Sherlock Holmes (Guy Ritchie -2009)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

frédéric
1st Degree
Posts: 13246
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Sherlock Holmes (Guy Ritchie -2009)

Post by frédéric »

Image


Site Officiel et Trailer :

http://wwws.warnerbros.fr/sherlock/?fro ... lockholmes


Sherlock Holmes et Watson sont en lutte avec le maléfique Lord Blackwood qui avec l'aide d'une société secrète veut réformer l'empire Britannique.


Qui l'eût cru ? En s'attaquant au mythe du célèbre détective, le très surestimé Guy Ritchie signe la son meilleur film (bon d'accord, en même temps c'est pas difficile). Avec une intrigue plutôt bien ciselée, une reconstitution et une atmosphère londonienne très classe, et surtout, surtout le jeu de Robert Downey Jr et Jude Law (qui trouve pas loin son meilleur rôle), Ritchie réussit admirablement son coup. Rachel McAdams et l'excellent Mark Strong qui fait un parfait méchant complète la distribution pour ce qui s'avère un fort agréable divertissement. En attendant la suite prête à être tourné qui devrait mettre en scène Moriarty (joué par Brad Pitt ?) vu la fin de l'histoire. Un très bon moment en tout cas.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23407
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by AtCloseRange »

frédéric wrote:le très surestimé Guy Ritchie
Tiens j'aimerais bien savoir par qui :)
frédéric
1st Degree
Posts: 13246
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by frédéric »

AtCloseRange wrote:
frédéric wrote:le très surestimé Guy Ritchie
Tiens j'aimerais bien savoir par qui :)
Moi le premier, je déteste ses films.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11013
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by odelay »

En France il n'est pas si surestimé que ça, vu que ses films ont rarement bonne presse même parmi les journaux populaires. Par contre en GB, il est très bien considéré.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15631
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by Watkinssien »

frédéric wrote:
AtCloseRange wrote: Tiens j'aimerais bien savoir par qui :)
Moi le premier, je déteste ses films.
De même.

D'ailleurs, je suis d'accord pour dire que Sherlock Holmes est le plus regardable des films de Ritchie. Il bénéficie du capital sympathie de Downey Jr et de Jude Law. Et d'un début plutôt intéressant.
Mais sinon, la mise en scène est franchement ratée, voire mauvaise par moments, tellement l'ensemble reste mal fichu (cadres pas très bien travaillés, effets de montage au rabais et décors peu "goûteux") et le spectacle proposé pour revitaliser et réinventer une franchise sclérosée devient vite, à mes yeux, une baudruche filmique hystérique et précipitée, mais cellophanée par une production qui ne lésine pas sur les moyens pour en mettre plein les yeux et les mirettes.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4828
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by nobody smith »

Bizarrement, j’étais assez intéressé par l’idée de voir Guy Ritchie s’attaquer à Sherlock Holmes. Ça n’est un secret pour personne : Conan Doyle détestait Holmes et ne s’est pas privé pour dire aux auteurs qui voulaient réutiliser le personnage qu’il pouvait en faire n’importe quoi. Voir un réalisateur comme Ritchie, maître de la superficialité avec ses effets de style efficace mais vain et ses dialogues chocs mais tocs, m’apparaît donc assez alléchant. Au final, le résultat se partage entre déception et surprise. Déception puisque finalement Ritchie ne semble pas particulièrement s’investir sur cette voie. Le bonhomme a effectivement tendance à s’effacer derrière la grosse production et à mettre en sourdine ses tics de mise en scène. Comme le note Watkinssien, le film brille visuellement surtout grâce à ses moyens techniques permettant un emballage classieux (ce qui est toutefois péjoratif chez Watkins’ aurait plutôt tendance à me séduire). Du coup, à part quelques séquences entre Holmes et Watson poussant à bout l’aspect vieux couple et des passages explorant la souvent nébuleuse logique d’Holmes, le mythe n’est pas manipulé avec autant de folie désirée et la relecture repose surtout sur l’excellente interprétation de Robert Downey Jr.. Paradoxalement, cette retenue débouche sur une intrigue plutôt intéressante à suivre par rapport au glissement (attendu devraient on malheureusement) de l'intrigue surnaturelle vers le polar rationnel. Le film a des défauts évidents entre le découpage peu fameux des scènes d’actions et la photographie parfois trop sombre (les mauvaises langues diront que c’est normal, c’est du Philippe Rousselot) mais ça reste un divertissement tout à fait honnête à mes yeux. Bon en même temps, je cède facilement lorsqu’on titille la corde du steampunk (situer le combat final sur le tower bridge en construction, ça c’est de l’idée de génie).
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23407
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by AtCloseRange »

nobody smith wrote: la photographie parfois trop sombre (les mauvaises langues diront que c’est normal, c’est du Philippe Rousselot).
ça pourrait être une bonne motivation pour moi. J'adore son travail chez Boorman, Frears et Jordan.
Mais bon, passé à la moulinette Ritchie, faut voir...
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11013
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by odelay »

AtCloseRange wrote:
nobody smith wrote: la photographie parfois trop sombre (les mauvaises langues diront que c’est normal, c’est du Philippe Rousselot).
ça pourrait être une bonne motivation pour moi. J'adore son travail chez Boorman, Frears et Jordan.
Mais bon, passé à la moulinette Ritchie, faut voir...
Honnêtement quand je pense à Rousselot, je pense à "Au milieu coule une rivière", "les liaisons dangereuses" ou "La forêt d'émeraude", pas franchement des films éclairés à la 40 watts.
808
Stagiaire
Posts: 11
Joined: 18 Feb 08, 20:55

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by 808 »

frédéric wrote:
AtCloseRange wrote: Tiens j'aimerais bien savoir par qui :)
Moi le premier, je déteste ses films.
?
eric rohmer, le baygon vert
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22718
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by cinephage »

Pour ma part, je ne peux que me réjouir que le clippesque Guy Ritchie aie eu la sagesse (on va le dire comme ça) de réduire ses prétentions de réalisateur derrière la "grosse production".
Parce qu'à ce niveau, je trouve que le résultat est plus que plaisant. On nous évite les noirs contrastés de Whitechapel (qui semblent être la seule façon admise de filmer la Londres de la fin du XIX° siècle), pour une photographie dans l'ensemble plus lumineuse et moins contrastée (même si parfois sombre). Une photographie qui met en valeur de superbes décors et effets visuels, et privilégie le jeux des comédiens, eux-même fort inspirés par leurs rôles, et entre lesquels s'installe une alchimie particulièrement plaisante. Downey Jr et Jude Law offrent un duo de grande qualité, l'un parfait dans un rôle d'inadapté social brillant (manifestement le "profil" de personnage qui lui va le mieux), l'autre massifié par d'épaisses moustaches et une tenue XIX° qui efface tout dandisme au profit d'un personnage fort attachant.
Notons enfin une bande sonore telle qu'Hans Zimmer ne nous en avait pas livrée depuis longtemps (j'ignore ce que ça donne en écoute, mais ça sert admirablement le film).

Tout concorde à dérouler une intrigue efficace, bien fichue et assez prenante. Au final, indéniablement le meilleur film de Ritchie (même si l'on retrouve certains de ses effets ici et là, ou que les séquences d'action sont mal montées et moche, ça ne suffit pas à gacher le spectacle). Une très bonne surprise, je n'en attendais pas tant.
7,5/10
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7281
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by Cathy »

Je suis assez accro aux films narrant les histoires de Sherlock Holmes et je ne pouvais laisser passer une nouvelle aventure du héros. Si naturellement le film succombe aux manies actuelles : ralentis des actions, effets spéciaux, incrustations pas toujours réussies, le film tient quand même bien la route. L'histoire est solide, on s'attend même comme dans Young Sherlock Holmes à ce que le méchant soit un avatar de Moriarty
Spoiler (cliquez pour afficher)
même si celui-ci apparaîtra de manière assez inattendue
La musique sert admirablement le film et surtout le duo d'acteurs Robert Downey Jr et Jude Law sont très complémentaires et assez irrésistibles dans leur rôle, notamment le second en Dr Watson moins coincé que d'habitude. Ce qui est assez drôle c'est de voir qu'hormis les adaptations scrupuleuses, on a souvent cherché à "détourner" le couple de héros que ce soit Wilder dans sa vie privée, ou je ne sais plus quel est le réalisateur dans ce film où Michael Caine campe un héros manipulé par Watson. Bref en ce qui me concerne, une belle réussite qui atteint son but à savoir divertir le spectateur !

Edit ; J'ai oublié de parler de la très belle photographie mais j'aime le travail de Rousselot, et de la reconstitution assez belle du Londres de la fin du 19ème siècle.
Last edited by Cathy on 17 Apr 10, 21:20, edited 1 time in total.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14680
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by Demi-Lune »

Cathy wrote:je ne sais plus quel est le réalisateur dans ce film où Michael Caine campe un héros manipulé par Watson.
Elémentaire mon cher Lock Holmes (Without a Clue, 1988), de Thom Eberhardt. :wink:
User avatar
Cathy
Producteur Exécutif
Posts: 7281
Joined: 10 Aug 04, 13:48

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by Cathy »

Demi-Lune wrote:
Cathy wrote:je ne sais plus quel est le réalisateur dans ce film où Michael Caine campe un héros manipulé par Watson.
Elémentaire mon cher Lock Holmes (Without a Clue, 1988), de Thom Eberhardt. :wink:
Merci :) !
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by Jericho »

Je fais pas parti des détracteurs de Guy Ritchie, même si j'ai bien conscience qu'il est loin d'être un génie. Mais il faut dire que sa version de Sherlock Holmes m'a gentiment ennuyé. Par moments sa réalisation est honteuse, t'as des séquences t'as l'impression de voir un téléfilm...
Et le duo d'enquêteurs ne marche pas, et pourtant j'aime bien Robert Downey Jr. et Jude Law, mais leur petits numéros comique pas drôles m'ont vite lassés !
Seul Mark Strong en impose dans ce film...

Je préfère le cinéaste quand il raconte ses histoires avec des caïds et des petits malfrats.
Image
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11013
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Sherlock Holmes (Guy Ritchie-2009)

Post by odelay »

On parlait plus haut de la photo de Rousselot, je disais que j'étais confiant, mais j'avoue que j'ai été un peu désagréablement surpris. Il est totalement dans le style très mode des années 2000 : du gris métallisé en gros, le genre de truc très synthétique qu'on voir un peu partout dans les productions friquées. Je sens que tout cela va mal vieillir... (à moins qu'on fasse pire plus tard).

Quant au film, je n'ai pas trouvé l'histoire passionnante, même si ce n'est pas ennuyeux non plus. Le fait que Holmes ait constamment 10 km d'avance sur le spectateurs (et ses partenaires) fait que qq fois on ne s'intéresse plus trop à ce qu'il raconte. Du coup, comme il faut qu'à la fin tout le monde se retrouve à la même hauteur, on a un long tunnel d'explications, un peu à la Hercule Poirot, mais qui veut se démarquer des films grabataires de l'inspecteur belge en nous les faisant à toute berzingue, MTV style. Là encore, tant pis pour ceux qui n'ont pas écouté la première fois (mais comme la plupart des raisonnements sont méchamment tirés par les cheveux, on est prêt à laisser couler sans trop s'inquiéter sur le manque de compréhension). Le duo José Garcia/Jude Law fonctionne bien, et les rôles féminins sont plutôt bien écrits même si Kelly Reilly est limite un faire valoir, mais elle s'en sort très bien. Et puis il y a un autre point très positif qui m'a plus que surpris car il ne nous avait que très rarement habitué à ça : la musique de Zimmer est superbe avec ses tons à la Maurice Jarre dans son thème principal, et elle évite les clichés que lui-même a bien établis depuis des années dans la majorité des productions US du moment.
Sympathique sans plus, mais à revoir histoire d'être dès le départ au même niveau (ou presque) que Holmes et constater si oui ou non cette intrigue tient quand même le coup.

6/10.