Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis - 1988)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis - 1988)

Post by Max Schreck »

J'en connais la VF par coeur et je le découvrais pour la première fois en VO. On y gagne pas mal de jeux de mots, mais j'avoue que l'expressivité de Luq Hamet me manquait un peu, donc je conserve mes faveurs au doublage. Quant au film, c'est juste une merveille de plus, un magnifique hommage sans cynisme à un certain âge d'or du cinéma circa 1940, celui des Silly symphonies, des Looney tunes et du film noir. Alan Silvestri compose un mélange franchement génial de ces différentes ambiances.
Roger Rabbit est un personnage tout simplement génial et l'amateur se régalera en repérant l'infinité de clins d'oeil à l'univers du cartoon. Comme à son habitude, Zemeckis prend bien garde à ce que sa caméra ne soit jamais l'esclave des effets, alors que son film en est bourré comme c'est pas permis, et je ne parle pas que des incrustrations de toons. Sa mise en scène est quasiment invisible et comporte pourtant des plans d'une incroyable complexité. Sur le strict plan de l'animation, on est tout simplement là devant un chef-d'oeuvre, réalisé avec un soin qui fait presque peur. Pas un seul poil qui ne soit en mouvement, c'est fluide, c'est superbe.
Quel talent !
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Helward
rat d'auteur
Posts: 5566
Joined: 17 Aug 06, 10:25
Location: Rech. Optimum désesp.

Post by Helward »

Max Schreck wrote:Who framed Roger Rabbit (Qui veut la bite de Roger Rappeau), Bob Zemeckis, 1989
Il y a une contrepèterie là, non...?
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9433
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Post by Joshua Baskin »

Max Schreck wrote:Who framed Roger Rabbit (Qui veut la bite de Roger Rappeau), Bob Zemeckis, 1989
J'en connais la VF par coeur et je le découvrais pour la première fois en VO. On y gagne pas mal de jeux de mots, mais j'avoue que l'expressivité de Luq Hamet me manquait un peu, donc je conserve mes faveurs au doublage.
Effectivement.
En le voyant en DVD j'ai enclenché la V.O. mais vite remis la V.F. tant je connais le film par coeur et que ca me "choquait" de ne pas entendre mes répliques telles que je les connais depuis toujours.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49068
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Post by Boubakar »

Helward wrote:
Max Schreck wrote:Who framed Roger Rabbit (Qui veut la bite de Roger Rappeau), Bob Zemeckis, 1989
Il y a une contrepèterie là, non...?
C'est le nom de sa "version" X :lol:
bruce randylan
Mogul
Posts: 11509
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Post by bruce randylan »

Qui a d'ailleurs gagné le procès que lui avait fait les producteurs du film :shock: :lol:
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
frédéric
1st Degree
Posts: 13048
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987)

Post by frédéric »

A Los Angeles à la fin des années 40, un détective privé fait équipe avec un lapin toon pour le disculper du meurtre dont il est accusé.

Un film qui a fait date, premier film où des humains et des personnages animés se côtoyaient durant toute la durée du métrage, avec une intrigue rendant hommage aux films noirs des années 40 et une technique très réussie à l'époque. Plus de 20 ans après sa sortie, le film garde vaut toujours le coup l'ayant revu récemment, pas mal de clins d'oeil aux dessins animés Warner (la balade dans Toon VIlle est toujours un grand moment), une musique dynamique d'Alan Silvestri, une intro devenue légendaire et Christopher Lloyd dans un nouveau personnage déjanté. Bref, un pur régal pas égalé depuis dans le domaine, LES LOONEY TUNES PASSENT A L'ACTION est sympa, mais ne vaut pas le film et je ne parle pas du très moyen SPACE JAM.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
Sergius Karamzin II
Tati Danielle
Posts: 1242
Joined: 10 May 06, 17:43

Re: Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987)

Post by Sergius Karamzin II »

"Mary Poppins" ou "Peter et Elliott le dragon" fonctionnaient déjà suivant le même principe;
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987

Post by Le prisonnier »

Le tour de force est surtout d'avoir réussi à réunir dans un même film des personnages de dessins animés venant de studios différents !
Daffy Duck et Donald s'affrontant lors d'un duo de piano est une scène mémorable ! "C'est la dernière fois que je travaille avec quelqu'un qui a un défaut d'élocution" :lol:
frédéric
1st Degree
Posts: 13048
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987

Post by frédéric »

Le prisonnier wrote:Le tour de force est surtout d'avoir réussi à réunir dans un même film des personnages de dessins animés venant de studios différents !
Daffy Duck et Donald s'affrontant lors d'un duo de piano est une scène mémorable ! "C'est la dernière fois que je travaille avec quelqu'un qui a un défaut d'élocution" :lol:
Picoti, picota, picoti, picota :mrgreen: .
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
frédéric
1st Degree
Posts: 13048
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987

Post by frédéric »

Sergius Karamzin II wrote:"Mary Poppins" ou "Peter et Elliott le dragon" fonctionnaient déjà suivant le même principe;
Oui, mais pas sur toute la durée et PETER ET ELLIOTT LE DRAGON, y'avait qu'un personnage animé.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22403
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987

Post by cinephage »

Sergius Karamzin II wrote:"Mary Poppins" ou "Peter et Elliott le dragon" fonctionnaient déjà suivant le même principe;
A sa sortie le film a vanté l'aspect révolutionnaire de la 3D de ses personnages animés, qui, contrairement aux films Disney que tu évoques, étaient ici en volume.

Pour ma part, j'adore ce film de Zemeckis, réalisateur qui a toujours adoré enchanter ses films d'effets incorporant l'irréel au réel. Par ailleurs, en inconditionnel de la mise en scène par l'accessoire, Zemeckis s'offre ici quelques très beaux morceaux, comme les balles de revolver mexicaines ou les petites chaussures dont la mise à mort fend le coeur.

Jessica Rabbit reste d'ailleurs une grande référence en matière de personnages féminin animé. Un film essentiel dans la filmographie de ce cinéaste que je compte parmi les grands.
Derniers visionnages...
ImageImageImageImageImage
frédéric
1st Degree
Posts: 13048
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987

Post by frédéric »

cinephage wrote:
Sergius Karamzin II wrote:"Mary Poppins" ou "Peter et Elliott le dragon" fonctionnaient déjà suivant le même principe;
A sa sortie le film a vanté l'aspect révolutionnaire de la 3D de ses personnages animés, qui, contrairement aux films Disney que tu évoques, étaient ici en volume.

Pour ma part, j'adore ce film de Zemeckis, réalisateur qui a toujours adoré enchanter ses films d'effets incorporant l'irréel au réel. Par ailleurs, en inconditionnel de la mise en scène par l'accessoire, Zemeckis s'offre ici quelques très beaux morceaux, comme les balles de revolver mexicaines ou les petites chaussures dont la mise à mort fend le coeur.

Jessica Rabbit reste d'ailleurs une grande référence en matière de personnages féminin animé. Un film essentiel dans la filmographie de ce cinéaste que je compte parmi les grands.
+1 et dont j'attends avec beaucoup d'impatience son CHRISTMAS CAROL à la fin 2009.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15192
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987)

Post by Watkinssien »

Originale, ébouriffante, cette oeuvre singulière de Zemeckis est un festival ininterrompu de virtuosité technique et poétique.

Hommage au cinéma de genre et au support de l'animation, ce film culte, irrévérencieux et drôle est doté d'un rythme impressionnant !

Et Jessica Rabbit rules !
Image

Mother, I miss you :(
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4615
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987

Post by angel with dirty face »

Watkinssien wrote:irrévérencieux
Pourquoi?
Sergius Karamzin II
Tati Danielle
Posts: 1242
Joined: 10 May 06, 17:43

Re: Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (Robert Zemeckis-1987)

Post by Sergius Karamzin II »

Je n'ai jamais pu aller jusqu'au bout du film qui m'ennuie prodigieusement.