Wolfman (Joe Johnston - 2010)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16922
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by Profondo Rosso »

Compte tenu des soucis de production une belle réussite. Ambiance gothique particulièrement réussie (Campagne brumeuse et menaçante, demeure victorienne imposante, villageois superstitieux et aspect psychologiques troubles, rien ne manque) Benicio Del Toro à la présence bestiale fragile et torturée est parfait (il était né pour le rôle) et superbe idée que cette relation malsaine avec son père (ça m'a rappelé
Spoiler (cliquez pour afficher)
le Hulk de Ang Lee
en bien :mrgreen: ) remarquablement joué par Anthony Hopkins qui se fait pardonner sa prestation sous coke dans le Dracula de Coppola. Seul souci un montage trop abrupt qui accumule les enchaînements de scènes pas toujours logique, ne laisse pas assez respirer le récit du coup la relation entre Emily Blunt et Del Toro n'est pas tout à fait aussi émouvante qu'elle aurait dû malgré une belle scène finale entre les deux. on attend le director's cut la bave au lèvre mais en l'état c'est vraiment bon. 4/6
chrislou
Doublure lumière
Posts: 492
Joined: 13 Feb 05, 01:07
Location: le manche de ma télécaster !

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by chrislou »

Encore une déception pour moi, à part une belle ambiance gothique respectant plus ou moins le film original, le film ne décolle presque jamais et ne révèle que peu de tension, c'est un peu plat, prestations sans charisme pour Hopkins et Del Toro qui sont habituellement des acteurs à la présence énorme, seul Hugo Weaving tire son épingle du jeu.
Et le final, point culminant du film, n'est pas à la hauteur au niveau interprétation des personnages.
Mais bon ! je ne veux pas être trop négatif quand même, visuellement çà reste très fort, merci Rick Baker pour ce beau travail.
Welcome to 'Rick's' Café américain.
frédéric
1st Degree
Posts: 13278
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by frédéric »

17 Minutes supplémentaires annoncées pour le blu-ray.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
frédéric
1st Degree
Posts: 13278
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by frédéric »

chrislou wrote: seul Hugo Weaving tire son épingle du jeu.
Spoiler (cliquez pour afficher)
J'ai bien aimé le clin d'oeil à Jack L'Eventreur.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by Jericho »

frédéric wrote:17 Minutes supplémentaires annoncées pour le blu-ray.
Ca commence un peu à saouler d'avoir des versions tronquées ou non abouties au cinéma...
Image
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22696
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by cinephage »

Jericho wrote:
frédéric wrote:17 Minutes supplémentaires annoncées pour le blu-ray.
Ca commence un peu à saouler d'avoir des versions tronquées ou non abouties au cinéma...
Tu prends le problème à l'envers : les coupures au montage pour obtenir une durée acceptable sont une réalité du cinéma, à laquelle les réalisateurs ont dû se soumettre depuis longtemps. Les éditions vidéo ne font que leur permettre de rendre visible leur vision du film (même s'il s'agit aussi, parfois, d'un simple argument commercial).
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by Jericho »

Euh non, je prends pas le problème à l'envers à partir du moment où on soumet le réalisateur à faire ça pour obtenir un film soit disant rythmé !

Le film dure un peu plus d'1h30 dans sa version salle, 20 minutes en plus ça fais moins de 2 heures, c'est déjà très acceptable comme durée.
Image
Ben Castellano
Décorateur
Posts: 3689
Joined: 23 Jan 05, 12:07

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by Ben Castellano »

Il en a bien besoin de ces 17 minutes si le film en devient moins haché. J'espère que l'exposition y gagnera en particulier.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22696
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by cinephage »

Jericho wrote:Euh non, je prends pas le problème à l'envers à partir du moment où on soumet le réalisateur à faire ça pour obtenir un film soit disant rythmé !

Le film dure un peu plus d'1h30 dans sa version salle, 20 minutes en plus ça fais moins de 2 heures, c'est déjà très acceptable comme durée.
Mais on soumet TOUS les réalisateurs à "faire ça". Ca fait partie du processus de fabrication d'un film, du métier de réalisateur. Un accord producteur/réalisateur sur le montage, ça n'arrive quasiment jamais, il faut bien que l'un des deux tranche. En France, c'est le réalisateur, aux Etats-Unis, le producteur. Mais il y a forcément réduction de ce qui a été tourné, un bout-à-bout est toujours fort long, et c'est sur ce qu'il faut couper qu'il y a désaccord.
La version longue en dvd, c'est de la récupération commerciale des chutes, du recyclage, en somme. Le spectateur n'y perd pas, puisque c'est en plus. Le film "coupé" en salle, c'est une chose qu'on a toujours eue. C'est la version plus complète qui est une nouvelle tendance.
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
Evènementiel mon Chablis !
Posts: 11482
Joined: 23 Jan 04, 22:36
Location: Dans un fût de chêne

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by »

D'un autre côté, quand on voit que le moindre blockbuster de base fait actuellement pour le moins 2 heures et des brouettes (de grosses brouettes ces dernières années - 2 h 20 pour les plus courts), on peut s'étonner d'un Wolfman de seulement 90 minutes... y compris en salles.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49125
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by Flol »

Un honnête film, plutôt respectueux de l'original, un peu old school dans sa mise en scène (malgré quelques effets accélérés pas toujours du meilleur goût), porté par un Benicio Del Toro qui n'a définitivement pas besoin de maquillage pour être bestial...mais quand il est maquillé, il faut avouer que ça le fait tout de même pas mal (ses attaques sont d'une rare violence, et graphiquement, c'est étonnamment plutôt gore).
Avec une musique d'Elfman (& Co) lorgnant clairement du côté du Dracula de Kilar, impressionnante par moments, mais un peu trop envahissante dans l'ensemble, et une ambiance à la Sleepy Hollow très réussie (j'avais d'ailleurs l'impression que certaines rues et maisons étaient directement issues du film de Burton...pas étonnant de retrouver le nom de Rick Heinrichs au générique final, ce dernier ayant également bosser sur le Burton).

Dommage que l'on ressente trop les coupes au montage (certaines ellipses sont super abruptes), le film aurait gagné à être plus long, notamment pour tout ce qui concerne la relation Lawrence/Gwen.
Donc voilà : un honnête film d'artisan (je n'aime pas trop ce mot, mais je trouve qu'il correspond bien à un mec comme Joe Johnston), valant 10 Van Helsing, et au final assez plaisant.

6.5/10
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by Jericho »

cinephage wrote:
Jericho wrote:Euh non, je prends pas le problème à l'envers à partir du moment où on soumet le réalisateur à faire ça pour obtenir un film soit disant rythmé !

Le film dure un peu plus d'1h30 dans sa version salle, 20 minutes en plus ça fais moins de 2 heures, c'est déjà très acceptable comme durée.
Mais on soumet TOUS les réalisateurs à "faire ça". Ca fait partie du processus de fabrication d'un film, du métier de réalisateur.
Bien sûr mais faut pas confondre concessions et obligations !
Les cinéastes savent s'il y a des trucs trop longs ou des trucs qui ne marchent pas, ils coupent des séquences par eux mêmes, ils ont pas besoin d'être assistés. Alors si en plus, il y a des types derrière leur dos pour faire la même chose, et contre leur gré il en reste plus grand chose.
Image
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by Colqhoun »

Ratatouille wrote:pas étonnant de retrouver le nom de Rick Heinrichs au générique final, ce dernier ayant également bosser sur le Burton
Pas étonnant non plus de retrouver le nom de Andrew Kevin Walker, ce dernier ayant aussi scénarisé le Burton.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4860
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by nobody smith »

Bien aimé également pour ma part. Le projet revient de loin et si il y a dans la version proposée de gros problèmes (la scène d’intro se clôture de manière fort abrupte comme beaucoup d’autres), je suis fort séduit par la chose. Si la mise en scène old shool de Joe Johnston sur hidalgo ne m’avait guère convaincu, j’ai été beaucoup plus enthousiasmé par celle déployée ici. Ces cadrages et choix esthétiques se basent sur des idées simples mais bourrées de charme. Cela dit, j’ai surtout été étonné de la pertinence avec laquelle la thématique du mythe du loup-garou a été abordé. Le film s’interroge intelligemment tout son long sur la frontière entre l’animal et l’homme. Avec ses éléments comme l’intervention de l’inspecteur Abberline (choix qui ne tient pas au simple clin d’œil) et le passage de l’asile, le film débouche sur une certaine richesse thématique autour du sujet. Dommage après que comme souvent chez Johnston, l’ensemble ne relève plus que de l’honnête travail appliqué et n’arrive guère à entretenir d’envol dramaturgique et romanesque. C’est d’ailleurs également le cas à mon goût de la BO d’Elfman qui ne m’a guère marqué (cela dit, j’ai remarqué que ses compositions de ces dernières années sont plus intéressantes hors du film que dans le film). y a plus qu’à attendre la version longue maintenant pour voir si les 20 minutes supplémentaires règleront quelque peu ces soucis.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
reuno
Assistant opérateur
Posts: 2301
Joined: 8 Oct 04, 10:25

Re: Wolfman (Joe Johnston-2010)

Post by reuno »

Jolie surprise... moi qui n'en attendais pas grand chose, on a carrément droit au meilleur film de loup garou depuis un bail (celui de Londres de Landis ?). OK la concurrence n'était pas ardue mais saluons la "performance". Il a le gros défaut, comme à peu près tout le monde l'a déjà cité, de nous apparaitre pour l'instant en version courte. Le récit est trop rapide par moment. Mais l'ambiance est vraiment réussi, l'interprétation de qualité et puis c'est plutôt étonnamment gore pour un film de cette taille.