Walkyrie (Bryan Singer - 2008)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12824
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by hellrick »

Impression mitigée mais dans l'ensemble le film est intéressant et nous donne une bonne petite leçon d'Histoire agréable à suivre. Le début est très bien, ensuite c'est vrai que j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans mais dans la seconde moitié il y a un vrai suspense et une belle tension car on se demande quand ça va foirer...D'ailleurs la définition du suspense (opposé à la surprise) n'est il pas qu'on sait qu'un événement va se produire mais qu'on ignore quand? Donc ici on sait clairement qu'ils vont échouer mais on se demande quand et pourquoi ça va arriver.
Tom Cruise m'a paru très bon et la reconstitution très bien fichue...
Sans doute plus intéressant que vraiment passionnant mais c'est déjà pas mal...
4/6
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
mynameisfedo
Bernanonos
Posts: 5811
Joined: 8 Feb 05, 16:18

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by mynameisfedo »

Sujet assez casse-gueule à partir du moment où tout le monde connait la fin en ce qui concerne le furher.
Mais le réalisateur sait visiblement y faire et le film s'avère finalement prenant d'un bout à l'autre en faisant bien ressentir les moments d'angoisse des protagonnistes.

Très très bien au final. 8)

En revanche, il me semblait que Rommel avait participé au complot: je n'ai pas remarqué la présence du personnage...
ApOk
Assistant(e) machine à café
Posts: 264
Joined: 24 Aug 06, 14:10
Location: In the Land of Rape and Honey

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by ApOk »

mynameisfedo wrote:En revanche, il me semblait que Rommel avait participé au complot: je n'ai pas remarqué la présence du personnage...
Je me suis fait la même réflexion.

À savoir que Rommel était au courant et "participait" dans l'ombre pour éviter de s'exposer. De toute façon, un personnage aussi riche mérirterait un biopic à lui tout seul.
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17419
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by bronski »

Pas vu le film mais vu ce soir un documentaire-fiction sur Arte. Je croyais que l'opération Valkyrie était cette tentative d'attentat mais pas du tout, c'est une opération "légale" prévue par le Reich en cas de soulèvement des étrangers du STO présents en quantité en Allemagne.
Tout le suspense vient après l'attentat manqué, les liaisons téléphoniques sont coupées, faut-il lancer cette opération Valkyrie qui donnerait les pleins pouvoirs à la Wermacht, aux dépens des SS en particulier.
Ainsi on assiste à des déchirements intérieurs, Hitler est-il mort ou pas? Personne ne sait. Les clans se forment, à Paris on assiste à des arrêts massifs de Gestapistes et de SS par la Wermacht (ils sont faits de nuit pour que les parisiens ne le voient pas). C'est l'anarchie au sein même du Reich qui si j'ai bien compris dure plusieurs jours, jusqu'à l'allocution radiophonique de Hitler qui rétablit "l'ordre".
Bref je suis HS n'ayant pas vu le film, mais ce documentaire était passionnant, et l'acteur qui joue Stauffenberg est très convaincant. Je vois mal Tom Cruise l'égaler, mais comme dit auparavant c'est un bon acteur quand il est bien dirigé...
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 12824
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by hellrick »

bronski wrote:Pas vu le film
...
Tout le suspense vient après l'attentat manqué, les liaisons téléphoniques sont coupées, faut-il lancer cette opération Valkyrie qui donnerait les pleins pouvoirs à la Wermacht, aux dépens des SS en particulier.
Ainsi on assiste à des déchirements intérieurs, Hitler est-il mort ou pas? Personne ne sait. Les clans se forment, à Paris on assiste à des arrêts massifs de Gestapistes et de SS par la Wermacht (ils sont faits de nuit pour que les parisiens ne le voient pas). C'est l'anarchie au sein même du Reich qui si j'ai bien compris dure plusieurs jours, jusqu'à l'allocution radiophonique de Hitler qui rétablit "l'ordre".
...
En gros c'est exactement le sujet du film, intéressant historiquement (j'ai pas vérifié les détails celà dit) mais pas toujours passionnant d'un point de vue cinéma...M'enfin c'est pas mal quand même
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
MJ
Conseiller conjugal
Posts: 11533
Joined: 17 May 05, 19:59
Location: Chez Carlotta

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by MJ »

A noter que le film s'il n'insiste certes pas trop sur les raisons des personnages à fomenter une révolte contre Hitler donne cependant une image bien romantique de la situation. Pour comprendre les vraies motivations de "l'aile modérée" nazie voir Hannah Arendt, qui dans Eichmann à Jérusalem dresse un portrait assez impitoyable du complot de 44.
"Personne ici ne prend MJ ou GTO par exemple pour des spectateurs de blockbusters moyennement cultivés." Strum
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 10267
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by odelay »

Je viens de revoir le film, il tiens toujours le coup après un deuxième vision. Peut être que ceux qui avaient moyennement apprécié seront plus indulgents. En tout cas je pense qu'il s'agit d'une vraie réussite.

Et pour ceux qui disaient "encore une star US, sûrement plus belle que le personnage original, qui va bouffer le film", je ne répondrai qu'avec cette photo :

Image

Le vrai Stauffenberg. Il y a plus qu'une légère ressemblance non? Comme Cruise est formidable de sobriété (ce qui n'a pas toujours été le cas), son choix a été plus que judicieux.
Last edited by odelay on 21 Nov 11, 23:33, edited 1 time in total.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14402
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by Demi-Lune »

Bryan Singer est un des réalisateurs actuels qui me gonflent le plus et je dois dire que je partais à la découverte de Walkyrie avec circonspection. J'ai finalement apprécié, l’œuvre ne manque pas de qualités à mon avis.
Alors certes, il sera probablement difficile de ne pas éprouver une certaine déception, parce que le sujet est passionnant et que le traitement dans son ensemble paraît un peu sage, presque timide, en tout cas souffrant d'un manque d'ampleur dramatique. Des points importants font plouf (la cellule familiale de Stauffenberg, par exemple) ou sont passés sous silence par le traitement scénaristique (quid de Rommel ? de l'éventualité d'un ralliement d'Albert Speer ?). Ce traitement s'intéresse finalement peu aux états d'âme des conjurés et préfère l'efficacité du thriller à l'exploration fouillée, avec toutes les nuances nécessaires, du film choral historique, a fortiori quand celui-ci touche à ce cadre précis. On voudrait ainsi en savoir plus sur les motivations et les caractères de chacun de ces officiers dissidents, or Singer n'investit que peu le terrain des questionnements et des doutes ; il se focalise plus sur la dimension très romanesque de cet épisode (le suspense, la conjuration, le plan millimétré, les accrocs, etc) que sur le questionnement qui le traverse pourtant : qui étaient ces hommes ? Ce qui revenait à mettre en lumière des interrogations complexes, sur l'héroïsme ou l'opportunisme, sur la profondeur de la fidélité du reste des hauts officiers au IIIe Reich surtout avec le refoulement progressif des fronts ouest et est, sur les éventuelles fractures sociales au sein du haut commandement de la Wehrmacht (les valeurs des militaires issus de la vieille tradition prussienne comme Beck ou Stauffenberg qui est par ailleurs un aristocrate), sur la mesure de la place à réserver à ces officiers mutins dans la Résistance allemande. Les dissensions internes aux conspirateurs (les politiciens contre les pragmatiques) sont survolées et seule la représentation du général Fromm, attentiste ambigu, lâche et sans honneur, atteste un regard un peu fouillé. En l'état, le film nous présente des officiers qui avaient des couilles au cul, et c'est clair qu'ils devaient en avoir, mais la détermination de ces militaires putschistes apparaît trop théorique. Pour moi c'est là que Walkyrie loupe quelque chose de crucial : il retrace le fil d'un complot échoué et semble (sciemment ? Singer sentait-il ses épaules trop frêles pour cela ?) renoncer à se frotter à ces questions, à offrir de la complexité. Le spectateur peut y réfléchir de lui-même, mais guère grâce au travail fourni ici.

Singer se recentre donc sur le romanesque et je ne peux pas dire que de ce côté-là, le film m'ait déplu. Je rejoins Watkinssien, Ben Castellano et Julien Léonard quand ils estiment que le film de Singer n'est absolument pas handicapé par le fait qu'on sache pertinemment comment tout ça s'est terminé. Ça reviendrait sinon à mettre à la poubelle tous les films historiques, du moins ceux qui retranscrivent un épisode connu du spectateur. L'habileté se mesure au contraire dans la capacité qu'a le réalisateur à captiver malgré la connaissance préalable de l'issue. En cela, Walkyrie m'a convaincu car dans l'ensemble, la reconstitution est soignée, suivant fidèlement les évènements que Singer rend très prenants. Le rythme soutenu donne un certain sentiment de marche implacable jusque dans sa tragique conclusion. Et c'est d'ailleurs en cela que le film de Singer se montre pour moi réussi : en se concentrant sur l'aspect concret et millimétré de l'épisode, le réalisateur sollicite la vigilance du spectateur et l'invite, à mesure que les détails défavorables à la bonne exécution du plan s'accumulent, à prendre toute la mesure d'une frustration aux proportions historiques énormes. Ainsi, le suspense mis en place ne m'apparaît pas roublard, il ne peut évidemment pas chercher à duper le spectateur (Hitler est-il mort ? Nos héros s'en sortiront-ils ? Réponse dans le prochain épisode...). Il retranscrit seulement la manière dont les putschistes ont vécu les évènements, avec la tension et l'inconnu inhérents à ce genre de plan, et leur amertume épique devient celle du spectateur puisque celui-ci a un temps d'avance et peut par conséquent mesurer l'incroyable fatalité de cet échec, minute par minute. Le film, sur ce plan, a vraiment quelque chose, il laisse un goût particulier.

Bon Tom Cruise, sobre, évinçant tout le reste du casting malgré quelques pointures (Terence Stamp, Kenneth Branagh, Carice Van Houten...). La réalisation, classique, fait preuve d'un sens de l'épure visuelle qui épouse judicieusement les lignes architecturales très speeriennes, néo-classiques, du régime nazi.
User avatar
Phnom&Penh
Accessoiriste
Posts: 1968
Joined: 28 Feb 08, 12:17
Location: Sans beurre, on meurt

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by Phnom&Penh »

Demi-Lune wrote:Des points importants font plouf (la cellule familiale de Stauffenberg, par exemple) ou sont passés sous silence par le traitement scénaristique (quid de Rommel ? de l'éventualité d'un ralliement d'Albert Speer ?). Ce traitement s'intéresse finalement peu aux états d'âme des conjurés et préfère l'efficacité du thriller à l'exploration fouillée, avec toutes les nuances nécessaires, du film choral historique, a fortiori quand celui-ci touche à ce cadre précis. On voudrait ainsi en savoir plus sur les motivations et les caractères de chacun de ces officiers dissidents
En ce qui concerne Stauffenberg et quelques autres membres de sa famille, tu pourras trouver un éclairage très émouvant dans ce livre récent:

Image


Il est écrit par sa fille dont sa femme était enceinte quand il a été exécuté. Bien sûr, c'est un récit de famille mais il est très éclairant sur les motivations, construites depuis 1936, de Stauffenberg, et sur le fait que sa femme connaissait ses projets, le peu de chances de réussite (50/50 d'après Stauffenberg lui-même), et ce qu'elle et sa famille risquaient.
C'est un peu ce que tu sembles chercher: les états d'âmes et les motivations, au sein de sa famille :wink:
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image
Tancrède
J'suis un rebelle, moi !
Posts: 1602
Joined: 18 Jan 07, 11:12

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by Tancrède »

et pour une vue plus exhaustive de la conjuration du 20 juillet, le chapitre qui lui est consacré dans la biographie de Ian Kershaw est parfait.
User avatar
Phnom&Penh
Accessoiriste
Posts: 1968
Joined: 28 Feb 08, 12:17
Location: Sans beurre, on meurt

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by Phnom&Penh »

Tancrède wrote:et pour une vue plus exhaustive de la conjuration du 20 juillet, le chapitre qui lui est consacré dans la biographie de Ian Kershaw est parfait.
Le point de vue de Konstanze est très démarqué des recherches d'époque et donne surtout la vision familiale. Cela dit, la famille de Claus von Stauffenberg était assez spéciale et explique en très grande partie son geste héroïque. Vraiment très spéciale et très européenne. "Hobereau prussien", certes, mais beaucoup plus riche que cela.
"pour cet enfant devenu grand, le cinéma et la femme sont restés deux notions absolument inséparables", Chris Marker

Image
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14402
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by Demi-Lune »

Merci pour ces recommandations bibliographiques. :wink:
Ça m'a l'air très intéressant.
Ouf Je Respire
Charles Foster Kane
Posts: 25558
Joined: 15 Apr 03, 14:22
Location: Forêt d'Orléans

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2009)

Post by Ouf Je Respire »

Vu hier.

J'ai été bluffé. Singer arrive à maintenir un suspense sur une intrigue dont la fin est déjà connue. Et Cruise est très bon.

8/10
Image
« Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer. » André Gide
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 89948
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2008)

Post by Jeremy Fox »

On le sait désormais depuis Usual Suspect, Bryan Singer sait parfaitement bien gérer une scène de suspense et sa réalisation (tout comme la musique de son compère Ottman) est très classieuse. Ce qui fait que (surtout si comme moi on ne connaissait pas ce fait historique de cette tentative d'attentat contre Hitler et de coup d'état qui devait s'ensuivre), on passe un bon moment devant ce film efficacement réalisé, scénarisé et interprété. Ceci dit, le lendemain on a déjà tout oublié car les auteurs n'ont pas réussi à faire passer d'émotion, leur film étant bien trop froid pour un tel sujet. Mais je n'ai sur le coup pas boudé mon plaisir. Et c'est déjà pas mal.
User avatar
Rick Blaine
Howard Hughes
Posts: 19822
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Valkyrie/Walkyrie (Bryan Singer - 2008)

Post by Rick Blaine »

Jeremy Fox wrote:Ceci dit, le lendemain on a déjà tout oublié car les auteurs n'ont pas réussi à faire passer d'émotion, leur film étant bien trop froid pour un tel sujet. Mais je n'ai sur le coup pas boudé mon plaisir. Et c'est déjà pas mal.
J'en avait pensé sensiblement la même chose, vite oublié mais plaisant à regarder, bien raconté et bien interprété, l'essentiel était là.