District 9 (Neil Blomkamp - 2009)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50152
Joined: 31 Jul 03, 11:50

District 9 (Neil Blomkamp - 2009)

Post by Boubakar »

Image
Il y a vingt-huit ans, des extraterrestres entrèrent en contact avec la Terre...Ces visiteurs d'au-delà des étoiles étaient des réfugiés et furent installés dans le District 9, en Afrique du Sud, pendant que les nations du monde se querellaient pour savoir quoi en faire...Depuis, la gestion de la situation a été transférée au MNU (Multi-National United), une société privée qui n'a pas grand-chose à faire du sort de ces créatures, mais qui fera d'énormes bénéfices si elle arrive à faire fonctionner leur extraordinaire armement.
Produit par Peter Jackson, ce film n'est pas loin de ce que voulait faire Blomkamp vis-à-vis de Halo (qu'il devait réaliser, avant que des brouilles entre studios ne l'en empêchent).
Pourtant, je trouve qu'il démarre assez mal, voulant orienter sa réalisation à la manière d'un reportage comme Cloverfield ou Diary of the dead, en multipliant les points de vue, mais ensuite, c'est un très bon film d'action tout ce qu'il y a de plus ordinaire, l'originalité étant le cadre de l'histoire, en Afrique du Sud. A un certain moment, dès la fin de la perquisition, le film bascule en caméra plus "classique" (avec de temps en temps d'autres points de vue, mais c'est plus rare), et là, je trouve ça plus efficace, moins bancal.
On sent vraiment que Blompkamp a voulu réutiliser ce qu'il a connu auparavant, des prémices de Halo, à la célèbre pub qu'il avait fait pour Citroen (celle où l'on voyait un robot danser sur fond de Staying alive, on est pas loin de s'orienter vers du jeu vidéo, tellement les séquences sont découpées, avec un endroit par niveau (mais faut avouer que certaines parties, dans le sous-sol du MNU notamment, sont excellentes). Pour le budget très serré qu'il a eu, le résultat est quand même impressionnant, de l'utilisation de méchas à la visualisation de ces aliens (les SFX sont très réussis, un point fort du film) qui sont parfois touchants, comme avec Johnson.

Bon après, le trouve le film moins subversif qu'on a pu le dire, mais pour un film d'action (qui lorgne un peu vers Le fugitif de temps en temps), je trouve ça réussi. Et il y a aussi cette idée de ne prendre que des acteurs inconnus (le héros n'est vraiment pas ce qu'on peut appeler un monstre de charisme, avec sa timidité affichée, et ses trous dans les cheveux) qui ajoutent à la véracité de l'histoire.
Finalement, ma seule grosse réserve concerne la fin, qui laisse clairement entendre qu'il y aura une suite, et
Spoiler (cliquez pour afficher)
le fait qu'on voit le "héros" devenir finalement un alien, alors que le texte final nous dit qu'il est introuvable alors qu'il achevait sa mutation, ce que je trouve loupé comme chute finale
.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22187
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by Nestor Almendros »

SPOILERS
Mouais... Le film se regarde sans déplaisir, il faut l'avouer, mais pour ma part il s'oublie aussi très rapidement. C'est tout à fait le genre de projet qui part d'une bonne idée mais qui ne tarde pas à se prendre les pieds dans le tapis. La bonne idée, c'est le parrallèle politique entre extra-terrestres et réfugiés africains. La référence est plus précise pour Neill Blomkamp (concernant ce qui se passe en Afrique du Sud) mais elle peut être facilement interprétée comme une mise en abyme des conflits ethniques en Afrique ou de tous les comportements humains dès que cela concerne la différence, le racisme, etc. Il y a donc un concept très bien trouvé qui pouvait proposer un discours intéressant. La forme utilisée (celle d'un documentaire tv) est une autre bonne idée qui, par sa simplicité et son efficacité, rendent l'histoire très crédible et l'histoire rapidement captivante. On s'amuse aussi des nombreuses références qui parsèment le film (V, LA MOUCHE, etc.)
Malheureusement, ces choix inspirés d'un ancien court-métrage du réalisateur, ne parviennent pas ici à atteindre la marche supérieure. Le discours politique reste en surface, essentiellement illustratif. Il est bien fait, bien vu, mais reste dans l'attendu. Le choix du documentaire tv est peu à peu absorbé par la fiction pure, plus classique (même si la caméra portée tremble, pour garder l'impression de prise sur le vif). Pire, l'histoire "simple" se clone peu à peu sur le tout venant de la production actuelle. J'ai beaucoup pensé à TRANSFORMERS dans le dernier tiers, par exemple. Le récit finit par se résumer à une course poursuite en "huis clos" (le vaste camp de réfugiés du District 9) où ça fusille à tout va. Le robot alien m'a rappelé celui d'ALIENS, justement, et j'ai aussi beaucoup regretté que James Cameron ne soit pas aux commandes. Ce n'est qu'une demi-boutade mais lui, au moins, aurait donné du coffre à cet affrontement impersonnel entre le "héros" et le seul militaire clairement identifié. A mon avis c'est une grosse erreur: on réduit l'intrigue à de simples personnages en supprimant toute l'importance du monde extérieur, en réduisant l'impression de puissance de la firme "World Company" (au passage, même si ce n'est pas nouveau, les projets mercantiles et faussement humanistes de l'industrie sont plutôt bien amenés). DISTRICT 9 finit en bataille, comme tant d'autres films actuels alors qu'il commençait avec beaucoup d'originalité.
Parlons quand même des effets spéciaux absolument incroyables. C'est peut-être la première fois qu'un film de SF est aussi crédible visuellement. C'est souvent très bien fait. Chapeau de ce point de vue.

Christopher, l'alien, dit revenir dans 3 ans pour sauver le héros. Pile poil le délai pour nous pondre une suite. Ils sont trop forts...
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22697
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by cinephage »

Sans être très subversif, le film pose la question de l'autre, de l'immigrant, de la coexistence avec une culture étrangère. Certes, et c'est à mon sens un atout du film, il ne s'apesantit pas sur ces thèmes, qui valent pour eux-même, tandis que le film préfère suivre un récit d'action (mais après tout, They Live se réglait à la mitraillette, et Terminator à l'explosif).

Les effets spéciaux sont effectivement de toute beauté, d'une grande efficacité. Pour ma part, j'ai apprécié le choix d'une forme documentaire pour "expliquer" la situation. C'est géré avec une certaine économie de moyen, alors qu'on nous donne toutes les informations nécessaire à la compréhension de l'intrigue sans être ennuyant.

Je ne suis pas parfaitement convaincu par le talent de mise en scène de Blomkamp (c'est un peu surdécoupé), mais ici elle sert parfaitement le récit. Bref, je suis absolument emballé par le film, qui est pour moi une très grande réussite, un grand film de science-fiction (je pense en revanche qu'il ne plaira pas aux rétifs au genre).
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7846
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by Eusebio Cafarelli »

D'accord avec cinéphage, excellent film de SF qui fait réfléchir avec des thématiques riches (immigration, altérité, apartheid, vie dans les ghettos, manipulations génétiques) peut-être pas totalement exploitées. Superbes effets spéciaux très crédibles, excellents acteurs (le héros par exemple), excellente idée que la forme du documentaire, virtuosité de la mise en scène des différents formats d'image (à la Redacted, en mieux je trouve). Il y a sans doute des détails qui échappent au cinéphile français (j'ai lu que les personnages en rouge qu'on voit aider à l'évacuation du towship sont bien connus des habitants noirs des townships évacués), la deuxième partie est moins politico-sociale et plus un film de poursuite et d'action d'ailleurs assez bien fait. Petite réserve : ça traîne un peu sur la fin (la dernière image tue un peu le suspense mais en même temps est logique) et l'annonce d'une suite est assez claire. Mais c'est très réussi.
Image
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by Le prisonnier »

Clairement le meilleur film de SF cette année (pour l'instant !) et peut-être le meilleur film de SF depuis Les fils de l'homme.

Une liberté de ton, un humour ravageur, une dimension politique, et une mise en scène efficace et toujours lisible de scènes d'actions incroyables, enfin une bouffée d'air frais qui nous change du blockbuster hollywoodien tellement formaté. (j'ai beaucoup pensé à T4 qui m'a paru tellement minable à coté de ce film)

Beaucoup apprécié également que le réalisateur ne s'enferme pas dans son parti pris de faux documentaire, et passe à un montage classique lorsque l'action le rend nécessaire. On évite le systématisme dogmatique d'un Cloverfield, par exemple...

Le personnage principal (mais y en a-t-il vraiment un ?) n'est pas un héros, encore moins un super héros, même pas un anti-héros, juste un employé ordinaire, banal, votre voisin de bureau ! Là aussi ça change du héros de blockbuster, tellement il est beau, tellement il est fort.

Une bonne surprise, peut-être pas complètement à la hauteur du buzz qui la précédait, mais ainsi va la communication en cette époque du web...
User avatar
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7846
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by Eusebio Cafarelli »

Le prisonnier wrote:Clairement le meilleur film de SF cette année (pour l'instant !) et peut-être le meilleur film de SF depuis Les fils de l'homme.
Marrant, je me suis dit en sortant du cinéma qu'on avait de la chance avec les films de SF depuis Les Fils de l'Homme (je mets Cloverfield dans le lot).
Image
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16928
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by Profondo Rosso »

Malgré quelques défauts, très impressionnant pour un premier fiilm, surtout avec ce budget. Le propos et l'analogie ne sont pas inédits dans la SF (même si donner des prénoms typique anglo saxon aux aliens fait un beau lien aux esclaves amenés en Amérique débaptisé de la même façon), mais le fait d'installer l'intrigue en Afrique du Sud crée une vraie originalité surtout quand le scénario y mêle le folklore local (les croyances des truands Nigérians) en plus de l'aspect ghettos sordide et menaçant. Le gros défaut serait l'aspect documentaire idéal pour la première demi heure et l'épilogue mais qui pose problème quand on est dans la pure fiction immersive en milieu de film. Sinon avec 30 millions Blomkamp nous venge des Tim Story et autres Scott Derrikson et leurs téléfilm aux budget colossaux, la conclusion avec le mecha est un morceaux de bravoure aussi impressionnant que poignant. Belle fin ouverte qui ferait mieux d'en rester là, la suite aura du mal à faire mieux. Emergence d'un sacré talent en tout cas. 5/6
Blue
subMarine
Posts: 5406
Joined: 13 Sep 06, 13:32

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by Blue »

Le premier quart de "District 9" peut faire penser à "Starship Troopers" de par sa dimension satyrique, mais le film de Neill Blomkamp se transforme ensuite progressivement en un bête actionner filmé et monté avec les pieds, façon Paul Greengrass. Dommage car il y avait du potentiel au niveau thématique et un bon usage des SFX.
3/10
Mon top éditeurs : 1/Carlotta 2/Gaumont 3/Studiocanal 4/Le Chat 5/Potemkine 6/Pathé 7/L'Atelier 8/Esc 9/Elephant 10/Rimini 11/Coin De Mire 12/Spectrum 13/Wildside 14/La Rabbia-Jokers 15/Sidonis 16/Artus 17/BQHL 18/Bach
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49137
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by Flol »

Eusebio Cafarelli wrote:D'accord avec cinéphage, excellent film de SF qui fait réfléchir avec des thématiques riches (immigration, altérité, apartheid, vie dans les ghettos, manipulations génétiques) peut-être pas totalement exploitées. Superbes effets spéciaux très crédibles, excellents acteurs (le héros par exemple), excellente idée que la forme du documentaire, virtuosité de la mise en scène des différents formats d'image (à la Redacted, en mieux je trouve). Il y a sans doute des détails qui échappent au cinéphile français (j'ai lu que les personnages en rouge qu'on voit aider à l'évacuation du towship sont bien connus des habitants noirs des townships évacués), la deuxième partie est moins politico-sociale et plus un film de poursuite et d'action d'ailleurs assez bien fait. Petite réserve : ça traîne un peu sur la fin (la dernière image tue un peu le suspense mais en même temps est logique) et l'annonce d'une suite est assez claire. Mais c'est très réussi.
Entièrement d'accord avec tout ça.
Voilà bien un film de SF atypique et original, porté par des SFX absolument fantastiques, et qui parvient à générer de l'émotion envers des crevettes géantes (pas la chose la plus aisée du monde, quand même).
Egalement pas mal de références (The Fly, Aliens, Starship Troopers), une mise en scène parfaitement maîtrisée (la caméra a beau pas mal bouger dans les scènes d'action, le tout reste parfaitement clair), bourrée d'idées...bref j'ai adoré.
Neil Blomkamp ira loin, et si District 10 il y a (ce qui est plus que probable, étant donné le succès du film), je courrai le voir.

8/10
frédéric
1st Degree
Posts: 13280
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by frédéric »

La grosse claque de cette rentrée pour moi et pour une fois que l'intrigue n'est pas dans les bandes annonces ça fait du bien. Film complètement original et assez inédit avec un acteur dont on va reparler je suis sûr.

Je m'interroge que le film ne soit même pas interdit aux moins de 12 ans car c'est quand même assez gore, y'a même pas d'avertissement, curieux quand même.

Vu la fin du film et le carton aux USA, c'est normal qu'il y ait une suite que l'on devine aisément la trame.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
boulgakov
Machino
Posts: 1038
Joined: 8 Feb 08, 08:17
Location: Paris

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by boulgakov »

Bon film, vraiment!

Pas une satire comme Starship Troopers, pas un de ces films d'action illisibles (transformers, bourne...), pas un pamphlet de l'ère numérique et au discours trop souligné tels Diary of the Dead ou Redacted (qui choque probablement plus un américain moyen qu'un français, parce qu'ici... bon... on sait tous ce qu'il faut penser de l'armée américaine et de sa présence en Irak :twisted: )... Juste un film sur un gars pas très aimable qui se retrouve au coeur d'une histoire qui le dépasse.
Le mélange des genres est assez habile et discret pour ne pas servir d'argument refuge, et puis c'est un joli décadrage du cinéma fanstatico/politique américain. Même dimension fantasmatique (gigantisme du vaisseau, guerre civile larvée... et le titre aussi, District 9 ça claque autant que Precinct 13) mais on est à Johannesbourg, avec des camps de réfugiés qui ne sont pas des noirs, et des noirs qui exploitent (belle idée que celle de la pègre nigériane)(j'aime bien les quelques plans du rituel de dévoration d'aliens qui suffisent à rendre leur chef aussi effrayant que ridicule). Quant aux aliens, ce ne sont pas de simples victimes et c'est bien.
Si l'on suit jusqu'au bout la trajectoire de son héros très discret, le film nous fera passer de l'humour gagesque à tendance satirique de la longue séquence d'expropriation des aliens, à une profonde tragédie. Wikus van der Merwe ou comment devenir l'argument de la guerre et ne jamais s'en être autant éloigné.

Edit: Après diverses lectures il semblerait qu'il existe une véritable mafia nigériane sévissant au coeur de Johannesbourg. Cela n'enlève rien au plaisir mais bon, je le précise.
Last edited by boulgakov on 19 Sep 09, 23:35, edited 2 times in total.
Mathématiques : dessèchent le coeur
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4863
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by nobody smith »

Pas grand chose à rajouter après tout ce qui a déjà été dit. Il s’agit là d’un excellent film de SF mâtiné de références sociologiques brillamment assimilées. Ça fait du bien après s’être payé ce mois-ci du film de genre aussi creux que destination finale 4. Ici le sujet est riche et ne cède pas forcément à la facilité. Outre le tour de force de réussir à rendre crédible la transformation d’un bureaucrate crétin tout droit sorti d’un message à caractère informatif, je retiens surtout la caractérisation des aliens qui évite d’en faire juste des pauvres êtres martyrisées par des méchants humains (ce que laissait augurer la bande annonce). Bon point également pour l’efficace mise en scène qui alterne plutôt habilement le faux-documentaire et la pure fiction, ce qui évite quelque peu les désagréments d’autres œuvres du même tonneau. J’aime bien les [REC] et autres Cloverfield mais le caractère préparé de la mise en scène joue en défaveur du dispositif. Blomkamp détourne le problème mais le film n’en fonctionne que mieux à mon sens. Pas pressé pourtant de voir la suite débarquer si suite il y aura (un peu peur du radotage).
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23624
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by AtCloseRange »

L'idée de départ était intéressante et le résultat pas loin d'être catastrophique en raison d'un filmage parkinsonnien permanent et d'une musique tonitruante. Le côté satirique est en plus purement anecdotique et relève vraiment du gadget. Seul l'acteur principal surnage dans ce naufrage, rencontre improbable entre Robert de Niro et Martin Short.
La dernière partie a été presque aussi pénible que celle de Trasformers 2 mais est heureusement bien plus courte.
ça mange à tous les rateliers (Cronenberg pour La Mouche, Carpenter pour They Live , Romero et son Diary of the Dead ou Verhoeven pour Starship Troopers) mais ça n'en tire rien. Le "petit" budget devrait me rendre le projet sympathique mais le filmage est vraiment trop laid et les effest spéciaux à l'avenant.
Dire que je partais confiant...
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by Beck »

La première heure est excellente.
La fin est toute nase par contre.
Dommage. Reste un bon film.
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23624
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: District 9 (Neil Blomkamp, 2009)

Post by AtCloseRange »

Je lis que certains parlent de "très bons effets spéciaux". J'ai dû voir une copie de travail, ça doit être ça (les aliens quand même...).