Prédictions (Alex Proyas - 2009)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4812
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by nobody smith »

En tant que fan du boulot d’Alex Proyas, j’aurais vraiment voulu trouver le spectacle aussi efficace que certains. Au final, je dois dire que je n’ai pas trouvé ça particulièrement fameux. L’affiche annonçait un fils illégitime de la guerre des mondes version Spielberg et du nombre 23 de Schumacher. Malheureusement, les 3/4 du film tentent plus vers le second que vers le premier avec sa paranoïa numérologique sans grand intérêt. Et puis, c’est effarant de voir à quel point le tout est copié sur le signes de Shyamalan. Même caractérisation des personnages (le trauma du père strictement identique), même tendance narrative (la marche inéluctable du monde du point de vu de quelques personnages), même thématiques (la foi, le hasard, les coïncidence)... Le casting ne s’investissant guère a finit de me faire tendre vers l’ennui poli.

Heureusement, le dernier acte rattrape un peu les choses. Proyas ose mettre en scène l’homme face à son inéluctable fin, là où le remake du jour où la terre s’arrêta n’osait absolument s’y aventurer. Toutefois, prédictions entretient plus de filiation avec le choc des mondes avec lequel il partage sa tendance au symbolisme religieux et sa note finale. Preuve que même au sein de son film le moins personnel, Proyas arrive encore à sortir quelque petits trucs inspirés et passionnés. Cela dit, ce ne sont que trop courts moments au milieu d’une montagne d’anonymat (l’ambiance esthétique désincarnée de I, robot n’a plus de sens ici). On sauvera bien des moments diablement réussis : le générique d’ouverture, le plan séquence après le crash d’avion, la catastrophe du métro (les effets spéciaux assez pauvres font quand même mal), le dernier sursaut de vie dans New-York...

En dépit d’un dernier acte culotté par rapport à la norme des blockbusters actuels, le tout reste quand même laborieux dans son déroulement et pas de la meilleur fraîcheur. Maintenant, j’ai hâte que Proyas s’attelle enfin à son au combien plus intéressant projet sur Dracula.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 21866
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Nestor Almendros »

Une plutôt (très) bonne surprise pour ma part.

Ce genre de film est typiquement ce qui me fait envie, il fait remonter à la surface les plaisir et les sensations de spectateur qu'on peut avoir pendant l'enfance et l'adolescence avec ces histoires mêlant surnaturel, SF et suspense. De ce point de vue, celui du grand spectacle, je n'ai vraiment pas été déçu, au contraire de beaucoup d'autre exemples récents qui font miroiter des montagnes pour finalement accoucher d'une souris.

J'ai particulièrement apprecié la façon dont on nous raconte l'histoire, à hauteur humaine comme dans LA GUERRE DES MONDES de Spielberg (auquel on ne peut que penser en voyant le Proyas), en évacuant le plus tard possible les révélations et les effets spéciaux, et en dosant judicieusement l'ensemble par quelques scènes très spectaculaires pour patienter jusqu'à la fin.
C'est davantage l'atmosphère, le mystère, le suspense, une histoire basée sur une interaction de personnages qui m'a captivé ici, plus que le final - forcément moins impressionnant que ce que laisse espérer le film, même s'il n'est pas si mauvais que cela car respectant les thématiques jalonées précédemment.
Je suis resté au niveau de lecture du spectacle, ne cherchant pas trop à comprendre par A+B les tenants et les aboutissants. J'aurais trop peur d'être déçu devant la vacuité des théories. J'ajoute quand même que, loin d'être aveuglé, on sent suffisamment que tous les ingrédients installés au cours du film, comme par exemple les codes chiffrés "postés" il y a 50 ans, n'ont pas forcément un rapport très avec les évènements de la fin. Reste que, pour qui se laisse bercer par l'histoire, c'est un voyage on ne peut plus satisfaisant.
Si le film a une filiation évidente avec LA GUERRE DES MONDES, j'ai trouvé ici qu'on restait toujours dans la sphère du spectacle sans forcément laisser paraitre des relents cotemporains (post 11/09 comme dans le Spielberg, par exemple). C'est peut-être ce qui manque ici, une sorte de message ou de référence au monde actuel, pour ajouter une autre dimension à un film qui, je pense, se veut presque uniquement divertissant. Cela a probablement été remplacé par les très nombreuses allusions religieuses qui parsèment le film mais qui m'ont peu touché (car ce n'est vraiment pas ma tasse thé). Par contre, dans une histoire à dimension apocalyptique, elles sont tout à fait à leur place dans le décorum, et bienvenues pour ceux qui les comprennent :wink: .


Pas un très grand film (le scénario semble quand même fragile) mais un très bon film à grand spectacle.
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
Ben Castellano
Décorateur
Posts: 3689
Joined: 23 Jan 05, 12:07

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Ben Castellano »

C'est l'une des pires soupe aux navets que j'ai pu voir au cinéma pour ma part. Et c'est signé du réalisateur de Dark City. :( Enfin le film a l'air de diviser vraiment c'est surprenant (et je suis d'autant plus surpris de détester, vu que d'habitude je suis assez client de ce qui divise beaucoup). Ce que tu relève sur les angoisses de l'enfance n'y est peut-être pas pour rien.
mannhunter
Laspalès
Posts: 16281
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by mannhunter »

La critique de Ben Castellano est disponible sur culturopoing:

http://www.culturopoing.com/Cinema/Alex ... ions+-1893
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Le prisonnier »

culturopoing wrote:Comment avoir livré l'un des meilleurs ouvrages fantastique des années 90 avec Dark City
Justement, non ! À mon (humble) avis la réputation de Dark City et du réalisateur qui va avec est largement surfaite !! Dark City n'a rien d'original, ni dans sa réalisation, ni dans son univers, ridicule assemblage d'influences hétéroclites mal digérées...
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48297
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Flol »

Le prisonnier wrote:
culturopoing wrote:Comment avoir livré l'un des meilleurs ouvrages fantastique des années 90 avec Dark City
Justement, non ! À mon (humble) avis la réputation de Dark City et du réalisateur qui va avec est largement surfaite !! Dark City n'a rien d'original, ni dans sa réalisation, ni dans son univers, ridicule assemblage d'influences hétéroclites mal digérées...
Tu parles de Matrix là, non ?
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Le prisonnier »

Ratatouille wrote:
Le prisonnier wrote: Justement, non ! À mon (humble) avis la réputation de Dark City et du réalisateur qui va avec est largement surfaite !! Dark City n'a rien d'original, ni dans sa réalisation, ni dans son univers, ridicule assemblage d'influences hétéroclites mal digérées...
Tu parles de Matrix là, non ?
Aussi. :mrgreen:
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23313
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by AtCloseRange »

Le prisonnier wrote:
culturopoing wrote:Comment avoir livré l'un des meilleurs ouvrages fantastique des années 90 avec Dark City
Justement, non ! À mon (humble) avis la réputation de Dark City et du réalisateur qui va avec est largement surfaite !! Dark City n'a rien d'original, ni dans sa réalisation, ni dans son univers, ridicule assemblage d'influences hétéroclites mal digérées...
Moi, je n'avais vu une ville modifier son architecture avant et surtout pas comme ça.
J'espère que tu admettras que cet aspect est vraiment original...
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Le prisonnier »

AtCloseRange wrote:
Le prisonnier wrote: Justement, non ! À mon (humble) avis la réputation de Dark City et du réalisateur qui va avec est largement surfaite !! Dark City n'a rien d'original, ni dans sa réalisation, ni dans son univers, ridicule assemblage d'influences hétéroclites mal digérées...
Moi, je n'avais vu une ville modifier son architecture avant et surtout pas comme ça.
J'espère que tu admettras que cet aspect est vraiment original...
Image
:wink:

Et en ce qui concerne le plan final qui nous montre où se trouve la ville, ça m'a fait penser à ça:
Image

Deux BD qui ont plus de 20 ans !
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23313
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by AtCloseRange »

La BD n'est pas du cinéma jusqu'à preuve du contraire et c'est la façon dont Proyas montre ces transformations qui est intéssante (et impressionnante), je ne vois pas bien comment une BD pourrait rendre cette dynamique.
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Le prisonnier »

Tu as sans doute raison sur la dynamique, ça fait longtemps que j'ai vu le film de Proyas. Mon problème c'est que connaissant bien les BD, les idées de la ville qui se transforme et de la terre truquée ne m'ont pas paru du tout originales, et que par rapport à ces même BD (très hautes dans mon panthéon personnel !) le scénario de Dark City n'est vraiment pas à la hauteur...
The_Thing
Assistant(e) machine à café
Posts: 184
Joined: 14 Nov 08, 23:09

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by The_Thing »

Pour ma part j'ai été déçu par l'ensemble du film malgré un petit côté léché niveau composition des images ce qui m'a le plus dérangé et ce fut en permanence, l'irritante musique de Marco Beltrami, pas une scène n'est soutenu par des violons sirupeux, on a envi de dire stop! on a envi que les images à un certain moment donné soit dépourvu de tout leitmotiv musical et parle d'elles même, là en l'occurence j'ai trouvé ça d'une telle lourdeur que j'en ai détesté le film.
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Jericho »

Ah parce qu'en plus, il faut faire des films qui ne reprennent aucun concept déjà existant, pour susciter le minimum d'intérêt ?

Triste, car une bonne partie des classiques du divertissement pillent des idées venant d'autres médiums... Je t'apprends rien, mais c'est un peu bête de reposer son argumentaire sur un ou deux films particulier.
Image
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Le prisonnier »

Jericho wrote:Ah parce qu'en plus, il faut faire des films qui ne reprennent aucun concept déjà existant, pour susciter le minimum d'intérêt ?

Triste, car une bonne partie des classiques du divertissement pillent des idées venant d'autres médiums... Je t'apprends rien, mais c'est un peu bête de reposer son argumentaire sur un ou deux films particulier.
Ca ne me dérange pas quand c'est intéressant et original, quand ça se démarque du concept copié ! Mais quand c'est mal digéré...
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Prédictions (Alex Proyas, 2009)

Post by Jericho »

Bah justement Matrix et Dark city, digèrent parfaitement leur influences. Ca pille dans tout les sens et n'importe où et pourtant ça garde une certaine cohérence.
Image