L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1983)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Nestor Almendros
Déçu
Posts: 21114
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

L'étoffe des héros (Philip Kaufman - 1983)

Post by Nestor Almendros »

L'ETOFFE DES HEROS de Philip Kaufman
Adoré à plusieurs reprises dans mon adolescence, le revisionnage aujourd'hui m'a fait l'effet d'une douche froide. Peut-être à cause de la fatigue (?) je n'ai pas réussi à rentrer dans le film. Ca reste quand même parfois captivant mais j'ai aussi remarqué plusieurs détails dont je ne me rappelais pas. D'abord la musique insupportable de Bill Conti, bien classique, digne d'une cérémonie des Oscars (que le Conti conduit de temps en temps je crois) et surtout un patriotisme un peu appuyé, avec le personnage de Scott Glenn entre autres. Et même si le personnage est comme ça en vrai, ça n'excuse pas le côté pro-US et polissé de l'ensemble. Restent quelques critiques vis à vis de l'utilisation des astronautes par le système politique.
Mais bon, j'en sors déçu...
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Nestor Almendros wrote:L'ETOFFE DES HEROS de Philip Kaufman
Adoré à plusieurs reprises dans mon adolescence, le revisionnage aujourd'hui m'a fait l'effet d'une douche froide. Peut-être à cause de la fatigue (?) je n'ai pas réussi à rentrer dans le film. Ca reste quand même parfois captivant mais j'ai aussi remarqué plusieurs détails dont je ne me rappelais pas. D'abord la musique insupportable de Bill Conti, bien classique, digne d'une cérémonie des Oscars (que le Conti conduit de temps en temps je crois) et surtout un patriotisme un peu appuyé, avec le personnage de Scott Glenn entre autres. Et même si le personnage est comme ça en vrai, ça n'excuse pas le côté pro-US et polissé de l'ensemble. Restent quelques critiques vis à vis de l'utilisation des astronautes par le système politique.
Mais bon, j'en sors déçu...
C'est aussi un film mythique de ma jeunesse, et je te conseillerai vraiment un jour (pas tout de suite !) de le revoir parce que ce que je trouve justement qu'une de ses qualités est de traiter la conquête de l'espace à hauteur d'homme et pas du tout de faire une ode à la patrie. A plusieurs reprises, on constate que les US sont doublés par les russes, les premiers essais ne sont pas glorieux, la vie de famille de certains astronautes ne va pas fort. Et puis celui qui foirera sa mission ne recoltera aucun laurier contrairement aux autres. Et que dire encore du personnage de Chuck Yeager (immense Sam Shepard) qui refuse les honneurs de la Nation pour aller se taper son petit trip de mur du son tout seul, loin des hommes qui ne font clairement pas partie de son monde.
Il y a de la poésie là-dedans, du lyrisme et même une douce mélancolie (l'esprit des pionniers). Bon après, tu ne peux évidemment pas lutter contre tes impressions :wink: , et il est clair que c'est un film que je suradore suffisamment pour ne lui trouver que des qualités (quel casting !).
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Nimrod
Hypoglycémique
Posts: 26173
Joined: 13 Apr 03, 18:57

Post by Nimrod »

Max Schreck wrote:
Nestor Almendros wrote:L'ETOFFE DES HEROS de Philip Kaufman
Adoré à plusieurs reprises dans mon adolescence, le revisionnage aujourd'hui m'a fait l'effet d'une douche froide. Peut-être à cause de la fatigue (?) je n'ai pas réussi à rentrer dans le film. Ca reste quand même parfois captivant mais j'ai aussi remarqué plusieurs détails dont je ne me rappelais pas. D'abord la musique insupportable de Bill Conti, bien classique, digne d'une cérémonie des Oscars (que le Conti conduit de temps en temps je crois) et surtout un patriotisme un peu appuyé, avec le personnage de Scott Glenn entre autres. Et même si le personnage est comme ça en vrai, ça n'excuse pas le côté pro-US et polissé de l'ensemble. Restent quelques critiques vis à vis de l'utilisation des astronautes par le système politique.
Mais bon, j'en sors déçu...
C'est aussi un film mythique de ma jeunesse, et je te conseillerai vraiment un jour (pas tout de suite !) de le revoir parce que ce que je trouve justement qu'une de ses qualités est de traiter la conquête de l'espace à hauteur d'homme et pas du tout de faire une ode à la patrie. A plusieurs reprises, on constate que les US sont doublés par les russes, les premiers essais ne sont pas glorieux, la vie de famille de certains astronautes ne va pas fort. Et puis celui qui foirera sa mission ne recoltera aucun laurier contrairement aux autres. Et que dire encore du personnage de Chuck Yeager (immense Sam Shepard) qui refuse les honneurs de la Nation pour aller se taper son petit trip de mur du son tout seul, loin des hommes qui ne font clairement pas partie de son monde.
Il y a de la poésie là-dedans, du lyrisme et même une douce mélancolie (l'esprit des pionniers).
Bin voilà. Tu m'épargnes l'écriture d'un post argumenté.
User avatar
Profondo Rosso
Howard Hughes
Posts: 16075
Joined: 13 Apr 06, 14:56

Post by Profondo Rosso »

L'étoffe des héros de Philip Kaufman

Un vrai chef d'oeuvre de classicisme que cette grande épopée de l'aéronautique américaine. Une grosse bouffée desprit Americana avec le ciel et l'espace qui remplace la conquête de l'ouest à laquelle il est plus d'une fois fait allusion avec les superbes vues du desert et les cavalcades à cheval. Un casting assez exeptionnel de héros ordinaire, attachant et charismatique (particulièrement Sam Shepard,Dennis Quaid génial et Ed Harris) avec une flopée de seconds rôle marquants par des visages bien connus comme Lance henriksen, Jeff Goldblum... L'interprétation parfaite et la chaleur qui se dégage des relations entre les personnages retire toute arrière pensée de patriotisme. En plus de l'aspect americana, il y a une volonté d'inscrire le récit dans un ton épique et mythologique notamment lors de la scène d'ouverture en noir et blanc dans les airs avec la voix off solonelle et on bascule presque dans le fantastique lors du retour miraculeux de John Glen et l'aide mystique que lui apporte les incantations des aborigènes. Effets speciaux impeccable dans l'ensemble font encore parfaitement illusin aujourd'hui, toutes les scènes de vol dans les airs ou l'espace dégagent un tourbillons d'émotions différentes l'euphorie, la peur, l'excitation avec plein d'idées de mis en scène pour les mettre en valeur (comme ces images psychédélique quand on passe mach 1 on se croirait dans 2001, ou les vues sur le casque de Ed harris dans l'espace l'images évoque Abbyss avant l'heure). Un autre bon point vu l'envergure et l'ambition du sujet l'humour lors des entrainement entre autre qui nous rapproche vraiment des personnage et qui rends les scènes dramatique d'autant plus efficace comme le destin de Gus Grissom. 6/6 et film du mois direct
Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Posts: 6874
Joined: 22 Feb 04, 18:02

L'étoffe des héros (Philip Kaufman, 1984)

Post by Frank Bannister »

Je n'ai jamais vu ce film dont on m'a toujours dit le plus grand bien et dont le sujet m'attire énormement.

J'aimerais bien connaitre vos avis sur ce film.

Image
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22413
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Post by cinephage »

Passionné depuis longtemps par la recherche spatiale, je m'avoue totalement fan de ce film monumental sur ce sujet.

A mon sens, un incontournable pour quiconque s'intéresse au sujet.

Il faudrait d'ailleurs que je le revoie, mon dernier visionnage remontant à plus d'une décennie...
Derniers visionnages...
ImageImageImageImageImage
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Post by AtCloseRange »

Un des plus grands films américains de années 80.
Une réussite totale.
Et quelle distribution!
Image
bruce randylan
Mogul
Posts: 11511
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Post by bruce randylan »

Dès que j'aurais vu ce film qui figure dans ma liste noire des "800", tu seras le 1er prévenu :)
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
Abronsius
Producteur Exécutif
Posts: 7320
Joined: 23 Oct 04, 12:29
Location: Los Angeles

Post by Abronsius »

Un film où souffle le vent épique de la passion...
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4684
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Post by nobody smith »

Vu une fois il y a bien des années par une VHS à l’image ultra crade. Sur le moment, je dois dire que sur le moment, je n’ai pas trop compris toute la réputation du film. J’avais quand même apprécié le spectacle pour sa passionnante reconstitution de l'épopée spatiale et son casting mortel mais le film n’avait pas vraiment réussi à me transporter plus que ça. N’empêche que j’ai bien envi de le revoir pour me refaire une opinion :P
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

Sans problème le meilleur film de son réalisateur.
Sur le sujet, c'est un peu le film ultime je pense.
"Give me all the bacon and eggs you have."
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Post by AlexRow »

À la révision j'y ai retrouvé moins de souffle que dans mon souvenir, mais reste un spectacle et un portrait plaisants d'une aventure passionnante. Très recommandable donc mais pas vraiment un chef-d'oeuvre non plus, même si plusieurs scènes d'anthologie ont maintenant une valeur iconique.
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Post by Le prisonnier »

Colqhoun wrote:Sur le sujet, c'est un peu le film ultime je pense.
+1

Juste une petite faute de goût: dans la bande son, des bruitages de criquets accompagnant les nuées de journalistes!..
NotBillyTheKid
Tout le monde en parle
Posts: 5702
Joined: 15 Apr 06, 08:56
Location: fait le larron

Post by NotBillyTheKid »

très bon film... Je l'ai vu pour la première fois ado (je vous parle d'un temps, que les moins de 20 ans...). J'avais dans la foulée lu le pavé de Tom wolfe qui est tout aussi passionnant.
"Je ne veux pas rester dans l'histoire comme le gars qui a détruit l'Univers"
Dude, where's my car
Tears in my beers
User avatar
Brody
Indices : bateau - requin
Posts: 4788
Joined: 21 Feb 06, 18:42
Location: à la flotte !

Post by Brody »

Je plussoie avec tous les commentaires dithyrambiques. Pour moi le meilleur des grands films traitant de l'aventure humaine.