Agora (Alejandro Amenabar - 2009)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

mannhunter
Laspalès
Posts: 16308
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Agora (Alejandro Amenabar, 2009)

Post by mannhunter »

cinephage wrote:Pour ma part, je suis très partagé quant à ce film, qui me parait plus intéressant par ses ambitions que par son résultat.

D'une part, la reconstitution d'Alexandrie m'a paru grandiose et réussie, riche en détails "qui font vrai", et en petites touches de vérité qui m'ont plu. Le choix de cette période, de ce récit, sont d'excellentes idées.
Mais un traitement souvent trop grandiloquent (ou didactique ?) lorsque l'on cherche à inscrire le récit dans je ne sais quel plan cosmique, ou que des effets de mise en scène très voyants (le plan "tête en bas" dont parle plus haut nobody smith, qui m'est apparu très lourd), qui ralentit le récit, casse l'affectif de la trame narrative et distancie à l'extrême les personnages.

D'autre part, la problématique religieuse est vraiment très intéressante. La montée de la chrétienté au pouvoir, son traitement violent des autres religions (on pense parfois à l'inquisition espagnole, forcément), sont plutôt bien décrits.
Mais la problématique ne décolle pas, reste simpliste, semble ignorer la complexité des relations ethnie/identité/religion pour préférer décrire la "fin de l'age d'or du savoir", incarné par la chercheuse acharnée Hypathie. Dommage de consacrer tant de temps à une problématique facile et caricaturale, dans un cadre si riche, qui évoque pourtant la complexité, qu'il refuse pourtant de traiter...

Enfin, à la beauté de la photographie qui frappe souvent l'oeil, s'oppose une artificalité de certains plans, certaines poses, qui gênent par leur manque de naturel.
Bref, bien tenté, mais très en dessous de ce que ça aurait du/pu être.
Plussun. :)
Il s'en dégage une certaine fadeur et un ennui poli, malgré un beau sujet et des intentions louables...reste Rachel Weisz qui semble investie.