John Carpenter

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

They Live (1988) de John Carpenter

Soirée DVD sympa avec ce "petit film" de Big John. La métaphore (et satire) politique est toujours d'actualité, de quoi donner des frissons dans le dos. Les scènes d'actions brutes et directes gardent une certaine efficacité (notamment le combat de rue à mains nues, l'un des plus bourrins et réalistes de l'histoire). C'est filmé avec des petits moyens mais le scope est toujours bien utilisé, et la priorité donnée à la dignité humaine des petites gens par Carpenter est toujours aussi revigorante.
Image
phenryl
Producteur
Posts: 8162
Joined: 14 Apr 03, 12:38
Location: là oû tout fini...

Post by phenryl »

Roy Neary wrote:They Live (1988) de John Carpenter

Soirée DVD sympa avec ce "petit film" de Big John. La métaphore (et satire) politique est toujours d'actualité, de quoi donner des frissons dans le dos. Les scènes d'actions brutes et directes gardent une certaine efficacité (notamment le combat de rue à mains nues, l'un des plus bourrins et réalistes de l'histoire). C'est filmé avec des petits moyens mais le scope est toujours bien utilisé, et la priorité donnée à la dignité humaine des petites gens par Carpenter est toujours aussi revigorante.
titre français please ?
...
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

phenryl wrote:titre français please ?
Invasion Los Angeles (titre pourri de chez pourri... :lol: )
Image
phenryl
Producteur
Posts: 8162
Joined: 14 Apr 03, 12:38
Location: là oû tout fini...

Post by phenryl »

Roy Neary wrote:
phenryl wrote:titre français please ?
Invasion Los Angeles (titre pourri de chez pourri... :lol: )
ah oui avec le catcheur 8)

merci !

à la même époque je lui avais préféré ce film avec James Caan et son co équipier extra terrestre ...

mais c'est vrai que Invasion Los Angeles est plein de petits messages (petit :lol: )
...
Tuck pendleton
Mogul
Posts: 10614
Joined: 13 Apr 03, 08:14

Post by Tuck pendleton »

Roy Neary wrote:
phenryl wrote:titre français please ?
Invasion Los Angeles (titre pourri de chez pourri... :lol: )
et Invasion USA en est la suite ? 8) :idea:
NUTELLA

Post by NUTELLA »

phenryl wrote:ah oui avec le catcheur 8)
Roddy Piper :wink:
Qui a fait les beaux jours de Canal+ à une époque où la WWF faisait recette 8)
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

NUTELLA wrote:
phenryl wrote:ah oui avec le catcheur 8)
Roddy Piper :wink:
Qui a fait les beaux jours de Canal+ à une époque où la WWF faisait recette 8)
Il faut quand même noter que cette baston entre les deux dans They Live dure facile 10 bonnes minutes. Je crois que Carpenter voulait que ça s'étende sur une bobine pour bien montrer à quel point l'homme peut s'accrocher à ses préjugés. Une expérience de cinéma assez mémorable. Dès que je l'évoque avec d'autres gens, un sourire béat se dessine sur leurs lèvres, en souvenance de ce morceau de bravoure totalement hallucinant.

«Mais il va les mettre ces putains de lunettes !» 8)
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Tuck pendleton wrote:et Invasion USA en est la suite ? 8) :idea:
Deux fois non. D'abord parce que le "film" avec Chuck Norris date de 1985. Ensuite parce que...euh... bon... le rapport entre les deux films est plutôt étroit, voire quasiment antinomique, sinon absent. :lol:
Max Schreck wrote:Il faut quand même noter que cette baston entre les deux dans They Live dure facile 10 bonnes minutes. Je crois que Carpenter voulait que ça s'étende sur une bobine pour bien montrer à quel point l'homme peut s'accrocher à ses préjugés. Une expérience de cinéma assez mémorable. Dès que je l'évoque avec d'autres gens, un sourire béat se dessine sur leurs lèvres, en souvenance de ce morceau de bravoure totalement hallucinant.

«Mais il va les mettre ces putains de lunettes !» 8)
C'est tout à fait ça. :lol: :wink:
Image
Tuck pendleton
Mogul
Posts: 10614
Joined: 13 Apr 03, 08:14

Post by Tuck pendleton »

Max Schreck wrote: Je crois que Carpenter voulait que ça s'étende sur une bobine pour bien montrer à quel point l'homme peut s'accrocher à ses préjugés.
c'est aussi très drôle :D
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Tuck pendleton wrote:
Max Schreck wrote: Je crois que Carpenter voulait que ça s'étende sur une bobine pour bien montrer à quel point l'homme peut s'accrocher à ses préjugés.
c'est aussi très drôle :D
J'en ris encore : ah! ah!
De toutes façons, le film louvoie de façon très habile entre la satire assez féroce du monde libéral et de la société de consommation (très Reagan era), et le divertissement le plus jouissif (on va buter du alien !). Le tout dernier plan du film montre bien ce mélange entre le désir de légéreté et la critique sans compromission. Avec ce petit budget (mais Carpenter est connu pour dissimuler par son talent de metteur en scène l'indigence de ses budgets), il s'est fait plaisir et nous avec.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Solaris
Accessoiriste
Posts: 1777
Joined: 22 May 04, 23:23
Location: avec Géhenne qui n'arrête pas de ronchonner, au 92, avenue des champs-élysées, 75008 Paris

Post by Solaris »

Roy Neary wrote:They Live (1988) de John Carpenter

Soirée DVD sympa avec ce "petit film" de Big John. La métaphore (et satire) politique est toujours d'actualité, de quoi donner des frissons dans le dos. Les scènes d'actions brutes et directes gardent une certaine efficacité (notamment le combat de rue à mains nues, l'un des plus bourrins et réalistes de l'histoire). C'est filmé avec des petits moyens mais le scope est toujours bien utilisé, et la priorité donnée à la dignité humaine des petites gens par Carpenter est toujours aussi revigorante.
C'est le Carpenter que j'aime le moins... Ca a tout de même pris un coup de vieux, ce genre d'histoires un poil paranoïaques, et puis l'allure des aliens est plus amusante qu'autre chose...
Je le vois aussi comme un "petit film" sympathique, mais pour le coup, Dark City me plait plus !
« Quand la mort de mourir de la peur de mourir fait plus peur de périr de la mort de pourrir… de la mort »
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92999
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Solaris wrote:
Roy Neary wrote:They Live (1988) de John Carpenter

Soirée DVD sympa avec ce "petit film" de Big John. La métaphore (et satire) politique est toujours d'actualité, de quoi donner des frissons dans le dos. Les scènes d'actions brutes et directes gardent une certaine efficacité (notamment le combat de rue à mains nues, l'un des plus bourrins et réalistes de l'histoire). C'est filmé avec des petits moyens mais le scope est toujours bien utilisé, et la priorité donnée à la dignité humaine des petites gens par Carpenter est toujours aussi revigorante.
C'est le Carpenter que j'aime le moins... Ca a tout de même pris un coup de vieux, ce genre d'histoires un poil paranoïaques, et puis l'allure des aliens est plus amusante qu'autre chose...
Je le vois aussi comme un "petit film" sympathique, mais pour le coup, Dark City me plait plus !
Un de mes Carpenter préféré : une comédie de science-fiction qui possède en plus une pêche extraordinaire.
Tuck pendleton
Mogul
Posts: 10614
Joined: 13 Apr 03, 08:14

Post by Tuck pendleton »

Le village des Damnés de Carpenter (pas vu le Rilla)

J'étais un peu inquiet au vu de la réputation execrable qu'il se trimballe et au final c'est une bonne surprise.Ce n'est certes pas un film parfait mais je ne suis pas réticent à ce fantastique très premier degré un peu passé de mode. Carpenter traite une fois de plus du Mal et de la déshumanisation en montrant une communauté affaibli et en perte de repère suite à la naissance simultanée d'une dizaine de gamin.
Aucun personnage ne se distingue réellement et subissent plus qu'il n'agissent, ce qui confère au film un ton assez triste et sombre.
Plus déprimant qu'effrayant au final ce qui est loin d'être un défaut.

4.5/6
Brice Kantor
Mister Ironbutt 2005
Posts: 7489
Joined: 13 Apr 03, 09:15

Post by Brice Kantor »

Tuck pendleton wrote:Le village des Damnés de Carpenter (pas vu le Rilla)

J'étais un peu inquiet au vu de la réputation execrable qu'il se trimballe et au final c'est une bonne surprise.
Fallait pas être inquiets vu que des gens de bon gouts le défendent...:mrgreen: Maintenant je pense que tu risques d'avoir du mal avec le Rilla qui est quand même bien moins riche. Si tu aimes les embiances anglaises...
Alex Blackwell
Charles Foster Kane
Posts: 22026
Joined: 13 Apr 03, 10:10
Location: into the sky, into the moon

Post by Alex Blackwell »

Brice Kantor wrote:
Tuck pendleton wrote:Le village des Damnés de Carpenter (pas vu le Rilla)

J'étais un peu inquiet au vu de la réputation execrable qu'il se trimballe et au final c'est une bonne surprise.
Fallait pas être inquiets vu que des gens de bon gouts le défendent...:mrgreen: Maintenant je pense que tu risques d'avoir du mal avec le Rilla qui est quand même bien moins riche. Si tu aimes les embiances anglaises...
les ambiances anglaises, c'est le mot, il ne se passe rien mais c'est pas trop mal filmé :mrgreen:
Image

Night of the hunter forever


Caramba, encore raté.