Top Ridley Scott

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Top Ridley Scott

Post by jacques 2 »

Demi-Lune wrote:Je ne vois pas en quoi ma critique sur le film est boiteuse parce que le film ne reprend pas la fin du bouquin. C'est le film comme un tout que je commente. La fin originale, c'est intéressant à connaître, mais c'est accessoire, car ce n'est pas celle qui existe. Je juge le résultat, pas ce qui est annexe. Et je remercie d'ailleurs qu'ils nous aient épargné cette conclusion, parce qu'en ce qui me concerne, ça aurait été la goutte d'eau qui aurait fait déborder le vase.
Je ne sais pas trop ce qui vient faire Spielberg dans un débat sur Hannibal... si ce n'est pour schématiser ma position (voire infantiliser mes goûts ?) que j'ai pourtant pris le temps de détailler. Fort heureusement, je suis capable d'être autant sensible à l'humanisme de son cinéma qu'au désespoir et au nihilisme du cinéma du Nouvel Hollywood, par exemple. Ce n'est pas sale, tu sais. Mais je n'aime pas quand la dureté se drape d'une complaisance malsaine et fabriquée. Je n'aime pas que le nihilisme soit prétexte au dolorisme, surtout s'il est emballé dans du beau papier cadeau. Et par dessus tout, je commence à en avoir plus que mon soûl de ces films fascinés par les psychopathes. Hannibal est un film qui, dans son imagerie comme dans sa philosophie lancinante, m’écœure, désolé. Je n'arrive pas à avoir suffisamment de recul pour m'amuser de son humour noir.
Tu ne peux pas juger le film comme un tout surtout quand tu "auteurises" Scott alors qu'une bonne partie du contrôle du film lui a échappé, De Larentiis oblige ... Que devient la théorie de l'auteur dans ce contexte de production ?

Spielberg, comme tu le sais désormais, est ma tête de Turc préférée - pas seulement à cause de son AMHA lamentable "Tintin" - mais souvent à cause de son humanisme que je trouve justement souvent de pacotille même si également emballé dans du "beau papier cadeau" (suivant ton expression). Ce qui ne m'empêche d'ailleurs pas d'apprécier certains de ses films.

Je ne cherche pas à t'infantiliser (je croyais que l'on avait passé ce cap tous les deux depuis un bon moment ...) mais avoir un avis différent du tien, ce n'est pas sale non plus ...
Et je ne perçois pas du tout "Hannibal" comme un film fasciné par les psychopathes dans la mesure ou c'est un métragequi tourne avant tout autour de sa star et que le personnage de Lecter est tout sauf un criminel "réaliste".
C'est donc une pure création littéraire (et cinématographique) qui ne peut rien générer de malsain AMHA.

De toute manière, j'exècre l'idée d'un cinéma qui ne laisse pas s'exprimer des différences et tu ne peux pas dire que ce cynisme - que tu dénonces - du Nouvel Hollywood est si répandu (ou alors le cynisme est plutôt du côté de la vacuité de certains spectacles présentés).

Et si tu n'as pas ressenti l'"hénaurmité" de la scène du repas, c'est bien une question de sensibilité : on est carrément dans l'humour très, très noir, le grand guignol qui n'est pas léger, léger, je te l'accorde..
Je ne te reproche évidemment pas TON ressenti - éminemment personnel - mais plutôt la manière dont tu l'exprimes - sans vrai recul critique - pour condamner ce film ...

Le grand guignol, ce n'est pas sale et comporte le terme "guignol" ce qui veut tout dire ... :wink:
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14448
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Top Ridley Scott

Post by Demi-Lune »

jacques 2 wrote:Tu ne peux pas juger le film comme un tout surtout quand tu "auteurises" Scott alors qu'une bonne partie du contrôle du film lui a échappé, De Larentiis oblige ... Que devient la théorie de l'auteur dans ce contexte de production ?
C'est une question intéressante, parce que Scott est le spécialiste du director's cut, ce qui veut dire que beaucoup de ses films ont connu des heurts avec la production. Pourtant, ces difficultés n'empêchent pas, à mon avis, son œuvre de proposer une vraie personnalité et une cohérence globale. De nombreux cinéastes se sont vus déposséder de leur œuvre à différents niveaux, et pourtant leur statut d'auteur n'est pas remis en cause (Welles étant l'exemple qui me vient spontanément à l'esprit). Il serait d'ailleurs intéressant de savoir si la fin de Harris convenait effectivement à Scott. Je ne suis pas si sûr que cette issue nihiliste au possible (faut quand même être bien tordu pour inventer un truc pareil :mrgreen: ) serait allée dans le sens de ce combat manichéen, attirant, et sans résolution possible, qu'il met en scène tout du long.
jacques 2 wrote:Et si tu n'as pas ressenti l'"hénaurmité" de la scène du repas, c'est bien une question de sensibilité : on est carrément dans l'humour très, très noir, le grand guignol qui n'est pas léger, léger, je te l'accorde..
Je ne te reproche évidemment pas TON ressenti - éminemment personnel - mais plutôt la manière dont tu l'exprimes - sans vrai recul critique - pour condamner ce film ...
Le grand guignol, ce n'est pas sale et comporte le terme "guignol" ce qui veut tout dire ... :wink:
Comme je le disais, je ne pense pas avoir de problème avec le grand-guignolesque sanguinolent. Je suis fan de films comme Re-Animator ou Braindead, et je pense qu'on s'accordera sur le fait qu'ils ne font pas dans la dentelle et vont bien plus loin que le gore d'Hannibal. Et pourtant, ce dernier m'est bien plus viscéral et problématique. Je vois dans cette scène cérémonieuse du dîner un tel sérieux, un tel raffinement de l'effroyable... de l'humour noir, très noir, oui, il y en a, indubitablement. Mais cette scène me met dans une indisposition telle que je ne puis y être sensible. Je la ressens avec autant d’écœurement que ce que j'ai pu récemment voir dans Cannibal Holocaust. En ce sens, c'est vrai que je manque de recul, puisque ça me fait totalement braquer.
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Top Ridley Scott

Post by jacques 2 »

Demi-Lune wrote: Je la ressens avec autant d’écœurement que ce que j'ai pu récemment voir dans Cannibal Holocaust. En ce sens, c'est vrai que je manque de recul, puisque ça me fait totalement braquer.
Ah oui, quand même : cela confirme donc mon impression et ce d'autant plus que je te rejoins tout à fait à propos de "Cannibal holocaust" que je ressens comme écoeurant et surtout sans un cinéaste digne de ce nom derrière la caméra (désolé, Hellrick, mais c'est mon ressenti ... :wink: ).

Le repas d'"Hannibal", cela me ferait - presque - rire tellement c'est "too much".
D'ailleurs, les meilleurs comiques ont souvent un visage grave, comme tu le sais sûrement ...

Et je regrette vraiment l'abandon de la fin originelle ...
Car la fin du film est frustrante et peu cohérente avec ce qui précède (même si la manière dont Julianne Moore interprète la rigidité assez monolithique de Starling aurait rendu improbable le glissement du personnage vers le côté obscur, comme dans le roman : elle aurait pu adapter son jeu à un autre scénario évidemment ...). C' aurait été passionnant à voir car tellement à côté des canons hollywoodiens, justement ... :(
Last edited by jacques 2 on 11 Dec 11, 18:55, edited 1 time in total.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14448
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Top Ridley Scott

Post by Demi-Lune »

Demi-Lune wrote:Je ne suis pas si sûr que cette issue nihiliste au possible (faut quand même être bien tordu pour inventer un truc pareil :mrgreen: ) serait allée dans le sens de ce combat manichéen, attirant, et sans résolution possible, qu'il met en scène tout du long.
C'est même plus que ça en fait : j'en suis persuadé.
Je me permets de relayer l'étonnant parallèle que Ben Castellano avait trouvé avec Legend : les robes de Lilly "des Ténèbres" et Clarice Starling. Ça ferait un lien spirituel qui signifierait que cette séduction pour le Mal ne peut triompher. D'ailleurs, dans les deux cas, cette robe est liée à une salle à manger, comme si l'offrande de nourriture représentait une tentative de corruption du Bien. Bon là ça devient capillotracté, j'en conviens. :mrgreen:

Image
Image
O'Malley
Cadreur
Posts: 4250
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: Top Ridley Scott

Post by O'Malley »

Demi-Lune wrote:Hannibal (2001)

Or, la démarche d'Hannibal est inversement celle du montré. Je ne crois pas avoir de problème avec le gore, mais j'avoue qu'Hannibal est un film qui m'oppresse, qui m'étouffe, qui m’écœure. Je le trouve malsain, et ceci dépasse l'héritage de l'esthétisation du macabre du giallo, avec lequel ce film a souvent été comparé. Le goût douteux pour la déviance la plus cruelle, pour la monstruosité (le visage défiguré de Verger, les cochons cannibales, etc), baignant dans une atmosphère de raffinement onctueux et de magnificence opératique, provoque chez moi un nœud à l'estomac. Cette perversion de la distinction, cette imagerie sourde de la décadence, qui s'illustrent dans la corruption barbare de la beauté esthétique (la Renaissance de Florence, le château à la française de Verger, le rituel mondain du dîner aux chandelles...), évoquent l'abîme infernal d'un monde qui ne s'élève plus dans l'accomplissement de l'art et de l'esprit, mais dans celui de la souffrance la plus abjecte.
C'est pour toutes ses raisons que je considère Hannibal comme un des rares grands Ridley Scott de ces vingt dernières années (avec Thelma et Louise et La chute du faucon noir). Une véritable symphonie de l'horreur et de l'abjection, qui même s'il ne va pas jusqu'à retranscire le final du roman de Thomas Harris, relève quand même d'une réelle audace. Une sorte de point d'orgue au giallo...
Je préfère d'ailleurs bien plus Hannibal au Silence des agneaux (mais pour ce coup ci, je dois être bien seul :oops: )qui, à chaque révision, n'a jamais transcendé le sentiment de voir une petite série B bien foutue...
Last edited by O'Malley on 11 Dec 11, 18:58, edited 1 time in total.
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Top Ridley Scott

Post by jacques 2 »

Joli prétexte pour monter un peu de - petit - nichon, en tout cas ... :fiou:

C'est du propre, Demi Lune : je ne suis pas sûr que Tonton Spielby approuverait, lui qui - à en juger par son cinéma - est pudique comme une première communiante (d'il y a 40 ans évidemment ...) ... :uhuh:

:wink:
O'Malley wrote:
Demi-Lune wrote:Hannibal (2001)

Or, la démarche d'Hannibal est inversement celle du montré. Je ne crois pas avoir de problème avec le gore, mais j'avoue qu'Hannibal est un film qui m'oppresse, qui m'étouffe, qui m’écœure. Je le trouve malsain, et ceci dépasse l'héritage de l'esthétisation du macabre du giallo, avec lequel ce film a souvent été comparé. Le goût douteux pour la déviance la plus cruelle, pour la monstruosité (le visage défiguré de Verger, les cochons cannibales, etc), baignant dans une atmosphère de raffinement onctueux et de magnificence opératique, provoque chez moi un nœud à l'estomac. Cette perversion de la distinction, cette imagerie sourde de la décadence, qui s'illustrent dans la corruption barbare de la beauté esthétique (la Renaissance de Florence, le château à la française de Verger, le rituel mondain du dîner aux chandelles...), évoquent l'abîme infernal d'un monde qui ne s'élève plus dans l'accomplissement de l'art et de l'esprit, mais dans celui de la souffrance la plus abjecte.
C'est pour toutes ses raisons que je considère Hannibal comme un des rares grands Ridley Scott de ces vingt dernières années (avec Thelma et Louise et La chute du faucon noir). Une véritable symphonie de l'horreur et de l'abjection, qui même s'il ne va pas jusqu'à retranscire le final du roman de Thomas Harris, relève quand même d'une réelle audace. Une sorte de point d'orgue au giallo...
Je préfère d'ailleurs bien plus Hannibal au Silence des agneaux (mais pour ce coup ci, je dois être bien seul :oops: )qui, à chaque révision, n'a jamais transcendé le sentiment de voir une petite série B bien foutue...
Dans mes bras, mon frère ... :D
O'Malley
Cadreur
Posts: 4250
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: Top Ridley Scott

Post by O'Malley »

Demi-Lune wrote:Comme je le disais, je ne pense pas avoir de problème avec le grand-guignolesque sanguinolent. Je suis fan de films comme Re-Animator ou Braindead, et je pense qu'on s'accordera sur le fait qu'ils ne font pas dans la dentelle et vont bien plus loin que le gore d'Hannibal. Et pourtant, ce dernier m'est bien plus viscéral et problématique. Je vois dans cette scène cérémonieuse du dîner un tel sérieux, un tel raffinement de l'effroyable... de l'humour noir, très noir, oui, il y en a, indubitablement. Mais cette scène me met dans une indisposition telle que je ne puis y être sensible.
En fait, tu expliques très bien en quoi Hannibal est un grand film... :mrgreen:

Et n'est-il pas plus sain de ressentir un écoeureument (qui touche à quelque chose d'intime) à voir de l'effroyable que de s'en amuser (et de s'en effrayer à moindre frais) avec le courant des torture movie actuels?
Last edited by O'Malley on 11 Dec 11, 19:28, edited 1 time in total.
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7452
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Top Ridley Scott

Post by Dunn »

Moi je suis pas fan du film, il a ses faiblesses et certains atouts(que l'on peut voir dans la capture de Demi-Lune :fiou: )
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15186
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Top Ridley Scott

Post by Watkinssien »

jacques 2 wrote:Joli prétexte pour monter un peu de - petit - nichon, en tout cas ... :fiou:

C'est du propre, Demi Lune : je ne suis pas sûr que Tonton Spielby approuverait, lui qui - à en juger par son cinéma - est pudique comme une première communiante (d'il y a 40 ans évidemment ...) ... :uhuh:

:wink:
Schindler's List, Munich, 1941, Minority Report, il est pas porté sur l'érotisme le plus criant, certes, mais bon il a déjà montré des situations sexuelles (avec des seins, si, si !!!)
Image

Mother, I miss you :(
mannhunter
Laspalès
Posts: 15971
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Top Ridley Scott

Post by mannhunter »

Colqhoun wrote:Pas étonnant donc que Hannibal soit le meilleur film que Scott ait livré ces 15 dernières années.
si c'est son meilleur film de ses 15 dernières années, ça donne pas forcément envie de découvrir le reste... :?
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Top Ridley Scott

Post by Jericho »

Oui mais vu que ce n'est pas le cas...
Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Top Ridley Scott

Post by jacques 2 »

mannhunter wrote:
Colqhoun wrote:Pas étonnant donc que Hannibal soit le meilleur film que Scott ait livré ces 15 dernières années.
si c'est son meilleur film de ses 15 dernières années, ça donne pas forcément envie de découvrir le reste... :?
Dans l'absolu, Scott a fait peu de films que l'on puisse qualifier de mauvais : par exemple, difficile de ne pas convenir - même si on'aime pas le fond - de la superbe esthétique d'"Hannibal" ...

Pas un seul film regardable en quinze ans (voire plus) : Mr Dario Argento est il dans la salle ? :)
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12941
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Top Ridley Scott

Post by hellrick »

jacques 2 wrote:
Demi-Lune wrote: Je la ressens avec autant d’écœurement que ce que j'ai pu récemment voir dans Cannibal Holocaust. En ce sens, c'est vrai que je manque de recul, puisque ça me fait totalement braquer.
Ah oui, quand même : cela confirme donc mon impression et ce d'autant plus que je te rejoins tout à fait à propos de "Cannibal holocaust" que je ressens comme écoeurant et surtout sans un cinéaste digne de ce nom derrière la caméra (désolé, Hellrick, mais c'est mon ressenti ... :wink: ).
Pas grave, :wink:
Et puis je ne suis pas un grand fan de Deodato, sa carrière n'est pas brillante excepté justement Cannibal Holocaust, qui est un accident et dont le charme provient d'ailleurs de cette mise en scène un peu brouillonne...Les autres films de Deodato c'est pas terrible terrible, en tout cas on est loin de Fulci, Martino ou même Lenzi pour reste dans les cannibales mais qui, lui, a signé d'excellents polars et de plaisant giallo :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33320
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Top Ridley Scott

Post by Colqhoun »

jacques 2 wrote:Dans l'absolu, Scott a fait peu de films que l'on puisse qualifier de mauvais
Gladiator, Kingdom of Heaven, American Gangster (pire film de sa carrière), Body of Lies et GI Jane sont ses quelques films que je considère comme étant vraiment mauvais.
Pas un seul film regardable en quinze ans (voire plus) : Mr Dario Argento est il dans la salle ?
Il est de notoriété commune (ou presque) que Argento cinéaste n'est plus que l'ombre de lui-même depuis de nombreuses années. Là où je m'étonne c'est que l'on continue de trouver le cinéma de Scott bon, voir très bon, alors qu'au delà de ses 4 premiers longs-métrages, rien ne me semble spécialement inoubliable.
"Give me all the bacon and eggs you have."
O'Malley
Cadreur
Posts: 4250
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: Top Ridley Scott

Post by O'Malley »

Colqhoun wrote:Gladiator, Kingdom of Heaven, American Gangster (pire film de sa carrière), Body of Lies et GI Jane sont ses quelques films que je considère comme étant vraiment mauvais..
Pas vu Body of lies mais pour le reste, je suis sur le même ressenti. Du cinéma désincarné, sur pilotage automatique...

Il y a un autre film de Scott sur la période qui est très bon: Les associés avec Nicolas Cage. Une oeuvre modeste et réellement attachante.