Claude Berri (1934-2009)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45943
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Claude Berri (1934-2009)

Post by Flol »

EDIT DE LA MODERATION:

Vous pouvez consulter 2 topics de films de Claude Berri:

Tchao pantin (1983)
Ensemble, c'est tout (2007)


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Une Femme de Ménage de Claude Berri.
Comme je m'y attendais, c'est un film sympathique, principalement porté par ses 2 comédiens principaux : Bacri est l'un des rares comédiens qui, même lorsqu'il ne dit et ne fait rien, est génial quand même...et je n'avais jamais remarqué à quel point Emilie Dequenne est craquante et désirable ! :oops: (en tout cas jusqu'à son passage chez le coiffeur, parce qu'après c'est moins ça)
Réalisation de téléfilm, mais là n'est pas l'important : la direction d'acteurs est très bonne, ainsi que les dialogues, même si le film a tendance à tomber dans les banalités d'histoire de couple lors de sa seconde partie.
Bref ça casse pas des briques mais c'est sympa.

6.5/10
Tybalt
Doublure lumière
Posts: 577
Joined: 12 Jul 03, 12:36
Location: Paris

Post by Tybalt »

ben moi je l'ai trouvé carrément banal ce film... bon les acteurs sont pas mauvais mais quelle est la finalité de tout ça ? 4 mecs sont potes et ils leur arrivent quelques trucs qu'il arrive à tout le monde... à part ça, y'a pas d'humour, pas de drame, pas de finesse psychologique, pas d'émotion, en fait je vois pas ce qu'il y a dans tout ça... ça me semble vide creux et vain...

je sais pas je comparerais ça à Laisse tes mains sur mes hanches qui est grosso modo le même genre de film, mais en réussi.

pas enthousiasmé quoi...

5-6/10 pour les hommes
8/10 pour Chantal
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90411
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Tybalt wrote:ben moi je l'ai trouvé carrément banal ce film... bon les acteurs sont pas mauvais mais quelle est la finalité de tout ça ? 4 mecs sont potes et ils leur arrivent quelques trucs qu'il arrive à tout le monde... à part ça, y'a pas d'humour, pas de drame, pas de finesse psychologique, pas d'émotion, en fait je vois pas ce qu'il y a dans tout ça... ça me semble vide creux et vain...
Pourquoi toujours vouloir trouver une finalité à tout ?
Un film de potes sympa et voilà
Tybalt
Doublure lumière
Posts: 577
Joined: 12 Jul 03, 12:36
Location: Paris

Post by Tybalt »

je savais que le terme finalité n'était pas le meilleur à choisir : pour dire les choses plus simplement (et parce que je suis d'accord avec toi) le film ne m'a pas touché. point :)
Troma
Régisseur
Posts: 3409
Joined: 13 Apr 03, 10:25
Location: Moulès (13)

Post by Troma »

ratatouille wrote:Sinon vu hier soir : Une Femme de Ménage de Claude Berri.
Comme je m'y attendais, c'est un film sympathique, principalement porté par ses 2 comédiens principaux : Bacri est l'un des rares comédiens qui, même lorsqu'il ne dit et ne fait rien, est génial quand même...et je n'avais jamais remarqué à quel point Emilie Dequenne est craquante et désirable ! :oops: (en tout cas jusqu'à son passage chez le coiffeur, parce qu'après c'est moins ça)
Réalisation de téléfilm, mais là n'est pas l'important : la direction d'acteurs est très bonne, ainsi que les dialogues, même si le film a tendance à tomber dans les banalités d'histoire de couple lors de sa seconde partie.
Bref ça casse pas des briques mais c'est sympa.

6.5/10
Réalisation téléfilm, tu es bien dur. Avec un sujet pareil et une émilie duquesne qui traverse le film et la vie de Bacri presque comme un rêve (lorsqu'il y croit enfin, elle est déjà loin), j'ai du mal imaginer des mouvements de caméras vertigineux, des plans séquences et toutes ces choses là. Court et à l'intrigue ténu, une fin pleine de frustation à l'image du perso de Bacri, qui m'a d'abord énervé mais qui passe mieux maintenant (aprés une bonne nuit de sommeil!)
Image
Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Post by Johnny Doe »

TROMA wrote:
ratatouille wrote:Sinon vu hier soir : Une Femme de Ménage de Claude Berri.
Comme je m'y attendais, c'est un film sympathique, principalement porté par ses 2 comédiens principaux : Bacri est l'un des rares comédiens qui, même lorsqu'il ne dit et ne fait rien, est génial quand même...et je n'avais jamais remarqué à quel point Emilie Dequenne est craquante et désirable ! :oops: (en tout cas jusqu'à son passage chez le coiffeur, parce qu'après c'est moins ça)
Réalisation de téléfilm, mais là n'est pas l'important : la direction d'acteurs est très bonne, ainsi que les dialogues, même si le film a tendance à tomber dans les banalités d'histoire de couple lors de sa seconde partie.
Bref ça casse pas des briques mais c'est sympa.

6.5/10
Réalisation téléfilm, tu es bien dur. Avec un sujet pareil et une émilie duquesne qui traverse le film et la vie de Bacri presque comme un rêve (lorsqu'il y croit enfin, elle est déjà loin), j'ai du mal imaginer des mouvements de caméras vertigineux, des plans séquences et toutes ces choses là. Court et à l'intrigue ténu, une fin pleine de frustation à l'image du perso de Bacri, qui m'a d'abord énervé mais qui passe mieux maintenant (aprés une bonne nuit de sommeil!)
Même si Dequenne est sublime et qu'il y à Bacri, j'ai trouvé ça paresseux et sans vie. Très bof.
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9426
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Post by Joshua Baskin »

Soirée Claude Berri avec une femme de ménage et Je vous aime.

Le premier est absolument excellent. Comme d'hab, Bacri est au top, son rôle est d'ailleurs assez proche de celui qu'il tient dans les sentiments, et Emilie Dequenne après Rosetta, se révele une actrice pleine de sensibilité.

Le second même s'il est un joli portrait de femme m'a semblé beaucoup plus brouillon, le montage ne permettant pas reellement de s'impliquer dans le film; mais voir Gainsbourg interpreter DIeu est un fumeur de Havanes est un plaisir. Par contre, mon enregistrement s'est arrêté avant les 5 dernieres minutes et je n'ai pas pu savoir qui était l'assassin...

Une femme de ménage : 7,5/10
Je vous aime : 5,5/10
bogart
Réalisateur
Posts: 6520
Joined: 25 Feb 04, 10:14

Post by bogart »

Jean de Florette de Claude Berri, 1986 DVD

10/10

Ah! quelle joie de se replonger dans cette histoire de Marcel Pagnol sous l'oeil de la caméra de Claude Berri filmant la Provence comme un peintre peint son tableau, accompagnée par la musique de J.C Petit. :D
Le casting est pour beaucoup dans la réussite de ce film : génial Papet, Yves Montand; Jean de Florette, Gérard Dépardieu sobre et, enfin Daniel Auteuil, grandiose en Ugolin .


Le DVD propose une belle image et un son correct, le seul défaut à signaler est dû à un bloc de pixels mal encodé entraînant une mozaique durant 1 à 2 secondes sur 3 passages.
Est-ce que cela se produit aussi sur votre dvd ?
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45943
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

L'un reste...l'autre part de Claude Berri : sujet sans grande originalité, traitement bancal, très bonne interprétation générale (Arditi notamment, qui m'a bien surpris), quelques belles scènes éparses (Auteuil pleurant seul dans son lit), d'autres plus maladroites (toutes celles impliquant le fils handicapé), et l'impression d'une histoire qui ne décolle jamais.
Voilà donc, en gros, mon opinion concernant le dernier Berri.
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 12762
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Post by Zelda Zonk »

ratatouille wrote:L'un reste...l'autre part de Claude Berri : sujet sans grande originalité, traitement bancal, très bonne interprétation générale (Arditi notamment, qui m'a bien surpris), quelques belles scènes éparses (Auteuil pleurant seul dans son lit), d'autres plus maladroites (toutes celles impliquant le fils handicapé), et l'impression d'une histoire qui ne décolle jamais.
Voilà donc, en gros, mon opinion concernant le dernier Berri.
Oui, je suis globalement d'accord. Une adaptation inutile d'un bouquin remarquable, Autoportrait. Je te le conseille, non seulement parce que la vie de Berri passe beaucoup mieux l'épreuve de l'écriture que celle du grand écran, mais aussi parce que le bouquin ne se cantonne pas à cette épisode de sa vie, mais fourmille d'anecdotes de tournages et d'acteurs.
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16056
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Claude Berri (1934-2009)

Post by Profondo Rosso »

Sex Shop de Claude Berri
Un libraire transforme sa boutique en sex shop pour améliorer ses affaires ce qui va avoir quelques consequences sur sa libido. Un regard quasi documentaire et ethnologique sur les pratiques sexuelles décalées (sado maschochisme, echangisme et autres) jamais vulgaire ni outrancier. Le comique nait des déboires du personnages de Claude Berri qui n'arrive jamais à assouvir ses différents fantasmes et du naturel absolu des comédiens jamais caricaturaux en décalé sexuels (dont un Jean Pierre Marielle en pleine forme!). Comme quoi le sujet peut etre abordé sans tomber dans la débilité façon "Pedale Douce". De plus un bien beau score de Serge Gainsbourg dans sa grande période (belle utilisation de la décadence) 4,5/6
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 21095
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Post by Nestor Almendros »

JE VOUS AIME de Claude Berri - 1980 (Paris Première)

Un film très intéressant sur la forme mais qui pêche d'une héroine désincarnée à laquelle le spectateur ne peut totalement adhérer. Catherine Deneuve interprète une femme qui vit ses histoires d'amour comme des cycles. C'est inévitable, elle finit toujours par se lasser des hommes dont elle tombe amoureuse (Gainsbourg, Depardieu, Trintignant, Souchon, Marquand). Sa vie est, en fait, une répétition sans fin des même schémas. Ce n'est pas un hasard si le début est, en fait, aussi la fin. Berri l'a écrit dans ce sens et ajuste sa mise en scène en fonction. Il déconstruit la chronologie et nous montre un mélange d'instants de ces histoires d'amour. Les rencontres, les unions, les ruptures, les moments de bonheur, de joie, les anecdotes, etc.
Le procédé est plutôt efficace, donne du rythme, mais ne permet pas de s'attacher plus que ça à cette femme trop indépendante. Les moments de chaleur humaine viennent des scènes de "famille", des moments intimes où les enfants sont présents, où l'atmosphère de communauté est palpable. Ces moments de vacances, Depardieu jouant dans la piscine avec sa fille par exemple, sont aussi très réalistes et contrastent avec la froideur de certaines scènes de couple. J'ai pensé à Pialat, mais sans connaître vraiment cet auteur (et sans que le film soit du même niveau)...

Belle prestation de Deneuve (alors très belle) et beau casting d'ensemble (on aperçoit aussi le fils de Berri, Thomas Langman).
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49053
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Post by Boubakar »

Une femme de ménage de Claude Berri

Le film est quand même très téléphoné, il n'y a pas de surprises tout le long, mais c'est particulièrement plaisant à voir (et la photo est très réussie), avec une interprétation de qualité. (Bacri excelle dans ses rôles de râleur)

Petit truc pour ceux qui l'ont vu : dans la partie où ils sont en Bretagne, le meilleur ami de Jacques n'est-il pas l'acteur qui est la voix française de Robert De Niro ? Parceque ça y ressemble drôlement. :o
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16056
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Notez les films de mai 2008

Post by Profondo Rosso »

Un moment d'égarement de Claude Berri (1977)
Victor Lanoux (en pleine crise de couple) par en vacances avec son meilleur ami Jean Pierre Marielle et leurs 2 filles respectives. Gros problème quand Marielle couche avec la fille de son ami... Joli petit film de Berri décidément bien meilleur quand il reste au sujet modeste et intimiste plutôt que quand il s'attaque au "grand cinéma". L'atmosphère estivale et libérée de la France des 70's est vraiment bien saisi notamment les rapports parents/enfants tandis que le script et les dialogues sont d'une justesse rare. Réalisation sobre et précise qui réserve de beaux moments comme le fameux acte de transgression tout en tendresse, pudeur et retenue ou encore le plan fixe final. Jean Pierre Marielle, entre flamme de l'amour retrouvée et culpabilité est exceptionnel, avec une amusante inversion des rôle avec Victor Lanoux au départ père fusionnel et libéré qui va gentiment péter un câble au final. Très belle fin qui ne résout rien et laisse le tout en expectative ... 5/6
Last edited by Profondo Rosso on 14 May 08, 00:46, edited 1 time in total.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49053
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Claude Berri (1934-2009)

Post by Boubakar »

Le coffret (presque, il manque ses deux derniers films) intégral Claude Berri est l'occasion pour moi de me pencher sur ce réalisateur et, surtout, grand producteur. Beaucoup de ses films sont autobiographiques, comme le démontre son premier essai :

Image

Le vieil homme et l'enfant (1966)
L'histoire se passe en France durant l'Occupation allemande. Elle raconte la vie de Claude Langman dans la famille d'accueil où ses parents l'ont envoyé pour éviter les rafles nazies. La famille d'accueil est un couple de grands-parents : Pépé et Mémé. Pépé est un ancien poilu de la Première Guerre. Anticlérical et antisémite, Pépé ne cesse d'accuser les juifs, les rouges et les maçons d'être la cause de tous les maux de la France. Mais l'arrivée de Claude, auquel ses parents ont formellement interdit de révéler ses origines juives, va quelque peu bouleverser les certitudes de Pépé et révéler l'homme bon qui sommeille en lui.
Inspiré d'un fait réel survenu à Claude Berri durant son enfance, voilà un très joli film sur l'indifférence.
Ça repose essentiellement sur le duo crée entre Michel Simon, qui est formidable à la fois de tendresse et dans son côté bourru, et le tout jeune Alain Cohen, très bon aussi, et très attachant de par son côté candide. A noter que Claude Berri l'emploiera plus tard dans d'autres films, mais on verra ça plus tard....
Tout le film repose sur le non-dit (à savoir que l'enfant cache le fait qu'il soit juif, alors que Pépé est un antisémite), et aussi sur l'acceptation de la différence, et c'est très subtilement marqué dans le film, à savoir qu'au départ en retrait, le vieux va se prendre de passion pour cet enfant, qui lui fait littéralement retrouver une nouvelle jeunesse. On note de très belles scènes où ils s'amusent tous les deux comme deux enfants (à la balançoire, le lance-pierres...).
L'enfant réussit à redonner au vieux l'humanité et la bonté qu'il avait perdues.

Il y a aussi de nombreux seconds rôles assez efficaces (quoique très discrets), comme Roger Carel, ou Paul Préboist, sans oublier le père de l'enfant, joué par Charles Denner.
C'est vraiment une très belle réussite, et un joli coup de maître pour un réalisateur qui va imprimer sa patte dans le cinéma français, et il commence de belle manière...