Topic films d'horreur

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2731
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by Harkento »

nobody smith wrote:Cela dit, je trouve que le film murit très bien à la seconde vision. Je l'ai revu récemment et au sentiment initial d'un scénario foutraque, c'est substitué une admiration pour une construction narrative dont la redoutable mécanique n'a rien à envier à sa trilogie de la vengeance. Je t'invite d'ailleurs à jeter un oeil à celle-ci malgré la froideur de ce premier contact.
Tout à fait d'accord avec toi, la première vision du film au cinéma m'avait beaucoup dérouté par sa lenteur et ses ruptures de tons. La deuxième vision m'a en revanche beaucoup plus convaincu et j'irais même jusqu'à dire que c'est à mes yeux son film le plus aboutis artistiquement parlant avec une narration beaucoup plus audacieuse, et surtout une imagerie plus sobre, plus poétique et assez éloignés des excès de sa trilogie de la vengeance, .
User avatar
Evènementiel mon Chablis !
Posts: 11482
Joined: 23 Jan 04, 22:36
Location: Dans un fût de chêne

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by »

Evil Dead (Fede Alvarez)

Je vais réserver mon jugement définitif jusques à la revoyure en VO. Parce que cette VF tout simplement insupportable m'a complètement pourri le film à maintes reprises. Du coup, j'en suis sorti mitigé, même si le résultat me semble avec un peu de recul tout à fait honnête et plutôt bien fichu. Il vieillit même plutôt bien dans ma tête.
Du point de vue goritude, l'ensemble s'avère tout à fait acceptable (un cran au dessous de ce que j'espérais, peut-être). L'esprit Evil Dead demeure. Certes, les légendaires mouvements de caméra spectaculaires des originaux manquent cruellement mais le but n'était visiblement pas de balancer du copier-coller à tout bout de champ. A ce titre je trouve qu'Alvarez, sans posséder la virtuosité de Sam Raimi, a su imprimer une vraie patte à son film pour signer un remake plus qu'honorable, parfois bien flippant dans son premier quart.
J'ose juste espérer que les dialogues sont bien le résultat de l'adaptation française...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Par ailleurs... Au milieu d'une orgie de barbaque allègrement tailladée à l'aide d'accessoires tranchants divers et variés, d'amputations et autres démembrements, le tout noyé dans d'incessants flots de bave et d'hémoglobine, je ne sais pas s'il faut rire ou pleurer à la vue d'un démon femelle complètement à poil qui ne possède ni téton ni raie du cul. On ne sait jamais, ça pourrait choquer quelqu'oeil prude.
Marc
Stagiaire
Posts: 29
Joined: 28 Apr 13, 13:38

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by Marc »

Mµ wrote:Evil Dead (Fede Alvarez)

Je vais réserver mon jugement définitif jusques à la revoyure en VO. Parce que cette VF tout simplement insupportable m'a complètement pourri le film à maintes reprises. Du coup, j'en suis sorti mitigé, même si le résultat me semble avec un peu de recul tout à fait honnête et plutôt bien fichu. Il vieillit même plutôt bien dans ma tête.
Du point de vue goritude, l'ensemble s'avère tout à fait acceptable (un cran au dessous de ce que j'espérais, peut-être). L'esprit Evil Dead demeure. Certes, les légendaires mouvements de caméra spectaculaires des originaux manquent cruellement mais le but n'était visiblement pas de balancer du copier-coller à tout bout de champ. A ce titre je trouve qu'Alvarez, sans posséder la virtuosité de Sam Raimi, a su imprimer une vraie patte à son film pour signer un remake plus qu'honorable, parfois bien flippant dans son premier quart.
J'ose juste espérer que les dialogues sont bien le résultat de l'adaptation française...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Par ailleurs... Au milieu d'une orgie de barbaque allègrement tailladée à l'aide d'accessoires tranchants divers et variés, d'amputations et autres démembrements, le tout noyé dans d'incessants flots de bave et d'hémoglobine, je ne sais pas s'il faut rire ou pleurer à la vue d'un démon femelle complètement à poil qui ne possède ni téton ni raie du cul. On ne sait jamais, ça pourrait choquer quelqu'oeil prude.
Vu en VO et j'ai trouvé que les dialogues étaient vraiment mal écrits. L'exposition du type "Voici personnage féminin numéro 1, elle est infirmière/Oui salut et ça c'est mon copain qui est enseignant, et toi tu fais quoi dans la vie?" est assez déplorable à ce niveau. Les références à Hellraiser ou L'Exorciste m'ont un peu gavé, on a l'impression une fois de plus que les scénaristes n'ont simplement pas d'imagination. Après, en termes de gore c'est sûr qu'on est bien servi, mais hormis le final, que j'ai trouvé plutôt réussi, je n'ai vraiment pas été emballé... En fait, Alvarez ne fait rien de tous ces effets. Jamais le film ne parvient à faire monter la tension, à déranger ou a faire peur. On a déjà vu tout ça plus d'une fois (et pourquoi les Deadites ressemblent-ils à des fantômes japonais?), on sait où ça va et à quoi s'attendre. A force d'empiler les références et les citations, le film oublie de nous prendre au dépourvu et c'est bien dommage parce que la réalisation et la production design tiennent la route. Ah oui, et les acteurs ne sont vraiment pas très bons ce qui devient gênant, voire risible, quand le film essaie d'explorer leurs dilemmes internes.
Spoiler (cliquez pour afficher)
L'autre gros défaut, du moins pour moi, est que le film se prend beaucoup trop au sérieux. Je veux bien qu'un film veuille développer la psychologie de ses personnages, mais ce rapport frère sœur et l'histoire d'addiction ne font qu'empiler les clichés. C'est sentencieux et ça nuit énormément au rythme du film. Quand Ash se coupait une main dans Evil Dead 2 ça passait parce que le film était complètement hystérique. Ici, quand un personnage se coupe le bras c'est juste grotesque. Du coup le film n'arrive à être ni intelligent ou novateur, ni divertissant.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by hellrick »

GRAVE ENCOUNTERS

Suite de mon exploration du found footage

Pas mal, surtout dans sa première moitié, après les scènes sont trop outrées pour fonctionner malgré quelques jump scare efficaces (si!)...Celà dit si on se laisse prendre au jeu c'est bien fichu, on n'a jamais l'impression de regarder un film mais bien d'être devant une vraie téléréalité avec de vraies images de reportage télé... D'où le constat que ce genre de film serait irregardable en salles: il faut le voir sur son écran de télé...ou même dans une fenêtre d'ordi et sur youtube. Et dans ce cas ça marche pas mal même si c'est trop long et que la fin tourne aussi en rond que les personnages.
6/10
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2731
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by Harkento »

hellrick wrote:GRAVE ENCOUNTERS

Suite de mon exploration du found footage

Pas mal, surtout dans sa première moitié, après les scènes sont trop outrées pour fonctionner malgré quelques jump scare efficaces (si!)...Celà dit si on se laisse prendre au jeu c'est bien fichu, on n'a jamais l'impression de regarder un film mais bien d'être devant une vraie téléréalité avec de vraies images de reportage télé... D'où le constat que ce genre de film serait irregardable en salles: il faut le voir sur son écran de télé...ou même dans une fenêtre d'ordi et sur youtube. Et dans ce cas ça marche pas mal même si c'est trop long et que la fin tourne aussi en rond que les personnages.
6/10
J'ai beaucoup aimé le revirement de situation qu'il y a à la moitié du film, soit
Spoiler (cliquez pour afficher)
quand les personnages défoncent la porte d'entrée pour fuir le bâtiment ... ils ne sont pas à l'extérieur, de nouveau en sécurité, mais dans un long couloir qui annonce un autre bâtiment ... c'est la grosse idée du film pour ma part, ce qui m'a le plus emballé !
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49129
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by Flol »

Oui comme je le disais, c'est peut-être le moins pire des found footages que j'ai vus jusqu'à présent. Mais sincèrement, ces fins grotesques et outrancières qui sont l'apanage de ce genre de films, ça me gave au plus haut point.
Alors que dans ce Grave Encounters, la 1ère moitié est plutôt pas mal (avec notamment cette bonne idée dont parle Harkento) et joue bien sur le sentiment de peur, étant donné qu'on ne discerne pas grand-chose. Mais dès qu'on nous montre des fantômes qui bavent en gros plan, ça ne marche plus du tout chez moi...
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by Anorya »

Spiders 3D (Tibor Takács - 2013)

Image

Suite au crash d’une station spatiale russe, on retrouve dans les débris une nouvelle espèce d’araignées mutantes et extrêmement dangereuses. Une fois sur Terre, les araignées grossissent à vue d’oeil jusqu’à atteindre plusieurs mètres. En quelques heures, c’est l’invasion totale et le chaos dans les rues de New York : la catastrophe ne fait que commencer.


En temps normal, j'aurais pas vraiment jeté un coup d'oeil au film mais on m'a donné le blu-ray gratuitement (c'est dans ces cas-là qu'il faut se méfier :mrgreen: ).
C'est typiquement le genre de film à voir entre potes où l'on se marre complètement de ce qu'on voit à l'écran, les (nombreux) défauts du film participant à l'allégresse de déconnecter joyeusement son cerveau pendant 1h30. A défauts de potes (mais ayant avec moi l'ingrédient principal bière et/ou pizza, l'honneur est sauf), ce fut mon fidèle félin qui fut mon compagnon de séance pour un film regardable oscillant entre le bon et le moins bon (voire le pas bon du tout). Bien sûr, il y a pire que Spiders 3D, mais il y a bien mieux aussi, à chercher dans les innombrables modèles de films à bestioles velues qui pullulent depuis la nuit des temps, euh, la création du cinéma pardon, Tarentula ou Them (les monstres attaquent la ville en VF) par exemple, voire plus récent, Arac Attack.

Image
Ah non mademoiselle, vous ne quitterez la salle de cinéma que quand le film sera fini.
_ Mais arrêtez, c'est tout moisi ce film !

Alors oui, Spiders 3D se regarde mais il ne faut pas espérer monts et merveilles non plus (surtout pas). Evacuons les nombreux défauts d'emblée, l'histoire n'apporte pas grand chose puisqu'elle surfe sur des stéreotypes un brin désuets (on retrouve même le savant fou inconscient de sa création, tellement fascinée par elle qu'il en oublie que les grosses bêbêtes peuvent aussi manger les petites et le sempiternel couple américain en instance de divorce, tout va mal et oh mon dieu des araignées géantes, je vais pouvoir sauver mon couple --au propre comme au figuré :uhuh: ), d'autant plus que le film ne se gêne pas pour repiquer des idées de scènes à d'autres en espérant qu'on ne le remarquera pas. Plus série B opportuniste et voulant en mettre plein la figure que vrai film fantastique, Spiders 3D assume donc sans gêne de reprendre un peu à Aliens de James Cameron (le combat Ripley vs Reine Alien avec le système d'exosquelette du power loader est ici retranscrit à petite échelle avec le héros conduisant un monte charge et éperonnant une araignée ! Ou bien la fille du héros emmitouflée dans un cocon de toile vers la fin comme Newt était prisonnière elle-même des sécrétions aliens) quand ce n'est pas Jurassic Park (le cache-cache de la fille avec l'araignée dans le magasin de jouets qui fait echo à celui des enfants avec les velociraptors dans la cuisine).

Image
Encore une qui voulait passer à l'heure de pointe.

Mais curieusement, cela ajoute au spectacle déviant. On sait qu'on y croit pas spécialement (et le design moche et le déplacement des araignées, irréaliste y participe) mais le film semble jouer de ça. Tibor Takacs semble complètement croire à son film envers et contre tout que quelque part ça en devient attachant. D'autant plus que ça commence assez bien, façon série B avec un peu d'effets spéciaux assez bien rendus (en blu-ray) avec cette vision d'une station spatiale russe abandonnée. Par la suite, ça se tient à peu près bien (ne tenons pas compte des inexactitudes avec les rails censés être électrifiés mais qui finalement ne tuent que les humains et pas les rats ou araignées :uhuh: ) et dans sa dernière demi-heure le film frôlera le nanar hilarant sans même s'en rendre compte avec cette reine (alien ?) araignée qui se révèle jouissivement très conne (elle pourrait tendre sa toile entre deux grattes-ciel et échapper aux tirs ennemis en sautant d'immeubles en immeubles --sinon ça sert à rien d'avoir pris New-York comme toile de fond si on ne l'exploite pas-- mais non, elle reste à saccager les voitures avec sa grosse carcasse, boulotter quelques passants et pis c'est tout. En vacances la mémère quoi, tranquille).


Un petit plaisir coupable je vous dit, d'autant plus que le blu-ray de la Metropolitan offre un très beau rendu. Bon, évidemment si vous recherchez une histoire soignée qui puisse vous émouvoir, vous faire frissoner et vivre des moments incroyables (bref un vrai film de cinéma), vous vous trompez de film. En revanche si vous voulez vous marrer devant un truc avec de grosses bestioles qui boulottent du militaire américain, vous êtes à la bonne porte. Pour peu qu'on ne soit pas trop regardant une petite série B qui se regarde ce Spiders. Bon on aura toutefois oublié le film dans quelques jours.

3/6.
Last edited by Anorya on 29 May 13, 23:04, edited 1 time in total.
Image
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19516
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by gnome »

- The gates of hell (Kelly Dollen) 4/10

Image

Une équipe de tournage amateur se rend dans un ancien manoir abandonné pour y tourner un film d'horreur, le réalisateur ayant caché aux acteurs qu'un complice est sensé les mettre en condition. Très vite cependant, ils se feront rattraper par le sombre passé du lieu. Ca avait pourtant bien commencé avec un pitch intéressant. Malheureusement, dès que les événements s'enchainent, le film enchaine les répliques les plus débiles (mention à la maquilleuse qui gueule des conneries sans arrêt) et ce ne sont pas quelques chiches effets gore qui sauvent la mise. Quant à ladite menace, elle est plus risible qu'autre chose. Seule la fin vient à nouveau un peu relever le niveau, mais juste un peu...
Image
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by hellrick »

gnome wrote:- The gates of hell (Kelly Dollen) 4/10
Les joies du Plug Horror Show, vive la Belgique :mrgreen:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 19516
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by gnome »

hellrick wrote:
gnome wrote:- The gates of hell (Kelly Dollen) 4/10
Les joies du Plug Horror Show, vive la Belgique :mrgreen:
:lol:

Tu l'as regardé ?

A noter qu'ils passent Black sheep jeudi... :fiou:
Image
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by hellrick »

gnome wrote:
hellrick wrote:
Les joies du Plug Horror Show, vive la Belgique :mrgreen:
:lol:

Tu l'as regardé ?

A noter qu'ils passent Black sheep jeudi... :fiou:
Non pas cette semaine mais ça m'arrive assez régulièrement surtout quand ils diffusent des "agressions animales".
Black Sheep j'aime pas trop mais ça se laisse voir dans le genre humour et gore :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by hellrick »

MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 3D

Réalisé en 1974, MASSACRE A LA TRONCONNEUSE reste une date dans l’histoire du cinéma d’horreur moderne et un modèle de film malsain et étouffant qui, contrairement à ce que pense une frange importante de la population, ne sacrifie jamais au gore et privilégie l’atmosphère poisseuse. Douze ans plus tard, Tobe Hooper revient avec une excellente séquelle, MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 2, qui s’oriente, cette fois, vers la comédie macabre et sanglante. Quoiqu’elle ait déstabilisé certains fans de l’original, cette suite entraine, en 1990, un nouvel épisode signé Jeff Burr, le plaisant MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 3 : LEATHERFACE malheureusement sévèrement charcuté par les producteurs. En 1994, la saga se conclut avec le piètre RETURN TO THE TEXAS CHAIN SAW MASSACRE, pseudo suite camouflée en remake (et vice et versa !) dirigée par le scénariste de l’original, Kim Henkel.

La folie du remake qui s’empare d’Hollywood au début du nouveau millénaire amène une inévitable mais étonnamment réussie nouvelle version réalisée par Marcus Nispel en 2003, elle-même suivie de la nettement plus dispensable « préquelle » justement nommée MASSACRE A LA TRONCONNEUSE : LE COMMENCEMENT. Platinium Dunes ayant abandonné les droits de la série en 2007, ceux-ci sont récupéré par Twisted Pictures qui envisage immédiatement une nouvelle trilogie. Vers où la saga pouvait elle dès lors se diriger ? Un nouveau remake ? Non ! Une (soi-disant) suite directe du film de Tobe Hooper !
A la mort de sa grand-mère, la jeune Heather Miller apprend qu’elle hérite d’une vaste propriété au Texas. Avec trois amis, elle part pour la petite ville de Newt, prenant au passage un auto-stoppeur qui se révèle un voleur. Laissé seul dans la maison, ce-dernier pille l’argenterie puis gagne la cave où il espère trouver de nouvelles richesses. Hélas pour lui, il tombe sur un maniaque armé d’une tronçonneuse qui y vit en reclus : Leatherface !

Réalisé par John Luessenhop (dont le précédent faits d’arme est le polar d’action TAKERS), ce MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 3D débute par une scène censée se dérouler directement après la fin du film Hooper. Un moyen facile d’introduire une foule de nouveaux personnages caractérisés à gros traits. Ensuite, l’intrigue effectue un bond de quarante ans…d’où un premier trou scénaristique béant puisque le bébé ayant survécu au massacre perpétré en 1974 est devenu une jeune femme d’une… vingtaine d’années. Une quadragénaire étant probablement considérée insuffisamment attirante pour le public cible, la magnifique brunette aux yeux bleus Alexandra Daddario (PERCY JACKSON) devient l’héroïne de cette nouvelle aventure horrifique, laquelle oublie rapidement toute tentative pour créer un climat malsain et devient un simple prétexte à divers découpages en relief.

Pour relier vaille que vaille ce nouveau chapitre au premier volet, quelques acteurs de l’original sont invités à y participer dans des rôles très secondaires. Gunnar Hansen, jadis Leatherface, devient le chef du clan ces cannibales, Marylin Burns (Sally) revient dans un rôle de grand-mère et Bill Moseley (apparu dans MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 2) reprend le rôle du cuistot en remplacement du décédé Jim Siedow. Enfin, John Dugan incarne à nouveau, très brièvement, grand père Sawyer. Tout cela suffit-il à légitimer ce MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 3D comme une véritable séquelle du chef d’œuvre de Tobe Hooper ? Certes non, ces clins d’oeils appuyés ne pouvant masquer la vacuité d’un scénario qui se résume à un banal mélange de slasher et de survival dans lequel une poignée de jeunes caricaturaux fuient devant un taré armé d’une tronçonneuse. La plupart réagissent d’ailleurs de manière particulièrement stupide ou aberrante et succombent rapidement aux lames mécanisées de Leatherface. Celui-ci, de manière inexplicable (ou du moins très maladroitement écrite) décide, à mi-parcours, de devenir le protecteur de l’héroïne qui, pour sa part, devient copine avec son cousin dégénéré…bon sang ne saurait mentir !

Aucun effort n’est, en outre, accompli pour rendre ce nouveau Leatherface effrayant ou pathétique, le réalisateur se contentant d’aligner les « money shot » pensés pour la 3D (tronçonneuse lancée vers l’écran, sang et tripailles projetés vers le spectateur, etc.). Un travail de tâcheron paresseux uniquement soucieux d’offrir quelques frissons frelatés à un public peu exigeant.
Au niveau gore, MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 3D délivre ce qu’on attend de lui mais de manière purement routinière et, finalement, inoffensive : aucune folie, aucune vraie perversité, juste quelques démembrements sanglant. Le moralisme à l’américaine se manifeste en outre lors d’une scène où l’héroïne, torturée par Leatherface, est filmée de manière à ne jamais révéler sa poitrine en dépit de ses vêtements largement ouverts. Amusant (ou involontairement hilarant !) dans un tel contexte et vu les litres de sang déversé par ailleurs.

Ponctué de quelques répliques humoristiques hors de propos (« welcome to Texas motherfucker » lance une demoiselle avant de flinguer Leatherface au fusil de chasse), terminé par un gag post générique affligeant, MASSACRE A LA TRONCONNEUSE 3D hésite sans arrêt sur la direction à prendre, entre références à l’original et souhait de plaire à une audience contemporaine. D’où un ratage quasi complet qui saborde même ses rares bonnes idées (l’arrivée de Leatherface dans une fête foraine probablement envisagé comme un hommage au MASSACRE DANS LE TRAIN FANTOME de Tobe Hooper) et finit par ennuyer en dépit de sa durée réduite. Sans intérêt.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2714
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by Outerlimits »

hellrick wrote: Ensuite, l’intrigue effectue un bond de quarante ans…d’où un premier trou scénaristique béant puisque le bébé ayant survécu au massacre perpétré en 1974 est devenu une jeune femme d’une… vingtaine d’années.
Quel bébé ?
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13825
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by hellrick »

Outerlimits wrote:
hellrick wrote: Ensuite, l’intrigue effectue un bond de quarante ans…d’où un premier trou scénaristique béant puisque le bébé ayant survécu au massacre perpétré en 1974 est devenu une jeune femme d’une… vingtaine d’années.
Quel bébé ?
Le bébé adopté par Arlene et Gavin, soit Heather (à moins que je n'ai rien compris) qui a été retirée de sa famille naturelle (les Sawyers) pour être confiée à Arlene par Gavin...

Cf. Imdb: "The script says that she is in her early 20s, but there has been debate over how old she should be given the original film was made in 1974, and a title card at the beginning of the film places the date at August 19, 1973. Presumably this was either an oversight by the filmmakers, or an act of reconnecting the series continuity to make the events of the original film take place sometime in the late 1980s, despite the original film's release date. Everything in the film points to the story taking place in 2012, e.g., smart phones, today's gas prices, modern technology, and the date on Verna's tombstone. " :wink:
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Colqhoun
Qui a tué flanby ?
Posts: 33435
Joined: 9 Oct 03, 21:39
Location: Helvetica

Re: Topic films d'horreur ! (Index page 1)

Post by Colqhoun »

Mama | Andrés Muschietti
Alors c'est joli et il y a un certain travail sur la réalisation et l'ambiance, mais c'est chiant et ça manque cruellement d'idées. Reste une certaine cruauté qui parcourt le film et qui lui donne un peu de caractère, mais rien de suffisant pour le faire ressortir du lot.
Parce que ces films de fantômes qui ont un truc resté en suspens et qui les condamnent à errer et faire des saloperies, ça commence sérieusement à tourner en rond. Et comme le réalisateur ne propose rien de farouchement novateur, on s'ennuie en attendant la fin.
A la rigueur on peut y voir un petit dialogue sur le lien qui unit une mère à son enfant, mais pour moi ça reste de la réflexion de surface qui n'amène pas très loin.
Ce n'est pas mauvais attention, parce que le réalisateur sait utiliser les moyens mis à sa disposition, mais c'est pauvre dans son déroulement, malgré quelques éclats horrifiques (relativement timides cela dit... ça reste du PG13 pour faire peur aux gamins) et la présence de Jessica Chastain (pas méga crédible en espèce de punkette de pacotille) et Nikolaj Coster-Waldau.

Voilà voilà...
"Give me all the bacon and eggs you have."