Robert Altman (1925-2006)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90472
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Jeremy Fox »

That cold day in the park sort le mercredi 06 février chez Wild Side dans la collection Les Introuvables
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15903
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Père Jules »

Jeremy Fox wrote:That cold day in the park vient de sortir chez Wild Side dans la collection Les Introuvables
VA sortir ;)
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49089
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Boubakar »

Père Jules wrote:
Jeremy Fox wrote:That cold day in the park vient de sortir chez Wild Side dans la collection Les Introuvables
VA sortir ;)
Non, non, il est bien sorti, je l'ai entre les mains.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 15903
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Père Jules »

Ah. Pardon Jeremy.
Ma commande sur fnac.com est toujours indiquée pour le 6 février
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Federico »

Un des rares Altman de cette période que je ne connaissais pas du tout. Très envie de découvrir ce That cold day in the park.
Impression en lisant en biais (pour ne pas trop en savoir à l'avance) l'analyse de Pierre Charrel que le réalisateur (personnage complexe s'il en était) s'y sera dévoilé plus que jamais...
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Bcar
Assistant(e) machine à café
Posts: 108
Joined: 29 Mar 11, 20:53

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Bcar »

John McCabe - Robert Altman


John McCabe sort en 71, le western est déjà mort, Peckinpah et Leone lui ayant concocté un enterrement en grande pompe et le moins que l’on puisse dire c’est que le film d’Altman va dans ce sens.
Qui est donc ce John McCabe ? Un homme qui se pointe en 1901 dans une tout petite ville minière des plus sordides, certains le connaissent de réputation, ont supposent alors que c’est une de ces fameuses gâchettes de l’Ouest. Pourtant son but dans cette ville est d’ouvrir un saloon et un bordel pour faire un peu d’oseille, en somme rien de bien glorieux.
Je crois que c’est le film le plus désenchanté que j’ai vu sur l’Ouest américain, pas le plus violent, ni le plus nihiliste ou le plus misanthrope, mais peut être le plus crasseux. Chez Leone et Peckinpah (pour ne citer qu’eux) on avait des hommes qui n’était plus les héros attendus, mais ils étaient malgré tout de vrais gaillards, souvent des tueurs impitoyables capable de prouesse au pistolet et n’ayant pas peur de grand-chose. Altman lui, va encore plus loin, la dimension du héros n’est évidemment plus là, mais c’est surtout celles de « l’homme de l’Ouest » qui en prend pour son grade. Ici les hommes sont des pouilleux, sans morale ça ont sans doute, mais surtout sans couilles, John McCabe claque littéralement des dents quand il entend parler de l’arriver d’un tueur, on se rend compte alors que sa réputation tiens d’un « on dit ». Altman n’a pas oublier la morale de Liberty Valance, c’est juste qu’il ne l’applique pas, il montre ce qui s’est passé mais pas ce qu’on en a retenu, c’est assez stupéfiant.
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Federico »

John McCabe, que j'ai découvert il y a peu est effectivement assez original, désenchanté et pas sexy pour deux ronds... mais je crois qu'il va falloir que je me le repasse car il m'a quand même pas mal déçu. Je ne sais pas si c'est la faute aux rudes conditions de ce tournage en conditions réelles (blizzard, boue, neige) mais j'ai été pris d'une certaine torpeur... :?
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Bcar
Assistant(e) machine à café
Posts: 108
Joined: 29 Mar 11, 20:53

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Bcar »

Etre pris de torpeur devant John McCabe, je crois qu' Aldrich ne serait pas mécontent d'entendre ça, c'est un film si glaçant et émouvant.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90472
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Jeremy Fox »

Bcar wrote:Etre pris de torpeur devant John McCabe,
Il m'est arrivé la même chose le mois dernier. :oops: J'adore El Perdido en revanche
Bcar
Assistant(e) machine à café
Posts: 108
Joined: 29 Mar 11, 20:53

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Bcar »

J'ai dit Aldrich, mais je voulais bien sur dire Altman. :roll:
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Beck »

Et cette BO signée L.Cohen rajoute à la beauté de ce film.
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Federico »

Beck wrote:Et cette BO signée L.Cohen rajoute à la beauté de ce film.
Cohen se montra grand seigneur en autorisant non seulement Altman à utiliser ses chansons pour presque rien mais en lui reversant en plus une partie des royalties dues à la vente de son album après la sortie du film.
Mais il n'aima pas le film lorsque Altman le lui projeta. Ce n'est qu'un an plus tard qu'il le rappela pour lui dire qu'il venait de le revoir et désormais l'adorait. En tout cas, c'est ce que raconta le cinéaste.
Je trouve pour ma part que les superbes chansons de Cohen correspondent au climat du film mais ne sont pas judicieusement placées.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Beck »

Federico wrote:
Beck wrote:Et cette BO signée L.Cohen rajoute à la beauté de ce film.
Cohen se montra grand seigneur en autorisant non seulement Altman à utiliser ses chansons pour presque rien mais en lui reversant en plus une partie des royalties dues à la vente de son album après la sortie du film.
Mais il n'aima pas le film lorsque Altman le lui projeta. Ce n'est qu'un an plus tard qu'il le rappela pour lui dire qu'il venait de le revoir et désormais l'adorait. En tout cas, c'est ce que raconta le cinéaste.
Je trouve pour ma part que les superbes chansons de Cohen correspondent au climat du film mais ne sont pas judicieusement placées.


Tu as peut être raison elles ne sont peut être pas toutes bien placées, mais je suis d'accord avec toi, la voix la musique et les paroles de L.Cohen se marient parfaitement avec l'atmosphère qui se dégage de ce film. Enfin sur ces questions, il s'agit de la sensibilité de chacun. En tout cas je trouve cet opening magnifique, et le titre de Cohen "The stranger song" qui l'accompagne est pour le coup, mais ça n'engage que moi, très bien placé.
Merci pour l'anecdote by the way :wink:
Image
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Beck »

D'ailleurs je trouve qu'il est intéressant de comparer McCabe and Mrs Miller avec Dead Man de Jarmusch.
Collaboration avec un autre grand parolier/musicien qu'est Neil Young. Et là aussi, notre "héros" est un homme des plus communs. Après il y a un côté plus mystique et initiatique dans Dead Man, peut être plus "drôle" aussi, bien que l'humour soit quelque peu grinçant. Mais on retrouve à mon sens ce climat de mort qui plane, de ces hommes avides d'en flinguer d'autres pour la réputation et l'argent, et d'un personnage principal au milieu de tout ça, qui provoque quelque part ce qui lui arrive.
Image
Federico
Producteur
Posts: 9499
Joined: 9 May 09, 12:14
Location: Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Robert Altman (1925-2006)

Post by Federico »

Beck wrote:D'ailleurs je trouve qu'il est intéressant de comparer McCabe and Mrs Miller avec Dead Man de Jarmusch.
Collaboration avec un autre grand parolier/musicien qu'est Neil Young. Et là aussi, notre "héros" est un homme des plus communs. Après il y a un côté plus mystique et initiatique dans Dead Man, peut être plus "drôle" aussi, bien que l'humour soit quelque peu grinçant. Mais on retrouve à mon sens ce climat de mort qui plane, de ces hommes avides d'en flinguer d'autres pour la réputation et l'argent, et d'un personnage principal au milieu de tout ça, qui provoque quelque part ce qui lui arrive.
Il y a des similitudes de personnages, de lieux... mais, en ce qui me concerne, pas photo entre les deux. Dead man et les sublimes riffs d'outre-tombe de Young (une des plus fascinantes b.o. jamais conçues) m'avaient satellisé. :oops: :oops: :oops:
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz