Claude Chabrol (1930-2010)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Claude Chabrol (1930-2010)

Post by Max Schreck »

Ben Castellano wrote:C'est l'un de ses meilleurs films oui.
Oui.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90417
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re:

Post by Jeremy Fox »

Nestor Almendros wrote:L'ENFER de Claude Chabrol (Paris Première)

Enorme redécouverte. Chabrol en pleine forme, avec un script de haute tenue (mais malheureusement incomplet). Ca commence comme une énième histoire de mari jaloux et ça se termine dans une folie malsaine plutôt marquante. Sitôt passée la suspicion envers Béart (le scénario joue habilement dessus, et assez longtemps), le sol se dérobe sous les pieds de Cluzet qui ne cesse, ensuite, d'halluciner et de s'inventer une réalité biaisée. Chabrol est ici très inspiré, jouant autant avec le montage ou le son pour créer une atmosphère pesante. Il est aidé par un François Cluzet très convaincant et une Emmanuelle Béart apparaissant au début légère et superficielle, pour ensuite glisser dans la peau d'une femme meurtrie et menacée.
Même avis et du coup je ne comprend pas la détestation que j'avais eu pour ce film à sa sortie. J'ai dû même écrire ici qu'il s'agissait d'un des pires films que j'avais pu voir en salles :roll:
batfunk
Doublure lumière
Posts: 709
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Claude Chabrol (1930-2010)

Post by batfunk »

L'enfer vu à l'instant(merci Arte)

Etonnamment, je ne l'avais jamais vu, sûrement à cause de sa réputation de Chabrol mineur.
Mais c'est une excellente surprise, avec deux acteurs au sommet. J'ai trouvé la mise en scène particulièrement inventive pour illustrer le basculement progressif de De Cluzet dans la folie, très Hitchcockienne même, avec des effets de surimpression, de distortion de perspective...
Un film qui trouve un écho particulier à notre époque, avec cette histoire de femme , prête à subir par amour les violences psychologiques et physiques d'un Mari jaloux,avec une scène particulièrement insoutenable notamment.
On l'avait vu avec des classiques comme Le Boucher, Chabrol n'est pas que le pourfendeur de la société bourgeoise française, il est aussi un formidable analyste de la complexité des sentiments humains.
Et je terminerai sur l'excellent choix par Chabrol d'Emmanuelle Béart, belle à rendre fou, qui disait de Chabrol “Claude pense que j’ai le corps d’une pute et le visage d’un ange ! Seulement, il le dit de manière plus élégante…"(extrait d'un interview de Studio magazine de l'époque)
On ne saurais mieux dire... :lol:
User avatar
Cedric Gibbons
Stagiaire
Posts: 54
Joined: 20 Oct 18, 03:37
Location: "Une ville où il y a 37 cinémas"

Re: Claude Chabrol (1930-2010)

Post by Cedric Gibbons »

Hello,

Semaine Chabrol sur France 3 du 15 au 19 juin :

Le boucher
Que la bête meure
Landru
Bellamy
Merci pour le chocolat