Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

pak
Electro
Posts: 990
Joined: 23 Mar 08, 00:25
Location: Dans une salle, ou sur mon canapé, à mater un film.

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by pak »

Hé bien, le début est relativement artificiel, où l'on voit Scorsese se plaindre du manque d'infos des Stones ; puis on commence à se demander ce qu'il se passe à l'écran quand Clinton et sa clique débarquent avant le début du concert, avec poignées de mains, embrassades et déférences forcées... Puis, d'un seul coup une caméra plonge du ciel vers l'enseigne extérieure de la salle avec le nom du groupe illuminé dans la nuit, et les premiers riffs de guitare jouent Jumpin'Jack Flash : à partir de ce moment là, que du bonheur !

J'ai trépigné sur mon fauteuil lors de She was hot, chialé devant de duo Jagger/Richards As tear go by (Jagger au chant, Richards à la guitare sêche), une chanson de 1964 (que de scènes parcourues depuis), apprécié les duos inédits avec leurs invités, ect...

Ils on eu le bon sens de ne pas jouer que leurs morceaux les plus connus, évitant ainsi l'effet pot-pourri (ils ont un tel répertoire). Ce qui ne les a pas empêcher de mettre le feu dans la salle avec les inévitables Sympathy for the devil et Satisfaction. Quelle énergie après plus de 40 ans d'existence, et l'enthousiasme qu'ils communiquent à la salle, une leçon que des groupes plus récents devraient retenir !

Et le tout emballé par un Scorsese dont l'amour pour la bande transparait tout au long du concert, avec ses caméras nous mettant au coeur de l'action, comme jamais on ne pourrait l'être, même en live.

Un grand moment, si on aime les Stones bien-sûr...

PS : les messages sur leurs rides... Et alors ? Quel intérêt ? ? ?
Last edited by pak on 1 May 08, 02:14, edited 1 time in total.
Le cinéma : "Il est probable que cette marotte disparaîtra dans les prochaines années."

Extrait d'un article paru dans The Independent (1910)

http://www.notrecinema.com/
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50157
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Boubakar »

Je ne connaissais pas tellement les Stones, j'y suis plus allé sous la caution "Scorsesienne", et... c'est jubilatoire !!!

Ils ont une des ces pêches communicatives, Jagger se trémoussant comme un minet, Charlie Watts jouant de la batterie comme un robot (et qui est de plus crevé), et Keith Richards défoncé comme pas permis (il fume, se met à draguer, manque de tomber...), et Ron Wood (en presque sosie de Rod Stewart) faisant le minimum syndical, et on se sent emporté par leur énergie, et leur passion communicative vis-à-vis de leur public (d'ailleurs, ne serait-pas des figurants, car ils me paraissaient bien "sages" pour un tel concert ?).
Les guests sont par contre pas terribles, excepté Buddy Guy, et ses solos de guitare (je ne sais pas quel effet il fait, mais c'est très entrainant), mais les stars sont bien les Stones, aussi bien dans le passé que dans le présent (les archives sont parfois rigolotes, comme la journaliste japonaise qui essaie de "brancher" Jagger, ou ce dernier qui croyait ne jouer que deux ans avec son groupe), et, même si toutes les chansons ne sont pas géniales (comme celle avec du country, ou les deux passages solo de Keith Richards, tombant comme un cheveu dans le lait), le fait d'entendre Satisfaction d'autres grand titres (seul manque Gimme shelter, un comble pour Scorsese !), avec cette rage, cette conviction, fait que j'ai été emporté.
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by angel with dirty face »

Boubakar wrote:Keith Richards défoncé comme pas permis (il fume, se met à draguer, manque de tomber...)
Là pour le coup, je n'ai vu ni la défonce, ni quand il manque de tomber. Il s'agit d'une grosse production hollywoodienne... Sur la forme, on est loin du film Ziggy Stardust And The Spiders From Mars (1973) de D.A. Pennebaker (même si ça n'a rien à voir à avec les Stones puisque c'est David Bowie...)
Boubakar wrote:et Ron Wood (en presque sosie de Rod Stewart) faisant le minimum syndical...
Un peu normal, les deux lascars ont une histoire commune avec le Jeff Beck Group et The Faces... Ron Wood a même participé aux sublimes albums solos de Rod Stewart : Gasoline Alley (1970) et Every Picture Tells A Story (1971).
pak
Electro
Posts: 990
Joined: 23 Mar 08, 00:25
Location: Dans une salle, ou sur mon canapé, à mater un film.

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by pak »

Evidemment, quand on n'est pas fan, on peut chercher la petite bête, quite à la créer.

Une petite anecdote...

J'ai été voir ce film à l'UGC Ciné Cité Bercy à Paris, et la salle était relativement vide.

Puis une bande de quinquagénaires a débarqué, certains un peu ronds (ils se passaient une fiole d'alcool), un peu bruyant. Des fans des premières heures sûrement. La lumière s'éteint, le film commence. Au début, ils étaient calmes, même si les filles se dandinaient de plus en plus sur leur fauteuil.

Puis, l'enérgie déployée par les Stones sur scène a petit à petit enflammé le groupe. Sur les dernières chansons, certains dansaient devant l'écran (ça ne gênait pas la vision puisque les salles de l'UGC Bercy sont en amphithéâtre), d'autres dans leur rangée de siège, scandée des "hou hou" sur Sympathy for the devil, et le reste de la salle s'est mise à participer à tapant des mains. Une vraie ambiance de concert ! A tel point que j'avais envie d'une bière ! ! !

D'habitude, les débordements en salles pendant un film m'irritent un chouïa, mais là, c'était assez marrant, un peu comme si l'écran était une scène et que tous les spectateurs étaient à un vrai concert.

Cette séance restera un bon souvenir...

Je veux être plus tard like a Rolling Stone ! Pas célèbre et plein de pognon, non, juste avoir le même enthousiasme dans ce que j'aime faire...
Le cinéma : "Il est probable que cette marotte disparaîtra dans les prochaines années."

Extrait d'un article paru dans The Independent (1910)

http://www.notrecinema.com/
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50157
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Boubakar »

angel with dirty face wrote:Là pour le coup, je n'ai vu ni la défonce, ni quand il manque de tomber.
Pour la défonce, c'est surtout caractéristique quand il prend le micro et avec sa voix tremblotante, sans compter les clopes qu'il s'enfile pendant le concert.
Quand il manque de tomber, c'est presque à la fin, il perd (un peu) l'équilibre.

Enfin bon, ça n'est que des détails, et peut-être que Scorsese a voulu capter dans ces moments-là Richards, afin de montrer qui il est.
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by angel with dirty face »

Ok, je comprends mieux ta remarque :wink: ... Sinon pour la voix de Keith Richard, elle a toujours été particulière ("voix tremblotante" comme tu le dis), si tu as l'occasion d'écouter ses disques en solo, n'hésite pas!

Mais j'ai une nette préférence quand il est avec les Stones, surtout pour cinq albums qui se suivent : Beggars Banquet (1968), Let It Bleed (1969), Sticky Fingers (1971), Exile On Main Street (1972), Goats Head Soup (1973)...

Sinon sans Keith Richard, il y a aussi un album superbe de 1972 réunissant trois Stones (Bill Wyman, Charlie Watts et Mick Jagger) et les deux pointures que sont Ry Cooder et Nicky Hopkins sous le titre Jamming With Edward: J'adore!

Image
Last edited by angel with dirty face on 4 May 08, 19:17, edited 1 time in total.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by 7swans »

angel with dirty face wrote: Sinon sans Keith Richard, il y a aussi un album superbe de 1972 réunissant trois Stones (Bill Wyman,Charlie Watts et Mick Jagger) et les deux pointures que sont Ry Cooder et Nicky Hopkins sous le titre Jamming With Edward: J'adore!
Je ne sais pas pourquoi j'ai toujours eu beaucoup de tendresse pour Bill Wyman.

J'ai par contre beaucoup de mal avec Ronny Wood, qui me semble totalement impersonnel, sans vrai talent musical et sans aucun charisme (mais c'est exactement la personne qu'il fallait pour un groupe "bicéphale" -Jagger/Richard- comme les Stones, qui aurait eu du mal a gérer un égo de plus). Brian Jones c'était quand même autre chose...

Je ne suis pas un spécialiste du groupe, mais le livre Rolling Stones : Une biographie (François Bon) est d'une richesse incroyable et se trouve etre un vrai plaisir a lire.

Image
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by angel with dirty face »

7swans wrote:J'ai par contre beaucoup de mal avec Ronny Wood, qui me semble totalement impersonnel, sans vrai talent musical et sans aucun charisme (mais c'est exactement la personne qu'il fallait pour un groupe "bicéphale" -Jagger/Richard- comme les Stones, qui aurait eu du mal a gérer un égo de plus). Brian Jones c'était quand même autre chose...
Entre les deux, il y a eu Mick Taylor (ex-Bluesbreakers) qui est un musicien exceptionnel et sa courte période période en tant que Stone fait partie d'une des plus riches du groupe sur le plan créatif. Sinon je ne suis pas aussi sévère que 7swans au sujet de Ron Wood, c'est un guitariste que j'aime bien... Faut que je pense à lire le François Bon.
Last edited by angel with dirty face on 5 May 08, 12:09, edited 1 time in total.
Griffin Mill
Machino
Posts: 1126
Joined: 8 Feb 05, 02:35

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Griffin Mill »

pak wrote:une bande de quinquagénaires a débarqué,(...) certains dansaient devant l'écran
C'était pareil à une séance de U2 3D sauf qu'ils étaient un peu plus jeunes.
pak wrote: d'autres dans leur rangée de siège, scandaient des "hou hou" sur Sympathy for the devil
Ça me semble totalement irrésistible de faire "houhou" à ce moment là.
One of us..... One of us.....

Image
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23625
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by AtCloseRange »

Je n'ai pas été déçu :mrgreen:
Un concert de Stones plus que vieillissant pour un film sans intérêt autre que de montrer qu'ils feraient mieux d'arrêter les frais.
De ce point de vue, le solo catastrophique de Richards sur "Sympathy for the Devil" est parlant.
Quant aux invités, je n'en parle même pas.
Et je confirme mes a priori pré-visionnage, je ne vois pas comment on peut faire un bon film à partir d'un mauvais concert.
L'inverse est possible mais dans ce sens-là, je ne vois pas.
Nimrod
Hypoglycémique
Posts: 26173
Joined: 13 Apr 03, 18:57

Re: Shine a light (Martin Scorsese, 2007)

Post by Nimrod »

angel with dirty face wrote:Sinon je ne suis pas aussi sévère que 7swans au sujet de Ron Wood, c'est un guitariste que j'aime bien...
... et qui avait déjà un sacré CV avant de rejoindre les Stones (comme tu l'as rappelé plus haut, d'ailleurs).