John Landis

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: John Landis

Post by Thaddeus »

shubby wrote:Un peu bcp péremptoire que ce terme de "réalisateur mineur". Ca sent la provoc' :)
Heu non, aucune provoc', ce jugement n'engage que moi. Désolé si je froisse les fans mais je ne vois rien dans l'oeuvre de John Landis qui me pourrait me faire qualifier le bonhomme de "grand cinéaste", le culte entourant certains de ses films n'étant absolument pas un argument à mes yeux.

Quant au fait que l'"on" s'endorme pendant la poursuite automobile (très réussie en effet) des Blues Brothers, je parle de ce qui se passe à l'intérieur du film : c'est (me semble-t-il) John Belushi - et pas le spectateur - qui pique un roupillon au summum du la cavalcade, tandis que son frangin est au volant.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9059
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: John Landis

Post by Alexandre Angel »

Thaddeus wrote:Quant au fait que l'"on" s'endorme pendant la poursuite automobile (très réussie en effet) des Blues Brothers, je parle de ce qui se passe à l'intérieur du film : c'est (me semble-t-il) John Belushi - et pas le spectateur - qui pique un roupillon au summum du la cavalcade, tandis que son frangin est au volant.
Je t'avoue que j'avais interprété comme Shubby :mrgreen:
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: John Landis

Post by Thaddeus »

Ok, j'ai corrigé le texte : ce sera plus clair. :wink:
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9059
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: John Landis

Post by Alexandre Angel »

Ben ça n'a pas loupé, ça m'a fait revoir The Blues Brothers pour la énième fois. Et force est de reconnaître qu'il y a un style Landis qu'on aurait aimé un peu plus pérenne, prenant plus son temps avant de tourner court. Ce que j'aime avec The Blues Brothers, qui est un film mineur réalisé par un metteur mineur dans l'absolu, est le fait qu'il ne me déçoit jamais à la revision. J'y retrouve avec un plaisir absolument intact tout ce que je brûle d'y retrouver. Et cela, je le dois à la Landis Touch dont ce film-là, et le suivant avec le loup-garou, nous offrent la substantifique moelle. Je me suis réellement interrogé hier soir sur ce miracle de non-lassitude par lequel je me surprends à fréquenter ces deux films au fil d'assez nombreuses revoyures. Et j'ai trouvé : ils sont des films qui fonctionnent avec la précision diabolique de mécaniques pourvues des meilleurs matériaux, du moindre engrenage à l'huile qui empêche tout grippage. Les Blues et le Loup-garou semblent préservés à vie de toute obsolescence programmée. Les scènes s'imbriquent les unes dans les autres avec le claquement net de ce qui se fixe sans effort, de ce qui s'agence dans l'aisance. Sous couvert de potacherie et de dérision inconséquentes (quoique d'une manière toujours un peu effrayante dans Le Loup-garou de Londres), Landis déploie ici toute une science d'un montage à l'américaine à la fois old school et parée des performances frondeuses du Nouvel Hollywood. D'ailleurs, quelque part, The Blues Brothers est le 1941 de Landis (en plus heureux commercialement) : un jouet démesuré et somptuaire dont certains morceaux d'anthologie paraissent un peu plus grandioses en terme de moyens et de spectacle à mesure que les années passent. Et on se prend à se dire qu'il faut tout de même un certain talent pour mobiliser sur 2h10 autant d'énergie et de bonne humeur sans jamais donner le sentiment d'une lourdeur pachydermique que d'autres auraient autrement plus facilement laissée prendre le pouvoir.
J'aimerais bien revoir un Landis un peu oublié qui était pas mal dans mon souvenir, à savoir Innocent Blood.
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1162
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: John Landis

Post by shubby »

Il s'efface devant les autres, Landis. Il sert la soupe pour le bien commun. "Mineur", non, c'est un talent et non des moindres. Sa mise en scène est impeccable, sa rythmique poilante nickelle. Il glorifie la comédie, un genre souvent méprisé par les cinéphiles. Je me répète sans doute. Là où Spielberg s'est planté avec 1941 - la comédie pure - Landis a tout compris, et avec rigueur. il mérite davntage de respect. American College me fait tjrs autant marrer. Un équivalent français : Patrice Leconte, par exemple.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9059
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: John Landis

Post by Alexandre Angel »

shubby wrote: "Mineur", non, c'est un talent et non des moindres.
Je m'incline. Disons qu'il n'a pas tenu ses promesses et que sa filmographie, à un moment donné, a fait "pschitt" (contrairement à celle de Joe Dante qui paraît plus assise, plus campée). Et puis, il donne l'impression d'être un peu paresseux, de laisser entrer pas mal d'approximations dans bon nombre de ses films qui n'ont, d'autre part, pas d'identité visuelle vraiment remarquable. Mais quand il est à son meilleur, aucune raison de dire qu'il est mineur, c'est vrai (c'est pour ça que j'ai précisé "dans l'absolu").
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 22858
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: John Landis

Post by AtCloseRange »

shubby wrote:Il s'efface devant les autres, Landis. Il sert la soupe pour le bien commun. "Mineur", non, c'est un talent et non des moindres. Sa mise en scène est impeccable, sa rythmique poilante nickelle. Il glorifie la comédie, un genre souvent méprisé par les cinéphiles. Je me répète sans doute. Là où Spielberg s'est planté avec 1941 - la comédie pure - Landis a tout compris, et avec rigueur. il mérite davntage de respect.
Je ne vois pas pourquoi.
Sincèrement après Un Fauteuil pour 2 il n'y a quasiment rien à sauver.
Image
User avatar
shubby
Machino
Posts: 1162
Joined: 27 Apr 08, 20:55

Re: John Landis

Post by shubby »

Alexandre Angel wrote:
shubby wrote: "Mineur", non, c'est un talent et non des moindres.
Je m'incline. Disons qu'il n'a pas tenu ses promesses et que sa filmographie, à un moment donné, a fait "pschitt" (contrairement à celle de Joe Dante qui paraît plus assise, plus campée). Et puis, il donne l'impression d'être un peu paresseux, de laisser entrer pas mal d'approximations dans bon nombre de ses films qui n'ont, d'autre part, pas d'identité visuelle vraiment remarquable. Mais quand il est à son meilleur, aucune raison de dire qu'il est mineur, c'est vrai (c'est pour ça que j'ai précisé "dans l'absolu").
C'est pas faux.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 46001
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: John Landis

Post by Flol »

Faut quand même avouer qu'après l'expérience Twilight Zone : The Movie, il a un peu perdu la tête.
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9059
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: John Landis

Post by Alexandre Angel »

Ratatouille wrote:Faut quand même avouer qu'après l'expérience Twilight Zone : The Movie, il a un peu perdu la tête.
Dans mon souvenir, le meilleur segment du film d'ailleurs (et cela dit sans aucune complaisance morbide).
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: John Landis

Post by mannhunter »

Alexandre Angel wrote:Et puis, il donne l'impression d'être un peu paresseux, de laisser entrer pas mal d'approximations dans bon nombre de ses films qui n'ont, d'autre part, pas d'identité visuelle vraiment remarquable.
mais c'est ce qui fait peut-être la particularité de son style, ce côté un peu nonchalant (je-m'en-foutiste pour les détracteurs :mrgreen: ) comme le décrivaient d'ailleurs Nicolas Saada et Vincent Guignebert à l'époque dans les Cahiers du Cinéma et Mad Movies.
Enfin bon un cinéaste mineur qui a un jour écrit et dirigé "Le loup garou de Londres" a toute mon estime...
Alexandre Angel wrote:J'aimerais bien revoir un Landis un peu oublié qui était pas mal dans mon souvenir, à savoir Innocent Blood.
et ses "Innocent blood" et "Cadavres à la pelle" sont plutôt sympas, si, si! :)
Last edited by mannhunter on 5 Jan 17, 19:30, edited 2 times in total.
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4684
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: John Landis

Post by nobody smith »

Vu Susan A Un Plan et Schlock. Landis a réalisé le premier en réaction à l’expérience Blues Brothers 2000. Il n’a en effet pas été très heureux sur cette suite à cause de l’ingérence du studio. Du coup, il a voulu se lancer dans un petit truc sur lequel il aurait un contrôle total. Le résultat a donné cette histoire de pieds nickelés organisant un meurtre pour toucher une assurance. ça se rapproche de Série Noire Pour Une Nuit Blanche sur pas mal d’aspect. Le postulat a tout pour être loufoque mais le film est d’une étrange retenue. Il y a des gags mais le long-métrage est si froid et distancié qu'il ne donne jamais envie de rire. Les quelques éclats de violence sèche rajoute un sentiment de malaise et le tout baigne dans une ambiance irréelle sciemment entretenue par le cinéaste (le running gag des cauchemars). Ce côté bizarre donne un côté assez attachant au film sans pour autant le rendre réussi. J’ai cela dit plus trouvé mon compte dans Susan A Un Plan que dans Schlock. On comprend rapidement pourquoi les ZAZ ont embarqué Landis dans l’aventure Hamburger Film Sandwich après ce premier long. On y trouve déjà tout cet humour nonsensique qui deviendra leur pain quotidien. Malheureusement, au-delà de son côté précurseur, Schlock n’est pas une franche rigolade. On y retrouve à peu près les mêmes défauts que sur la parodie d’Opération Dragon dans Hamburger Film Sandwich. Soit une comédie qui tire beaucoup trop en longueur et s’embourbe dans des gags pas drôles. Certains moments sont amusants au début mais ça devient rapidement interminable. A réserver strictement aux curieux.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9059
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: John Landis

Post by Alexandre Angel »

Ratatouille wrote:Faut quand même avouer qu'après l'expérience Twilight Zone : The Movie, il a un peu perdu la tête.
J'viens de comprendre
mannhunter
Laspalès
Posts: 15977
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: John Landis

Post by mannhunter »

nobody smith wrote:Vu Susan A Un Plan
Il y a des gags mais le long-métrage est si froid et distancié qu'il ne donne jamais envie de rire. Les quelques éclats de violence sèche rajoute un sentiment de malaise et le tout baigne dans une ambiance irréelle sciemment entretenue par le cinéaste (le running gag des cauchemars). Ce côté bizarre donne un côté assez attachant au film sans pour autant le rendre réussi.
C'est le souvenir que j'en garde, assez proche en effet de "Série noire pour une nuit blanche" par son côté pesant et sinistre typique de Landis. J'aimerais bien voir "The Stupids" et revoir (je suis maso..) "l'embrouille est dans le sac".
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15198
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: John Landis

Post by Watkinssien »

Alexandre Angel wrote:
Ratatouille wrote:Faut quand même avouer qu'après l'expérience Twilight Zone : The Movie, il a un peu perdu la tête.
J'viens de comprendre
:oops: :oops: :oops:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image

Mother, I miss you :(