L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1983)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Post by Watkinssien »

Après la conquête de l'Ouest, c'est à la conquête de l'espace et des hauteurs vertigineuses des ambitions que nous convie ce film remarquable, dense et spectaculaire.

C'est le meilleur film de Kaufman !
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Thaddeus »

Pour les quelques chanceux qui n'ont pas eu le bonheur de découvrir ce film, il repasse sur la chaîne Gulli mardi 6 prochain.

C'est vraiment un très grand film d'aventures humaines, l'un des plus beaux films américains de la décennie 80's pour moi. Et que dire de ce casting quatre étoiles, jusque dans les plus petits rôles (Ed Harris, Sam Shepard, Dennis Quaid, Scott Glenn, Barbara Hershey, Fred Ward, Jeff Goldblum... quel bonheur !), que dire du score fabuleux de Bill Conti !

Les quatres dernières minutes du film :
http://www.youtube.com/watch?v=-jzmFg18fyo

"The greatest pilot anyone had ever seen."

C'est vraiment fabuleux, ce souffle exaltant !
L'image de Gordo/Dennis Quaid, souriant face à la vision du soleil qui l'illumine, et l'enchaînement sur la voix-off (Roger Carel en VF :mrgreen: ) et la musique de Conti, ça me vaut une poussée lacrymale à chaque fois, avec le coeur au bord des lèvres.

Bref, à ne pas rater pour ceux qui ne l'ont pas vu, à (re-re)revoir pour les autres.

Après, il y a l'admirable Coeurs de Resnais sur France 2, soit l'un des plus grands films français de la décennie qui s'achève, mais c'est une autre histoire. Belle soirée ciné-télé, en tout cas.
Last edited by Thaddeus on 2 Jul 15, 16:14, edited 1 time in total.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14477
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Demi-Lune »

Je me joins au concert de louanges : L'Etoffe des héros, un des films américains les plus emblématiques des années 1980, est un film immense, épique, drôle, acerbe, poétique, jamais ennuyeux ni boursouflé, et doté d'un casting époustouflant et inoubliable (Quaid, Harris, Shepard, Glenn, tous semblent jouer le rôle de leur vie). L'aventure humaine de la conquête spatiale méritait un film à sa (dé)mesure : Philip Kaufman l'a fait en 1983. Inégalable. Un scandale qu'il n'ait eu que des Oscars techniques.
Je ne me lasse jamais de revoir les séquences de vol de Chuck Yeager et d'entendre les ultimes mots en voix-off, qui électrisent à chaque fois mes poils.
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Jericho »

Comme la plupart d'entre vous sur ce topic, j'ai également apprécié ce long film sur la conquète spatiale des américains.
Le cinéaste Philip Kaufman se permet même d'apporter quelques touches d'humour sur cette fresque dites "sérieuse". D'ailleurs avec ces situations comiques, il pointe du doigt l'absurdité le contexte politique (la guerre froide).

L'étoffe des héros est un très grand film, pas très académique en fin de compte.
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46001
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Flol »

Stark wrote:Pour les quelques chanceux qui n'ont pas eu le bonheur de découvrir ce film, il repasse sur la chaîne Gulli mardi 6 prochain.
Je crois même qu'il est toujours multi-diffusé sur TCM actuellement.
Moi qui n'ai pas vu ce film depuis environ 20 ans, vos quelques avis me donnent bien envie de le revoir (d'autant plus que je n'en ai maintenant plus aucun souvenir).
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5702
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by NotBillyTheKid »

Vu également il y a 20 ans, et revu plusieurs fois depuis, c'est effectivement un très grand film.
J'ajoute qu'à l'époque, à 16-18 ans, j'avais également adoré, par la suite, le livre de Tom Wolfe (le pape du nouveau journalisme) qui, évidemment, enrichi ensuite les nouvelles visions du film. On connait mieux Yeager et les autres, les ellipses, le contexte, les femmes des pilotes.... C'est un pavé, et pourtant je l'avais alors lu deux fois. Recommandé à tous les amateurs du film.
Last edited by NotBillyTheKid on 4 Oct 09, 22:22, edited 1 time in total.
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
Abronsius
Producteur Exécutif
Posts: 7320
Joined: 23 Oct 04, 12:29
Location: Los Angeles

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Abronsius »

The Right Stuff, si l'on considère son sujet : la conquête spatiale et la course frénétique disputée par les américains devant les avancées soviétiques, a de quoi effrayer. Nous voyons déjà les gros effets spéciaux distribués avec générosité au cours des trois heures à travers lesquelles s'étendrait le film. Or rien de tout cela, c'est d'abord une distribution brillante, pleine de belles gueules : Sam Shepard, Dennis Quaid, Scott Glenn, Ed Harris, Fred Ward... Ce sont ensuite des effets spéciaux, coupés avec des séquences d'actualités, qui sont utilisés à bon escient, coulés dans le récit avec tact et efficacité. Ils prennent leur place dans la narration mais sont au service des personnages qui, tous, ont une réelle autonomie et existence. Enfin les images sont superbes, cadres épiques et dynamiques. De la belle ouvrage.
Le souffle de ces fous aériens traverse le film mais sans gloire ostentatoire. Les avancées techniques n'empêchent pas les risques, la passion et l'inconscience, la bravoure et la folie sont les notions qui habitent les personnages et qui leur donnent une dimension humaine. Il y a quelque chose de l'ordre des aventuriers, des pionniers, de ceux qui sont au contact avec l'inconnu. Des êtres d'exception se réunissant autour d'un café, comme dans Only Angels Have Wings où la frime n'est pas de rigueur.
Beau portrait des épouses, qui tremblent en silence et à qui l'on n'a pas appris à gérer ce stress. Nécessite des pilotes de prendre part au volet communication, les budgets en dépendent, avec les tracas du cirque médiatique et de ses dérives. Rivalité entre les pilotes civils et ceux de l'armée. Séquences des tests de sélection pour devenir astronautes... nous sommes placés au coeur de cette aventure.
Et puis beaucoup d'humour dans le scénario, ma préférence allant au personnage de l'infirmière, véritable mante religieuse, sèche, professionnelle et d'autant plus séduisante... Au final, les trois heures passent bien vite...
ApOk
Assistant(e) machine à café
Posts: 264
Joined: 24 Aug 06, 14:10
Location: In the Land of Rape and Honey

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by ApOk »

Un excellent film(pas revu depuis mon enfance mais une revision va vite s'imposer), qu'il faut compléter avec la toute aussi excellente mini-série From Earth to the Moon(De la Terre à la Lune) qui retrace la suite de cette conquête spatiale avec ces mêmes héros.
Et pour en revenir à la littérature en plus du livre de Tom Wolfe et toujours dans le registre de non-fiction, le bouquin de Norman Mailer : Bivouac sur la Lune.
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4684
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re:

Post by nobody smith »

nobody smith wrote:Vu une fois il y a bien des années par une VHS à l’image ultra crade. Sur le moment, je dois dire que sur le moment, je n’ai pas trop compris toute la réputation du film. J’avais quand même apprécié le spectacle pour sa passionnante reconstitution de l'épopée spatiale et son casting mortel mais le film n’avait pas vraiment réussi à me transporter plus que ça. N’empêche que j’ai bien envi de le revoir pour me refaire une opinion :P
Chose promis, chose due, j’y ai rejeté un œil. Je crois que mon manque d’enthousiasme pour le film provenait, outre de la médiocrité de mon enregistrement, de la première heure du film. Je ne critique pas le contenu de cette première partie qui aura son importance lorsque la description du programme spatiale à proprement parler commencera mais de son illustration balourde (les séquences aériennes sont quand même bien moches pour la plupart) guère aidé par la fade musique de Bill Conti. La suite m’a beaucoup plus convaincu d’un point de vu visuel lorsqu’on rentre dans le vif du sujet. Après c’est fondamentalement passionnant par la densité de son sujet et l’habilité avec laquelle celle-ci est traitée. Une heureuse redécouverte en somme.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Re:

Post by AtCloseRange »

nobody smith wrote:
nobody smith wrote:Vu une fois il y a bien des années par une VHS à l’image ultra crade. Sur le moment, je dois dire que sur le moment, je n’ai pas trop compris toute la réputation du film. J’avais quand même apprécié le spectacle pour sa passionnante reconstitution de l'épopée spatiale et son casting mortel mais le film n’avait pas vraiment réussi à me transporter plus que ça. N’empêche que j’ai bien envi de le revoir pour me refaire une opinion :P
Chose promis, chose due, j’y ai rejeté un œil. Je crois que mon manque d’enthousiasme pour le film provenait, outre de la médiocrité de mon enregistrement, de la première heure du film. Je ne critique pas le contenu de cette première partie qui aura son importance lorsque la description du programme spatiale à proprement parler commencera mais de son illustration balourde (les séquences aériennes sont quand même bien moches pour la plupart) guère aidé par la fade musique de Bill Conti. La suite m’a beaucoup plus convaincu d’un point de vu visuel lorsqu’on rentre dans le vif du sujet. Après c’est fondamentalement passionnant par la densité de son sujet et l’habilité avec laquelle celle-ci est traitée. Une heureuse redécouverte en somme.
:shock:
C'est sûrement pour ça que le film est devenu la référence pour ce genre de séquences les années suivantes.
Image
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4684
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Re:

Post by nobody smith »

AtCloseRange wrote:
nobody smith wrote:Chose promis, chose due, j’y ai rejeté un œil. Je crois que mon manque d’enthousiasme pour le film provenait, outre de la médiocrité de mon enregistrement, de la première heure du film. Je ne critique pas le contenu de cette première partie qui aura son importance lorsque la description du programme spatiale à proprement parler commencera mais de son illustration balourde (les séquences aériennes sont quand même bien moches pour la plupart) guère aidé par la fade musique de Bill Conti. La suite m’a beaucoup plus convaincu d’un point de vu visuel lorsqu’on rentre dans le vif du sujet. Après c’est fondamentalement passionnant par la densité de son sujet et l’habilité avec laquelle celle-ci est traitée. Une heureuse redécouverte en somme.
:shock:
C'est sûrement pour ça que le film est devenu la référence pour ce genre de séquences les années suivantes.
Mouais. Je reconnais que c’est réussi lorsqu’il s’agit de mettre en scène les vrais appareils mais dès que les séquences nécessitent des effets spéciaux, ça devient le festival des maquettes improbables, des incrustations foireuses et des expérimentations ratées.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14477
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Re:

Post by Demi-Lune »

nobody smith wrote:Mouais. Je reconnais que c’est réussi lorsqu’il s’agit de mettre en scène les vrais appareils mais dès que les séquences nécessitent des effets spéciaux, ça devient le festival des maquettes improbables, des incrustations foireuses et des expérimentations ratées.
Curieux, j'ai le souvenir de trucages particulièrement réussis. Ce qui m'avait plus dérangé, personnellement, c'était les incrustations d'images d'archives mêlées au récit (comme lors du lancement final avec Gordo Cooper), assez visibles par leur grain et leur couleurs.
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Jericho »

J'ai adoré justement le mélange images d'archive et images fictives... Je me souviens pas d'avoir été choqué par la transition des séquences.
Image
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Posts: 1602
Joined: 18 Jan 07, 11:12

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Tancrède »

L'étoffe des héros est un film que j'aimerais aimer...l'exemple de nobody smith m'a convaincu de revoir ce que j'avais trouvé chiant et convenu à la première vision.
CrankyMemory
Doublure lumière
Posts: 534
Joined: 2 Oct 09, 12:26

Re: L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by CrankyMemory »

je me souviens surtout de l'interprétation de Donald Moffat hilarante portant son "10-gallon hat" dans le rôle de Lyndon B Johnson..
Image