Full Metal Jacket (Stanley Kubrick - 1987)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Full Metal Jacket (Stanley Kubrick - 1987)

Post by Philip Marlowe »

Vu hier soir et, à défaut d'être original, voici mon avis à chaud:

Pendant la 1ere partie, j'étais scotché à mon écran. Le génie de Kubrick y est éclatant, et cette partie est d'une intensité rare...Et comment elle se termine! Waouh, j'en avais des frissons :shock: En plus, c je trouve la + intéressante.

Mais la 2eme...si je m'attendais à ce qu'elle n'est pas de rapport évident avec la 1ere, je la trouve quand même beaucoup plus conventionnelle, moins intéressante, moins intense, et je n'y ai pas vu un de ces grands moments de cinéma auxquels SK m'avait habitué. J'y ai vu un film d'action plus classique. Non pas que cette partie soit mauvaise, loin de là, elle est même bonne, mais n'arrive pas à la cheville de la première et en plus, Kubrick a fait tellement mieux avant et après...

D'après ce que j'ai lu et entendu par ci par là, je pense la même chose que beaucoup de monde, mais bon il faut voir maintenant comment le film vieillit.

Vous en pensez quoi vous? :wink:
Ryo_Saeba
Francis Lalanne
Posts: 10389
Joined: 13 Apr 03, 18:28
Location: On Tour

Post by Ryo_Saeba »

J'ai le même avis que toi j'adore vraiment la 1ere partie et la 2e partie je trouve ça plus banale et beaucoup moins interressante par rapport a la 1ere partie. On a un peu l'impression de voir 2 films differents.
User avatar
Vic Vega
Roi du BITE
Posts: 3372
Joined: 15 Apr 03, 10:20
Location: South Bay

Post by Vic Vega »

Je pensais comme toi à la première vision. C'est vrai qu'au vu de l'intensité du début cette seconde partie peut décevoir. Mais au revisionnage ce qui frappe c'est la force de la structure du film avec un début sur l'entrainement, un milieu fondé sur l'attente d'etre de la chair à canon et une fin fondée sur l'action et les désillusions. En outre, la suite comporte quelques grands moments de cinéma: la surprise de l'offensive du tet, le champ de bataille montré comme un labyrinthe désertique et irréel, le suspense de la scène du sniper et l'hilarante dernière scène. Oui, Kubrick a surement fait plus fort. Mais comme tous les films du maitre, il mérite une seconde chance.
ImageImageImageImage
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Vic Vega wrote:Je pensais comme toi à la première vision. C'est vrai qu'au vu de l'intensité du début cette seconde partie peut décevoir. Mais au revisionnage ce qui frappe c'est la force de la structure du film avec un début sur l'entrainement, un milieu fondé sur l'attente d'etre de la chair à canon et une fin fondée sur l'action et les désillusions. En outre, la suite comporte quelques grands moments de cinéma: la surprise de l'offensive du tet, le champ de bataille montré comme un labyrinthe désertique et irréel, le suspense de la scène du sniper et l'hilarante dernière scène. Oui, Kubrick a surement fait plus fort. Mais comme tous les films du maitre, il mérite une seconde chance.
Certainement :wink:

Je vais peut-être me revoir la 2eme partie tout à l'heure.

Mais ce qui est sur, c'est que la scène des WC avec Pyle est un des sommets de sa carrière.
User avatar
Vic Vega
Roi du BITE
Posts: 3372
Joined: 15 Apr 03, 10:20
Location: South Bay

Post by Vic Vega »

Philip Marlowe wrote:
Vic Vega wrote:Je pensais comme toi à la première vision. C'est vrai qu'au vu de l'intensité du début cette seconde partie peut décevoir. Mais au revisionnage ce qui frappe c'est la force de la structure du film avec un début sur l'entrainement, un milieu fondé sur l'attente d'etre de la chair à canon et une fin fondée sur l'action et les désillusions. En outre, la suite comporte quelques grands moments de cinéma: la surprise de l'offensive du tet, le champ de bataille montré comme un labyrinthe désertique et irréel, le suspense de la scène du sniper et l'hilarante dernière scène. Oui, Kubrick a surement fait plus fort. Mais comme tous les films du maitre, il mérite une seconde chance.
Certainement :wink:

Je vais peut-être me revoir la 2eme partie tout à l'heure.

Mais ce qui est sur, c'est que la scène des WC avec Pyle est un des sommets de sa carrière.
C'est vrai que c'est une scène forte. En plus, ce qui est assez particulier, c'est que la première partie du film est un peu une exception pour le cinéaste vu qu'il y a eu beaucoup d'improvisation de dialogues -les vannes du sergent instructeur furent improvisées par Lee Ermey- ce qui est assez rare pour ce maniaque de la maitrise. Du coup, vu que la spontanéité n'est pas ce qui caractérise son cinéma et que la suite permettait moins ce genre de choses, elle peut il est vrai sembler plan plan.
ImageImageImageImage
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 12777
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

A signaler sur ce film l'excellente Version Française, avec une traduction et une adaption parfaite.
C'est suffisamment rare pour être signalé.
D'une manière générale, les films de Kubrick font d'ailleurs partie des rares oeuvres qui ne perdent rien - ou pas grand chose - avec l'adaptation française (Orange mécanique en est un autre exemple).

Et pour cause : le maître Stanley supervisait lui-même les doublages et la postproduction de ses films, allant même jusqu'à choisir les voix françaises ou chipotter sur une faute d'orthographe dans les génériques.
Le perfectionnisme jusqu'au bout des ongles... 8)

Toujours est-il que dans Full Metal, les répliques du sergent instructeur font parfaitement mouche en français. On dirait d'ailleurs que ça a été tourné dans cette langue tellement c'est bien fait !...
George Bailey
Monteur
Posts: 4876
Joined: 22 Apr 03, 14:12
Location: Francilien

Post by George Bailey »

Mooi je diviserai plutôt le film en 3 partie :
-l'instruction
-"la découverte" du viet Nam
-Le tireur isolé.

J'adore, bien sur, la 1ère et la 3ème partie. Dans cette dernière, je vivais viscéralement la même chose que les GI. Une scène forte, intense qui conclue un film admirable.
Mes chéris
Mes préférés
Le coeur a ses raisons que la raison ne connait point. Pascal
Brice Kantor
Mister Ironbutt 2005
Posts: 7489
Joined: 13 Apr 03, 09:15

Post by Brice Kantor »

George Bailey wrote:Mooi je diviserai plutôt le film en 3 partie :
-l'instruction
-"la découverte" du viet Nam
-Le tireur isolé.

J'adore, bien sur, la 1ère et la 3ème partie. Dans cette dernière, je vivais viscéralement la même chose que les GI. Une scène forte, intense qui conclue un film admirable.
Tout pareil, trois parties plutôt que 2...
User avatar
Vic Vega
Roi du BITE
Posts: 3372
Joined: 15 Apr 03, 10:20
Location: South Bay

Post by Vic Vega »

Mac Lean wrote:
George Bailey wrote:Mooi je diviserai plutôt le film en 3 partie :
-l'instruction
-"la découverte" du viet Nam
-Le tireur isolé.

J'adore, bien sur, la 1ère et la 3ème partie. Dans cette dernière, je vivais viscéralement la même chose que les GI. Une scène forte, intense qui conclue un film admirable.
Tout pareil, trois parties plutôt que 2...
C'est vrai, trois parties -ce que je fais un peu en parlant d'"un début sur l'entrainement, un milieu fondé sur l'attente d'etre de la chair à canon et une fin fondée sur l'action et les désillusions"-; c'est juste que j'étais lancé sur l'avis de Phillip. :P La structure tripartite est effectivement un élément souvent présent chez Kubrick (2001 est l'exemple le plus évident et en plus 2+0+0+1=3 :wink:).
ImageImageImageImage
Dave Garver
Producteur Exécutif
Posts: 7512
Joined: 14 Apr 03, 09:28
Location: dans la tête d'Elgrog

Post by Dave Garver »

Je pense que la première partie du film, l'entraînement des Gi's, est un sommet, Kubrick innove et nous offre une vision qui aura du mal à être égalée. La seconde partie, plus classique, ne m'émeut pas plus que ça. Quand je revois le film, je m'arrête maintenant à la première partie, la seconde ne présente que peu d'intérêt, du moins rien qui n'aie déjà été fait auparavant.
Image
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Post by Johnny Doe »

Un film que j'adore de la première à la dernière seconde. Le conditionnement présenté par Kubrick et son aboutissement (abrutissement) au milieu des flammes !

Une grosse claque et un grand film
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90437
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Je pensais pareil que la plupart d'entre vous à ma première vision en 1987 à sa sortie cinéma surtout après avoir vu Platoon quelques semaines avant.

Il est vrai que la première partie est la plus typiquement mémorable et kubrickienne, partie au cours de laquelle Kubrick s'amuse avec sa caméra, le montage, l'éclairage... La plus facilement abordable, la plus forte mais loin d'être la plus moderne après plusieurs visions.

La partie centrale, que peu de monde apprécie, est selon moi la moins accrocheuse car froide, sans progression dramatique aucune mais c'est celle qui montre le mieux l'absurdité de la guerre et l'ennui et la vie des soldats : c'est après plusieurs vision, la partie la plus 'avant-gardiste' du film.

La troisième revient au film de guerre plus traditionnelle mais encore une fois quelle maestria.

J'adore désormais ce film de bout en bout.
Philip Marlowe
murder on the dance floor
Posts: 7287
Joined: 13 Apr 03, 18:33
Location: Bonne question...

Post by Philip Marlowe »

Je lui redonnerai une chance donc... :)
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Post by Johnny Doe »

Philip Marlowe wrote:Je lui redonnerai une chance donc... :)
De mon côté il m'a marqué quand j'était jeune. Puis je l'ai revu et j'ai été un poil déçu par les scènes au vietnam que j'ai trouvés longuettes parfois. Ensuite j'ai du en faire l'analyse et je l'ai re-regardé, et là :shock:
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

Personnellement, trois parties ou une, j'aime beaucoup. Pour moi, rien à jeter. Interprétation exemplaire, nombreuses scènes chocs, BO bien trouvée. La"seconde partie", que beaucoup semblent mépriser, moi, elle me plaît bien. On retrouve des GI, dont Private Joker etPrivate Rafterman, qui jouent les durs en roulant les mécaniques, attendant d'aller au feu. Après cet entraînement infernal, ils se disent qu'ils s'emmerdent, même s'ils sont conscients d'être des privilégiés en téant des planqués. Joli paradoxe.

Alors qu'on exauce leurs voeux, les voilà en plein "merdier", et ils voient ce qu'est la guerre : ce n'est plus l'entraînement mené par un tyran, ce ne sont plus des dépêches et de la désinformation, qui la rendent lointaine, anodine, "ennuyeuse". Ce sont des tripes, de la peur, du désarroi, des morts, des copains qui crèvent dans les bras, l'angoisse et l'hésitation au moment de tuer un seul être humain.

J'aime particulièrement la petite scène dans l'hélico avec le dialogue entre les GI - journalistes et le tireur qui allume tout ce qui bouge, homme, femmes , enfants : "Get some ! Get some !".
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?