Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Beck »

Je vais le voir demain, sûrement. J'ai vraiment très hâte, un concert privé des Stones filmé par Scorsese, avec comme invité des gars comme Jack White, je dis oui ! :D
Image
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Colqhoun »

Le problème quand on regarde un concert des Rolling Stones, c'est que si l'on aime pas les Rolling Stones, on risque de sacrément s'ennuyer. Donc là ça n'a pas manqué. 2h d'ennui profond devant ce gros pudding pété de thunes, où des grabataires insupportables (dont un Keith Richard probablement défoncé jusqu'à l'os et totalement incapable) s'excitent sur des chansons toutes plus mauvaises les unes que les autres (et qui réussissent même à massacrer en bonne et dûe forme la seule chanson qui me plaît un tant soit peu: sympathy for the devil), avec certes plein de jolis éclairages et des plans efficaces... mais sur la durée ça reste quand même bien pénible. Seul véritable moment de grâce, Buddy Guy qui chante et ce long plan quasiment fixe au plus près de son visage alors qu'il fixe Jagger. Buddy Guy qui s'avère donc être le seul invité potable de la soirée. Jack White et Christina Aguilera faisant n'importe quoi d'un bout à l'autre de leurs chansons respectives. Sinon, Scorsese fait le mariole un moment au début puis s'efface totalement, au point que j'ai sérieusement eu l'impression que son nom au générique n'était là que pour capitaliser un peu plus de spectateurs. Et bon, la liste de directeurs photos comme opérateurs caméras, c'est impressionnant sur le papier, mais au final, on s'en moque éperdument.
Bref, je n'ai sérieusement pas aimé, mais je peux en grande partie mettre cela sur le compte de mon irritation conséquente à l'écoute et à la vision du groupe.
Last edited by Colqhoun on 22 Apr 08, 07:51, edited 1 time in total.
"Give me all the bacon and eggs you have."
Momo la crevette
Et la tendresse... bordel ?
Et la tendresse... bordel ?
Posts: 15006
Joined: 13 Apr 03, 22:03
Location: En train de se faire un grec avec Tuesday... Pauvre Nikos !

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Momo la crevette »

Colqhoun wrote:des chansons toutes plus mauvaises les unes que les autres

Bien sur, tu voulais dire "des chansons que je n'aime pas" ?

:mrgreen:
styx wrote:Je comprends pas grand chose à vos salades, mais vous avez l'air bien sur de vous, donc zetes plus à même hein de parler, de sacrés rigolos que vous faites en fait, merde ça rime lourd là, je vais éditer. mdr
L'alcool, c'est mal.
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Colqhoun »

Si cela peut te faire plaisir.
"Give me all the bacon and eggs you have."
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by angel with dirty face »

Colqhoun wrote:Seul véritable moment de grâce, Buddy Guy qui chante et ce long plan quasiment fixe au plus près de son visage alors qu'il fixe Jagger. Buddy Guy qui s'avère donc être le seul invité potable de la soirée.
Colqhoun wrote:Jack White et Christina Aguilera faisant n'importe quoi d'un bout à l'autre de leurs chansons respectives.
Colqhoun wrote:Sinon, Scorsese fait le mariole un moment au début puis s'efface totalement, au point que j'ai sérieusement eu l'impression que son nom au générique n'était là que pour capitaliser un peu plus de spectateurs. Et bon, la liste de directeurs photos comme opérateurs caméras, c'est impressionnant sur le papier, mais au final, on s'en moque éperdument.
Entièrement d'accord avec tout ça!
Momo la crevette wrote:
Colqhoun wrote:des chansons toutes plus mauvaises les unes que les autres
Bien sur, tu voulais dire "des chansons que je n'aime pas" ?

:mrgreen:
Je dirais des bonnes chansons - malheureusement - massacrées par leurs auteurs... A part le chapitre avec Buddy Guy et le passage où Mick Jagger chante As Tears Go By... J'ai beau être fan des Stones, mais j'ai du mal avec tout le reste.
Momo la crevette
Et la tendresse... bordel ?
Et la tendresse... bordel ?
Posts: 15006
Joined: 13 Apr 03, 22:03
Location: En train de se faire un grec avec Tuesday... Pauvre Nikos !

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Momo la crevette »

angel with dirty face wrote:Je dirais des bonnes chansons - malheureusement - massacrées par leurs auteurs... A part le chapitre avec Buddy Guy et le passage où Mick Jagger chante As Tears Go By... J'ai beau être fan des Stones, mais j'ai du mal avec tout le reste.
Oui, ca je veux bien le croire. Pour les avoir vu en concert il y a quelques années, je dois avouer que je m'étais ennuyé : tout le barnum de leurs mega concerts a tendance a tuer les chansons.
styx wrote:Je comprends pas grand chose à vos salades, mais vous avez l'air bien sur de vous, donc zetes plus à même hein de parler, de sacrés rigolos que vous faites en fait, merde ça rime lourd là, je vais éditer. mdr
L'alcool, c'est mal.
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Colqhoun »

Momo la crevette wrote:tout le barnum de leurs mega concerts a tendance a tuer les chansons.
C'est exactement ça.
Il y a certaines chansons, dans leurs versions d'origine, je peux les écouter, parce qu'il y a quelque chose de plus sec... là, avec les choristes, les cuivres, les musiciens supplémentaires, ça devient pompier et super pénible.
Ça m'a fait penser aux Lynyrd Skynyrd et le son qu'ils ont actuellement... Free Bird est devenu inaudible.
"Give me all the bacon and eggs you have."
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by angel with dirty face »

Colqhoun wrote:là, avec les choristes, les cuivres, les musiciens supplémentaires, ça devient pompier et super pénible.
Bah, ça finit par ressembler au James Last Orchestra...
Gounou
au poil !
Posts: 9768
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Gounou »

C'est marrant parce que, pas fan des Stones non plus, et bien conscient de leurs limites actuelles (difficile d'en faire abstraction), je n'ai pas du tout vécu ce film de la même façon. Aucune irritation de mon côté, ni sonore ni visuelle... au contraire, j'en suis ressorti en ayant le sentiment d'avoir été intimement convié à partager cette scène de 2h et tout ce qu'elle pourra révéler sur le groupe - leur camaraderie, le temps qui les rattrappe, ce besoin quasi-vital de ne pas rendre les armes, leur façon d'occuper l'espace scénique etc. - ainsi que sur le metteur en scène et sa façon de travailler (et, s'il s'efface pendant 1h30, c'est évidemment par humilité et non par flemmardise...). En effet, et comme je l'avais suggéré dans le topic du classement annuel, j'ai vraiment pris cette introduction légère et autodérisoire (tout le film me semble plein d'humour) comme une invitation à ressentir la construction de ce projet et son application. Les cameramen les plus forts d'Hollywood, pourquoi ? Bah il suffit de regarder ce qu'on leur a demandé de faire, quoi, d'y être attentif même si la musique des Stones nous laisse de marbre (ce qui est un peu mon cas, dans une certaine mesure toutefois) : dynamiser à ce point par le filmage - et le montage - une musique devenue si plan-plan, tout en captant des attitudes qui en disent long sur les membres du groupe (plus encore que les courts interludes, judicieusement insérés en complément à ce que l'on voit de façon gentiment humoristique - encore une fois - ), c'est une réelle prouesse et toute la qualité du film. Du coup, si mon coeur n'a pas vibré en continu en réaction à ce que mes oreilles entendaient, mes sens ont constamment été maintenus en éveil grâce à cette histoire d'un groupe qui nous est littéralement racontée par ce qu'arrivent à capter les multiples caméras mobiles de Richardson (qui imprime au passage une poignée de plans icôniques qui ne font pas tâche dans l'oeuvre de Scorsese) et ce qu'en fait le réalisateur par un montage attentif à tout et à la dynamique impressionnante. Ce que j'en retiens, c'est que Scorsese n'étant ni aveugle ni sourd (à ma connaissance), il a réussi à intégrer tout ce que sont actuellement les Stones dans son film, et à me le (et les) rendre franchement sympathique(s). Je trouve ça fort.
Last edited by Gounou on 22 Apr 08, 10:38, edited 1 time in total.
Image
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15703
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Watkinssien »

Je suis entièrement d'accord avec Gounou, sauf que j'ai toujours aimé les Rolling Stones ! ( :wink: )
Image

Mother, I miss you :(
Jean Claude Dus
Postman Sans Gêne
Posts: 9206
Joined: 12 Apr 03, 14:11
Location: In front of a convenience store in New Jersey

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Jean Claude Dus »

Colghoun resume parfaitement ma pensée.
Je pensais pas m'ennuyer autant devant un concert des Stones (pas fan, mais y'a quand même des bonnes chansons), mais là, c'était puant.
Image
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by AtCloseRange »

Gounou wrote:C'est marrant parce que, pas fan des Stones non plus, et bien conscient de leurs limites actuelles (difficile d'en faire abstraction), je n'ai pas du tout vécu ce film de la même façon. Aucune irritation de mon côté, ni sonore ni visuelle... au contraire, j'en suis ressorti en ayant le sentiment d'avoir été intimement convié à partager cette scène de 2h et tout ce qu'elle pourra révéler sur le groupe - leur camaraderie, le temps qui les rattrappe, ce besoin quasi-vital de ne pas rendre les armes, leur façon d'occuper l'espace scénique etc. - ainsi que sur le metteur en scène et sa façon de travailler (et, s'il s'efface pendant 1h30, c'est évidemment par humilité et non par flemmardise...). En effet, et comme je l'avais suggéré dans le topic du classement annuel, j'ai vraiment pris cette introduction légère et autodérisoire (tout le film me semble plein d'humour) comme une invitation à ressentir la construction de ce projet et son application. Les cameramen les plus forts d'Hollywood, pourquoi ? Bah il suffit de regarder ce qu'on leur a demandé de faire, quoi, d'y être attentif même si la musique des Stones nous laisse de marbre (ce qui est un peu mon cas, dans une certaine mesure toutefois) : dynamiser à ce point par le filmage - et le montage - une musique devenue si plan-plan, tout en captant des attitudes qui en disent long sur les membres du groupe (plus encore que les courts interludes, judicieusement insérés en complément à ce que l'on voit de façon gentiment humoristique - encore une fois - ), c'est une réelle prouesse et toute la qualité du film. Du coup, si mon coeur n'a pas vibré en continu en réaction à ce que mes oreilles entendaient, mes sens ont constamment été maintenus en éveil grâce à cette histoire d'un groupe qui nous est littéralement racontée par ce qu'arrivent à capter les multiples caméras mobiles de Richardson (qui imprime au passage une poignée de plans icôniques qui ne font pas tâche dans l'oeuvre de Scorsese) et ce qu'en fait le réalisateur par un montage attentif à tout et à la dynamique impressionnante. Ce que j'en retiens, c'est que Scorsese n'étant ni aveugle ni sourd (à ma connaissance), il a réussi à intégrer tout ce que sont actuellement les Stones dans son film, et à me le (et les) rendre franchement sympathique(s). Je trouve ça fort.
J'adore ta façon d'arriver à faire quasiment toujours abstraction du sujet des films pour uniquement te concentrer sur la pure notion de "mise en scène".
Même pour la captation d'un concert des Stones, je trouve ça assez fort que la prestation du groupe joue aussi peu au final.
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Beck »

julien wrote:Sérieusement, un concert des Stones, aujourd'hui, il se trouve encore des gens que ça intéresse ? A part Watkinssien et Philippe Manoeuvre ?
Moi!
Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23623
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by AtCloseRange »

Beck wrote:
julien wrote:Sérieusement, un concert des Stones, aujourd'hui, il se trouve encore des gens que ça intéresse ? A part Watkinssien et Philippe Manoeuvre ?
Moi!
On t'a reconnu, Philippe, malgré tes lunettes noires!
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Beck »

Eh merde, grillé :(
Image