Topic films d'horreur

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48587
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Post by Flol »

Art Core wrote:Dans le genre horror-comedy (plus comedy cependant) je voudrais Freaks de Tom Stern et Alex Winter de 1993.
Je me souviens d'un article dans un ancien Mad, blindé de photos...et à chaque fois que je tombais sur cet article, je me délectais de toutes ces photos totalement nawaks et colorées.
Y a-t-il un quelconque dvd quelque part ?
Art Core
Paulie Pennino
Posts: 2254
Joined: 24 May 05, 14:20

Post by Art Core »

Je l'ai vu en VHS mais il existe un Z1 pas cher au format mais apparement sans sous-titres :cry: .
http://dvdpacific.com/item.asp?ID=652089

Dommage car le film vaut vraiment le coup, le genre de petit film culte vraiment tordant.
Aragorn Elessar
Accessoiriste
Posts: 1938
Joined: 17 Apr 06, 13:18

Post by Aragorn Elessar »

Art Core wrote:Dans le genre horror-comedy (plus comedy cependant) je voudrais Freaked de Tom Stern et Alex Winter de 1993.

Je ne sais pas très bien si ce film a sa place ici mais il raconte grosso modo comment un acteur et son meilleur pote, accompagnés d'une jolie activiste politique, se retrouvent enfermé dans l'étrange ferme de Elijah C. Skuggs (interprété par le génail Randy Quaid) qui fait des experiences étrange avec un produit chimique extrêmement dangereux.

Tout simplement la meilleur comédie vu depuis pfou... je me souviens plus. Un délire total d'1h30 parfaitement maîtrisé et qui en met plein la gueule au spectateur (le budget a dû être énorme entre les décors, les SFX, les matte-paintings etc...) à base de monstres débilos et de gags absurdes à la ZAZ. On y retrouve Mister T jouant une femme à barbe mais aussi un énorme vers et un personnage avec un nez qui lui prend tout le visage :mrgreen:. Le rythme ne faiblit jamais et le délire fonctionne tout le long jusqu'à un final débilissime au possible. Entre le Peter Jackson des Feebles, les ZAZ, Wayne's World et le Nightbreed de Clive Barker :shock:

Enfin bref le délire du mois qui met la pêche et dont je regrette juste de ne pas l'avoir découvert à 15 ans avec mes potes. Une petite bombe à réhabiliter.
Tu vas me faire tirer des larmes avec ce poste... :cry: Des fois j'y pense à ce film, en me demandant comment je le prendrais aujourd'hui, surement pour un gros nanar que je me dis. Car je l'ai découvert dans un videoclub petit, il s'appelle La Cité des Monstres en français, et je me le matais en boucle. Et c'est vrai que dans mes souvenirs c'etait du gros n'importe quoi, et c'est pour ca que je me disais que je le prendrais pour un nanar aujourd'hui ; mais si tu me dis qu'il est vraiment bien, je vais essayer de le revoir. Merci :wink: .
Image
Si la vie réelle est un chaos, en revanche une terrible logique gouverne l'imagination.
Ôtez le mensonge vital à un homme moyen, vous lui ôtez le bonheur, du même élan.
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Post by Beck »

Pour moi un incontournable de horror/comedy, c'est "Bad Taste", le premier film du geek Peter Jackson:

Image
Image
Art Core
Paulie Pennino
Posts: 2254
Joined: 24 May 05, 14:20

Post by Art Core »

ARAGORN elessar wrote:Tu vas me faire tirer des larmes avec ce poste... :cry: Des fois j'y pense à ce film, en me demandant comment je le prendrais aujourd'hui, surement pour un gros nanar que je me dis. Car je l'ai découvert dans un videoclub petit, il s'appelle La Cité des Monstres en français, et je me le matais en boucle. Et c'est vrai que dans mes souvenirs c'etait du gros n'importe quoi, et c'est pour ca que je me disais que je le prendrais pour un nanar aujourd'hui ; mais si tu me dis qu'il est vraiment bien, je vais essayer de le revoir. Merci :wink: .
Oiu vraiment si tu as l'occasion n'hésite pas à le revoir car ça n'a pas vieilli du tout et c'est toujours aussi drôle :D !
tewoz
Vuvuzelo
Vuvuzelo
Posts: 16296
Joined: 14 Apr 03, 10:20
Location: Au centre de tout ce qui ne le regarde pas...

Post by tewoz »

Art Core wrote:
ARAGORN elessar wrote:Tu vas me faire tirer des larmes avec ce poste... :cry: Des fois j'y pense à ce film, en me demandant comment je le prendrais aujourd'hui, surement pour un gros nanar que je me dis. Car je l'ai découvert dans un videoclub petit, il s'appelle La Cité des Monstres en français, et je me le matais en boucle. Et c'est vrai que dans mes souvenirs c'etait du gros n'importe quoi, et c'est pour ca que je me disais que je le prendrais pour un nanar aujourd'hui ; mais si tu me dis qu'il est vraiment bien, je vais essayer de le revoir. Merci :wink: .
Oiu vraiment si tu as l'occasion n'hésite pas à le revoir car ça n'a pas vieilli du tout et c'est toujours aussi drôle :D !
Je l'avais vu à l'époque, je m'etais bien marré. J'ai un peu peur aussi de le revoir aujourd'hui.
En tout cas mes collègues me prennent pour un fou quand je leur dit que Mister T a joué le rôle de la femme à barbe dans un film.
Vous venez de lire un message de tewoz, ca vous a pas rendu plus intelligent, mais ca aurait pu...
Image - Achetez mon livre sur Lulu : Image
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Post by Beck »

Un petit pitch pour me faire une idée? :wink:
Image
Frank Bannister
The Virgin Swiss Hyde
Posts: 6874
Joined: 22 Feb 04, 18:02

Post by Frank Bannister »

Ca raconte l'histoire d'un acteur de publicité qui se rend sur un lieu de tournage avec son meilleur ami et qui seront changés en monstres après une rencontre malencontreuse. Prisonniers, ils rencontreront d'autres personnes changés en monstres comme eux et organiseront une rébellion pour s'échapper de leur prison.
Le film a une quinzaine d'années.
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17419
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Post by bronski »

Image

- Ca c'est du pitch!
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Post by AlexRow »

Image

Et hop, un pitch black

:arrow:
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Post by Beck »

Frank Bannister wrote:Ca raconte l'histoire d'un acteur de publicité qui se rend sur un lieu de tournage avec son meilleur ami et qui seront changés en monstres après une rencontre malencontreuse. Prisonniers, ils rencontreront d'autres personnes changés en monstres comme eux et organiseront une rébellion pour s'échapper de leur prison.
Le film a une quinzaine d'années.
Merci Franky, ça m'a donné envie de le voir ;)
Image
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19481
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Post by gnome »

7swans wrote: (Bordel, le 2, quelle purge!)
Tu l'as dit! :lol:
Juste pour dire quelque chose...
Je viens de lire avec intérêt le débat enfiévré qui eût lieu pendant mes vacances... :lol:
Image
Art Core
Paulie Pennino
Posts: 2254
Joined: 24 May 05, 14:20

Post by Art Core »

Bloody Bird de Soavi. Découverte tardive d'un film à la réputation assez flatteuse par un réalisateur que j'aime plutôt bien. Dellamore Dellamorte et sa douce poésie et son polar récent Arrividerci Amore Mio classieux et tendu. Mais quelle déconvenue ! Quelle méchante daube que ce film là.

Slasher en huis-clos dans une salle de théâtre, le film est chiantissime. Entre passages interminables dans des couloirs sombres et moment de tension totalement naze, j'ai trouvé le film horriblement long. De plus le scénario totalement nanar semble avoir été écrit au jour le jour tellement il est risible et que les rebondissements font pitié. Aucun personnage n'est développé et le semblant d'héroïne n'a aucun intérêt (un peu pareil que dans certains argentos d'ailleurs).
J'en sauve un début pas mal et très astucieux et vers la fin, le film se réveille un peu et on retrouve très vaguement cette poésie macabre qui faisait le charme de ses autres films. La mise en abyme du théâtre crée un deuxième niveau interessant mais malheureusement totalement pas exploité. La caméra du bonhomme à quelques moments d'inventivité également mais trop éparses. Et puis la BO arrive à ne pas être insupportable ce qui est un exploit en soi :mrgreen:

Enfin bref gros navet pour moi. Bon je l'ai vu dans des sales conditions (VF plein cadre) mais je ne pense pas vouloir le revoir de sitôt.
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Post by Colqhoun »

The Texas Chainsaw Massacre: The Beginning || Jonathan Liebesmann
Tout pourri. C'est chiant, il ne se passe rien, c'est filmé avec les pieds, tous les acteurs sont nuls, on nous sors des vieux prétextes moisis pour expliquer le pourquoi du comment du film de Nispel et alors c'est la foire aux incohérences. De cette série du renouveau du film de genre 70's je-sais-pas-quoi qui essaie d'être hardcore et dérangeant, ce machin est assurémment au sommet des "oeuvres" les plus misérables qui soient.
Poubelle.
"Give me all the bacon and eggs you have."
mannhunter
Laspalès
Posts: 16315
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Post by mannhunter »

Art Core wrote:Bloody Bird de Soavi. Découverte tardive d'un film à la réputation assez flatteuse par un réalisateur que j'aime plutôt bien. Dellamore Dellamorte et sa douce poésie et son polar récent Arrividerci Amore Mio classieux et tendu. Mais quelle déconvenue ! Quelle méchante daube que ce film là.

Slasher en huis-clos dans une salle de théâtre, le film est chiantissime. Entre passages interminables dans des couloirs sombres et moment de tension totalement naze, j'ai trouvé le film horriblement long. De plus le scénario totalement nanar semble avoir été écrit au jour le jour tellement il est risible et que les rebondissements font pitié. Aucun personnage n'est développé et le semblant d'héroïne n'a aucun intérêt (un peu pareil que dans certains argentos d'ailleurs).
J'en sauve un début pas mal et très astucieux et vers la fin, le film se réveille un peu et on retrouve très vaguement cette poésie macabre qui faisait le charme de ses autres films. La mise en abyme du théâtre crée un deuxième niveau interessant mais malheureusement totalement pas exploité. La caméra du bonhomme à quelques moments d'inventivité également mais trop éparses. Et puis la BO arrive à ne pas être insupportable ce qui est un exploit en soi :mrgreen:

Enfin bref gros navet pour moi. Bon je l'ai vu dans des sales conditions (VF plein cadre) mais je ne pense pas vouloir le revoir de sitôt.
t'es un peu dur là :o ...mais bon c'est vrai que la vf est bien nanarde!! :? :mrgreen: