Top John Badham

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9010
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Top John Badham

Post by Alexandre Angel »

C'est plus un topic, c'est une boîte de nuit! :mrgreen:
Saturday Night Fever, je l'ai toujours senti, et les commentaires que l'on peut lire plus haut le suggèrent, n'est jamais totalement bien rangé sur la bonne étagère de l'échelle des valeurs. Comme si la célébrité de la musique (excellente dans son genre) des Bee Gees et le statut d'icône de Travolta constituaient le trop plein d'épices qui empêcherait de sentir le vrai goût du plat.
Moi, à chaque fois que je le revoie, je trouve que ça fonctionne bien, que c'est bien filmé (l'immersion dans les séquences de boîtes est aidée par une caméra suave, intelligente, amoureuse de son sujet) et Travolta, il faut bien le dire, a une classe invraisemblable.
Or le film, bouffé par son triomphe, est, il me semble, toujours (ou souvent) considéré comme un Grease avant l'heure ( Major Tom le dit plus haut) alors que c'est un film assez âpre, décrivant un milieu prolo new yorkais à la façon du premier Rocky mais surtout d'un film bien plus méconnu sorti peu de temps après La Fièvre qui est Les Chaînes de sang, de Robert Mulligan.
D'autre part, c'est un film dont le scénario est basé sur un article de Nik Cohn, un des tout premiers historiens de la musique populaire moderne. Il y a donc une espèce de patronage riche de vibrations rock derrière ce film disco même si Badham, artisan dans le système, édulcore tout ça.
De fait, le film ne prétend pas au chef d'œuvre et les défauts sont très visibles (le film ne transcende pas son cahier des charges et certaines séquences ne servent à rien comme la bagarre avec la bande rivale, par exemple) mais il y a un vrai souci de véracité sociologique et une qualité de captation qui préservent tout cela du mauvais vieillissement.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20980
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Top John Badham

Post by Major Tom »

Alexandre Angel wrote:RETENTE!
Image
Plus tard. Je préfère quelque chose d'un peu plus réjouissant pour un soir d'anniversaire . :fiou:
C'est bien, Scène de la vie conjugale ?

:arrow:
Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9010
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Top John Badham

Post by Alexandre Angel »

Bon anniversaire :mrgreen:
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20980
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Top John Badham

Post by Major Tom »

Alexandre Angel wrote:Or le film, bouffé par son triomphe, est, il me semble, toujours (ou souvent) considéré comme un Grease avant l'heure ( Major Tom le dit plus haut) alors que c'est un film assez âpre, décrivant un milieu prolo new yorkais à la façon du premier Rocky mais surtout d'un film bien plus méconnu sorti peu de temps après La Fièvre qui est Les Chaînes de sang, de Robert Mulligan.
(Le film qui te dit que même si tu ressembles à Richard Gere, tu peux te faire piquer ta copine par Freddy Krueger. :mrgreen: )
Je pense que le fait qu'il y ait Travolta, le côté lumineux/discothèque de l'affiche qui isole le fameux moment de danse de Travolta, et qu'on le vend souvent comme une comédie musicale (comédie musicale donc feel good movie), sans parler de l'excellente B.O. des Bee Gees qui, écoutée en dehors du film, te donne une autre image d'un film quand tu ne l'as pas vu, font que beaucoup prennent La Fièvre pour une sorte de Grease sans l'avoir vu. La plupart connaissent la B.O., comme on connaît davantage Absolute Beginners par la chanson et absolument pas pour le film. Je pense que c'est ça qui m'avait perturbé à l'époque (je l'avais vu à 12/13 ans à l'époque, diffusion en prime sur M6 il me semble, petite pensée pour mes camarades avec des parents stricts qui s'attendaient à regarder en famille un équivalent de West Side Story), je me demandais en le voyant comment ça avait pu être "vendu" ainsi. S'il y a bien eu une spectatrice aux USA pour porter plainte contre le distributeur de Drive parce que ça manquait de scènes d'action, j'imagine sans mal le nombre de déçus qui découvrent ce film chaque année, et peut-être des plaintes voire des pétitions. :lol:

Image
Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 41073
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Top John Badham

Post by Rockatansky »

C'est clair que c'est un film qui surprend quand tu t'attends à Grease :D
Mais perso je m'étais bien fait chier.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45967
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Top John Badham

Post by Flol »

Major Tom wrote:Short Circuit, l'ancêtre de Wall-e, était un autre de mes films de chevet cette fois étant gamin (ah ce générique sur la musique électronique 80's de David Shire, c'était génial)
Allez savoir pourquoi, mais ce générique m'effrayait littéralement quand j'étais gamin.
Je l'avais découvert un soir de semaine, seul vers 19h, avec très peu de lumières dans mon salon, je devais avoir 7 ou 8 ans...et j'avais même pas pu aller au bout tellement j'étais mal à l'aise. :|
Je pense que la musique y est pour beaucoup.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 20980
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Top John Badham

Post by Major Tom »

Alexandre Angel wrote:Je pense qu'il a choppé la patine (belle photo de John A.Alonzo).
Revu hier soir ce Tonnerre de feu ; en fait j'ai dû le voir plus que trois fois dans ma vie pour que chaque scène, chaque plan me reviennent avant que l'action se passe. :D J'en viens à me demander s'il ne faisait pas partie de ces films que je regardais en prenant mon petit-déjeuner avant d'aller à l'école, en fait. :oops: J'ai eu également le souvenir de certains "avances-rapides" (à l'époque les parents n'étant jamais loin) effectués lors des re-visions pour les scènes de voyeurisme (scènes qui, à l'heure actuelle, me ramènent hélas à ce que les enragés diraient en voyant tout ce "male gaze" qui a fait de moi un porc). Bref, il a en effet de la classe visuellement, même si beaucoup d'effets et transparents font forcément un peu datés. C'est agréable à revoir, pas exceptionnel mais le contrat est bien rempli : on se déconnecte le temps d'un polar héliporté par un toujours excellent Roy Scheider, des effets un peu désuets qu'on ne se permettrait plus je crois (l'explosion au ralenti de l'hélico montrée à 4 reprises sous 4 angles différents, je n'avais pas vu ça depuis au moins 1992) et un scénar simplissime. Le thème du voyeurisme, justement, est ce qui a de plus intéressant. D'ailleurs tout se joue grâce à une écoute et un enregistrement illégaux, par des héros qui profitent de leur point de vue sur la ville pour mater les filles à poil à leur fenêtre. Un truc aussi amoral serait évidemment impossible aujourd'hui à Hollywood. :lol:
Image
Clique ici... Image ...et ta vie va changer pour toujours.
User avatar
Karras
Mogul
Posts: 11848
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Top John Badham

Post by Karras »

Commissaire Juve wrote:
Karras wrote:Le petit film culte de mes 13 ans passé à la moulinette #metoo : :uhuh:
http://www.tracking-board.com/saturday- ... m-history/
Quand j'y repense, il me semble bien que le film était sorti chez nous avec une restriction d'âge. Interdit aux moins de 13 ans au moins.
(Re?)vu hier soir et effectivement il y a une scène topless assez appuyée qui devait justifier la classification à l'époque. Les scènes de danse et la musique des Bee Gees sont, bien sur, d’anthologie, mais le reste du scénario se tient, quelque part entre Rocky et West Side Story, avec quand même une noirceur sociale assez forte. Quant à l'accusation de sexisme faut quand même avoir rien compris au film pour ne pas voir dans sa conclusion le juste contraire.

Vu aussi Wargames, que je ne connaissais pas, ça tiens encore bien la route dans son scénario et puis revoir des disquettes 5 1/4, ça fout un petit coup de nostalgie. :mrgreen:
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23016
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Top John Badham

Post by Commissaire Juve »

Karras wrote:... il y a une scène topless assez appuyée qui devait justifier la classification à l'époque...
Je pensais plutôt à la "tournante" (ou un truc approchant). :?
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 41073
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Top John Badham

Post by Rockatansky »

Y a une scène dans une bagnole un peu glauque où ils se tapent tous les deux la gonzesse avec une histoire de capote non ?
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Karras
Mogul
Posts: 11848
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Re: Top John Badham

Post by Karras »

Rockatansky wrote:Y a une scène dans une bagnole un peu glauque où ils se tapent tous les deux la gonzesse avec une histoire de capote non ?
Oui, il y a plusieurs scènes un peu glauque dans une bagnole, ceci dit dans le film la fille semble plutôt à l'initiative ( enfin bon, comme on dit sur FB, c'est compliqué :) )
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2183
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Top John Badham

Post by Rick Deckard »

Je crois que c’est en fait des disquettes 8" !
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9010
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Top John Badham

Post by Alexandre Angel »

Karras wrote:Oui, il y a plusieurs scènes un peu glauque dans une bagnole, ceci dit dans le film la fille semble plutôt à l'initiative ( enfin bon, comme on dit sur FB, c'est compliqué )
C'est une fille un peu cruche que les garçons méprisent et elle est clairement désignée comme une victime de la phallocratie ambiante (j'aime bien l'actrice d'ailleurs) mais tout cela est esquissé, ça fait partie de l'ambiance.
Ce qui frappe avec le film est son côté anti-success story (contrairement à ce qui est dit dans 50 ans de cinéma américain) : il s'agit bien plutôt d'un film sur la médiocrité chronique, l'impossibilité de s'élever (Tony et Stéphanie se heurtent au même constat amer).
Sylvester Stallone assaisonnera tout cela à la sauce 80' pour son Stayin'Alive, dont je ne pense pas forcément de mal (je m'en fous, surtout) mais qui n'a plus rien à voir avec l'original.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Top John Badham

Post by AtCloseRange »

Alexandre Angel wrote:Sylvester Stallone assaisonnera tout cela à la sauce 80' pour son Stayin'Alive, dont je ne pense pas forcémment de mal (je m'en fous, surtout) mais qui n'a plus rien à voir avec l'original.
Un film qui a inspiré Parking ne peut pas être complètement mauvais.
Image
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9010
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Top John Badham

Post by Alexandre Angel »

AtCloseRange wrote:
Alexandre Angel wrote:Sylvester Stallone assaisonnera tout cela à la sauce 80' pour son Stayin'Alive, dont je ne pense pas forcémment de mal (je m'en fous, surtout) mais qui n'a plus rien à voir avec l'original.
Un film qui a inspiré Parking ne peut pas être complètement mauvais.
Laissons à d'autres le soin de se prononcer sur cette assertion :mrgreen: