Top Quentin Tarantino

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Votre Tarantino préféré ?

Reservoir Dogs
8
15%
Pulp Fiction
11
21%
Jackie Brown
16
31%
Kill Bill vol. 1
2
4%
Kill Bill vol. 2
1
2%
Boulevard de la mort
3
6%
Inglourious Basterds
2
4%
Django Unchained
0
No votes
Les 8 salopards
1
2%
Once Upon A Time In Hollywood
8
15%
 
Total votes: 52

bruce randylan
Mogul
Posts: 11509
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Top Quentin Tarantino

Post by bruce randylan »

Major Tom wrote:Je suis déçu, dans le top, personne n'a mis l'épisode du Jimmy Kimmel Live! qu'il a réalisé, alors que ça comprend ses tics de filmage... :fiou:
C'est à dire ? Le plan filmé depuis l'intérieur du coffre ? :mrgreen:

Pour la scène de voiture de Sin City, si ça reste en effet la meilleur du film, j'avais surtout l'impression de voir je sais-plus-quel-Godard (une femme est une femme ? Pierrot le fou ? )

Après, je sens qu'on va me dire que je ne suis pas objectif... :P
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15192
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Watkinssien »

Eh bien, je vais modifier mon top, ne pouvant prévoir qu'il susciterait des réactions aussi "tolérantes" et sûres de leurs convictions.

CHEF-D'OEUVRE
Pulp Fiction (1994)

OEUVRES MAJEURES
Reservoir Dogs (1992)


REUSSITES
Four Rooms (1995)
Jackie Brown (1997)
Kill Bill: Volume 1 (2003)
Kill Bill: Volume 2 (2004)

INEGAUX
My Best Friend's Birthday (1987)
Death Proof (2007)
Inglourious Basterds (2009)

Voilà, vous êtes contents ?
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22404
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Top Quentin Tarantino

Post by cinephage »

Ben mon gaillard, faut pas céder comme ça à la pression populaire... :mrgreen:
L'invention des arts étant un droit d'aînesse,
Nous devons l'apologue à l'ancienne Grèce:
Mais ce champ ne se peut tellement moissonner
Que les derniers venus n'y trouvent à glaner.
La feinte est un pays plein de terres désertes;
Tous les jours nos auteurs y font des découvertes.
Je t'en veux dire un trait assez bien inventé:
Autrefois à Racan Malherbe l'a conté.
Ces deux rivaux d'Horace, héritiers de sa lyre,
Disciples d'Apollon, nos maîtres, pour mieux dire,
Se rencontrant un jour tout seuls et sans témoins
(Comme ils se confiaient leurs pensers et leurs soins,
Racan commence ainsi:« Dites-moi, je vous prie,
Vous qui devez savoir les choses de la vie,
Qui par tous ces degrés avez déjà passé,
Et que rien ne doit fuir en cet âge avancé,
A quoi me résoudrai-je? Il est temps que j'y pense.
Vous connaissez mon bien, mon talent, ma naissance:
Dois-je dans la province établir mon séjour,
Prendre emploi dans l'armée, ou bien charge à la Cour?
Tout au monde est mêlé d'amertume et de charmes:
La guerre a ses douceurs, l'hymen a ses alarmes.
Si je suivais mon goût, je saurais où buter,
Mais j'ai les miens, la Cour, le peuple à contenter."
Malherbe là - dessus: «Contenter tout le monde!
Ecoutez ce récit avant que je réponde.»

J'ai lu dans quelque endroit qu'un meunier et son fils
L'un vieillard, l'autre enfant, non pas des plus petits,
Mais garçon de quinze ans, si j'ai bonne mémoire,
Allaient vendre leur âne un certain jour de foire.
Afin qu'il fût plus frais et de meilleur débit,
On lui lia les pieds, on vous le suspendit;
Puis cet homme et son fils le portent comme un lustre.
Pauvres gens! idiots! couple ignorant et rustre!
Le premier qui les vit de rire s'éclata:
«Quelle farce dit-il, vont jouer ces gens-là?
Le plus âne des trois n'est pas celui qu'on pense.»
Le meunier, à ces mots, connaît son ignorance;
Il met sur pied sa bête, et la fait détaler.
L'âne, qui goûtait fort l'autre façon d'aller,
Se plaint en son patois. Le meunier n'en a cure;
Il fait monter son fils, il suit: et, d'aventure,
Passent trois bons marchands. Cet objet leur déplut.
Le plus vieux au garçon s'écria tant qu'il put:
"Oh là! oh! descendez, que l'on ne vous le dise,
Jeune homme, qui menez laquais à barbe grise!
C'était à vous de suivre, au vieillard de monter.
- Messieurs, dit le meunier, il vous faut contenter.»
L'enfant met pied à terre, et puis le vieillard monte;
Quand trois filles passant, l'une dit:« C'est grand' honte
Qu'il faille voir ainsi clocher ce jeune fils,
Tandis que ce nigaud, comme un évêque assis,
Fait le veau sur son âne et pense être bien sage.
- Il n'est, dit le meunier, plus de veaux à mon âge:
Passez votre chemin, la fille, et m'en croyez.»
Après maints quolibets coup sur coup renvoyés,
L'homme crut avoir tort et mit son fils en croupe.
Au bout de trente pas, une troisième troupe
Trouve encore à gloser. L'un dit:« Ces gens sont fous!
Le baudet n'en peut plus, il mourra sous leurs coups.
Eh quoi! charger ainsi cette pauvre bourrique!
N'ont-ils point de pitié de leur vieux domestique?
Sans doute qu'à la foire ils vont vendre sa peau.
- Parbleu! dit le meunier, est bien fou du cerveau
Qui prétend contenter tout le monde et son père.
Essayons toutefois si par quelque manière
Nous en viendrons à bout.» Ils descendent tous deux.
L'âne se prélassant marche seul devant eux.
Un quidam les rencontre, et dit:« Est-ce la mode
Que baudet aille à l'aise; et meunier s'incommode?
Qui de l'âne ou du maître est fait pour se lasser?
Je conseille à ces gens de le faire enchâsser
Ils usent leurs souliers et conservent leur âne!
Nicolas, au rebours: car quand il va voir Jeanne,
Il monte sur sa bête; et la chanson le dit.
Beau trio de baudets!» Le meunier repartit:
«Je suis âne, il est vrai, j'en conviens, je l'avoue;
Mais que dorénavant on me blâme, on me loue,
Qu'on dise quelque chose ou qu'on ne dise rien,
J'en veux faire à ma tête». Il le fit, et fit bien.

Quant à vous, suivez Mars, ou l'Amour, ou le Prince;
Allez, venez, courez; demeurez en province;
Prenez femme, abbaye, emploi, gouvernement:
Les gens en parleront, n'en doutez nullement.
Pour ma part, je n'hésiterais pas à mettre une pub barilla dans mon top si je pensais qu'il s'agit d'une des oeuvres que je préfère du réalisateur. C'est un exercice libre, pourquoi donc se brider ???
Derniers visionnages...
ImageImageImageImageImage
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Jericho »

Trailer For Upcoming Documentary TARANTINO: THE DISCIPLE OF HONG KONG

http://twitchfilm.com/news/2011/05/firs ... g-kong.php
Image
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Votre Tarantino préféré ?

Post by jacques 2 »

Stark wrote:
1. Jackie Brown

Son plus beau film, parce que le plus sentimental, le plus romanesque, le plus proche et le plus attaché à ses personnages. Sublime portrait de femme à la croisée des chemins, chant d'amour aux figures vieillissantes : il y a, dans ce trésor de polar aux accents bluesy et nostalgiques une étoffe émotionnelle qui me bouleverse, sans que Tarantino n'abdique rien de ce qui a fait son talent (la maîtrise impériale du récit, les plages du dialogues-nectar, etc...).
Je ne peux que reprendre l'avis de Stark : le film parfait car le plus émouvant quand il nous décrit une parfaite histoire d'un amour qui restera platonique ...

Sinon, "Reservoir dogs" : comme d'autres, le film m'avait pris par surprise et stupéfié par sa virtuosité de tous les instants ...

Puis "Kill Bill" : les deux sont indissociables et un vieil amateur de cinéma de genre ne peut qu'apprécier cet hommage respectueux ... et puis j'aime Uma Thurman !! :oops:

Moins d'amour pour les autres même si, dans le franchement mauvais et délayé "Boulevard de la Mort", il reste quand même ce que Tarantino donne dans chaque film : de grands numéros d'acteurs ...

Comme beaucoup, je n'ai pas apprécié Mélanie Laurent dans IB mais la découverte de Waltz était tellement réjouissante ... sans parler de Pitt en Aldo Ray .

Alors, même s'il devient fâcheusement à la mode de ne plus vous aimer voire de vous conspuer, chapeau pour l'ensemble de votre oeuvre, Mr Tarantino (même si vous ne ferez jamais un autre "Jackie Brown" ... :wink:)
Nass'
Assistant(e) machine à café
Posts: 154
Joined: 2 Aug 10, 15:46
Last.fm

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Nass' »

Classique

Pulp Fiction L'oeuvre où Tarantino canalise le mieux sa passion débordante. Un vrai monument

Grand film

Jackie Brown
Reservoir Dogs


Très bon

Kill Bill 1
Kill Bill 2


Moyen


Inglourious Basterds
ImageImage
Some day we’ll fall down and weep and we’ll understand it all. All things.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 41075
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Votre Tarantino préféré ?

Post by Rockatansky »

jacques 2 wrote:Alors, même s'il devient fâcheusement à la mode de ne plus vous aimer voire de vous conspuer, chapeau pour l'ensemble de votre oeuvre, Mr Tarantino (même si vous ne ferez jamais un autre "Jackie Brown" ... :wink:)

Comme on dit tu n'en sais rien...
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
jacques 2
Régisseur
Posts: 3172
Joined: 17 May 10, 17:25
Location: Liège (en Wallonie)

Re: Top Quentin Tarantino

Post by jacques 2 »

En l'occurrence, j'aimerais vraiment me tromper mais ses derniers films (que j'aime quand même, hein ...) ne tendent pas dans cette direction : c'est le moins que l'on puisse dire... :wink:
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Votre Tarantino préféré ?

Post by Thaddeus »

jacques 2 wrote:Alors, même s'il devient fâcheusement à la mode de ne plus vous aimer voire de vous conspuer
Je n'ai vraiment pas cette impression. Je ne pense pas qu'il existe, aujourd'hui, de cinéaste en activité qui fédère autant que Tarantino. Pas un réalisateur n'en possède actuellement cette espèce de rayonnement universel, qui parvient à mettre à peu près tout le monde d'accord : les amateurs de cinéma "dit populaire" et de cinéma "dit d'auteur", les cinéphiles, le grand public qui le connaît et l'adore, toutes les mouvances de la critique... Bref, Tarantino n'a jamais été aussi fermement installé sur un piédestal.
Nass'
Assistant(e) machine à café
Posts: 154
Joined: 2 Aug 10, 15:46
Last.fm

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Nass' »

C'est un référenceur de génie qui parvient à installer de l'ordre dans ce conglomérat foisonnant de clins d'oeil. Il me fait énormément penser à Scorsese où chaque panoramique est un appel à satisfaire ses pulsions de cinéphile sauvage. Ca sent la rage, le déterminisme dans chaque séquence. C'est ultra (trop ?) travaillé mais que c'est bon... Quant aux répliques, elles sont crues mais d'une ambition et d'un sens aigu de l'écriture qui forcent le respect. Parler du minou de Madonna pendant des minutes ou exposer les théories sur les perceptions du fast food à l'étranger, fallait oser.
ImageImage
Some day we’ll fall down and weep and we’ll understand it all. All things.
bruce randylan
Mogul
Posts: 11509
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Votre Tarantino préféré ?

Post by bruce randylan »

Stark wrote:
jacques 2 wrote:Alors, même s'il devient fâcheusement à la mode de ne plus vous aimer voire de vous conspuer
Je n'ai vraiment pas cette impression. Je ne pense pas qu'il existe, aujourd'hui, de cinéaste en activité qui fédère autant que Tarantino. Pas un réalisateur n'en possède actuellement cette espèce de rayonnement universel, qui parvient à mettre à peu près tout le monde d'accord : les amateurs de cinéma "dit populaire" et de cinéma "dit d'auteur", les cinéphiles, le grand public qui le connaît et l'adore, toutes les mouvances de la critique... Bref, Tarantino n'a jamais été aussi fermement installé sur un piédestal.
Ah ben, heureusement non. j'ai beaucoup d'amis et de collègues qui commencent à en revenir. On a encore eut une grande conversation sur Inglorious Basterds pas plus tard que mercredi : plusieurs fans tarantinesque de la première heure le descende violemment et regardent avec de plus en plus de mal ses précédentes œuvres. Je ne dis pas que c'est l'avis général mais la résistance prend forme 8)
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
Borislehachoir
Machino
Posts: 1344
Joined: 17 Feb 06, 14:34

Re: Votre Tarantino préféré ?

Post by Borislehachoir »

bruce randylan wrote:
Stark wrote: Je n'ai vraiment pas cette impression. Je ne pense pas qu'il existe, aujourd'hui, de cinéaste en activité qui fédère autant que Tarantino. Pas un réalisateur n'en possède actuellement cette espèce de rayonnement universel, qui parvient à mettre à peu près tout le monde d'accord : les amateurs de cinéma "dit populaire" et de cinéma "dit d'auteur", les cinéphiles, le grand public qui le connaît et l'adore, toutes les mouvances de la critique... Bref, Tarantino n'a jamais été aussi fermement installé sur un piédestal.
Ah ben, heureusement non. j'ai beaucoup d'amis et de collègues qui commencent à en revenir. On a encore eut une grande conversation sur Inglorious Basterds pas plus tard que mercredi : plusieurs fans tarantinesque de la première heure le descende violemment et regardent avec de plus en plus de mal ses précédentes œuvres. Je ne dis pas que c'est l'avis général mais la résistance prend forme 8)
A force de répeter cela sans arrêt, on a plutôt l'impression que tu cherches à t'auto-convaincre de ce que tu dis.
bruce randylan
Mogul
Posts: 11509
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Top Quentin Tarantino

Post by bruce randylan »

C'est juste de l'auto-référence en hommage au personnage.
Après, je te les présente quand tu veux mes collègues. :)
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
Thaddeus
Ewok on the wild side
Posts: 5665
Joined: 16 Feb 07, 22:49
Location: 1612 Havenhurst

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Thaddeus »

bruce randylan wrote:Ah ben, heureusement non. j'ai beaucoup d'amis et de collègues qui commencent à en revenir. On a encore eut une grande conversation sur Inglorious Basterds pas plus tard que mercredi : plusieurs fans tarantinesque de la première heure le descende violemment et regardent avec de plus en plus de mal ses précédentes œuvres. Je ne dis pas que c'est l'avis général mais la résistance prend forme 8)
Qu'il y ait des "poches de résistance" de ci de là, je suis d'accord. Mais le terme "résistance" démontre bien que l'immense majorité des spectateurs est acquise au cinéaste, et qu'il ne me paraît donc pas à la mode de le conspuer.
J'essaie de juger factuellement. Son dernier film a été sans doute le plus porté aux nues l'année de sa sortie (rien que sur ce forum, il est arrivé largement en tête du classement annuel). Et chaque sortie d'un Tarantino est, me semble-t-il, le théâtre d'un grand rassemblement où tout le monde à peu près se dit d'accord : le public qui trouve ça super fun, les cinéphiles qui trouvent ça super riche, les critiques qui trouvent ça super théorique, etc. Le seul qui, éventuellement, a été un chouïa moins bien accueilli est Death Proof (et encore, tout est relatif, parce qu'une grande partie de la critique et des cinéphiles était en génufléxion devant).
J'ai l'impression au contraire que le nombre de ses admirateurs s'est considérablement élargi depuis quinze ans : du temps de Reservoir Dogs et Pulp Fiction, il a créé un culte auprès d'un cercle de fans friands de contre-culture pop qui ont fait de lui le parangon d'une mouvance inédite. Aujourd'hui, il est presque considéré comme le chantre d'une nouvelle forme d'art moderne, le Godard de notre époque.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90442
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Top Quentin Tarantino

Post by Jeremy Fox »

Stark wrote: Aujourd'hui, il est presque considéré comme le chantre d'une nouvelle forme d'art moderne, le Godard de notre époque.
Et cette définition me convient parfaitement. 8) Un Godard qui aurait été élevé à la culture pop ; j'adore sans compter y compris Death proof auquel j'accroche de plus en plus au fil des visions. Peut-être le cinéaste actuel, avec James Gray et Bruno Dumont, de qui j'attends avec le plus d'impatience les nouveaux films.