Moon (Duncan Jones - 2009)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Nimrod
Hypoglycémique
Posts: 26173
Joined: 13 Apr 03, 18:57

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Nimrod »

Demi-Lune wrote:C'est stupide, mais par exemple, quand Gerty montre son smiley qui pleure (cf. capture), j'ai trouvé ça d'une poésie désarmante. Jamais je n'aurais cru pouvoir être attendri et ému par un smiley.
Nous sommes deux à être stupides.
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Anorya »

Nimrod wrote:
Demi-Lune wrote:C'est stupide, mais par exemple, quand Gerty montre son smiley qui pleure (cf. capture), j'ai trouvé ça d'une poésie désarmante. Jamais je n'aurais cru pouvoir être attendri et ému par un smiley.
Nous sommes deux à être stupides.
3. :o
Ce qui n'empêche pas Demi-Lune d'avouer ça mais de garder le film a 3,5/5 dans ses notations de film du mois alors que je lui mettrais une note similaire à Jusqu'en enfer voire plus. Mais bon c'est que mon avis. :|
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14647
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Demi-Lune »

Anorya wrote:Ce qui n'empêche pas Demi-Lune d'avouer ça mais de garder le film a 3,5/5 dans ses notations de film du mois alors que je lui mettrais une note similaire à Jusqu'en enfer voire plus. Mais bon c'est que mon avis. :|
Vil gredin. :mrgreen:
En fait, mes notes pour Moon et Jusqu'en enfer sont très similaires (7,5/10 et 8/10). :wink:
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Anorya »

Demi-Lune wrote:
Anorya wrote:Ce qui n'empêche pas Demi-Lune d'avouer ça mais de garder le film a 3,5/5 dans ses notations de film du mois alors que je lui mettrais une note similaire à Jusqu'en enfer voire plus. Mais bon c'est que mon avis. :|
Vil gredin. :mrgreen:
En fait, mes notes pour Moon et Jusqu'en enfer sont très similaires (7,5/10 et 8/10). :wink:
Un gredin qui a suivi plus ou moins tes avis de films pour un achat dvd. 8)
Mais sinon c'est juste que pour les étoiles, ça se voit moins, c'est dommage. ;)
Image
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12854
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Addis-Abeba »

Bof, l'histoire n'est jamais vraiment exploitée, c'est le gros point noir du film, et contrairement à la plupart des intervenants de ce topic, je n'ai jamais ressenti la moindre émotion devant ce Moon, ah ces smiley ridicules ...
On pense trop à 2001 ou Outland, qui lui sont très largement supérieur, bon c'est toujours mieux que Cargo...
Reste quand même un environnement lunaire très beau, et une BO à nouveau magnique de Clint Mansell.
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
riqueuniee
Producteur
Posts: 9706
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by riqueuniee »

On peut penser effectivement à 2001... en voyant le film.Mais il faut aussi se rappeler que le film de Kubrick a presque établi des "normes" en matière de décor de film de science-fiction.Je trouve,d'autre part ,Moon nettement moins plombant,sans envolées métaphysiques (le film de Kubrick m'a ennuyée,je n'ai pas pu aller jusqu'au bout).
Le rapprochement avec Outland est assez judicieux (l'exploitation minière,la méga-entreprise).Mais Outland était en fait un polar (mâtiné de western,certains éléments rappelant Le train sifflera trois fois) déguisé en film de science-fiction.Moon est plutôt une fable sur le thème du double,de l'identité propre à chacun,dans le cadre d'un film d'anticipation.
Bref,j'ai aimé le film,qui aurait bien mérité une sortie en salles.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14647
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Demi-Lune »

J'avais bien aimé Moon il y a quelques mois. Tomber sur un film de SF bien fait et sérieux devient si rare, maintenant.
Cependant, je serais sans doute légèrement moins enthousiaste à son égard aujourd'hui. Rétrospectivement, quand on évoque le film, c'est plus son rythme lénifiant qui me revient en mémoire. Cela n'enlève rien à ses qualités d'autant plus remarquables qu'il s'agit d'un premier travail, mais au final, je n'ai pas gardé une grande trace de ce film, si ce n'est son rythme très mou.

Bien sûr, chacun ses goûts mais je ne crois pas que Moon et le 2001 de Kubrick boxent dans la même catégorie...
riqueuniee
Producteur
Posts: 9706
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by riqueuniee »

Pas dans la même catégorie,c'est sûr.Pour ma part,je me suis moins ennuyée en regardant Moon que devant le film de Kubrick.Film qui,lui,ne rentre dans aucune catégorie.Ce n'est pas de la science-fiction ou de l'anticipation,c'est autre chose dans lequel on peut ne pas entrer (moi,je suis restée au dehors).
Reste que le film (consciemment ou non),a établi des codes (visuels surtout) dans le genre.C'est un film qui continue d'influencer le "look" de plein de films,comme (dans un autre style)Metropolis (ce dernier surtout quand on veut imaginer des cités du futur,plus le robot de Star wars.
Rythme un peu mou : ce n'est pas un film d'action,mais ça ne se traîne pas non plus.Après tout,il n'y a qu'un seul acteur à l'écran...
User avatar
Eusebio Cafarelli
Passe ton Bach d'abord
Posts: 7846
Joined: 25 Jul 03, 14:58
Location: J'étais en oraison lorsque j'apprends l'affreuse nouvelle...

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Eusebio Cafarelli »

Anorya wrote:
Nimrod wrote:
Nous sommes deux à être stupides.
3. :o
4 8)
De la SF intelligente, dans l'héritage assumé de quelques grands anciens (2001, Alien, mais pour en faire quelque chose d'original
Spoiler (cliquez pour afficher)
sur le thème du clone
, d'intéressant et d'émouvant
Spoiler (cliquez pour afficher)
les clones qui pleurent par amour le décès de celle qu'ils croient avoir connue
. Sam Rockwell est remarquable, les effets spéciaux "à l'ancienne" très réussis". Belle découverte. La toute fin un peu explicative ne me semble pas utile, l'idée qui la précède était assez poétique à elle seule.
Image
riqueuniee
Producteur
Posts: 9706
Joined: 15 Oct 10, 21:58

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by riqueuniee »

Eusebio Cafarelli wrote:
Anorya wrote:
3. :o
4 8)
De la SF intelligente, dans l'héritage assumé de quelques grands anciens (2001, Alien, mais pour en faire quelque chose d'original
Spoiler (cliquez pour afficher)
sur le thème du clone
, d'intéressant et d'émouvant
Spoiler (cliquez pour afficher)
les clones qui pleurent par amour le décès de celle qu'ils croient avoir connue
. Sam Rockwell est remarquable, les effets spéciaux "à l'ancienne" très réussis". Belle découverte. La toute fin un peu explicative ne me semble pas utile, l'idée qui la précède était assez poétique à elle seule.
SF Intelligente,j'ai lu ça dans une critique du film...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Il y a aussi l'idée que chaque clone a sa "personnalité",retenant surtout un aspect de la personnalité du cloné.L'amour pour sa femme pour le premier,un comportement parfois violent pour le deuxième.Une idée déjà exploitée,sur le mode comique,dans Mes doubles,ma femme et moi,ici fort bien utilisée dans un registre dramatique
C'est la fin "explicative" (mais pas totalement inutile) qui rapprocherait le plus Moond'un film comme Outland.
Bref,un film qui n'est peut-être pas le film de l'année,mais une oeuvre qui aurait bien mérité une sortie salles.
C'est un premier film très prometteur.Espérons que les promesses seront tenues.
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12854
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Addis-Abeba »

Eusebio Cafarelli wrote: Sam Rockwell est remarquable

Pour moi il est trop en roue libre, Rockwell est quand même connu pour vite cabotiner quand il n'est pas canalisé, c'est ici le cas.
Quand il boite par ex, il en fait vraiment des tonnes, certes c'est un film compliqué pour un acteur, et bizarrement je l'aime bien d'habitude , mais là j'ai eu du mal, son show m'a sorti du film à plusieurs occasions.
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Gil Westrum
Assistant(e) machine à café
Posts: 134
Joined: 4 Nov 10, 07:44
Location: Somewhere, in the West

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Gil Westrum »

J'ai eu l'opportunité de découvrir ce film en salles. D'habitude, ce sont plutôt certains films sortant en France qui ne sortent pas en Suisse (Rambo IV, Appaloosa). Etonnant donc.

Film qui mérite à être vu sur grand écran, car je l'ai trouvé vraiment formidable. D'accord, il reprend passablement l'atmosphère d'un Alien et d'un Outland. Oui, il reprend certains éléments de 2001, sans être pour autant une oeuvre qui prétend révolutionner la SF. Mais qu'importe, en ce qui me concerne.
Dès les premières notes de l'envoûtante musique de piano que nous gratifie la bande-son, j'ai été transporté dans l'espace et j'ai suivi les péripéties de notre pauvre ouvrier sur la Lune sans m'ennuyer une seconde. Je n'attendais rien de particulier en entrant dans la salle, si ce n'est de passer un bon moment. Ce fut chose faite.
Duncan Jones nous propose là un bon petit film de SF, de facture très classique et avec des effets spéciaux volontairement rétro qui m'ont bien fait plaisir. Comme quoi, une aventure dans l'espace peut très bien être produite de nos jours sans avoir recours à des effets spéciaux numériques intempestifs.

Mon coup de coeur de l'année, au cinéma.
I'm a poor lonsome cowboy ...
Federico
Producteur
Posts: 9462
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Federico »

J'en attendais beaucoup tout en restant sur mes gardes à cause de la présence de l'insupportable Sam Rockwell, le Mr J'en fais des caisses du cinoche actuel (et abonné aux films spatiaux puisqu'il était dans Galaxy Quest et dans H2G2).

Résultat des courses : je pense qu'il impressionnera peut-être ceux qui n'ont vu ni 2001, ni Silent Running, ni Solaris, ni Blade Runner, ni... Cosmos 1999 :wink: . Ainsi que ceux qui n'ont aucune connaissance en astrophysique (la pesanteur terrestre à l'intérieur d'une station lunaire, ça la fout mal quand même). Car c'est quand même très en-dessous du buzz dont il a bénéficié pour des raisons qu'il n'est pas la peine de préciser. Un film honnête mais pas un grand film.

L'idée centrale est sympa à défaut d'être super originale mais pas toujours bien soutenue. Il manque du liant dans l'ensemble et puis Rockwell a beau la mettre un peu plus en sourdine qu'à sa mauvaise habitude, il me donne des boutards (vite qu'on le caste dans un biopic des Cramps ou du MC5 et qu'on en finisse). Même la voix dangereusement suave que Kevin Spacey prête au robot smiley-ant n'a pu me le faire oublier. A mettre au crédit de Jones : il n'a pas cherché l'épate ni la course aux effets spéciaux ni à se la jouer arty. Une discrétion qui fait presque regretter qu'il n'ait pas osé demander à son daddy de lui prêter quelques perles de son époque Ziggy Stardust au lieu du piano bien incolore qu'on entend en fond. Jones a sans doute fait de son mieux avec de (relatifs) petits moyens mais n'a pas eu le courage (ou la possibilité ?) d'éviter une forme de happy-end rassurante. Les très grands films du genre ont des fins autrement plus complexes et ambigües dont on sort en continuant de se poser des questions.

Il va falloir attendre encore un peu pour ne serait-ce qu'égaler le dernier sommet du cinéma d'anticipation avec un cerveau à la place d'un joystick. En mettant à part le Solaris de Soderbergh qui était un remake, je veux parler de Bienvenue à Gattaca. Et ça remonte déjà à 13 ans. Une éternité à l'échelle transluminique du cinéma.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Gil Westrum
Assistant(e) machine à café
Posts: 134
Joined: 4 Nov 10, 07:44
Location: Somewhere, in the West

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Gil Westrum »

Federico wrote:Ainsi que ceux qui n'ont aucune connaissance en astrophysique (la pesanteur terrestre à l'intérieur d'une station lunaire, ça la fout mal quand même)
Là, tu vas un peu loin quand même. :lol:
Si l'on cherche absolument à pinailler, on pourra aussi s'étonner de la configuration de la base. Obliger un astronaute à enfiler sa combinaison pour aller chercher son véhicule à l'extérieur, sans avoir pensé à concevoir un hangar pour l'entreposer, ça peut paraître un peu limite.
J'en attendais beaucoup...
Je comprends alors que l'on puisse en ressortir déçu. J'y étais allé sans rien connaître du film, hormis une critique positive parlant d'un beau film de SF à l'ancienne. C'est exactement ce que j'ai vu.
Et effectivement, ne pas supporter le jeu de Rockwell, n'aide définitivement pas face à un tel film où il est le seul personnage humain à l'écran.
I'm a poor lonsome cowboy ...
Federico
Producteur
Posts: 9462
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Moon (Duncan Jones, 2009)

Post by Federico »

Gil Westrum wrote:
Federico wrote:
J'en attendais beaucoup...
Je comprends alors que l'on puisse en ressortir déçu. J'y étais allé sans rien connaître du film, hormis une critique positive parlant d'un beau film de SF à l'ancienne. C'est exactement ce que j'ai vu.
Et effectivement, ne pas supporter le jeu de Rockwell, n'aide définitivement pas face à un tel film où il est le seul personnage humain à l'écran.
Et comme en prime on en a deux pour le prix d'un... :wink:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz