Top Quentin Tarantino

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Votre Tarantino préféré ?

Reservoir Dogs
8
15%
Pulp Fiction
11
21%
Jackie Brown
16
31%
Kill Bill vol. 1
2
4%
Kill Bill vol. 2
1
2%
Boulevard de la mort
3
6%
Inglourious Basterds
2
4%
Django Unchained
0
No votes
Les 8 salopards
1
2%
Once Upon A Time In Hollywood
8
15%
 
Total votes: 52

User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 18899
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Top Quentin Tarantino

Post by gnome »

hellrick wrote:
Brody wrote: Kill Bill vol.2 : Excellent mais avec quelques longueurs, QT se fait un peu trop plaisir dans certains dialogues inutiles et casseurs de rythme (annonçant Deathproof). Je virerais bien 15 minutes dans les 30 dernières. Heureusement, la toute fin est fantastique.
Tout pareil, c'est ce que je me suis dit hier...en voyant arriver le "last chapter" après 75 minutes de film je me suis dit qu'il aurait du couper dans la dernière partie qui se traine un peu trop (quitte à faire un seul film de 3 heures). J'ai toujours aussi le regret de ne pas voir de combat entre The Bride et Bill mais je m'y suis fait. :wink:
J'ai toujours trouvé le 2 moins bon...
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Anorya »

Hopla, top.


J'adore.

Pulp Fiction
Kill Bill - Vol.1


J'aime beaucoup.

Kill Bill - Vol.2


J'aime bien.

Reservoir Dogs
Inglourious Basterds


Bof.



Aie aie. Non, franchement.

Boulevard de la mort.


Pas vu encore, hélas.

Jackie Brown
Django unchained.
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Federico »

Anorya wrote: Pas vu encore, hélas.

Jackie Brown
Django unchained.
Quel bol ! Il te reste le plus beau à découvrir. :D
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11859
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Anorya »

Federico wrote:
Anorya wrote: Pas vu encore, hélas.

Jackie Brown
Django unchained.
Quel bol ! Il te reste le plus beau à découvrir. :D
Y semblerait bien, du moins pour le premier. :wink:
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Federico »

Très drôle, ta signature, Anorya :uhuh:
(et puis bonjour l'haleine de vieux calamars abandonnés au fond d'une poubelle en plein cagnard) :mrgreen:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mais après tout, qu'est-ce donc, Sonate d'automne sinon... Les dents de la mère ? :uhuh: :arrow:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 12519
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Zelda Zonk »

Petit Up pour rappeler que les compteurs du sondage ont été remis à zéro suite à la sortie de Django.

Vous pouvez donc voter, si n'est déjà fait (34 votes pour l'instant)

Pour l'instant, notre hôtesse de l'air se détache nettement devant "LE Big Mac"

Image
Zeldoune
Machino
Posts: 1133
Joined: 29 Dec 10, 12:24

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Zeldoune »

1. Pulp Fiction
2. Jackie Brown
3. Reservoir Dogs
4. Kill Bill Vol.1
5. Kill Bill Vol. 2
6. Inglorious Basterds
7. Django Unchained
8. Death Proof

Un nette préférence pour le début de sa carrière donc. Beaucoup d'hésitations pour choisir entre Pulp Fiction et [Pulp Fiction et entre Inglorious Basterds et Django Unchained.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Federico »

Memento wrote:Petit Up pour rappeler que les compteurs du sondage ont été remis à zéro suite à la sortie de Django.
Vous pouvez donc voter, si n'est déjà fait (34 votes pour l'instant)
Pour l'instant, notre hôtesse de l'air se détache nettement devant "LE Big Mac"

Image
Vous pouvez donc continuer de voter pour "le parfait générique" (comme disait un gros type qui empilait des bobines 35mm dans sa baignoire faute de dévédéthèque au Chalet de Paillot). :wink:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Mr-Orange
Assistant(e) machine à café
Posts: 142
Joined: 22 Jan 13, 17:10

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Mr-Orange »

1. Reservoir Dogs - 1992
Mon film préféré tout simplement, responsable de mon amour pour le cinéma. J'ai écrit ça sur Allociné sur un topic où on parlait de nos 20 films préférés :
Le meilleur. L'incontournable. Celui qui permet l'arrivée d'un cinéaste qui deviendra l'un des plus populaires, qui aura autant de détracteurs que de fans faciles. Huis-clos théâtral impressionnant comme on en a plus vu depuis (difficile de faire de l'ombre à un tel monument) ou plutôt comme on en a jamais vu, Tarantino reprend les codes de la tragédie, le sang en plus, et nous plonge dans une histoire de braquage raté dont on ne verra jamais le casse. Bavard, ponctué de répliques marquantes et cultes servis par l'un des meilleurs castings qui soient avec des acteurs parfaits, Tarantino renouvelle le film noir et fait parti des précurseurs avec De Palma et son Scarface et Lynch avec son Sailor et Lula, qui ont amené une vague du cinéma indépendant américain violent et viscéral. On peut dire que Reservoir Dogs en est l'aboutissement. Je connais par coeur ce film, ses répliques, les coins du hangar, je pourrais réciter le script sans avoir réviser. Mr Pink, White, Blonde, Orange, et Eddie sont mes potes, j'ai rarement vu des personnes aussi charismatiques crever l'écran, certaines scènes m'ont véritablement marquées (Chris Penn, vraiment marquant, hurlant "STOP POINTING THAT FUCKIN' GUN AT MY DAD !" qui provoquera le fameux mexican stand-off final ou encore la scène où Roth et le film sont seuls dans la salle, des scènes d'une violence rare). Ou comment faire d'un film à l'histoire classique un chef d'oeuvre novateur, assaisonnée à la sauce de son auteur, avec de longues discussions que tout le monde peut sortir à table en parlant de musique qui rendent attachants les personnages, avec une mise en scène froide et un découpage net. Buscemi, Keitel, Penn, Madsen, Roth... Tous sont au top. Je pense à ce film tous les jours, c'est LE film responsable de ma cinéphilie et j'en suis profondément reconnaissant. Mon bonheur serait de pouvoir le revoir sur grand écran en vostfr.

2. Jackie Brown - 1998
Le film le plus mature de l'auteur, très beau, la vie émouvante d'une femme ayant la quarantaine qui commence seulement à douter de son avenir, un film très étonnant de la part du réalisateur où on assiste à la nostalgie des personnages et de leur amour pudique, qui n'ont plus vingt ans.

3. Inglourious Basterds - 2009
Arrive en troisième position un film très différent des deux différents, un film que je n'aime pas pour sa violence cool "sensass", j'aime là une farce décalée que je trouve plus riche que certains ne le pensent, un jeu de voyeurisme entre les personnages cinématographiques et nous, les spectateurs, servi par la mise en scène la plus impressionnante du cinéma de l'enfant terrible d'Hollywood.

4. Pulp Fiction - 1994
Comment ne pas prendre de plaisir devant ce classique précoce, cette jungle hollywoodienne, ce film déconstruit nourri à la culture pop et à la BO qui a fait danser une génération. Absurdité, personnages aussi intéressants que décérébrés (Tarantino n'aura pas réussi à mixer ces deux caractéristiques dans Death Proof), un hybride.

5. Django Unchained - 2013
Résultat très surprenant, car la bande-annonce n'annonçait vraiment pas la couleur du film. Le film est très mature, contrairement à ce que laissait présager les bandes-annonces, et est plutôt à prendre au 1er degré. Autre point que je redoutait le plus mais qui m'a vraiment surpris : la BO est géniale et colle merveilleusement bien au film. Je passerais sur la prestation des acteurs (tous sont bons, même si j'ai eu un peu peur que Waltz reprennent sa même façon de jouer que dans Inglourious Basterds mais au final ça reste quand même le meilleur acteur du film). Maintenant, j'en viens aux défauts car oui il y en a : déja les 15 dernières minutes, bonnes je ne le nie pas, mais qui n'étaient pas forcément nécessaires, le film auraient pu se terminer avant (d'ailleurs on aura vu Tarantino en meilleure forme dans ses anciens caméos que dans celui-ci). Mais je suis vraiment content que Tarantino aie décidé de faire un film mature qui propose des personnages très soignés. Et puis ça fait plaisir de voir Dicaprio se lâcher un peu et cabotiner, lui qui ne faisait que des froncements de sourcils depuis quelques années déja.

6. Kill Bill Volume Deux
7. Kill Bill Volume Un
Le volume deux est un beau film rendant hommage aux westerns, avec un David Carradine charismatique qui figure parmi les meilleurs personnages tarantinesques, au côté de Landa, Shultz, Mr Pink, Max Cherry et Jules. Par contre le volume un est certes super bien foutu mais dérangeant, trop crasseux (le meurtre de la mère devant sa fille) et pas jouissif pour un sous. L'enthousiasme collectif sur ce film fait que je l'apprécie encore moins.

8. Boulevard de la Mort - 2007
Le côté vintage est super attachant, mais les propos dans le film sont tellement remplis de connerie que le film est insupportable et inintéressant.

Donc en gros j'aime tous sauf les deux derniers du top.
Nouveau sur ce site.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Federico »

Le magazine Vanity Fair a fait réaliser une infographie de la kill bill* des dégustations de pissenlits par la racine dans les films de Tarantino.

Sans surprise, c'est Inglourious Basterds en tête de liste et Jackie Brown qui ferme la marche.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
(*) Ce que je traduirai approximativement par "note de repassage". :wink:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
makaveli
Doublure lumière
Posts: 442
Joined: 13 May 09, 10:21

Re: Top Quentin Tarantino

Post by makaveli »

j'adore :
1)reservoir dogs

j'aime beaucoup :
2) jackie brown
3) pulp fiction
4) django

j'aime bien :
kill bill 1 et 2
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Federico »

Tarantino, imitateur ou créateur ?... C'est avec cette question que Les nouveaux chemins de la connaissance ont bouclé leur semaine thématique consacrée à L'éloge de la parodie.

Avec en invité (mais quelle surprise ! :mrgreen: ) le Tarantino de la critique ciné (même débit de mitraillette et 50 citations à la minute)... :roll:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
User avatar
Truffaut Chocolat
Rene Higuita
Posts: 5662
Joined: 28 Jul 05, 18:33

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Truffaut Chocolat »

ça fait 20 ans qu'on entend le même débat : ça les fatigue pas à la longue ou bien ?
User avatar
Zelda Zonk
Amnésique antérograde
Posts: 12519
Joined: 30 May 03, 10:55
Location: Au 7e ciel du 7e art

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Zelda Zonk »

Truffaut Chocolat wrote:ça fait 20 ans qu'on entend le même débat : ça les fatigue pas à la longue ou bien ?
Oui, surtout si c'est pour en arriver à la conclusion logique et naturelle : "toute création est re-création"

Ca s'applique d'ailleurs à tous les arts : musique, peinture, littérature...
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Federico »

Je suis d'accord, rien de bien neuf là-dedans (Truffaut et encore plus Godard accumulèrent les références, citations et clins d'oeil ; Fassbinder n'aurait pas été ce qu'il fut sans Douglas Sirk ni Ozon sans les deux précédents etc.)
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz