Diary of the Dead (George A. Romero)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Rupert Pupkin
Accessoiriste
Posts: 1528
Joined: 20 Oct 05, 09:06

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Rupert Pupkin »

le zone 1 sort demain. Y en a qui l'ont préco chez dvdpacific et ont déjà reçu un email d'expédition ? (vu que souvent chez pacific ils expédient 15 jours en avance par rapport à la date de sortie annoncée).
Sinon, un zone 2 UK est annoncé en même temps qu'un Blue-Ray pour juin avec pas mal de suppléments. Je n'ai pas vu par contre plusieurs éditions zone 1 ni de Blue-Ray chez pacific.
mannhunter
Laspalès
Posts: 16355
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by mannhunter »

le film fait la couv du nouveau Mad:

http://www.mad-movies.com/mad/event-117 ... sques.html
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50142
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Boubakar »

mannhunter wrote:le film fait la couv du nouveau Mad:

http://www.mad-movies.com/mad/event-117 ... sques.html
Ils sont pas difficiles....
Dracu
bon public
Posts: 6429
Joined: 13 Apr 03, 13:16
Location: Chez lui depuis trop longtemps...

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Dracu »

Boubakar wrote:
mannhunter wrote:le film fait la couv du nouveau Mad:

http://www.mad-movies.com/mad/event-117 ... sques.html
Ils sont pas difficiles....
Ou c'est toi qui l'est trop? :mrgreen:

D., qui a bien aimé le film...
So much to do and so little time
Sorry, Philip...
Shaun of the Dead

Vivement 2015, tiens...
Fucking Ben Cortman
Stagiaire
Posts: 7
Joined: 1 Jun 08, 16:39

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Fucking Ben Cortman »

Ratatouille wrote:Bon alors j'aime beaucoup Romero, j'aime beaucoup également ses "zombies movies" (big up à Gounou)...mais là, s'il pouvait passer à autre chose quand même, ça me ferait bien plaisir. :|
(je dis ça, alors que je serai le 1er à aller voir son Diary of the Dead)
Romero a déjà expliqué à de nombreuses reprises que faire des films de zombies lui permet de considérer un phénomène actuel et de là le critiquer et partager son point de vue. Certes, il pourrait aborder d'autres genres, et d'ailleurs il le tente depuis des années, il a des tas d'autres projets actuellement dont il aimerait avoir la charge, mais les studios ne lui laissent pas le choix. De sa bouche ce n'est pas un problème puisqu'il a toujours eu une petite faiblesse pour les morts, alors en attendant il continue de faire ce qui est susceptible d'intéresser ses fans.

Je fais partie des personnes qui ont beaucoup apprécié LAND OF THE DEAD (vu une petite dizaine de fois, contrairement aux autres opus de la saga) malgré les critiques disant du réalisateur qu'il a totalement perdu la main et il me tarde de découvrir DIARY OF THE DEAD en juin en BD!
Come out, Neville!
frédéric
1st Degree
Posts: 13276
Joined: 28 Aug 04, 18:49
Location: Une galaxie lointaine, très lointaine

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by frédéric »

Fucking Ben Cortman wrote:
Ratatouille wrote:Bon alors j'aime beaucoup Romero, j'aime beaucoup également ses "zombies movies" (big up à Gounou)...mais là, s'il pouvait passer à autre chose quand même, ça me ferait bien plaisir. :|
(je dis ça, alors que je serai le 1er à aller voir son Diary of the Dead)
Romero a déjà expliqué à de nombreuses reprises que faire des films de zombies lui permet de considérer un phénomène actuel et de là le critiquer et partager son point de vue. Certes, il pourrait aborder d'autres genres, et d'ailleurs il le tente depuis des années, il a des tas d'autres projets actuellement dont il aimerait avoir la charge, mais les studios ne lui laissent pas le choix. De sa bouche ce n'est pas un problème puisqu'il a toujours eu une petite faiblesse pour les morts, alors en attendant il continue de faire ce qui est susceptible d'intéresser ses fans.

Je fais partie des personnes qui ont beaucoup apprécié LAND OF THE DEAD (vu une petite dizaine de fois, contrairement aux autres opus de la saga) malgré les critiques disant du réalisateur qu'il a totalement perdu la main et il me tarde de découvrir DIARY OF THE DEAD en juin en BD!
Je suis pas contre Romero, j'ai du voir 2 ou 3 films qui m'ont pas déplu, sauf LAND OF THE DEAD que j'ai trouvé moyen. J'irais voir celui là si j'ai le temps.
Blogs Perso, Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Cinéma Actuel : http://sallesobscures2.over-blog.fr/

"And Now Mr Serling"
mannhunter
Laspalès
Posts: 16355
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by mannhunter »

mannhunter
Laspalès
Posts: 16355
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by mannhunter »

up,ça sort aujourd'hui dans 140 salles en France!
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Jericho »

Romero est à la rue, il n'y a pas d'aspect "survival" dans ses dernier films de zombies, je vois pas l'intérêt du machin si ce n'est de disserter vainement sur ce qu'il voulu nous montrer.
Ce que je trouve incroyable dans ses films, c'est ce non développement des thématiques qu'il instaure... Verhoeven en dit plus sur les médias avec les spots de propagandes de Starship Troopers et les journaux télévisés de Robocop que Romero et ses 1h30 de métrage.
Image
User avatar
nobody smith
Monteur
Posts: 4860
Joined: 13 Dec 07, 19:24

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by nobody smith »

A l’instar de Brian de Palma, Romero veut montrer que les vieux briscards y peuvent aussi choper leur caméra pour filmer des trucs dans tout les sens. Son diary of the dead se situe entre cloverfield (une catastrophe suivie par un groupe de quidam) et redacted (le montage d’images de sources diverses) mais a franchement peiné à me convaincre. J’ai déjà du mal à comprendre exactement l’ambition du documentaire qui souhaite donc jouer sur le montage (de manière plutôt habile je l’accorde) et rajouter de la musique (enfin juste des thèmes éculés pour faire sursauter) pour effrayer et donc sensibiliser. Cela dit si c’était juste pour nous avertir sur la déshumanisation de la société et les dangers de la popularisation des médias, il y avait pas besoin d’en faire autant des caisses tant les images tournées par les protagonistes se suffisaient à elles-même. J’aurais pu amplement me passer des discours de piliers comptoirs de la monteuse qui reviennent à intervalle constant.

Cela met toutefois en évidence la défaillance de la démarche qui se tâte trop en une approche documentaire et celle fictionnelle. Les dialogues se font bien trop explicatifs (certes la saga des morts-vivants n’est pas connu pour la subtilité de ces dialogues mais là le père Romero dépasse les limites), certains personnages sont certes charismatiques (l’irréductible amish sourd et muet, le prof alcoolo dégommant des zombies à l’arc) mais trop bigger than life pour y croire comme c’est le cas de certaines scènes too much. Je retiendrais notamment cette scène de poursuite vers la fin qui cumulent tout les clichés présentés dans les premières scènes. Cette séquence est très drôle en elle-même mais joue bien trop sur un registre de comique outrancier pour avoir sa place dans une optique documentaire. Je ne parle même pas du manque de crédibilité de certains passages (la dernière attaque à l’hôpital est incroyablement ridicule). C’est trop mécanique et artificiel pour croire qu’on est face à la diffusion d’images strictement réelles.

Il y a néanmoins bien quelques idées qui m’ont plu comme l’utilisation des caméra de surveillance dans le manoir rappelant (volontairement ?) le jeu vidéo resident evil alors que l’emploi simultanée d’un zombie grimé en momie renvoie aux films de la Hammer. Le spectacle de genre est agréable bien que classique mais ça se montre bien trop maladroit dans son ambition documentaire.
"Les contes et les rêves sont les vérités fantômes qui dureront, quand les simples faits, poussière et cendre, seront oubliés" Neil Gaiman
Image
Simone Choule
antépiphoromaniaque
Posts: 4355
Joined: 13 Apr 03, 14:39
Location: Chez Trelkovsky...

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Simone Choule »

J'ai parfaitement detesté.

Et puis j'en ai vraiment ras le bol de tous ces films à la con : Redacted, REC, Cloverfield...
Il s'en dégage une fausseté, une laideur, une faucuserie que je trouve insupportable.

Mais là, je dois avouer que c'est le pompon !
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Anorya »

* Diary of the dead

Image

Ce n'est pas la catastrophe annoncée mais hélas, même en tenant compte du fait que ce diary ait été initialement prévu en feuilleton à la base (d'où la voix-off revenant sans cesse comme un résumé), ça bouchonne un peu quelque part. Le gros problème c'est que le film à le cul entre deux chaises constamment tiraillé entre voix-off omniprésente et irritante (car racontant ce qu'il se passe à l'écran. Ce que j'appelle le syndrôme "Blake et Mortimer" (*) :| ) de la partie reportage/documentaire et la fiction, ce à quoi Romero nous a toujours avec brio bien habitués.
Or, perso, l'impact aurait été évidemment plus fort sans la redondance de cette voix-off rappelant que ce n'est qu'un film là où Cloverfield et REC incluaient la fiction au sein de son témoignage vidéo avec parfois des trous fort inévitables --et une certaine secheresse de ton bienvenue. Romero respecte heuresement le matériau de la vidéo (ou nous y fait croire) : batterie qui déconne, coupures et noirs, images des caméras ( caméra de surveillancesurveillance comme deuxième caméra ce qui lui permet de justifier des champs/contrechamps) ou du net et prolonge sa position déjà bien assumée envers les zombies déjà en celà bien montrée dans Day of the dead puis Land of the Dead : quitte à choisir entre l'humanité et les zombies, le père Romero à fait son choix comme l'indique l'amer et douloureux plan final.
Spoiler (cliquez pour afficher)
cette zombie pendue à un arbre et livrée à deux chasseurs pas si éloignés de ceux qui pouvait pratiquer le tir sur cible zombie dans "land...".


On ajoute à ça un peu de légèreté (le gag de l'amish sourd-muet, le prof qui tire à l'arc, le zombie clown :shock: , le zombie dégommé à l'acide : on voit enfin l'effet que ça donne !) mêlé à une certaine cruauté (les parents de l'héroïne) et on obtient un Romero sympathique (mention spéciale aux zombies bien maquillé malgré le petit budget. Je craignais le pire de ce côté là, il n'en est rien).

Mais c'est tout.
C'est juste bien.
Je l'avoue, pour la première fois, je me suis un peu ennuyé (restons polis) devant un Romero. Même Day of the Dead et ces digressions ça passait mieux à la première vision. Là, la voix-off irrite, lasse, ressasse comme c'est pas permis. Je veux bien croire qu'au début comme Akira l'a dit ailleurs sur un autre forum, ça ait été fait pour une diffusion en feuilleton mais on aurait pu enlever cette voix-off au montage parce que là, au vu du produit fini, c'est un sacré manque de clairvoyance. Et les personnages, impossible de toujours s'attacher à eux. Mis à part le professeur et l'héroïne principale (chez Romero avant, on ne savait pas qui allait forcément survivre --se revoir la douloureuse fin de "la nuit..." par exemple, mais là, on le sait d'emblée dès le début et ça gâche un peu la surprise), le reste est promis à faire de la bouffe à Zombies ou presque. Quand à Jason, c'est un beau specimen de glandu qui annonce d'emblée sa fin avec une lourdeur formidable : fasciné par la vidéo, tu mourras par la vidéo semble nous dire Romero. Sauf qu'on le sentait venir à 3km. :|

Bref, bien, sans plus. Des idées interessantes, de l'humour, mais ça tourne très vite en rond. Espérons que le père Romero corrigera ça dans sa suite, je reste confiant.

3/6.


(*) Sans être péjoratif, j'adore les bons vieux Blake et Mortimer de Jacobs. Le fait que la case de texte surplombant l'action la redonne avait en un sens un certain charme dans la BD (même si parfois ça alourdissait la lecture). Pour un film, ça passe moins bien...
Image
Megalomanu
Electro
Posts: 760
Joined: 12 Jul 07, 13:43

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Megalomanu »

Anorya wrote:Là, la voix-off irrite, lasse, ressasse comme c'est pas permis. Je veux bien croire qu'au début comme Akira l'a dit ailleurs sur un autre forum, ça ait été fait pour une diffusion en feuilleton mais on aurait pu enlever cette voix-off au montage parce que là, au vu du produit fini, c'est un sacré manque de clairvoyance.
Encore une fois, ce n'est pas Romero qui pense la voix-off, mais un des personnages. Attention au point de vue !
Romero se place bien au-dessus de tout ça. Dans ce sens le film est très proche du faux-documentaire français de "Redacted", que De Palma réalise "à la manière de".
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Anorya »

Megalomanu wrote:
Anorya wrote:Là, la voix-off irrite, lasse, ressasse comme c'est pas permis. Je veux bien croire qu'au début comme Akira l'a dit ailleurs sur un autre forum, ça ait été fait pour une diffusion en feuilleton mais on aurait pu enlever cette voix-off au montage parce que là, au vu du produit fini, c'est un sacré manque de clairvoyance.
Encore une fois, ce n'est pas Romero qui pense la voix-off, mais un des personnages. Attention au point de vue !
Romero se place bien au-dessus de tout ça. Dans ce sens le film est très proche du faux-documentaire français de "Redacted", que De Palma réalise "à la manière de".
Certes, mais fallait il que ce soit aussi indigeste ? Je n'ai rien contre le procédé que je trouve quand même casse-gueule à bien des abords surtout si il ne fait que surligner l'image comme dans 300. D'autant plus que les images sont si fortes bien souvent qu'elles se passent de commentaire je trouve... :|
Last edited by Anorya on 28 Jun 08, 23:39, edited 1 time in total.
Image
Megalomanu
Electro
Posts: 760
Joined: 12 Jul 07, 13:43

Re: Diary of the Dead (George A. Romero)

Post by Megalomanu »

Anorya wrote:Certes, mais fallait il que ce soit aussi indigeste ? Je n'ai rien contre le procédé que je trouve quand même casse-gueule à bien des abords surtout si il ne fait que surligner l'image comme dans 300. D'autant plus que les images sont si fortes bien souvent qu'elles se passent de commentaire je trouve... :|
Je suis d'accord, elles se passent de commentaire, mais les personnages ont décidé d'en rajouter. Ne me dis pas que tu n'as jamais vu de reportage grandiloquent, avec musique, effets, et voix-off pompeuse ! :wink: