La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Jordan White »

Image


Après trois mois de mariage, Regina Lambert quitte Charlie, séducteur désinvolte au passé trouble, épousé sur un coup de tête, et dont elle ne sait pas grand chose. Mais, à son retour de Martinique, la belle jeune femme découvre que ce dernier a été assassiné et que son appartement a été dévasté. Quant au compte en banque du couple, il est à sec. Regina, qui n'a rien de la veuve éplorée, est très choquée, d'autant que trois anciens complices de Charlie viennent lui réclamer une malette pleine de diamants.

N'en connaissant absolument rien et l'ayant trouvé en occaz' pour quelques euros, je m'étais dit qu'il n'y avait aucune raison que je ne lui donne pas sa chance. J'ai bien fait. J'ai été emporté dès les premières secondes et n'ai pas décroché une seconde jusqu'à la fin. J'ai trouvé le film jubilatoire, sexy, drôle, élégant. J'ai aimé le fait que Paris soit un personnage à part entière. Je regrette un peu que la photo soit par moments trop grisâtre, mais je n'ai rien à reprocher au scénario, à la mise en scène, au jeu des acteurs. C'est franchement la première fois que je suis convaincu par un rôle de Thandie Newton que je trouvais jusqu'à présent ni mauvaise ni excellente, mais toujours en deça de mes attentes. Peut-être les rôles n'étaient pas assez fournis, toujours est-il que je restais toujours sur ma faim. Là j'ai été envoûté par sa beauté, par son accent aussi. Par son implication dans le film. De Châtelet à Porte de Clignancourt, la caméra se faufile entre les avenues avec un lieu commun, l'hôtel Langlois filmé sous tous les angles ou presque. Le final sur déroule sur le Pont des Arts. La cinégénie de la capitale se retrouve ici, son histoire culturelle également, aussi bien au niveau de la chanson avec les apparitions d'Anna Karina (qui a pris un coup de vieux tout de même, ici dans les bras d'un Philippe Katerine adorateur) et Charles Aznavour à deux moments. On voit aussi un court plan rappelant celui de Jules et Jim, moment que l'on retrouvera dans une chanson interprétée par le groupe Sixpence None The Richer en 1998. On peut aussi voir des affiches de films de la Nouvelle Vague, et le film par son traitement ludique rappelle aussi le pop art, ainsi que les ready made de Duchamp (une cabine de téléphone anglaise) par son utilisation des choses qui paraissent banales élevées au rang d'oeuvre d'art.

A la fois accessible et sophistiqué, La vérité sur Charlie évoque les faux semblants, sous la forme d'une course-poursuite grandeur nature dans les ruelles d'un Paris illuminé par sa Tour Eiffel et ses petits bistros du dix huitième, deux univers différents viennent se pointer autour d'un récital d'accordéon, les paroles les plus fines aux chansons les plus truculentes rappelant celles de Zizi Jeanmmaire. On peut même voir autour d'un plan tourné dans la rue des Rosiers, le visage furtivement filmé d'Agnès Varda auteure de Les Glaneurs et la Glaneuse entre autres. Il y a une vraie jubilation à filmer le Paris populaire et le Paris des hôtels de standing où les affaires se font entre deux portes, où les diamants sont planqués dans un sac qui ressemble à ceux vendus dans les boutiques Louis Vuitton, où Thandie Newton dégage un parfum de douce provocation et de pudeur en buvant un verre de vin rouge d'un grand cru. Mélange de genres, de tonalités, de personnages, que l'on retrouve au niveau du casting hétéroclite, de la bande originale du film qui oscille entre Raï, tango et rock. Le format vidéo lui même change, la pellicule étant mixée à de la HD. Joshua n'est pas celui que l'on croit, qui est vraiment ce personnage mystérieux qui se dit agent secret associé à la Défense ? Qui sont les trois parteneraires de Charlie, ce fantôme que l'on ne voit qu'au début dans le train avant son exécution ? La mécanique s'emballe franchement dès les dix premières minutes après la découverte de l'appartement saccagé de Reggina, et l'inspectrice incarnée par Christine Boisson(toujours aussi attirante à quarante ans passés, et toujours aussi incroyable après la Mécanique des femmes) ajoute un côté torride à une intrigue qui ne manque déjà pas piquant. Le regard qu'elle échange avec Reggina est très troublant. Le film se permet même un petit virage du côté de De Palma avec la scène de la voiture à la sortie du cabaret.

Jusqu'au bout du suspens, les surprises se succèdent, à un rythme trépidant. Un film que les acteurs ont pris du plaisir à faire manifestement. J'ai adoré d'un bout à l'autre. Je ne sais absolument pas ce que vaut l'original Charade, mais je pense que le film se suffit à lui-même par son efficacité et sa virtuosité. Le DVD ne nous en dévoile cependant pas davantage. Aucun bonus, pas même une bande-annonce. Le vide pour un film qui méritait bien mieux. Image excellente, très contrastée, très fine en 2.35:1 Scope respecté 16/9. La piste VOSTF 5.1 est extrêmement discrète mais pas decevante.
Last edited by Jordan White on 21 Jul 08, 05:33, edited 1 time in total.
Image

Je vote pour Victoria Romanova
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Lord Henry »

Allez, parce que l'on ne s'en lasse pas:

Image
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by mannhunter »

Pas trop aimé ce remake pour ma part,le style de Demme tournant à vide et les acteurs ne sauvant pas vraiment l'affaire (même si la craquante Thandie Newton s'en sort bien)
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by AtCloseRange »

Parfois Mark Walhberg, il fait des films pourris quand même... J'avais d'ailleurs complètement oublié que c'était lui le héros de l'histoire.
Heureusement que Demme s'est repris depuis avec The Manchurian Candidate.
Image
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Colqhoun »

Je l'avais regardé uniquement pour Demme à la réal... je le regrette encore. Une horreur, d'un bout à l'autre.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49088
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Boubakar »

Le seule intérêt du film reste dans la version Z1, où est aussi présent une très bonne copie du film original, Charade.
Sinon, à part ça, c'est nul.
Sergius Karamzin II
Tati Danielle
Posts: 1242
Joined: 10 May 06, 17:43

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Sergius Karamzin II »

AtCloseRange wrote:Parfois Mark Walhberg, il fait des films pourris quand même... J'avais d'ailleurs complètement oublié que c'était lui le héros de l'histoire.
Heureusement que Demme s'est repris depuis avec The Manchurian Candidate.
Très très très mauvais film (à mes yeux). Il faut dire que l'original est un chef d'oeuvre insurpassable.
frédéric
1st Degree
Posts: 13054
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by frédéric »

Sergius Karamzin II wrote:
AtCloseRange wrote:Parfois Mark Walhberg, il fait des films pourris quand même... J'avais d'ailleurs complètement oublié que c'était lui le héros de l'histoire.
Heureusement que Demme s'est repris depuis avec The Manchurian Candidate.
Très très très mauvais film (à mes yeux). Il faut dire que l'original est un chef d'oeuvre insurpassable.

Idem pour THE MANCHURIAN CANDIDATE, j'ai accroché très moyennement à ce remake.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by AtCloseRange »

Sergius Karamzin II wrote:
AtCloseRange wrote:Parfois Mark Walhberg, il fait des films pourris quand même... J'avais d'ailleurs complètement oublié que c'était lui le héros de l'histoire.
Heureusement que Demme s'est repris depuis avec The Manchurian Candidate.
Très très très mauvais film (à mes yeux). Il faut dire que l'original est un chef d'oeuvre insurpassable.
Je pense l'inverse.
Jamais accroché à l'original.
Les scènes de conditionnement m'ont toujours fait plus rire qu'autre chose.
Image
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12237
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Jack Griffin »

Film conspué mais que j'apprécie par son enthousiasme et sa fraicheur. Paris est filmé de façon un peu irréel et anachronique, encore coincé dans le cinéma de la nouvelle vague ..
Je n'avais pas trouvé l'original aussi emballant que ça (pas fan de Donen) mais les deux films n'ont pas granc chose à voir
Vazymollo
Charly Oleg
Posts: 30657
Joined: 13 Apr 03, 12:55
Last.fm
Location: à Sion

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Vazymollo »

Lord Henry wrote:
AtCloseRange wrote: Jamais accroché à l'original.
Les scènes de conditionnement m'ont toujours fait plus rire qu'autre chose.
Cela fait bien longtemps que je ne l'ai vu, mais je me demande néanmoins à quelles "scènes de conditionnement" peux-tu bien faire référence?
Il pense peut-être au film d'Elie Chouraqui.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Il y a des scènes de conditionnement plutôt rigolotes :
Image
Edit: zut le message de Lord Henry a disparu !... Déjà que ma vanne est nulle :o
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Lord Henry »

Elle n'est pas nulle. C'est moi qui ai compris, mais un peu tard, qu'il parlait d' Un Crime Dans La Tête, et non pas de Charade.
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by AtCloseRange »

Lord Henry wrote:Elle n'est pas nulle. C'est moi qui ai compris, mais un peu tard, qu'il parlait d' Un Crime Dans La Tête, et non pas de Charade.
Je crois en effet que le post de Sergius concernait Un Crime dans La Tête.
Bizarre d'ailleurs que Demme avec son passé d'auteur se soit vu 2 fois de suite associé à un remake. Il y a eu un vrai changement de trajectoire à partir du Silence des Agneaux (que j'adore) mais la fantaisie lui allait vraiment bien (j'aime beaucoup Veuve mais Pas Trop et Dangereuse sous Tous Rapports).
Image
Sergius Karamzin II
Tati Danielle
Posts: 1242
Joined: 10 May 06, 17:43

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Sergius Karamzin II »

AtCloseRange wrote:
Lord Henry wrote:Elle n'est pas nulle. C'est moi qui ai compris, mais un peu tard, qu'il parlait d' Un Crime Dans La Tête, et non pas de Charade.
Je crois en effet que le post de Sergius concernait Un Crime dans La Tête.
Bizarre d'ailleurs que Demme avec son passé d'auteur se soit vu 2 fois de suite associé à un remake. Il y a eu un vrai changement de trajectoire à partir du Silence des Agneaux (que j'adore) mais la fantaisie lui allait vraiment bien (j'aime beaucoup Veuve mais Pas Trop et Dangereuse sous Tous Rapports).
Pour le conditionnement, tu évoques la scène avec les vieilles dames?
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49088
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: La vérité sur Charlie (Jonathan Demme, 2003)

Post by Boubakar »

AtCloseRange wrote:Bizarre d'ailleurs que Demme avec son passé d'auteur se soit vu 2 fois de suite associé à un remake. Il y a eu un vrai changement de trajectoire à partir du Silence des Agneaux (que j'adore) mais la fantaisie lui allait vraiment bien (j'aime beaucoup Veuve mais Pas Trop et Dangereuse sous Tous Rapports).
Il est même parti dans le documentaire.