François Ozon

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Farnaby
Doublure lumière
Posts: 516
Joined: 5 Aug 17, 22:14

Re: François Ozon

Post by Farnaby »

Jeremy Fox wrote:Vos derniers messages me ramènent 30 ans en arrière ou à chaque fois qu'un réalisateur proposait une mise en scène classique, son film était traité de téléfilm. Et puis déjà je ne comprendrais jamais comment on peut juger la mise en scène d'un film au travers sa simple bande annonce. Combien de fois une bande annonce m'a trompé (en bien ou en mal) du tout au tout quant au résultat final !
Je ne juge pas la mise en scène du film, je juge la bande annonce, et celle-ci annonce, comme son nom l'indique, à mes yeux, un téléfilm ou film dossier de l'écran d'il y a 30 ans. C'est peut-être, je l'espère pour Ozon, complètement trompeur, mais c'est le message que je reçois, et qui déterminera, entre autres éléments, que je n'irai pas voir le film.
Quant à téléfilm / film classique : ce n'est pas parce que la bande annonce un film classique que je parle de téléfilm, c'est bien parce qu'elle annonce, à mes yeux, un téléfilm : simplification à outrance, système de cases, personnages caricaturaux, ressorts dramatiques lourds et rebattus, clichés etc. D'ailleurs tous ces marqueurs peuvent parfaitement s'appliquer à un film apparemment non classique...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90486
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: François Ozon

Post by Jeremy Fox »

C'est bien pour ça que je ne regarde jamais une bande annonce : je me suis tellement fait avoir en bien ou en mal.
User avatar
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Posts: 2922
Joined: 24 Feb 05, 10:58

Re: François Ozon

Post by Coxwell »

Cela dit, il est parfois bien difficile d’entendre parler et/ou susciter l’envie de découvrir certains films totalement inconnus / mal « vendus ». Si je n’avais pas regardé la BA de « un grand voyage vers la nuit », ni l’affiche, ni le titre du film pas plus que le synopsis ne m’auraient donné envie de me déplacer. Ce ne sont les très rares retours sur la toile qui m’y auraient aidé (je fuis la presse artistique - française- qui plus est).
User avatar
Farnaby
Doublure lumière
Posts: 516
Joined: 5 Aug 17, 22:14

Re: François Ozon

Post by Farnaby »

Pour Ozon, il y a aussi et d’abord son oeuvre. Si je l’avais aimée, j’aurais sans doute fermé les yeux sur la bande annonce. Mais pour les films et cinéastes inconnus, sans oeuvre, sans oeuvres connue de moi, ou avec une oeuvre connue de moi mais peu appréciée, oui, pour le meilleur et pour le pire, je tiens compte de l’affiche et de la bande annonce, quelque trompeuses qu’elles puissent être... dans les deux sens d’ailleurs, car il arrive aussi souvent que la bande annonce soit meilleure que le film...
Stromboli
Doublure lumière
Posts: 694
Joined: 10 Aug 04, 10:18
Liste DVD

Re: François Ozon

Post by Stromboli »

Billy Budd wrote: ...
Oui, les méchants pédophiles n'ont pas le droit à un procès équitable, rien de honteux et effectivement les mots ont un sens et je pense avoir le droit et le recul pour juger la décision scandaleuse.
Non non les pédophiles individuellement ont les mêmes droits que les autres et je me fous totalement de savoir leur histoire personnelle dans ce cas, en plus je suis un enfant des années 60, j'ai adoré les premiers films d'Almodovar même limites là-dessus et je ne suis pas dans l'hystérie qui caractérise nos sociétés sur le sujet depuis 30 ans.

L'intérêt du film, de ce que j'en ai compris, ce n'est pas l'histoire personnelle de pédophiles mais bien le silence coupable, la complicité depuis des dizaines de dizaines d'années de certaines institutions.

Ça va paraître choquant mais pour moi il y a une réelle interrogation pour savoir si les institutions de l'église catholique n'ont pas été jusque très récemment la plus féroce organisation criminelle au service de l'abus sur mineurs, avec des complicités actives ou par omission, ce qui à la fin se révèle aussi dramatique pour tous les enfants touchés.

C'est là-dessus que je défends l'existence du film et sa sortie maintenant et à partir du moment où les mis en cause ont pu défendre leurs arguments devant la justice, je me réjouis de la décision judiciaire, mais ça n'a rien à voir avec le plaisir d'une éventuelle chasse aux sorcières contre tel ou tel individu.
User avatar
Farnaby
Doublure lumière
Posts: 516
Joined: 5 Aug 17, 22:14

Re: François Ozon

Post by Farnaby »

Stromboli wrote: L'intérêt du film, de ce que j'en ai compris, ce n'est pas l'histoire personnelle de pédophiles mais bien le silence coupable, la complicité depuis des dizaines de dizaines d'années de certaines institutions.

Ça va paraître choquant mais pour moi il y a une réelle interrogation pour savoir si les institutions de l'église catholique n'ont pas été jusque très récemment la plus féroce organisation criminelle au service de l'abus sur mineurs, avec des complicités actives ou par omission, ce qui à la fin se révèle aussi dramatique pour tous les enfants touchés.

C'est là-dessus que je défends l'existence du film et sa sortie maintenant et à partir du moment où les mis en cause ont pu défendre leurs arguments devant la justice, je me réjouis de la décision judiciaire, mais ça n'a rien à voir avec le plaisir d'une éventuelle chasse aux sorcières contre tel ou tel individu.
Personne il me semble ne critique « l’existence du film ». Que le cinéma s’interroge sur une institution, quoi de plus « normal », et qu’il le fasse en puisant dans l’actualité et les faits divers, quoi de plus banal... Il suffisait seulement de ne pas utiliser les vrais noms... d’admettre que l’on accomplissait un travail de fiction, ce qui ne retire rien à l’actualité du film. Cela aurait été plus honnête vis à vis du spectateur, plus restectueux de la justice, qui n’est pas encore passée, en un mot plus moral. Et plus fort, car précisément, ce qui « interroge » ici, c’est l’aspect répété de ces agressions sexuelles, le fait que ce n’est pas le fait d’un homme, d’une brebis galeuse, mais presque, peut-être, d’un système. Pour un film qui se donne précisément pour mission d’interroger la « moralité » d’une institution qui prêche la morale, un peu de respect (de la présomption d’innocence, de la Justice, de l’Autre), ça me semblait la moindre des choses... mais c’est sûr, sortir un film sur l’affaire X au moment de l’affaire X, wow, c’est plus vendeur, chaud, bankable... Vite François, un joli (télé)film sur Benalla pendant que c’est encore chaud... Avec les noms de Benalla, de Macron, de Castaner, bien sûr... ah non ? On me dit que ce sera pas possible ? Qu’il faudra leur trouver des pseudos ? L’Eglise, c’était plus facile...
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10718
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Re: François Ozon

Post by -Kaonashi Yupa- »

Coxwell wrote:Cela dit, il est parfois bien difficile d’entendre parler et/ou susciter l’envie de découvrir certains films totalement inconnus / mal « vendus ». Si je n’avais pas regardé la BA de « un grand voyage vers la nuit », ni l’affiche, ni le titre du film pas plus que le synopsis ne m’auraient donné envie de me déplacer. Ce ne sont les très rares retours sur la toile qui m’y auraient aidé (je fuis la presse artistique - française- qui plus est).
Pour l'exemple que tu site, j'étais dans la même situation que toi, et si je ne regrette pas d'avoir vu le film, je dois bien admettre que je n'ai pas du tout aimé. Mauvaise picohe donc !
Duke Red wrote:En complément de Jack Griffin, voici une analyse de Pascale Robert-Diard, l'excellente chroniqueuse judiciaire du Monde :
Le tribunal de Lyon a rejeté, mardi 19 février, la demande de l’ex-bénévole du diocèse Régine Maire, de voir supprimer son patronyme dans le film Grâce à Dieu. Après la décision rendue lundi par le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris qui a débouté Bernard Preynat, l’ancien aumônier scout accusé d’agressions sexuelles sur mineurs, le long-métrage de François Ozon a donc surmonté les obstacles juridiques à sa sortie en salle, mercredi 20 février.

Les deux jugements se fondent sur le même raisonnement : le respect du principe de la présomption d’innocence doit être mis en balance avec celui de la liberté d’expression. Or, soulignent-ils, un report du film au nom de l’atteinte au premier principe aurait constitué un dommage disproportionné au second. Les juges de Lyon relèvent ainsi que « l’argument financier qui expose les conséquences désastreuses engendrées par un report de sortie du film du fait de sa livraison dans 307 salles de cinéma doit être pris en considération ».

L’un et l’autre estiment suffisants les encarts insérés à la fin du film rappelant le droit à la présomption d’innocence. A l’appui de sa décision, le tribunal de Lyon relève en outre que « la libération de la parole des victimes d’agressions sexuelles commises au sein de l’Eglise constitue un débat d’intérêt général sur le plan mondial, qui conduit l’Eglise catholique à évoluer ». Reprenant à son compte le point de vue des critiques cinématographiques, le tribunal estime que le long-métrage de François Ozon « contribue à alimenter ce débat de manière non manichéenne et avec subtilité ».

Ces deux décisions motivées qui font litière de tous les arguments présentés, tant par Bernard Preynat que par Régine Maire, suscitent toutefois quelques questions. En présentant son film comme une fiction basée sur des faits réels, le réalisateur joue sur deux tableaux : d’une part, l’intérêt légitime du public pour l’histoire vraie des anciens scouts de Sainte-Foy-lès-Lyon et de leur combat pour faire reconnaître la culpabilité de Bernard Preynat et dénoncer le silence de l’Eglise, racontée au plus près des procès-verbaux, courriers et mails échangés qui constituent les deux dossiers judiciaires ouverts sur cette affaire ; d’autre part, la liberté que lui donne la fiction de créer des scènes, des dialogues, et de prêter des sentiments ou des attitudes à ses personnages.

La difficulté vient du fait que ceux-ci ne sont pas tous logés à la même enseigne. Contrairement aux victimes des agissements de l’ancien aumônier, désignées sous des patronymes d’emprunt, afin de protéger leurs enfants dont certains sont mineurs et scolarisés, Bernard Preynat, le cardinal Philippe Barbarin ou Régine Maire apparaissent sous leur véritable identité.

Le cas de cette dernière est emblématique. Selon son avocat, Me Xavier Vahramian, l’ancienne bénévole du diocèse de Lyon ne se reconnaît pas sous les traits du « personnage sévère, servile à l’égard du cardinal Barbarin, absolument dénuée d’empathie » mis en scène à l’écran. Surtout, elle est accusée dans le film d’avoir cherché à « endormir une victime » en l’incitant à ne pas porter plainte. Liberté de la fiction, leur répond-on.

La prévenue Régine Maire, poursuivie devant le tribunal correctionnel de Lyon aux côtés du cardinal Barbarin pour « non-dénonciation d’atteintes sexuelles sur mineurs », a au contraire toujours soutenu qu’elle avait encouragé les victimes du père Preynat à alerter la justice. Cette affirmation n’a pas été démentie par les plaignants lors du procès qui s’est tenu en janvier et la relaxe de l’ancienne bénévole a été requise.

Son sort judiciaire, tout comme celui de Philippe Barbarin, est entre les mains du tribunal correctionnel de Lyon et ne sera connu que le 7 mars. Mais sa vérité cinématographique s’affichera dès mercredi dans les salles de cinéma et se prolongera sur les écrans de télévision. C’est cette vérité qui triomphera.

« Les juges détestent les poursuites préventives », constate Henri Leclerc, l’un des familiers de ce type de contentieux. « Et ils adorent être du bon côté », complète son confrère Richard Malka. La qualité du film de François Ozon est célébrée. L’intérêt public du sujet qu’il traite est indiscutable. Moins vertueux sont les enjeux financiers et commerciaux qui ont déterminé la date de sa diffusion et qui s’imposent désormais à ceux dont ils négligent les droits.
Texte très intéressant (comme c'est toujours le cas avec cette journaliste d'ailleurs), qui me fait relativiser mon jugement sur cette décision de justice. Je n'avais pas compris que les personnages principaux (les victimes) portaient des noms fictifs.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16770
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: François Ozon

Post by Supfiction »

Après avoir vu le film, j’ai beaucoup moins de réserves concernant le fait d’avoir utilisé les vrais noms.
D’une part, parce que la culpabilité du pedophile (ou pédosexuel) ne fait aucun doute. D’autre part parce que les portraits de Barbarin et de sa secrétaire ne sont pas totalement à charge et sans subtilité. Et François Marthouret qui joue Barbarin est très juste.
L’un et l’autre estiment suffisants les encarts insérés à la fin du film rappelant le droit à la présomption d’innocence.
En revanche cet argument de défense cité plus haut me fait bien rire tant les encarts finaux sont liquidés en quatrième vitesse (on a même pas le temps de les lire).

Un très bon film. Peut-être le meilleur Ozon avec Frantz.
User avatar
Jean-Pierre Festina
Electro
Posts: 889
Joined: 13 Nov 07, 12:55

Re: François Ozon

Post by Jean-Pierre Festina »

Stromboli wrote:Ça va paraître choquant mais pour moi il y a une réelle interrogation pour savoir si les institutions de l'église catholique n'ont pas été jusque très récemment la plus féroce organisation criminelle au service de l'abus sur mineurs, avec des complicités actives ou par omission, ce qui à la fin se révèle aussi dramatique pour tous les enfants touchés.
Ca va paraître choquant mais pour moi il y a ne réelle interrogation pour savoir si tu ne pourrais pas porter une casquette avec marqué dessus "je suis un gros connard", pour faciliter les débats (sans te commander).
MONTRES POUR HOMMES MODE Thierry Mugler, Filippo Loretti, MVMT, Calvin Klein, Louis Pion, Fossil, Cerruti 1881, G-shock premium, Casio pro-trek, Invicta, Chanel, Ted Lapidus, Nuxe, Stührling Original, Esprit, Michael Kors, Diesel, Daniel Wellington, Hugo Boss, Emporio Armani, Cluse, Gucci, Guess, Lacoste, Superdry, Maserati, Nixon, Pulsar, Tommy Hillfiger, Swarowski, Kookai, Dior, Marc Jacobs, Lotus, Dolce Gabbana, Mauboussin... et bien sûr Festina !
Stromboli
Doublure lumière
Posts: 694
Joined: 10 Aug 04, 10:18
Liste DVD

Re: François Ozon

Post by Stromboli »

Yaplusdsaumon wrote:
Stromboli wrote:Ça va paraître choquant mais pour moi il y a une réelle interrogation pour savoir si les institutions de l'église catholique n'ont pas été jusque très récemment la plus féroce organisation criminelle au service de l'abus sur mineurs, avec des complicités actives ou par omission, ce qui à la fin se révèle aussi dramatique pour tous les enfants touchés.
Ca va paraître choquant mais pour moi il y a ne réelle interrogation pour savoir si tu ne pourrais pas porter une casquette avec marqué dessus "je suis un gros connard", pour faciliter les débats (sans te commander).
Merci pour ton intervention, pertinente et totalement dans la charte du forum, t'as bien fait de prendre une semaine pour la pondre.
User avatar
Jean-Pierre Festina
Electro
Posts: 889
Joined: 13 Nov 07, 12:55

Re: François Ozon

Post by Jean-Pierre Festina »

Stromboli wrote: dans la charte du forum,
« Je suis un gros connard procédurier »
MONTRES POUR HOMMES MODE Thierry Mugler, Filippo Loretti, MVMT, Calvin Klein, Louis Pion, Fossil, Cerruti 1881, G-shock premium, Casio pro-trek, Invicta, Chanel, Ted Lapidus, Nuxe, Stührling Original, Esprit, Michael Kors, Diesel, Daniel Wellington, Hugo Boss, Emporio Armani, Cluse, Gucci, Guess, Lacoste, Superdry, Maserati, Nixon, Pulsar, Tommy Hillfiger, Swarowski, Kookai, Dior, Marc Jacobs, Lotus, Dolce Gabbana, Mauboussin... et bien sûr Festina !
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90486
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: François Ozon

Post by Jeremy Fox »

:roll:
User avatar
Jean-Pierre Festina
Electro
Posts: 889
Joined: 13 Nov 07, 12:55

Re: François Ozon

Post by Jean-Pierre Festina »

Jeremy Fox wrote: :roll:
Ces yeux et ce petit sourire ne trompent pas, avoue-le Shérif, ça te manque, hein?! T'en as marre de ce ramassis de juristes du dimanche, statisticiens rousseauistes et autres ciiinéphiiiiles !
MONTRES POUR HOMMES MODE Thierry Mugler, Filippo Loretti, MVMT, Calvin Klein, Louis Pion, Fossil, Cerruti 1881, G-shock premium, Casio pro-trek, Invicta, Chanel, Ted Lapidus, Nuxe, Stührling Original, Esprit, Michael Kors, Diesel, Daniel Wellington, Hugo Boss, Emporio Armani, Cluse, Gucci, Guess, Lacoste, Superdry, Maserati, Nixon, Pulsar, Tommy Hillfiger, Swarowski, Kookai, Dior, Marc Jacobs, Lotus, Dolce Gabbana, Mauboussin... et bien sûr Festina !
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16770
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: François Ozon

Post by Supfiction »

Je propose que Yaplusdsaumon et Stomboli récitent un Notre père et s'accordent le pardon mutuel.

"La plus féroce organisation criminelle au service de l'abus sur mineurs", c'est la mafia internationale organisant le trafic de pédo-prostitution ou la mafia de banlieue les utilisant pour le trafic de drogue et toutes sortes d'abus.

Et accessoirement le dernier Ozon est excellent. En outre, il traite du même sujet que le fit le film Spotlight mais avec mille fois plus d'humanité.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16770
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: François Ozon

Post by Supfiction »

Le cardinal Barbarin a été reconnu coupable de non-dénonciation d’agressions sexuelles.
La peine de six mois avec sursis signifie qu’il a intentionnellement fait entrave à la justice en ne dénonçant pas les abus d’un prêtre sur des enfants.