Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2746
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Outerlimits »

Apparemment, John Moore (j'ai vu sa filmo) aurait, lui, décidé de "casser" la saga : il ne veut plus de cet humour du personnage créé par McTiernan ni de son sens de la dérision : McClane sera un personnage sérieux, aurait-il dit, plus le "crétin" qu'il y avait dans les films précédents (d'aprés ce que j'ai pu lire ici ou là - à vérifier par conséquent).
On parle d'entorse à la série, mais lui en promettrait une belle, apparemment.

Le film comprend une course-poursuite qui aurait été filmée sur...plus de 2 mois.
Last edited by Outerlimits on 19 Aug 12, 19:13, edited 1 time in total.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50691
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Flol »

Demi-Lune wrote:
Outerlimits wrote:Je me demande ce que les gens attendaient vraiment d'un "Die Hard" sorti 10 ans aprés le dernier?
Ce qu'ils attendaient ? Ben... un Die Hard. :idea: Chose que ce quatrième épisode n'est à aucun moment, pour moi.
Les responsables de ce film n'ont respecté ni le personnage de McClane ni la force motrice de l'univers, qui est la MISE EN SCÈNE. Wiseman est incapable de réfléchir à sa mise en scène, il ne fait que se retrancher derrière une succession parfaitement gavante de CGI et d'effets pétaradants qui occupent l'écran en masse. Il n'y a aucun "œil" derrière tout ça. McTiernan et, à un degré moindre, Harlin faisaient passer l'invraisemblance ludique de l'univers Die Hard grâce à la mise en scène, dont le rapport à l'espace, la chorégraphie et la stylisation visuelle (ralentis, montage, cadrages léchés, perspectives, etc) assuraient une identité formelle forte et virtuose, capable de porter vers le haut l'action, de transcender ce qui sur le papier pourrait être saugrenu. Même les scènes moins bourrines, elles étaient toujours torchées avec un brio confondant (dans Piège de Cristal, les décadrages depalmiens lors du dialogue McClane/Gruber quand il lui offre une cigarette, ou les envolées de caméra quand Gruber découvre l'identité de Bonnie Bedelia, manifestent une dynamique visuelle d'une intelligence rare). Où est cette dynamique chez Wiseman ? Il n'y en a pas. La mise en scène est désormais le parent pauvre, du plan-plan sans âme : seul compte le trucage, le ramdam visuel et sonore. C'est la différence fondamentale avec Une journée en enfer qui était construit sur un "toujours plus" démentiel parce que la réalisation et le scénario répondaient constamment présents.
Quant à McClane, il n'est plus que l'ombre de lui-même. Sa personnalité jadis entière se résume ici à radoter mécaniquement des vieux tics pour amadouer les fans. Le personnage est devenu creux, impersonnel, flanqué de sidekick bidons. Avant, il y avait chez lui cette forme d'ironie magnifique qui rendait le personnage attachant et humain. Là ce n'est plus qu'un pantin édulcoré. Balancer quelques "fuck" ne suffit pas...
Qu'est-ce que tu parles bien...:)
Sinon pour info, il me semble qu'au moment où ce film allait rentré en production, il était question qu'il n'ait rien à voir avec les Die Hard et qu'il mettrait en scène un autre personnage que McClane. Avant finalement de le rattacher à la trilogie, pour un résultat totalement lambda et dans l'air du temps...c'est-à-dire totalement inoffensif et sans intérêt, du film d'action déjà vu 52 fois pendant ces 5 dernières années, mis en scène sans aucune personnalité (même Harlin sur le second épisode avait réussi à y apporter sa patte !).
Non, Wiseman n'est qu'un faiseur, qui fait bien son taf, il contente ses producteurs, Bruce Willis est content aussi...mais ceux qui en espéraient un peu plus que ça, le sont beaucoup moins (contents).
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42620
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Rockatansky »

J'ai rien trouvé de sauvable dans sa filmo...
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Dunn
Producteur
Posts: 8429
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Dunn »

j'aime bien l'analyse de Demi-Lune.Ce film n'est effectivement pas un Die Hard.Ce serait déjà mauvais si il s'appelait autrement et n'aurait rien à voir avec la saga,mais en attendant une suite d'une excellente trilogie (même si j'ai des réserves sur le 2),alors là c'est la catastrophe.Aucune mise en scène (Wiseman=Yesman ça rime en plus),McLane n'est plus l'ombre que de lui-même et on se fiche complètement de ce qui se passe (franchement je me rappelle n'avoir jamais sentit une vraie menace dans cet opus,faut dire que le méchant n'est pas terrible au point que je ne m'en rappelle même plus).Vu au cinéma à sa sortie (c'est-à-dire il y a 5 ans :shock: ) je comprends mieux pourquoi je ne me souviens de rien...à part le caméo raté de SMith et cette invraisemblable cascade sur un avion de chasse ..navrant.
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 50691
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Flol »

Je crois qu'en fait, la meilleure analyse de ce film et son rapport à la trilogie, c'est Michael Scott qui l'a faite. :o
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Jericho »

McTiernan et, à un degré moindre, Harlin faisaient passer l'invraisemblance ludique de l'univers Die Hard grâce à la mise en scène, dont le rapport à l'espace, la chorégraphie et la stylisation visuelle (ralentis, montage, cadrages léchés, perspectives, etc) assuraient une identité formelle forte et virtuose, capable de porter vers le haut l'action, de transcender ce qui sur le papier pourrait être saugrenu.
Même si tu précises "à un degré moindre":
As-tu tenté de regarder les deux premiers films (ou carrément la trilogie) à la suite ? :mrgreen:
Non parce que le Die Hard version Harlin est fort sympa, je ne dis pas le contraire, même si ça fait redite, Renny le bourrin a quand même compris le boulot qui a été effectué avant lui. Mais il y a un gouffre entre lui et ce que propose McT avec sa mise en scène.
Auparavant (jusqu'à ma dernière vision qui date de quelques années), je n'avais pas percuté à quel point il y avait une telle différence, je regardais toujours les films indépendamment des autres, en conséquence je ne faisais pas naturellement un comparatif, à propos de la réalisation des deux oeuvres.
Image
Outerlimits
Assistant opérateur
Posts: 2746
Joined: 26 Apr 08, 23:24

Re:

Post by Outerlimits »

Ubik wrote:Bon. Ca va sortir du coeur en court et condensé. Ce film est moche. J'ai rarement vu - à ce niveau de budget - un film aussi laids. Len Wiseman ne sait pas filmer les scènes de dialogues. A ce niveau il faut et il est temps de retourner à l'école. Aucun cadrage ne tient la route, s'en est désarmant de maladresse. Les séquences d'action misent quant à elle sur un style qu'on pourrait qualifier de "grand n'importe quoi" ; style qui se défend soit dit en passant. C'est un style qui - comme tout autre style - demande un minimum de talent. Len Wiseman n'a clairement pas ce talent. Rien n'est fluide, tout sort par saccade, comme un tour de magie réalisé par un amateur qui ne maîtrise pas les trop gros moyens mis à sa disposition. L'énormité des quelques scènes en question n'est même pas appuyé par un second degré qui font les True Lies, c'est assumé avec un tel sérieux qu'on en reste "koa" de connerie (sublime séquence de playmobile en camion et costaud la maggie q ! :shock: ). Certaines séquences ne se justifient d'ailleurs totalement pas question montage. Cet opus à un cependant bon côté. Il permet de revenir sur le seul Die Hard non réalisé par McT et de se dire que quand même, Renny Harlin avait sacrément bien assuré, avec lui aussi son lot d'énormité autrement mieux balancé. Ce film ci ne survit finalement que l'espace de deux trois punchlines et de notes qui rappellent la musique de Kamen ou l'ambience - la vraie - d'un Die Hard. C'est - à ce niveau de nullité - de la manipulation pure, simple et facile histoire de tirer du spectateur une petite larme d'émotion. Ca marche. On en ressort en se disant que c'était mieux avant.

:
A ce degré de lynchage, j'aimerai savoir quand même, hormis la fin que tu cites, les scènes auxquelles tu fais allusion.
User avatar
Harkento
Assistant opérateur
Posts: 2744
Joined: 12 Oct 11, 18:05
Liste DVD
Location: Lyon

Re: Die Hard : Retour en enfer (Len Wiseman - 2007)

Post by Harkento »

Outerlimits wrote:
Je ne vois pas trés bien pourquoi Len Wiseman n'aurait-il pas pu casser pour une fois cette unité de temps ? C'est relatif à la caractérisation du personnage de McClane ? Sinon ça n'est plus du McClane ?
C'est parce que les 3 premiers sont faits ainsi que cela doit continuer ad vitam eternam ?
Je crois que faire une 4ème fois dans une unité de lieu et de temps aurait amené une redite, et aurait pu lasser le spectateur.
Encore une fois je ne vois pas où le 4 est mal filmé... :roll:
S'il casse la mythologie des Die Hard, ça ne peut plus être un Die Hard ! S'il casse cette unité de temps et de lieu, ce n'est en effet plus du Die Hard et étant un grand fan de la série (surtout le premier et le troisième pour ma part), c'est justement la créativité qu'il y a autour de ce principe narratif et de mise en scène qui fait la signature de cette série. Même Harlin qui est moins bon réal que McT a respecté cette démarche. Ce qui est intéressant dans un film de genre c'est justement de s'approprié et jouer avec les codes imposés d'emblée par un film, une série. Donc, pour moi, un bon Die Hard 4 aurait du faire la nique a toute les pastiches du premier (Piège en haute mer, Daylight, pour ne cite qu'eux) pour mettre en valeur se qui distinguait cette série des autres.

Le 4 est mal filmé car à aucun moment Wiseman ne fait preuve de créativité. Il se contente de filmer des scènes sans composer ses plans, sans offrir un quelconque point de vue de mise en scène. Les scènes s'enchaînent les unes à la suite des autres sans jamais jouer avec les hors champs ou la profondeur de champs par exemple, ou sans jamais penser une seule seconde à la force du montage pour créer une certaine dynamique, un certains vertige ou une immersion. Tout le contraire d'un McT qui 'pense' tout ses plans. Pour te faire une idée vite fais Outerlimits de la mise en scène de McT dans les Die Hard je t'invite à lire ce cette courte analyse fore instructive : http://www.freneticarts.com/rcinema/critique.php?ID=121 !

Et si pour ma part j'adore McT, c'est pour toutes ces raisons. Il ne suffit pas de filmer des poursuites de voiture, des gunfights ou des explosions diverses pour faire un bon film d'action. Il faut aussi que la caméra, ou disant plutôt l'outil cinématographique, permettent de transcender ces scènes en explorant un minimum (ou un maximum dans le cas de McT ^^) les possibilités de cet art. Et à ce titre, Len Wiseman ne propose absolument rien !!