Quantum of Solace (Marc Forster - 2008)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

bruce randylan
Mogul
Posts: 11575
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008 / les avis)

Post by bruce randylan »

Pas mieux.

J'ai cru qu'à un moment, j'étais devant un Star Strek à force de voir des trucs se téléporter à tout bout de champ ( enfin pour ce qui pouvait encore être dans le champ )
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13893
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008 / les avis)

Post by hansolo »

Quand on voit les avis globalement mitigés - pour le moins - on se demande comment le film fait pour réaliser le meilleur démarrage de tout les temps pour un James Bond (ok, ça ne veut pas dire grand chose, vu que ce n'est pas ajusté sur l'inflation, mais quand même!)
colossus
Stagiaire
Posts: 33
Joined: 6 Nov 08, 00:37
Location: Paris, France

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008 / les avis)

Post by colossus »

Bah, tout le monde a eu envie de le voir, ne serait-ce que sur les bases de l'excellente réputation qui émane de l'opus précédent.
Après ce n'est qu'une fois dans la salle que les gens se rendent compte qu'ils aiment ou pas...
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008 / les avis)

Post by Jericho »

Comme la plupart des gens, la déception est de mise !
En fin de compte, l'expression la plus appropriée qui me vient tout d'abord à l'esprit est: "tout ça pour aboutir à ça ?".
Ce n'est pas un mauvais film pour autant, néanmoins la fin de Casino Royale était diablement excitante et alors on passe tout à coup à une séquelle qui démarre tambour battant certes, mais qui enchaine les séquences sans grande cohérence ni grande conviction, un peu à la va vite en fait. Le scénario parait bâclé et ça fait mal après avoir vu le dernier opus.
Reste un Daniel Craig impeccable et taillé pour le rôle, quelques scènes d'actions bien dynamiques bien que pas géniales et un Mathieu Amalric crédible en "bad guy" assez anecdotique et pas très puissant physiquement (oui, je trouve que c'est une qualité), un peu à l'image du Chiffre.
Image
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008) - les avis)

Post by Jordan White »

J'ai détesté. Profondément. Tout comme Le Transporteur 3 qui joue dans la même catégorie frénétique. Pas une seule scène ne m'a semblée être cadrée pour rendre lisible l'action qu'elle est censée représenter. Je crois ne pas avoir vu cela depuis le premier Transformers de Bay. Je me demande en même temps si ce n'est pas une profession de foi. Et une page de cinéma tournée (celle d'un cinéma de divertissement relativement pépère) qui cède la place à un cinéma de la vitesse, qui doit absolument aller vite, au risque de perdre les spectateurs qui ne daignent pas monter en cours de route, furieux dans tous les sens du terme. C'est gorgé d'images, à tel point que je ne sais toujours pas s'il y a quelques plans fixes perdus au milieu d'un maëlstrom de mouvements, se répondant les uns les autres dans un flux ininterrompu, surtout au début, par exemple lors du combat sur l'échaffaudage. Au bout de vingt secondes, je me suis mis à compter le nombre de cuts. Pas moins de quarante. Hallucinant. Et au bout du compte, oui, un plan fixe, Bond le bras tendu tirant sur sa victime. Je reste intimemement convaincu par le fait qu'une scène de course-spoursuite aussi échevelée soit-elle n'a jamais autant d'impact que quand elle est tournée avec le moins de cuts possibles, laissant même les plans respirer les uns derrière les autres, quitte à tenter la chorégraphie du plan-séquence. On peut en trouver une de chorégraphie à ce Quantum of Solace. Celle du chaos organisé, de la caméra à terre qui filme deux corps séparés de quelques centimètres qui s'échinent à ne plus être que des personnages fantomatiques, sans émotion, entrant et sortant d'un batiment dans le seul but de tirer et de s'effacer.

Bond opte pour les armes (ce n'est pas nouveau), mais surtout réduit son dialogue à peau de chagrin. Il a un visage buriné et pas un gramme de finesse, d'humour ou de recul. Une vraie machine à tuer. C'est une des choses qui m'attriste le plus aujourd'hui dans les Bond. Ce côté série télé sur grand écran au format large, cette action qui démarre sans quasiment jamais s'arrêter au risque de laisser l'histoire au vestiaire au bout de deux scènes. Et de proposer un méchant larvé, dans une résolution catastrophique, à l'image de l'interprétation d'Almaric auquel je n'ai pas cru une seule seconde. Je suis dépité, devant ce film d'action monté à la hache, hystérique, qui me rappelle qu'avec There Will Be Blood, il s'agit sans doute, encore une fois à mes yeux, du pire du ciné US actuel. Anderson posait avec ses plans larges et son acteur vociférant. Ici les plans hurlent leur supériorité technique sur d'autres productions mais cache mal l'étroitesse de l'entreprise en ce qui concerne ses personnages, sa narration. Rarement vu une coquille aussi vide. Olga rentre dans le cercle fermé des filmographies grillées dès le début après Hitman. Mais je la sens capable de rebondir. Pas possible de faire autrement. Quantum of Solace est le digne héritier à sa façon des scènes pleine de cacophonie, de décadrages et de plans hachés du ciné de Greengrass et de tout un pan du ciné d'action actuel dont le but est évidemment de divertir. Mais le sentiment qui domine est celui d'une impression de vide, de faste artificiel, et de charme disparu. Celui d'une série qui il y a vingt ans comptait encore sur Sean Connery. Mais à la base je n'ai de toute façon jamais été fan de ces films.
Image

Je vote pour Victoria Romanova
Nomorereasons
Dédé du Pacifique
Posts: 5151
Joined: 29 May 07, 20:19

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008 / les avis)

Post by Nomorereasons »

yaplusdsavon wrote:Vu ce matin. Sur le détail, c'est filmé et monté n'importe comment, d'accord. Mais j'ai quand même trouvé qu'avec un peu de recul, les lieux étaient plutôt pas mal caractérisés et bien agréables à voir (surprenante partie dans le désert) l'intrigue se suivait gentiment -je n'ai pas dit que c'était génial non plus, mais j'ai quand même envie de le revoir ne serait-ce que pour préciser mon jugement. Et ma foi, si Daniel Craig est moins surprenant que dans l'opus précédent (la faute à ces hachures qui désarticulent tout sur leur passage: corps des acteurs, rebondissements, intelligibilité; tantôt on approche d'une poésie de verre éclaté, minérale et atomistique comme les superpositions d'écrans numériques sur certains plans du film, et tantôt l'ensemble en est rendu débile) cela reste en effet un acteur monumental comme l'était Charlton Heston. Rien que pour sa présence foudroyante le film vaut le coup d'être vu.
Je le regarde en dvd, pour voir si ce film a du retour, et j'ai bien peur que les noirs desseins du Chiffre restent à jamais indéchiffrables.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93069
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008)

Post by Jeremy Fox »

Même envie à la revision sur DVD qu'à la sortie de sa découverte en salles : mettre un coup de pied au cul au monteur ! Rarement vu un tel gâchis à condition que Marc Foster ait filmé correctement ses scènes d'action et autres, ce qui n'est pas dit non plus ; mais en l'état, difficile de juger. Le pire des Bond, une véritable bouillie illisible et pénible. Après Casino Royale, la descente est rude.
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13893
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008)

Post by hansolo »

je te trouve quand même assez indulgent envers le réal; que je sache il a clairement une part de responsabilité dans le résultat final ...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93069
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008)

Post by Jeremy Fox »

hansolo wrote:je te trouve quand même assez indulgent envers le réal; que je sache il a clairement une part de responsabilité dans le résultat final ...
Ah mais oui, ça ne fait aucun doute ; ce que je voulais dire est qu'il est difficile de savoir si une quelconque scène est bien ou mal filmée au départ tellement le n'importe quoi du montage empêche de se rendre compte de quoi que ce soit. Peut-être pour cacher l'absence ou l'incompétence totale du metteur en scène justement.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13828
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008)

Post by hellrick »

Pas encore eu le courage de le revoir, je voulais même pas l'acheter mais ça aurait fait un trou dans ma collec et comme il est à 5 euros...
N'empêche pas encore eu le courage, ni l'envie...
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008)

Post by Jericho »

Et bien moi je l'ai revu en blu ray, mon avis ne change quasiment pas, film moyen et décevant, etc... Sauf pour une chose: j'adore la scène de course poursuite du début en bagnole (le reste des scènes moins). Contrairement au cinoche, je la trouve lisible et cohérente dans sa mise en scène.
Par contre, je crois pas qu'il faille fustiger Marc Forster pour les scènes d'actions (enfin si parce que ça semble pas être son truc), j'ai l'impression qu'il ne s'en est jamais occupé ou alors de loin.
Image
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22220
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Quantum of Solace (Marc Forster, 2008)

Post by Major Tom »

J'adore le côté touristique typiquement bondien: l'action se déroule une journée à Sienne, ça tombe forcément un des deux jours de l'année où il y a le Palio. :mrgreen: Quantum of Solace, c'est le Moonraker de Craig. On passe d'un nouveau classique de la saga (L'Espion qui m'aimait / Casino Royale) à un film qui prend modèle sur son prédécesseur sur certains points, et qui aurait pu être tout aussi génial si ceci, ou si cela... Ici, c'est évidemment le problème de la réalisation s'inspirant sur la mode Jason Bourne (comme Moonraker surfait sur la mode Star Wars), mode au passage déjà insupportable de mon point de vue dans les films originaux, alors du sous-Greengrass, vous imaginez l'horreur pour moi... Mais le film contient beaucoup de bonnes choses. Craig est toujours génial, déjà.
Image
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22220
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Quantum of Solace (Marc Forster - 2008)

Post by Major Tom »

Je viens de le revoir. Passons sur la mise en scène et le montage (on comprend beaucoup mieux sur un petit écran), il y a beaucoup de bonnes choses.
Ça doit être la troisième fois que je le vois et je trouve qu'il se bonifie avec le temps...
Image
Gounou
au poil !
Posts: 9769
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Quantum of Solace (Marc Forster - 2008)

Post by Gounou »

Major Tom wrote:Je viens de le revoir. Passons sur la mise en scène et le montage (on comprend beaucoup mieux sur un petit écran), il y a beaucoup de bonnes choses.
Ça doit être la troisième fois que je le vois et je trouve qu'il se bonifie avec le temps...
J'avais pas détesté tout en regrettant un manque de matière (à l'inverse du précédent) et peu de morceaux de bravoure mémorables... à revoir en blu, peut-être ? :P :mrgreen: :oops:
Image
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Re: Quantum of Solace (Marc Forster - 2008)

Post by AlexRow »

Major Tom wrote:Je viens de le revoir. Passons sur la mise en scène et le montage (on comprend beaucoup mieux sur un petit écran), il y a beaucoup de bonnes choses.
Ça doit être la troisième fois que je le vois et je trouve qu'il se bonifie avec le temps...
Entièrement d'accord. Grosse révision à la hausse pour moi. Maintenant, je trouve que c'est vraiment un bon film d'action et que le personnage de Bond prend de l'épaisseur.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages