News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7342
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by Dunn »

Oui on tire pas sur l'ambulance mais il faut quand même dire que outre les arguments de lavieenbluray, c'est quand même la première fois en 1 siècle que le cinéma a du retard par rapport à ce que l'on peut avoir à la maison ( ecran 4k, confort,son, disponibilité des films etc)...tout ça n'aide pas en plus avec le covid.
Je me souviens d'une avp avec Deladonchamp qui présentait photo de famille en insistant d'aller le voir en salle d'en parler autour de vous etc...car il a dit que le pire ennemi du cinéma c'est Netflix ( maintenant pas que...).
hansolo
David O. Selznick
Posts: 13012
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by hansolo »

la_vie_en_blueray wrote: 18 Sep 20, 07:51 Personne ne tire rien de rien. Au vu des nouvelles generations, je dirait que la grande différence c'est la banalisation / desacralisation de la salle de cinema. Ca va de preferer regarder le film en streaming sur son tel portable au bouffage de popcorn/appel en live pendant la seance.

On peut parler ce qu'on veut, c'est devenu extremement pénible d'aller au cinema.
Je n'ai que très rarement eu de mauvaise experience avec le popcorn et friandises diverses au ciné. Pourtant je vais (enfin avant le Covid) assez régulierement en multiplexes; mais il est vrai que j'evite autant que possible la 1ere semaine de sortie des gros films.
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22308
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by cinephage »

C'est une tendance de fond, cet individualisme, le contact avec autrui nous insupporte de plus en plus. On ne veut plus saluer des inconnus dans la rue, on ne discute plus avec son voisin dans le métro, ou au comptoir d'un café. Ce sont des attitudes et des comportements que je vois beaucoup dans le cinéma français de patrimoine, où les notions de groupe et de collectif étaient essentielles. Mais ce sont des choses qui ne se rencontrent pas aujourd'hui : un inconnu nous accoste ? On a peur ou on se méfie. Se faire inviter à danser pendant un bal ou une soirée ? Mais plus personne ne fait ça, voyons...

De la même façon, loin des cinémas premiers où le public parlait à voix haute pour commenter le film ou insulter un méchant de cinéma, on ne supporte plus aujourd'hui son voisin qui mange des popcorns ou regarde son téléphone. On ne vit plus ensemble, mais à coté, y compris dans sa consommation culturelle. Le cinéma est né à cette ancienne époque du collectif, les films survivront surement à cette évolution, et se consomment déja plus à domicile qu'en salle, mais le cinéma, la projection en public, elle, est grandement affaiblie (même si j'ai du mal à croire qu'elle puisse disparaître, il est probable que son importance culturelle continue à diminuer dans la sphère publique). Le public des cinémas que je fréquente est plus vieux que moi, et je suis loin d'être un jeunot moi-même...

Ca n'a rien de triste, les jeunes ont leurs codes, leurs façon d'être ensemble, elle ne colle plus avec les vieux cadres du début du XXème siècle, voila tout. Il est certain que les films s'adapteront...
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos
User avatar
la_vie_en_blueray
Régisseur
Posts: 3447
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by la_vie_en_blueray »

Je suis assez d'accord avec toi, mais il ne faut pas mélanger.

Si en 1950 les gens allaient au cinema en masse et en collectif (avant et après aussi), rien ne dit qu'ils ne le faisaient pas par défaut et qu'une consommation individuelle ne leur aurait pas mieux convenu. D'autre part, en l'absence de reseaux sociaux, le cinema comme l'eglise était l'agora du samedi soir ou on se rencontrait et papotait avant et après. Maintenant, je ne me hasarderais pas à rester à 23h en centre ville ..

DE plus, pendant la séance, il y a une différence entre l'enthousiasme communicatif d'antan et l'incivilité actuelle. Je n'ai aucune envie de partager ma séance avec des gens qui ne partagent pas ma passion ; arriver en retard, parler pendant le film, telephoner ou facebooker, manger, etc
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12204
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by Jack Griffin »

la_vie_en_blueray wrote: 18 Sep 20, 11:51 Maintenant, je ne me hasarderais pas à rester à 23h en centre ville ..
"La france a peur"...J'hallucine quand je lis ça
User avatar
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Posts: 2892
Joined: 24 Feb 05, 10:58

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by Coxwell »

LeRationaliste wrote: 17 Sep 20, 20:54 Quel malheur, si seulement il existait des écrans de salon OLED en voie de démocratisation et plus performant que les grands écrans.

L.R
Ça reste un écran de TV, petit et jamais avec le côté « chapelle » dédiée au cinéma, l’écrin et tout ce qui va avec. Quant à la technique les salles IMAX laser n’ont pas grand chose à envier à des écrans OLED, la taille en sus (le contraste séquentiel de ces salles, bien calibrées) est largement suffisant pour une superbe expérience visuelle.
Et je ne parle pas du son, qui ne sera jamais à la hauteur chez soi (acoustique, dimension, dynamique, largeur de scène) que dans un grand volume de salle.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 16043
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by Supfiction »

Jack Griffin wrote: 18 Sep 20, 11:55
la_vie_en_blueray wrote: 18 Sep 20, 11:51 Maintenant, je ne me hasarderais pas à rester à 23h en centre ville ..
"La france a peur"...J'hallucine quand je lis ça
C’est une découverte ?
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45100
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by Flol »

cinephage wrote: 18 Sep 20, 10:56 C'est une tendance de fond, cet individualisme, le contact avec autrui nous insupporte de plus en plus. On ne veut plus saluer des inconnus dans la rue, on ne discute plus avec son voisin dans le métro, ou au comptoir d'un café. Ce sont des attitudes et des comportements que je vois beaucoup dans le cinéma français de patrimoine, où les notions de groupe et de collectif étaient essentielles. Mais ce sont des choses qui ne se rencontrent pas aujourd'hui : un inconnu nous accoste ? On a peur ou on se méfie. Se faire inviter à danser pendant un bal ou une soirée ? Mais plus personne ne fait ça, voyons...
C'était déjà le cas dans le monde pré-COVID, mais c'est encore pire dans le monde d'aujourd'hui.
Les gens se regardent encore moins qu'avant, se croisent encore moins qu'avant, se rencontrent encore moins qu'avant.
Jack Griffin wrote: 18 Sep 20, 11:55
la_vie_en_blueray wrote: 18 Sep 20, 11:51 Maintenant, je ne me hasarderais pas à rester à 23h en centre ville ..
"La france a peur"...J'hallucine quand je lis ça
Moi aussi j'avoue. Je ne sais pas de quel centre-ville on parle là, mais ça a l'air de ressembler au New York de Death Wish III.

Sinon, à vous lire j'ai l'impression que c'est acté, ça y est, les salles de cinéma vont toutes fermer.
Et si on attendait encore un peu, qu'on prenne un peu de recul qu'on voie comment les choses vont évoluer ? Parce que je reste persuadé que le cinéma en salles n'est malgré tout pas prêt de mourir.
User avatar
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7586
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by 7swans »

C'est un autre sujet, mais j'ai aucun problème à traîner en ville à 23h. Paris comme province. Et pourtant je suis une vraie chochotte.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.
User avatar
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Posts: 2892
Joined: 24 Feb 05, 10:58

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by Coxwell »

Dunn wrote: 18 Sep 20, 08:35 Oui on tire pas sur l'ambulance mais il faut quand même dire que outre les arguments de lavieenbluray, c'est quand même la première fois en 1 siècle que le cinéma a du retard par rapport à ce que l'on peut avoir à la maison ( ecran 4k, confort,son, disponibilité des films etc)...tout ça n'aide pas en plus avec le covid.
Je me souviens d'une avp avec Deladonchamp qui présentait photo de famille en insistant d'aller le voir en salle d'en parler autour de vous etc...car il a dit que le pire ennemi du cinéma c'est Netflix ( maintenant pas que...).
Je n’ai pas le temps d’épiloguer sur les erreurs ou imprécisions énoncées dans l’un de tes messages précédents, mais ce que tu entends comme amélioration technique sur les supports de diffusion en dehors de la salle ne sont en réalité que des émulations pour faire vendre un catalogue de produits. Atmos (qui est un ersatz en réalité dans le HC par rapport au vrai atmos pro), canaux, compressions etc. Le monde professionnel est bien meilleur pour bien des raisons, et je passe bien entendu sur les capacités de chacun de reproduire correctement ce que tu entends par « vision du réalisateur ». C’est bien plus proche au cinéma que ce qu’il y a chez soi, pour la simple et bonne raison qu’il y a une standardisation et normalisation bien supérieure dans le monde professionnel de la salle. Entre les fluidificateurs, les wide gamut des écrans TV, les smartphones, PC mal calibrés... comment parler d’une amélioration de « l’expérience du réalisateur » ? C’est même la raison pour laquelle il y a désormais une volonté de standardiser (filmmaker mode).
Et je n’ai pas mentionné l’expérience collective dans le noir, avec un grand écran. Le fameux « bigger than life » Scorsesien.
User avatar
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Posts: 2892
Joined: 24 Feb 05, 10:58

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by Coxwell »

Flol wrote: 18 Sep 20, 12:21
cinephage wrote: 18 Sep 20, 10:56 C'est une tendance de fond, cet individualisme, le contact avec autrui nous insupporte de plus en plus. On ne veut plus saluer des inconnus dans la rue, on ne discute plus avec son voisin dans le métro, ou au comptoir d'un café. Ce sont des attitudes et des comportements que je vois beaucoup dans le cinéma français de patrimoine, où les notions de groupe et de collectif étaient essentielles. Mais ce sont des choses qui ne se rencontrent pas aujourd'hui : un inconnu nous accoste ? On a peur ou on se méfie. Se faire inviter à danser pendant un bal ou une soirée ? Mais plus personne ne fait ça, voyons...
C'était déjà le cas dans le monde pré-COVID, mais c'est encore pire dans le monde d'aujourd'hui.
Les gens se regardent encore moins qu'avant, se croisent encore moins qu'avant, se rencontrent encore moins qu'avant.
Jack Griffin wrote: 18 Sep 20, 11:55
"La france a peur"...J'hallucine quand je lis ça
Moi aussi j'avoue. Je ne sais pas de quel centre-ville on parle là, mais ça a l'air de ressembler au New York de Death Wish III.

Sinon, à vous lire j'ai l'impression que c'est acté, ça y est, les salles de cinéma vont toutes fermer.
Et si on attendait encore un peu, qu'on prenne un peu de recul qu'on voie comment les choses vont évoluer ? Parce que je reste persuadé que le cinéma en salles n'est malgré tout pas prêt de mourir.
Non, mais elle risque de muter en activité de niche, perdre son aspect grand spectacle populaire, attirer essentiellement certains convaincus d’avant l’heure, se mêlant aux amoureux du théâtre et des concerts de ´ musique classique
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7342
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by Dunn »

Peut être après tout dépend des salles ( imax notamment mais il y en a très peu et c'est cher) mais tu ne m'enléveras pas l'idée que l'on peut désormais avoir mieux techniquement chez soit qu'au cinéma...il est loin le temps de la vhs et des écrans tubes.
Autour de moi certains sont très bien équipé en matériel et même si ils leur arrivent d'aller au cinéma c'est uniquement pour l'ambiance plutôt que la technologie où ils sont souvent déçu.
Dernièrement je suis allé chez un ami qui a un télé 4k Sony de 230 cm!!
Il m'a montré blade runner en 4k donc et j'ai été bluffé par l'image.
Puis en le renvoyant au cinéma c'est la douche froide : pas assez de contraste et surtout de lumière ...et du 2k.
LeRationaliste
Assistant(e) machine à café
Posts: 179
Joined: 18 Jul 17, 22:08

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by LeRationaliste »

Coxwell wrote: 18 Sep 20, 12:01
LeRationaliste wrote: 17 Sep 20, 20:54 Quel malheur, si seulement il existait des écrans de salon OLED en voie de démocratisation et plus performant que les grands écrans.

L.R
Ça reste un écran de TV, petit et jamais avec le côté « chapelle » dédiée au cinéma, l’écrin et tout ce qui va avec. Quant à la technique les salles IMAX laser n’ont pas grand chose à envier à des écrans OLED, la taille en sus (le contraste séquentiel de ces salles, bien calibrées) est largement suffisant pour une superbe expérience visuelle.
Et je ne parle pas du son, qui ne sera jamais à la hauteur chez soi (acoustique, dimension, dynamique, largeur de scène) que dans un grand volume de salle.
J'ai lu aussi les deux messages suivants, je veux bien qu'on enjolive tout ça avec des considérations techniques et que baisser la quantité serait une des solutions pour la qualité. Mais ton utilisation du mot "chapelle" est très intéressant et surtout révélateur de l'attitude que certaines personnes ont vis-à-vis du cinéma. Et que ces considérations techniques n'ont plus de valeur d'argument en faveur de la salle par rapport au salon, déjà qu'il n'en avait plus des masses à part éventuellement le son. Et encore*.

Vous êtes plusieurs à vous plaindre de la fin des grandes salles fréquentées par du monde. De ces temples, de ces grandes salles, de l'expérience collective. Pour commencer, je me demande où est l'intérêt de cette expérience collective si au fond de soi, on souhaiterait que les gens allient voir certains types de film et pas d'autres. Sans parler de trouver agréable que des gens fassent des bruits pendant la séance (avec ou sans leur bouche). Ensuite, pour revenir sur l'aspect "sacré", c'est évident qu'on entre dans le domaine du cinéma comme on entre en religion. Lieux de rencontre, saintes écritures (pas obligées d'être un livre particulier), tragédies, grandes figures, etc. Vous savez de quel genre de domaine ce genre attitude est issue ? D'un centre d'intérêt pas aussi noble qu'on voudrait le faire croire.
Je le soupçonnais depuis quelques temps, aujourd'hui, ce genre de propos (et les dernières déclarations) est un aveu : à l'instar de la chanson populaire (américaine), le cinéma est finalement resté un média intrinsèquement, volontairement et éternellement médiocre. Le rapport avec les discussions techniques ? Très simple : un habillage pour enjoliver tout ça. Les créateurs eux-même en avaient conscience dans les années 50. Mais c'était avant que quelques critiques français, passionnés, ne leur mettent le nez dans leur objet de désir et que ça ne monte à la tête de ces mêmes créateurs. Comme un immense malentendu qui dure depuis environ soixante-dix ans, comme d'autres malentendus sur certaines œuvres déchirées entre admirateurs qui revendiquent de les avoir mieux comprises que d'autres. Et si le cinéma avait pu résister à la télévision à une époque, ça ne pouvait pas durer, tout simplement.

Un détail sur le cinéma, la salle : cette déification n'aurait de sens que si son inventeur, Louis Lumière, construisait ses films surtout pour ce genre d'endroits. La simple existence de réclames pour produits qu'il montrait à domicile aurait du remettre tout ça en question depuis fort longtemps, non ? Qu'on veuille défendre un mythe est une chose. Greffer un discours incohérent avec cette mythologie en est une autre. Et puis je ne parle même pas de l'avenir de niche : ça engendre plus l'entre-soi que le partage sincère, voir un comportement digne d'une secte. Et moi aussi, j'aimerais bien que l'avenir me donne tort sur ce point.

L.R

* A moins d'avoir l'oreille absolue, une barre de son suffit largement. Surtout qu'avec un home cinema on peut régler le son soi-même. Il suffit de se renseigner, d'apprendre. Cela évitera les maux de têtes à cause d'un volume sonore trop élevé. Avoir des yeux ou des oreilles super-développées peut aussi être un handicap car 90% de ce qu'on aimait auparavant est alors rangée au tiroir des "erreurs de jeunesse". Tiroir qui se transforme en armoire, en garage puis un hangar de la taille de dix terrains olympiques.
Last edited by LeRationaliste on 18 Sep 20, 13:57, edited 1 time in total.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 45100
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by Flol »

Coxwell wrote: 18 Sep 20, 13:13 Non, mais elle risque de muter en activité de niche, perdre son aspect grand spectacle populaire, attirer essentiellement certains convaincus d’avant l’heure, se mêlant aux amoureux du théâtre et des concerts de ´ musique classique
Et ça rejoindrait donc ce que disait Paul Schrader : le cinéma, c'est la musique classique de demain.
User avatar
la_vie_en_blueray
Régisseur
Posts: 3447
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: News sur les films annoncés - Les Etats-Unis

Post by la_vie_en_blueray »

Dunn wrote: 18 Sep 20, 13:45 Peut être après tout dépend des salles ( imax notamment mais il y en a très peu et c'est cher) mais tu ne m'enléveras pas l'idée que l'on peut désormais avoir mieux techniquement chez soit qu'au cinéma...il est loin le temps de la vhs et des écrans tubes.
C'est pas le problème du mieux que du "bien assez", comme le mp3 a tué le CD parce que c'était bien assez pour le plus grand public, comme la SVOD tuera le cinema parce que c'est bien assez et que les défauts sont moindres que les avantages pour le grand public.

Tout est une question de choix, comme mon pseudo l'implique j'ai fait le choix du BR, parce que c'est bien assez pour moi par rapport au cinema (et meme a l'UHD), on ne peut pas esperer que j'achete autant de BR si j'avais un budget cinema consequent, non plus.