Nos Meilleures Années (Marco Tullio Giordana - 2003)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Bob Harris

Nos Meilleures Années (Marco Tullio Giordana - 2003)

Post by Bob Harris »

Qui va avoir le courage de se taper ce trèèèèèèès long film de 5h30 divisé en deux parties? :lol:

Les critiques ont l'air excellentes, donc j'essaierai de faire un effort ce week-end... :wink:
David Locke
Electro
Posts: 805
Joined: 14 Apr 03, 12:29
Location: La Ville Lumière

Post by David Locke »

Ayant vraiment bien aimé Les Cent Pas, précédent film de Marco Tullio Giordana, également avec Enrico Lo Cascio (une vraie découverte), je vais foncer voir celui-ci. :D

En espérant que le succès commercial sera au rendez-vous cette fois-ci, malgré la forte tendance des français (le public et surtout la critique) à snober le cinéma italien contemporain... :(

EDIT : à l'exception du petit film sicilien Respiro...
"There is Paramount Paris and Metro Paris, and of course the real Paris. Paramount's is the most Parisian of all."
Mon top 20
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10637
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Post by -Kaonashi Yupa- »

David Locke wrote:Ayant vraiment bien aimé Les Cent Pas, précédent film de Marco Tullio Giordana, également avec Enrico Lo Cascio (une vraie découverte), je vais foncer voir celui-ci. :D

En espérant que le succès commercial sera au rendez-vous cette fois-ci, malgré la forte tendance des français (le public et surtout la critique) à snober le cinéma italien contemporain... :(

EDIT : à l'exception du petit film sicilien Respiro...
Tu as aimé des films comme Juste un baiser et Le Sourire de ma mère ?
Le premier n'était pas toujours réussi, mais restait un bon film.
Le second éttait vraiment très très bon.
Bob Harris

Post by Bob Harris »

-Kaonashi Yota- wrote:Tu as aimé des films comme Juste un baiser et Le Sourire de ma mère ?
Le premier n'était pas toujours réussi, mais restait un bon film.
Le second était vraiment très très bon.
Je n'ai pas du tout accroché à "Juste un baiser" que j'ai trouvé bourré de clichés faciles, sans oublier une certaine prétention dans la mise en scène. (seule la beauté de Martina Stella m'a tenu en éveil :oops: )

Par contre, "Le Sourire de ma Mère" est absolument magnifique et rentre dans mon Top 20 de l'année dernière. :wink:
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10637
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Post by -Kaonashi Yupa- »

Bill Harford wrote:Je n'ai pas du tout accroché à "Juste un baiser" que j'ai trouvé bourré de clichés faciles, sans oublier une certaine prétention dans la mise en scène. (seule la beauté de Martina Stella m'a tenu en éveil :oops: )
Film absolument pas prétentieux, mais qui essaie de se démarquer de la production italienne moyenne actuelle. Les clichés faciles, je vois pas.
Et Giovanna Mezzogiorno est mille fois plus belle et subtile que la jeune bimbo Martina Stella (poas dégueu quand même).
Margo

Post by Margo »

Vu la première partie cet AM...

Effectivement, les trois heures passent très vite, avec de réelles qualités de scénario et de jeu d'acteur (les deux frangins sont géniaux, et l'un ressemble vraiment à Schwarzy les kilos en moins, c'est troublant). Par contre, je ne comprends pas trop les gorges chaudes de la critique sur le film en lui même (Danièle Heymann au Masque et la Plume qui nous présente ça comme le nouveau Citizen Kane... :lol: ). Tout cela est filmé très platement, avec pas mal de poncifs notamment et, si je suis assez curieux de savoir ce qu'il va se passer dans la seconde partie, le film ne restera en aucun cas dans les annales. :?

A noter, une salle blindée de monde à ma séance :D

Marg'
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Margo wrote:Par contre, je ne comprends pas trop les gorges chaudes de la critique sur le film en lui même (Danièle Heymann au Masque et la Plume qui nous présente ça comme le nouveau Citizen Kane... :lol: ).
En tout cas, il se fait bien descendre par les irréductibles Cahiers... :? :lol:
Margo

Post by Margo »

Vu la seconde partie ce soir. Mêmes remarques que pour le premier opus : un scénario qui tient la route (même si les dérapages Amour Gloire et Beauté se font de plus en plus présents...), d'excellents acteurs mais une réalisation platissime, voire parfois totalement surfaite (ceux qui iront voir le film, je vous conseille les 10 dernières minutes, trop ringos !!!). Bref, intéressant, mais ça peut attendre une diffusion en 4 ou 6 parties sur Arte par exemple...

Je ne comprends toujours pas l'empressement des journalistes à voir un chef d'oeuvre dans ce "petit" film, sympa tout au plus...

:wink:
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Vu la première partie ce soir.

Je rejoins Margo pour la platitude de la mise en scène, mais au moins, on ne tombe pas dans la grandiloquence édifiante que pouvait permettre un sujet aussi ambitieux... La mise en scène reste modeste malgré tout, assumant tout à fait son style "téléfilm" sans que cela devienne indigeste.

En fait, j'ai trouvé le résultat assez inégal. Certaines scènes n'échappent pas à un certain académisme un peu facile, les arrières-plans historiques et politiques sont traités comme des passages obligés, sans réelle audace.

Le plus intéressant réside forcément dans la description des personnages, leur évolution, leur psychologie. C'est surtout à eux qu'on s'attache, ils ne sont jamais définis de façon caricaturale ou stéréotypée, et l'interprétation impeccable permet surtout d'emporter l'adhésion. J'aime beaucoup l'épisode du voyage avec les deux frères et Giorgia, référence sympathique à "Jules et Jim".

Et puis, une saga qui se focalise à ce point sur la sensation du temps qui passe procure forcément une émotion perceptible. Et même si Marco Tullio Giordana fait preuve d'un remarquable sens du rythme, ce qui évite au film des longueurs malgré sa durée, c'est sûr qu'il n'y a pas de quoi s'extasier comme le font certains critiques....

Seconde partie demain matin.
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9253
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Post by Joshua Baskin »

Bill Harford wrote: Je rejoins Margo pour la platitude de la mise en scène, mais au moins, on ne tombe pas dans la grandiloquence édifiante que pouvait permettre un sujet aussi ambitieux... La mise en scène reste modeste malgré tout, assumant tout à fait son style "téléfilm" sans que cela devienne indigeste.
Mais c'est un telefilm justement ! Il a été diffusé sur une grande chaine italienne.
En tout cas le film semble avoir un succès certain car il a gagné quelques copies en 2e semaine.
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Joshua Baskin wrote: Mais c'est un telefilm justement ! Il a été diffusé sur une grande chaine italienne.
Oui, mais tu auras remarqué qu'il y a certains téléfilms, notamment en France, qui cherchent de plus en plus à ressembler aux productions cinéma. (Napoléon par exemple)

Chez Giordana, le style "téléfilm" est plus assumé, voilà tout. :wink:
Bob Harris

Post by Bob Harris »

Vu la seconde partie.

Comme il est désormais acquis que le spectateur a pu faire connaissance avec les personnages pendant les trois premières heures, Giordana accentue donc de façon beaucoup plus explicite la mélancolie qu'il cherche à faire passer, ceci afin de mieux nous bouleverser.
Du coup, certaines scènes gagnent une certaine force émotionnelle, notamment grâce au personnage de Matteo, fragile et auto-destructeur, et dont la relation avec Mirella est traitée de façon assez subtile.

Malheureusement, au fur et à mesure que le film avance, les procédés scénaristiques dévoilent de plus en plus leurs mécanismes, comme si on se sentait manipulé. L'ampleur du projet commence à dévoiler ses limites. Le réalisateur mise trop sur la sympathie et l'humanité de ses personnages, ce qui n'est pas un défaut en soi, mais qui affaibit un peu la pertinence qu'est censée apporter une réflexion sur le temps qui rattrape fatalement le destin. Il faut maintenant qu'on partage les joies et les souffrances de ces personnages, comme s'il fallait à tout prix s'identifier à eux. On est finalement plus proche du feuilleton (certes de qualité) que du vrai cinéma.

La dernière heure est d'ailleurs la moins convaincante de toute la saga. Les enfants naissent, les enfants grandissent, les enfants finiront par se marier... Tout cela devient bien superficiel, dommage. La conclusion nous dit simplement qu'il ne faut plus voir les tragédies du passé comme des obstacles pour l'avenir. C'est tout de même un peu léger.

Mais dans l'ensemble, on peut dire que tout tient la route, je ne regrette pas d'avoir passé six heures à visionner un téléfilm particulièrement honorable, dont les efforts de retenue et de maîtrise temporelle sont vraiment à saluer. On retiendra surtout une formidable interprétation, en tête Luigi Lo Cascio et Alessio Boni (qui m'a d'ailleurs fait penser à un jeune Terence Stamp, je me demande d'ailleurs si la référence à Pasolini est volontaire, surtout que le réalisateur avait signé un documentaire sur lui) .

Bref, ça fait tout de même plaisir de voir un bon feuilleton au cinéma. Ca a finalement son charme particulier. J'essaie d'imaginer "24 heures chrono" au cinéma avec des épisodes de 3 ou 4 heures et on ne verrait vraiment pas le temps passer. Les grandes sagas télévisuels obéissent à un rythme beaucoup plus resserré que la plupart des vrais films, ce qui donne une impression constante de fraîcheur et de dynamisme.
Jake Scully
Producteur
Posts: 9994
Joined: 29 May 03, 18:01

Post by Jake Scully »

Pas entendu parler de ce film-là.

Mais lol: je croyais que vous alliez parler du film avec Redford et c't'affreuse au long nez qui sait pas chanter, là... j'sais plus son nom... :lol:
Bob Harris

Post by Bob Harris »

The Rider wrote:Pas entendu parler de ce film-là.
Je croyais que vous alliez parler du film avec Redford et c't'affreuse qui sait pas chanter, là... j'sais plus son nom...
"Nos plus belles années" de Sydney Pollack... :wink:
Jake Scully
Producteur
Posts: 9994
Joined: 29 May 03, 18:01

Post by Jake Scully »

Bill Harford wrote:"Nos plus belles années" de Sydney Pollack... :wink:
Ah oui, exact. hum... :oops: Désolé je :arrow: