Aug 07, 21:37

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by LéoL »

Jack Carter wrote:Dans Le Grand Journal de C+, ils ont parlé de 3 salles en France (et bien sur, 3 salles parisiennes)
Oui ben ils se sont trompés, je l'ai vu à Toulouse donc bon...
12 salles selon Allociné.
Les critiques sont d'ailleurs dithyrambiques et justifiées selon moi.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22187
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by Nestor Almendros »

LéoL wrote:Les critiques sont d'ailleurs dithyrambiques et justifiées selon moi.
J'ai suivi les commentaires effectivement très élogieux de l'équipe du CERCLE sur Canal+. Ca m'a vraiment donné envie mais je pense que je n'aurai pas le temps de caler autant de temps pour le voir. Ce qui est fort dommage mais je ne m'avoue pas vaincu :wink:

D'autant plus que dans l'émission, ils ont expliqué que la série (diffusée en avril prochain sur Arte) se focalisait sur une histoire par épisode tandis que le film mélangeait tout, que le film était la director's cut de Raoul Ruiz: argument qui ne me motive pas du tout pour attendre la diffusion tv...
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by julien »

Je suis tenté d'y aller ça a l'air assez ambitieux. Par contre le film a tellement de bonne critiques dans la presse que ça finirait presque par en devenir suspect. Du reste, resté assis plus de 4h dans une salle de cinéma à visionner une série tv, est-ce que ça vaut vraiment le déplacement ?
Nestor Almendros wrote:D'autant plus que dans l'émission, ils ont expliqué que la série (diffusée en avril prochain sur Arte) se focalisait sur une histoire par épisode tandis que le film mélangeait tout, que le film était la director's cut de Raoul Ruiz: argument qui ne me motive pas du tout pour attendre la diffusion tv...
Ce type de mélange spatio-temporel à la Borges, comme le pratique souvent le réalisateur, ça n'est pas pour me déplaire. Au niveau du montage, le film risque sans doute d'être plus original.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22187
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by Nestor Almendros »

julien wrote:Ce type de mélange spatio-temporel à la Borges, comme le pratique souvent le réalisateur, ça n'est pas pour me déplaire. Au niveau du montage, le film risque sans doute d'être plus original.
Exactement: le film semble totalement différent de la série au niveau de la narration. J'espère pouvoir y aller un de ces quatre...
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
LéoL
Machino
Posts: 1007
Joined: 30 Aug 07, 21:37

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by LéoL »

Nestor Almendros wrote:
julien wrote:Ce type de mélange spatio-temporel à la Borges, comme le pratique souvent le réalisateur, ça n'est pas pour me déplaire. Au niveau du montage, le film risque sans doute d'être plus original.
Exactement: le film semble totalement différent de la série au niveau de la narration. J'espère pouvoir y aller un de ces quatre...
Effectivement si la série utilise une narration très linéaire je pense qu'elle perdra d'une partie de ce qui fait le charme du film.

A propos des critiques, je me réjouis qu'elles soient presque toutes élogieuses mais c'est évident que le film va déplaire à certaines personnes. Je comprendrais que l'on n'y accroche pas.

Ah oui, je pense que c'est parti pour être mon film de l'année (en sorties salles).
Joe Wilson
Entier manceau
Posts: 5463
Joined: 7 Sep 05, 13:49
Location: Entre Seine et Oise

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by Joe Wilson »

Un film à la hauteur de mes attentes élevées, Mystères de Lisbonne développant un souffle romanesque d'une intensité rare. Les histoires ne se mélangent ni se confondent...elles s'imbriquent les unes aux autres pour former un puzzle qui fait peu à peu sens, et offre une densité d'abord insoupçonnée.
Le récit est le miroir permanent de l'existence des protagonistes : pour l'orphelin à la recherche de sa mère, il est le passage vers une identité, une légitimité et un passé...pour un autre, il représente une rédemption, un sacrifice ou une confession...il peut aussi révéler une faille, une angoisse, qu'il faudrait enterrer. La parole diffuse l'expression d'une poésie, d'un imaginaire, en parvenant, au-delà des détours et des secrets, à capter l'essentiel d'un tourbillon vertigineux et euphorique.
La mise en scène de Ruiz, d'une fluidité admirable et discrète, accompagne et transcende les élans narratifs. En étant elle-même portée par un mouvement perpétuel : la caméra devance et poursuit les personnages, ouvre puis referme des portes, enferme puis libère chaque scène telle une toile incarnée.
Et au bout du périple, Mystères de Lisbonne semble dessiner la trajectoire d'un cercle, rempli d'illusions déçues et d'espoirs déchirés. Dans l'incertitude, seule reste la grâce d'un pouvoir d'évocation renvoyant à la magie de l'enfance.
Image
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by julien »

Rassurez vous, je viens apporter ma note discordante à ce concert de louanges. Certes, l'image est séduisante c'est vrai. Le film est très peu découpé avec de nombreux plans séquences et des travellings circulaires souvent virtuoses, un peu dans le style de Max Ophüls, mais le principal problème pour moi, c'est que Raoul Ruiz, malgré un talent d'orfèvre indéniable pour les reconstitutions historiques raffinées et élégantes, développe une mise en scène d'un académisme pesant.

Et puis il manque selon moi une intrigue solide qui aurait pu rendre palpitant les différents récits. C'est d'autant plus dommage parce que cette construction gigogne, qui imbrique les histoires les unes dans les autres, un peu comme dans Le Manuscrit de Saragosse, se révèle assez fascinante ; mais comme plus de la moitié du film est principalement constitué de discussions mondaines dans des salons ou des réceptions, je me suis vite lassé de ces marivaudages fastueux. Ça m'a vraiment assommé. Si les récits des nobles et des aristocrates, avaient été par exemple raconté, par les servantes et les valets, que l'on voit dans le film, ça aurait pu être peut-être plus ironique et savoureux. J'ai lu quelque part que l'on avait comparé la forme du film à celle d'un opéra (il y a d'ailleurs un duel comme dans Eugène Onéguine) mais en définitive, c'est davantage de soap opera dont il s'agit ici.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15433
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by Jordan White »

Ce qui est à noter également je trouve, c'est que Léa Seydoux fait tous les bons choix de film : elle a commencé par le très bon Mes copines, a ensuite enchaîné La belle personne d'Honoré, s'est retrouvée à l'affiche de Lourdes (toujours inédit en salles françaises, quid de la distribution ? ), puis chez Raoul Ruiz. Etonnant parcours sans faute pour le moment.
Image

Je vote pour Victoria Romanova
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50152
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by Boubakar »

Jordan White wrote:Etonnant parcours sans faute pour le moment.
Oui enfin, le moyen-métrage réalisé par Louis Garrel (qui avait diffusé sur Arte en Mai dernier), où elle joue le rôle principal, n'est vraiment pas fameux.
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by julien »

Elle fait quand même une courte apparition dans le film. C'est surtout Clotilde Hesme qui tient le rôle vedette.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by Anorya »

Jordan White wrote:Etonnant parcours sans faute pour le moment.
Sans laisser de traces sorti dernièrement en salles et ce mois-ci en dvd est franchement mauvais pour ma part.
Image
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17373
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by bronski »

Léa Seydoux est la nièce de Nicolas Seydoux, grand patron de Gaumont... Ce qui ne doit rien enlever à ses qualités, mais je tenais à le signaler.
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15433
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Re: Mystères de Lisbonne (Raoul Ruiz, 2010)

Post by Jordan White »

bronski wrote:Léa Seydoux est la nièce de Nicolas Seydoux, grand patron de Gaumont... Ce qui ne doit rien enlever à ses qualités, mais je tenais à le signaler.


Et la petite fille de Jérôme Seydoux patron de Pathé.
Certaines personnalités ont nagé depuis leur enfance dans le milieu du cinéma.



Anorya, je ne connaissais pas ce Sans laisser de traces, je vais peut-être y jeter un oeil.
Image

Je vote pour Victoria Romanova