Boogie Nights (Paul Thomas Anderson - 1997)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Boogie Nights (Paul Thomas Anderson - 1997)

Post by Jordan White »

Boogie Nights : Splendeur et décadence d'un acteur au rayon XXL de la fin des années 70 au début des années 80. Un tourbillon d'images et de sons qui garde une pêche voire une frénésie crescendo pendant une heure trente avant d'aborder des thématiques plus grave mais avec la même virtuosité sur un rythme toujours soutenu. Mark Walhberg est géant dans un rôle plus difficile qu'il n'y parait, car il doit passer du côté sexy et branché ( grandeur) à un exercice de type grande gueule, constamment défoncé et cynique ( décadence). Quelques plans mémorables dont l'ouverture, l'engueulade sur le plateau avant le tournage d'une scène, et de dizaines d'autres dont celui de la séquence chez le dealer interprété par un Alfred Molina inquiétant et grotesque.
Malgré sa durée, le tout est d'une fluidité et d'une maîtrise incroyables, avec une formidable brochette d'actrices et d'acteurs inspirés ( le meilleur rôle de Mark Wahlberg à ce jour).
Le film fit un très mauvais box-office mais il révéla P.T Anderson qui allait alourdir sa patte avant de devenir lénifiant ( Punch-Drunk Love est très surestimé).
Très bonne séquence d'ouverture aussi, et superbe BO.
Un film arrogant, d'une ambition démesurée, maîtrisé jusqu'à la démonstration. Ayant vu tous les films de la filmographie de P.T Anderson, c'est de loin celui que je préfère le plus.
9/10

Image
Le Moyen
Machino
Posts: 1414
Joined: 22 Apr 03, 18:44
Location: New York

Post by Le Moyen »

Moi aussi j'adore ce film...
Ca m'a presque donne envie de me mettre aux rollers. :lol:

La mise en scene, les plans sequences, le casting. Tout sonne tres juste. En plus ma version DVD zone 1 est tres jolie. :wink:
"Patricia, mon petit... je voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L'homme de la Pampa parfois rude reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire : ton Antoine commence à me les briser menu!"
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Post by harry callahan »

J'aime beaucoup également, pour les raisons que tu as citées ( acteurs et actrices aux petits oignons, les nombreux seconds rôles y compris ), l'ambiance 70's puis 80's est très bien retranscrite. Pour un film sur le milieu du porno, on n'a pas droit à la diabolisation du milieu à laquelle on n'aurait pu s'attendre. Les malheurs des uns et des autres tiennent plus à leurs actes qu'à leur métier.

Tu soulignes sa durée, tu fais bien en un sens, je ne me suis posé la question de savoir combien de temps le métrage dure, je n'en ai pas la moindre idée tant je ne m'ennuie pas un instant. Cela tient aussi au fait, je pense, que tous les personnages sont attachants à leur manière, et qu'on tient à savoir ce qu'il leur arrive. J'ai encore plus de sympathie pour ce film que j'aime assez en général les schémas du type "grandeur et décadence".

Par contre, comme ça fait un moment que je l'ai pas vu, je me rapelle pas cette séquence d'ouverture : est ce celle dans la boîte de nuit branchée, avec petits numéros de danse disco ? Si oui, je dois avouer que j'aime assez également, et la BO est très sympa, pleine de bonne disco.

PS : Le Moyen, petit canaillou, va ! Remarque, je te jette pas la pierre, c'est vrai que la Roller girl Heather Graham est belle à croquer. Mais de là à te mettre au patin à roulette, quand même.
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

harry callahan wrote:J'aime beaucoup également, pour les raisons que tu as citées ( acteurs et actrices aux petits oignons, les nombreux seconds rôles y compris ), l'ambiance 70's puis 80's est très bien retranscrite. Pour un film sur le milieu du porno, on n'a pas droit à la diabolisation du milieu à laquelle on n'aurait pu s'attendre. Les malheurs des uns et des autres tiennent plus à leurs actes qu'à leur métier.

Tu soulignes sa durée, tu fais bien en un sens, je ne me suis posé la question de savoir combien de temps le métrage dure, je n'en ai pas la moindre idée tant je ne m'ennuie pas un instant. Cela tient aussi au fait, je pense, que tous les personnages sont attachants à leur manière, et qu'on tient à savoir ce qu'il leur arrive. J'ai encore plus de sympathie pour ce film que j'aime assez en général les schémas du type "grandeur et décadence".

Par contre, comme ça fait un moment que je l'ai pas vu, je me rapelle pas cette séquence d'ouverture : est ce celle dans la boîte de nuit branchée, avec petits numéros de danse disco ? Si oui, je dois avouer que j'aime assez également, et la BO est très sympa, pleine de bonne disco.

Le film dure 2h35.
La séquence d'ouverture suit Amber Waves et Jack Horner ainsi que tous les personnages secondaires rentrer dans le bar, danser et boire un coup. On découvre ensuite Eddie Adams pour la première fois.
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

Wahlberg était bien aussi dans THE YARDS. :wink:
Sinon,le meilleur film de PiTi?
effectivement...quoique j'ai relativement apprécié PUNCH DRUNK LOVE,plaisant même si un peu vain! :roll: :wink:
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

Punch-Drunk Love est très chiant. Je suis dégoûté parce que je m'attendais à quelque chose de différent et de plus original. Mais bon, je vais pas faire dévier le topic sur ce film.
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10369
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Post by odelay »

Mon Dieu qu'est ce qu'il ne faut pas entendre... Peut être que Punch Drunk love est arrivé trop tôt, non? Je suis sûr qu'il fait partie des films qui demande plusieurs visions (même forcées, car je sais que bcp ne voudraient pas se rasseoir devant) un peu comme 2001 (toutes proportions gardées bien sûr je ne fais de comparaison artistique pour ceux qui seraient offusqués). Rendez vous dans dix ans donc, on en reparlera...

Sinon Boogis night est un très grand film que, justement, j'apprécie encore plus à chaque vision (alors que la première fois au ciné, même si j'avais été enchanté, j'avais été géné par la forte présence Scorsesienne. Aujourd'hui je suis complètement passé au delà pour voir l'essentiel).
User avatar
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26675
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Post by Billy Budd »

Comme je l'ai déjà dit 10.000 fois, il faut vraiment que je voie ce film tant j'ai du mal à imaginer le discours moralisateur ultra lourd de PTA dans un film comme celui-ci
Everybody's clever nowadays
Melmoth
G.I. Joe
Posts: 6135
Joined: 12 Apr 03, 01:41

Post by Melmoth »

Jordan White wrote: La séquence d'ouverture suit Amber Waves et Jack Horner ainsi que tous les personnages secondaires rentrer dans le bar, danser et boire un coup
... dans un plan séquence de folie !

Un film dont malgré moultes visions je ne parviens pas à me lasser. Quelle superbe brochette d'acteurs ! Mention spéciale à l'excellentissime John C. Reilly :wink:
Image
Bob Harris

Re: Boogie Nights

Post by Bob Harris »

Jordan White wrote:(Punch-Drunk Love est très surestimé)
Euh, ça veut dire quoi, là, "surestimé"? Tu insinuerais que j'ai complètement tort d'adorer ce film? :?
harry callahan
Mogul
Posts: 11414
Joined: 13 Apr 03, 17:28
Location: Dans un snack de San Francisco, d'où il vaut mieux que je ne sorte pas

Re: Boogie Nights

Post by harry callahan »

Bill Harford wrote:
Jordan White wrote:(Punch-Drunk Love est très surestimé)
Euh, ça veut dire quoi, là, "surestimé"? Tu insinuerais que j'ai complètement tort d'adorer ce film? :?
Je me permets de répondre à sa place, que Jordan me corrige si j'ai tort : non, je ne vois pas en quoi aimer un film, quel qu'il soit, est une tare. Tu aimes des films que je n'aime pas, et vice versa. Cela ne veut pas dire que toi ou moi avons des goûts de chiottes et avons tort d'aimer tel ou tel film.
[...]But being this a .44 magnum, the most powerful handgun in the world, and would blow your head clean off, you have to ask yourself one question : "Do I feel lucky ?". Well, do you, punk ?
Bob Harris

Re: Boogie Nights

Post by Bob Harris »

harry callahan wrote: Je me permets de répondre à sa place, que Jordan me corrige si j'ai tort : non, je ne vois pas en quoi aimer un film, quel qu'il soit, est une tare. Tu aimes des films que je n'aime pas, et vice versa. Cela ne veut pas dire que toi ou moi avons des goûts de chiottes et avons tort d'aimer tel ou tel film.
Je suis d'accord mais c'est le mot "surestimé" qui me gêne un peu...

Enfin bon, on ne va pas en faire tout un fromage! Désolé Jordan! :wink:
User avatar
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26675
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Re: Boogie Nights

Post by Billy Budd »

Bill Harford wrote:
harry callahan wrote: Je me permets de répondre à sa place, que Jordan me corrige si j'ai tort : non, je ne vois pas en quoi aimer un film, quel qu'il soit, est une tare. Tu aimes des films que je n'aime pas, et vice versa. Cela ne veut pas dire que toi ou moi avons des goûts de chiottes et avons tort d'aimer tel ou tel film.
Je suis d'accord mais c'est le mot "surestimé" qui me gêne un peu...

Enfin bon, on ne va pas en faire tout un fromage! Désolé Jordan! :wink:
Moi aussi, je suis loin de surestimer ce pensum prétentieux au possible :wink:
Everybody's clever nowadays
Bob Harris

Re: Boogie Nights

Post by Bob Harris »

Nikita wrote: Moi aussi, je suis loin de surestimer ce pensum prétentieux au possible :wink:
Gna gna gna gna !!! :mrgreen:

Au fait, que signifient les initiales de ta signature? :wink:
Brice Kantor
Mister Ironbutt 2005
Posts: 7489
Joined: 13 Apr 03, 09:15

Re: Boogie Nights

Post by Brice Kantor »

Bill Harford wrote: Je suis d'accord mais c'est le mot "surestimé" qui me gêne un peu...
Mot que tu emploies toi mème souvent...