L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1983)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Johnny Doe
Producteur
Posts: 8897
Joined: 13 May 03, 19:59

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1984)

Post by Johnny Doe »

Alexandre Angel wrote:
Johnny Doe wrote:Je dois dire que le film m'ennuie aussi terriblement. Comme ctoutafetwa je lui trouve un manque d’aspérité, une sensation de quelques chose de lisse et fade (après sa tirade sur le "tout le monde il est gentil et américain" faut pas pousser). Sa durée n'aide pas. A retenter probablement, d'autant que j'aime en général le cinéma de Kaufman (son invasion des profanateurs est même un de mes films fantastique favoris).
Il n'est pas lisse, je pense : il trouve un ton parfaitement équidistant entre épopée et chambrage, exaltation et ironie. Ce qui donne quelque chose d'un peu déstabilisant (c'est ça qui me plaît) parce qu'interdisant toute catharsis, et le tout dans un cadre spectaculaire et très très compétent sur le plan technique.
Très belle description du film, vraiment, et tu met peut-être le doigt sur ce qui m'a gêné : cet absence de catharsis, ce sentiment d'attente créé par le film qui ne donne pas vraiment de satisfaction "facile" au spectateur. Quand j'ai découvert le début dans le bar, j'avais l'impression de m'être trompé de film.

A revoir donc, mais en même temps j'ai tellement un souvenir lénifiant de ce Kaufman que l'idée de retenter la longue expérience ne m'emballe pas vraiment.
- Errm. Do you want to put another meeting in?
- Any point?
- May as well. Errm. And then when nothing comes in, just phone you up and cancel it.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9069
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1984)

Post by Alexandre Angel »

Johnny Doe wrote:A revoir donc, mais en même temps j'ai tellement un souvenir lénifiant de ce Kaufman que l'idée de retenter la longue expérience ne m'emballe pas vraiment.
Kauffman est un intellectuel qui s'exprime avec préciosité. Il canalise cette tendance avec beaucoup de bonheur dans The Right Stuff : il suffit de se laisser porter par un récit qui prend son temps, à la façon d'un livre puisque cette préciosité canalisée confère au film une tonalité littéraire. Du coup, on est jamais dans l'affirmation idéologique, mais dans les chemins de traverses, le contournement, l'allusion, la distanciation. Et puis, il y a des moments très rigolos..
Il faut voir aussi le lointain cousin anglais du film : Le Mur du son, de David Lean
ctoutafetwa
Stagiaire
Posts: 14
Joined: 9 Dec 12, 17:19
Location: Dans la forêt

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1984)

Post by ctoutafetwa »

AtCloseRange wrote:Le gars découvre le ciné américain.... C'est touchant de voir autant de (fausse) naïveté.
Tu as dû passer à côté des "-e" à la fin des participes passés qui émaillent mon premier message ;)

Armaggedon : je l'ai vu, je suis prête à concéder qu'on n'est pas au même niveau de caricature. Ce n'est pas le même genre de film non plus - heureusement.

Je suis surprise qu'on me tombe dessus pour en pas avoir aimé le film : comme Johnny Doe, je l'ai en effet trouvé lénifiant, fade et lisse.
Alexandre Angel wrote:il suffit de se laisser porter par un récit qui prend son temps, à la façon d'un livre puisque cette préciosité canalisée confère au film une tonalité littéraire. Du coup, on est jamais dans l'affirmation idéologique, mais dans les chemins de traverses, le contournement, l'allusion, la distanciation. Et puis, il y a des moments très rigolos..
Mais ça se voit, je suis plutôt d'accord avec ce que tu dis, sauf qu'à force de se laisser porter, ben je me suis profondément ennuyée...
On regarde quoi ce soir ?
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Thaddeus »

Thaddeus wrote:Si vous aussi vous versez votre petite larme à la fin de ce formidable extrait, vous gagnez 10 points sur l'échelle de conformité thaddeusienne :

:cry:

Je m'autoquote en hommage à Sam Shepard, dont on vient d'annoncer la disparition.
Quel film fabuleux que cette Étoffe des Héros, quelle scène, quel acteur et quel personnage !
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14479
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1984)

Post by Demi-Lune »

Moment gravé en moi où, en dialogue avec les astronautes du programme Mercury se regardant sur fond de Debussy, Shepard/Yeager pousse les limites de son engin à la verticale et dépasse l'atmosphère pour voir, l'espace de quelques secondes, l'espace et les étoiles qu'il a toujours convoités.
User avatar
la_vie_en_blueray
Décorateur
Posts: 3586
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by la_vie_en_blueray »

Thaddeus wrote: Je m'autoquote en hommage à Sam Shepard, dont on vient d'annoncer la disparition.
Quel film fabuleux que cette Étoffe des Héros, quelle scène, quel acteur et quel personnage !
Je plussoie. La scene de fin est encore plus charismatique.
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19159
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1984)

Post by gnome »

J'ai failli regarder le film hier sans savoir pour la disparition de Shepard... :| :(
Image
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Thaddeus »

la_vie_en_blueray wrote:Je plussoie. La scene de fin est encore plus charismatique.
Putain mais oui !



Enfin, "charismatique" je ne sais pas, mais combien exaltante, galvanisante !
"For a brief moment, Gordo Cooper became the greatest pilot anyone had ever seen".
User avatar
harry
Je râle donc je suis
Posts: 1593
Joined: 1 Feb 06, 19:26
Location: Sub-espace, en priant tout les jours pour l'arrivee de l'apocalypse Spielbergo-Lucasienne.

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by harry »

Thaddeus wrote:
la_vie_en_blueray wrote:Je plussoie. La scene de fin est encore plus charismatique.
Putain mais oui !



Enfin, "charismatique" je ne sais pas, mais combien exaltante, galvanisante !
"For a brief moment, Gordo Cooper became the greatest pilot anyone had ever seen".
The Right Stuff c'est juste du film "inusable", ca a beau durer 3h, a chaque fois que je le mate j'ai toujours l'impression qu'il dure 2x moins, c'est epique comme rarement, c'est un gros morceau d'americana (mais en meme temps aussi critique), c'est drole, c'est exaltant, c'est grand...

L’enchainement de l'extrait apres le crash de Yeager avec la replique pleine de sens"Is that a man? Yeah, you damn right it is!", le lancement de Cooper avec le "Go Hot dog, Go!" de Grissom(Fred Ward) qui renvoie a sa mission "ratee" et quand on connait son destin funeste, en quelques instants tu passes des frissons aux yeux qui commencent a transiprer.

Bref, tout ca pour dire que c'est un putain de film, et que ca fait chier que Sam Shepard ne soit plus la.
RIP Mr Shepard.
Image
scottspeed
Doublure lumière
Posts: 345
Joined: 15 Dec 10, 01:31

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1984)

Post by scottspeed »

C'est tout simplement mon film préféré, celui que j'ai le plus regardé et dont je ne me lasse jamais (et Paris, Texas est également dans mon top 10).
Sam Shepard sera parti avant Chuck Yeager.
User avatar
la_vie_en_blueray
Décorateur
Posts: 3586
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1984)

Post by la_vie_en_blueray »

Quand je parlais de charisme, je pensais au crash de Yeager, et Sam Shepard qui sort de la fumée, avec son look "real hero is here". En même temps c'est le but recherché, mais ca m'avait marqué.