The Wild Blue Yonder (Werner Herzog, 2005)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Tuesday
Georges Abitbolchevique
Posts: 4686
Joined: 31 Jul 07, 11:04
Location: En train de préparer une tchatchouka à Momo...

The Wild Blue Yonder (Werner Herzog, 2005)

Post by Tuesday »

Apres Recherche, il me semble qu'on n'en ait pas parlé ici.

J'etais tombé sur un passage, sur le cable, en Belgique, je crois, enfin bon...

The Wild Blue Yonder
Image

Une sorte de Candide SF sur fond de fin du monde. Brad dourif en emissaire halluciné d'une civilisation extraterrestre aquatique lointaine.
Un melange de lyrisme pur et d'images crues de notre monde en plein declin.
wildblueyonder.wernerherzog.com wrote:Le point de départ du film est un postulat hypothétique : un groupe de cosmonautes tournent autour de la Terre sans pouvoir y revenir puisque notre planète est devenue inhabitable. Les raisons demeurent " libres " : une guerre qui a tout détruit, une nouvelle maladie ravageuse, une irradiation fatale due à la disparition totale de la couche d'ozone, ou peu importe. L'équipage du vaisseau spatial doit donc trouver un endroit plus hospitalier quelque part dans notre système solaire et larguent la sonde inter-planétaire Galileo. Mais il semblerait que Galileo - après avoir renvoyé des données très inquiétantes - ait été envoyée en mission suicide…

Sans le savoir, nous avons depuis des décennies des visiteurs qui viennent de l’espace, d’une planète immergée dans l’eau : the Wild Blue Yonder. Leurs tentatives de créer une nouvelle communauté sur Terre ont, jusqu’à présent, échoué. L’un de ces étranges visiteurs -Brad Dourif - nous raconte cette incroyable aventure. Utilisant des mots et des images lyriques, il nous explique comment leurs tentatives de créer une nouvelle communauté dans l’espace sont vouées à l’échec. Il explique aussi comment, dans le passé, lorsque la Terre fut menacée d’extinction, une sonde spatiale habitée fut envoyée dans l’espace pour chercher un nouvel endroit où habiter. En vain. Depuis ce postulat et à travers l’histoire de la sonde Galileo, le film - une fable de science fiction - de Werner Herzog se conçoit comme une métaphore de l’espace. Construit comme un opéra visuel, The Wild Blue Yonder est un festin d’images exceptionnelles, de couleurs rares et de sons inouïs. A l’instar des mots qu’il occultera, les notes de violoncelle et les voix harmoniques se répondent en un dialogue qui emporte le spectateur dans l’espace infini . Un délice sonore mêlant la pureté des voix et la mélancolie du violoncelle, universel. Le message aussi, dans cette fable, qu’il nous faut protéger ce bien si précieux que nous possédons : notre planète.
La Bande Annonce
[youtube][/youtube]
"You see aliens as these technologically-advanced super-beings who destroy New York city in two minutes flat. Well I hate to say this, but we aliens all suck. "

Quelqu'un l'a vu? SI vous avez des avis... moi je sens que je vais me le commander :wink:
Image
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5723
Joined: 28 Jul 05, 18:33
Location: Germanie

Post by Truffaut Chocolat »

Un OVNI.

Brad Dourif qui parle face à la caméra, utilisation d'images d'archives, des scientifiques interrogés comme si c'était un reportage...
C'est tout aussi discontinu qu'expérimental et ça exige pas mal d'attention.

On est dans du Herzog pur jus, certaines séquences sont visuellement renversantes et formidablement mises en musique.

PS: si tu n'es pas allergique à la VF on peut s'arranger pour ta commande (ça arrangera ton compte en banque par la même occasion)
Tuesday
Georges Abitbolchevique
Posts: 4686
Joined: 31 Jul 07, 11:04
Location: En train de préparer une tchatchouka à Momo...

Post by Tuesday »

Je te prends au mot, l'ami :wink:
Image
Tuesday
Georges Abitbolchevique
Posts: 4686
Joined: 31 Jul 07, 11:04
Location: En train de préparer une tchatchouka à Momo...

Post by Tuesday »

Reçu un chouette cadeau par la poste, ce matin! Merci beaucoup, monsieur Chocolat! :D
Image
Tuesday
Georges Abitbolchevique
Posts: 4686
Joined: 31 Jul 07, 11:04
Location: En train de préparer une tchatchouka à Momo...

Post by Tuesday »

Reçu
Enthousiasmé
Vu
Fasciné
Envouté
Emu
Conquis.
Image
Tom Peeping
Assistant opérateur
Posts: 2328
Joined: 10 May 03, 10:20

Post by Tom Peeping »

Si Werner Herzog n'existait pas, personne ne pourrait l'inventer.

Des aliens qui débarquent sur terre pour y construire un shopping-mall et n'y réussissent pas, une méduse qui dérive comme une pauvre malheureuse sous la glace, les spationautes en navette qui font des galipettes en apesanteur et Brad Dourif à queue de cheval qui commente le tout... La preuve que le LSD se consomme bien sans oxygène, au plus profond de l'océan ou dans l'hyper-espace. J'ai adoré.

Thanx for the tip! :wink:
... and Barbara Stanwyck feels the same way !

Pour continuer sur le cinéma de genre, visitez mon blog : http://sniffandpuff.blogspot.com/
Tuesday
Georges Abitbolchevique
Posts: 4686
Joined: 31 Jul 07, 11:04
Location: En train de préparer une tchatchouka à Momo...

Post by Tuesday »

Quand j'ai vu que le topic etait remonté, je savais que c'etait toi, Tom :wink:
Image